Marketing Digital

Quels sont les principaux indicateurs de Google Analytics ?

Google Analytics est un outil indispensable en marketing digital pour assurer la mesure de son trafic et de son audience. Voyons ses principaux indicateurs :

 

Les indicateurs fournis par Google Analytics vous permettent d’analyser l'ensemble du trafic de votre site Internet et votre audience.

Il est donc important de connaitre les principaux indicateurs de performance (KPI) afin de mesurer l'efficacité de vos actions et des différentes sources de trafic web.

L'indicateur phare de Google Analytics pour de nombreux marketeurs et de blogueurs, reste encore le nombre de visiteurs et plus précisément les visiteurs uniques.

Les bons indicateurs clés sont également important pour votre référencement naturel et peuvent être des vecteurs de conversion à souligner dans votre stratégie digitale. Grâce aux tableaux de bord de Google Analytics, vous pourrez évaluer et mesurer vos conversions en globalité, ou le taux de conversion d'un lien spécifique. