fbpx
Community Management

Le community manager en 2019 : 5 compétences indispensables à acquérir

Le community manager doit parfois apprendre de nouvelles compétences pour faire face à la demande. Voici 5 compétences indispensables à acquérir pour 2019.

Le community management évolue et le community manager doit parfois acquérir de nouvelles compétences pour répondre aux demandes des entreprises.

On peut donc soulever de nouveaux leviers indispensables, au travers desquels les entreprises miseront en 2019 :

  • La créativité : Faire face aux budgets restreints et la baisse du reach Facebook. I’m
  • La mobilité : Le mobile est devant le desktop en France et à ce titre, il peut être pertinente de développer un community management adapté en terme de contenu et de travail.
  • ROA et ROE : Face aux interprétations du ROI qui n’est pas suffisamment pointu sur des retours non financiers, il s’agit de savoir établir des objectifs plus en phase avec le social media.
  • La gestion des publicités Facebook : Avec la baisse du reach, certaines entreprises devront miser sur la publicité et donc un expert sur le sujet. Ça peut être un community manager spécialisé sur le sujet.
  • Le montage vidéo : La vidéo reste un levier incontournable pour aller chercher de l’engagement sur les réseaux sociaux.

Suite à ces différents leviers il faudra pourvoir évaluer les besoins en formation personnel, les outils à apprendre et comment répondre à différentes problématiques inhérentes à ces points.

Dans l’immédiat le community manager peut les apprendre de lui-même pour parvenir à être rapidement opérationnel.

Community manager en 2019 : Les compétences à acquérir

 

5 compétences à acquérir pour le community manager d’ici 2019

Comme nous venons de le voir, les besoins évoluent et de nouvelles compétences sont parfois à acquérir pour être dans les tendances actuelles. Voyons comment se former et apprendre à être opérationnel en 2019 quand des changements interviendront et que les entreprises chercheront de nouvelles perles rares parmi les community managers.

Avant tout il faut savoir qu’il est possible de se former seul sur ces différents leviers si vous êtes déjà community manager et que votre métier vous passionne. La passion étant le réel moteur de motivation pour un CM.

 

1. La créativité 

Être créatif est peut-être le levier le plus subtil car il est très difficile d’apprendre à l’être si on est pas doué au départ. On parle souvent de cerveau droit et gauche pour départager les créatifs et les cartésiens. Sachez lequel des deux vous êtes et ne vous avouez pas vaincu si vous n’avez pas la fibre créatrice.

Pour apprendre il faudra décortiquer de nombreuses campagnes de communication déployées par de grandes marques sur les réseaux sociaux. Ne vous souciez pas de ce que disent les autres sur ces marques dans un premier temps, mais apprenez à distinguer le côté créatif et ce qui fait la différence avec la concurrence. Vous verrez que la créativité se trouve parfois dans les mots ou les détails, voir dans le visuel ou encore dans la mise en scène de la marque.

Community manager en 2019 : Créativité

Sans chercher à être un expert du brand content, apprenez et comprenez les choix opérés par les marques pour définir les cibles qu’elle ont cherché à toucher. La créativité doit devenir une vision à terme, une seconde nature qui vous fera deviner et anticiper la bonne recette. Si vous ne devenez le prochain cador de la créativité… pas de problème car on ne vous demande pas la lune non plus, mais de comprendre les mécaniques pour savoir au minimum les analyser et savoir s’en inspirer.

Donnez une direction et des idées c’est déjà beaucoup si vous avez une équipe qui peut les mettre en forme.

 

2. La mobilité 

Si le mobile (smartphone) a bien progressé en France jusqu’à dépasser le desktop, il faut savoir en tant que community manager comment exploiter cet outil au quotidien et surtout le contenu qui devra s’adapter à ce device.

Community manager en 2019 : Mobilité et snacking content

Un smartphone est un outil principalement utilisé et manipulé à certaines heures… définissez lesquelles et prenez rendez-vous avec votre communauté pour insuffler du rapprochement et chercher une nouvelle audience. L’exemple le plus flagrant est la tranche 7h / 9h30 pendant laquelle les gens empruntent les transports en commun. Idem pour le soir entre 17h30 et 19h30. On peut également associer l’heure du déjeuner entre 12h et 14h00.

Ces créneaux sont l’opportunité pour la majorité des gens de consulter leur smartphone et d’accéder ainsi aux contenus que vous proposez.

Pour répondre à cette tendance, rien de tel que d’apprendre à produire des contenus courts et suffisamment pertinent pour délivrer la bonne info au bon moment. En général on vise les 400/500 mots maximum, ce qui permet de soulever un point fort comme la nouvelle fonctionnalité d’un réseau social par exemple. On parle ici de snacking content.

 

3. Le ROA et le ROE

Le ROI doit maintenant céder sa place au ROA (Return On Attention) et au ROE (Return On Engagement) qui sont des indicateurs plus pertinent que le ROI. Le ROI devait régulièrement être interprété pour parvenir à être pertinent lors d’actions déployées sur les réseaux sociaux.

Gagner des abonnés était par exemple un ROI, mais d’un point de vue financier il était toujours prématuré de l’amener dans le social media. Un patron qui pose 100€ sur la table veut savoir combien ça lui rapporte, hors le ROI n’est ici pas quantifiable d’un point de vue retour financier.

De ce fait il est préférable de parler de ROA et donc de retour sur ses attentes. Un gain en matière d’abonnés est plus logiquement considéré comme une attente ou un objectif à l’issue d’une action déployée au sein des réseaux sociaux. De plus il est également plus facile de fixer une frontière entre une attente et un éventuel retour financier.

Si un community manager parvient à créer du trafic vers un site e-commerce de par son partage de contenu et que les internautes ne convertissent pas, c’est qu’il est possible qu’un problème de tarification ou autre en soit la cause. Le CM a rempli son objectif selon ses attentes, mais au bout il y a un autre problème à identifier pour lequel il ne peut être responsable.

Community manager en 2019 : ROA et ROE

Si on était resté sur le ROI, on aurait eu vite fait de dire que les actions du CM ne rapportent rien ou ne convertissent pas. Seul un reporting bien fait aurait traduit le bémol !

Le ROE quant à lui est plus lié aux internautes et à la capacité du community manager à les engager sur les actions déployées sur les réseaux sociaux. Toute interaction résultant de ses partages et créant de l’engagement répond à cet indicateur. Il s’agit d’engager la conversion, d’impliquer les internautes et de savoir s’appuyer sur sa communauté.

 

4. La gestion des publicités Facebook

Il est assez logique de placer la publicité Facebook dans les futures attentes pour le community manager. Le CM doit aujourd’hui savoir manipuler les Facebook Ads et les maîtriser, notamment sur la création des audiences adaptées à ses cibles.

Community manager en 2019 : Publicités Facebook

Avec la baisse continuelle du reach, les entreprises n’auront guère le choix entre abandonner Facebook ou payer pour être visible. Si elles souhaitent recourir à la publicité, le community manager devra donc parfaitement maîtriser les Facebook Ads.

Commencez à apprendre leur manipulation dans le cadre d’actions promotionnelles. Pensez également que la pub est un travail fastidieux où les résultats ne sont pas immédiat. Pour se faire il faut faire de nombreux tests avec des audiences différentes.

 

5. Le montage vidéo

Dernier point de la liste le montage vidéo ! Avec toutes les applications mobiles ou encore les logiciels permettant de créer des diaporamas animés, peu de personnes se cassent aujourd’hui la tête à faire du vrai montage vidéo… et pourtant ! Si on veut sortir du lot et faire un travail de qualité, le montage vidéo vous offrira une véritable souplesse dans votre travail.

Si la majorité des community managers vont vers la facilité avec ces nombreuses applications, c’est peut-être qu’il n’y a pas d’attente en interne sur un travail plus pertineent et plus qualitatif. Ces petits apps suffisent peut-être à la majorité d’entre eux.

Si donc vous souhaitez avoir une belle valeur ajoutée à votre CV, apprenez à dompter les fonctionnalités de base d’un Adobe Première ou d’un Final Cut sur Mac. Ces outils sont les plus avancés dans leur catégorie et les maitriser vous assurera un net avantage. N’oubliez pas que la vidéo reste le type de contenu le plus vu etc…

 

En conclusion

Après avoir poussé sur le sujet au travers des derniers articles, celui-ci fait état de relever 5 points indispensables pour le community manager, à l’aube de 2019. Avec un peu d’aide en ligne et de la pratique, ces 5 points peuvent s’apprendre seul et faire à terme la différence avec vos confrères.

Les pratiques évoluent, certains réseaux sociaux apportent du nouveau et de ce fait le community manager doit se mettre à jour et continuer d’apprendre.

Si vous pensez que d’autres leviers deviendront indispensables (et il y en a sans doute) n’hésitez pas à les partager en commentaires.


Crédit image à la une : DepositPhotos

Note générale de nos lecteurs
Votre Note
[Total: 7 Average: 4.9]

Laurent Bour

Fondateur du Journal du Community Manager, je suis passionné par l'univers social media et particulièrement par les nouveaux leviers marketing. J'arpente le net depuis ses débuts et les médias sociaux depuis 2005... J'ai assuré mes débuts en informatique sur un Oric Atmos, et j'ai été un vrai fan de l'Amiga... qui dit mieux ?

Related Articles

Close
LA NEWSLETTER DU JCM

Abonne-toi à notre superbe newsletter qui est faite avec une dose de créativité et beaucoup d'amour.

Ton E-mail:
Ton Prénom
Promis ! Nous ne céderons même pas devant le Pentagone pour filer tes données. Elles resteront notre propriété.
x

Send this to a friend

Hello,
Je pense que cet article pourrait t'intéresser : Le community manager en 2019 : 5 compétences indispensables à acquérir! This is the link: https://www.journalducm.com/community-manager-competences-2019/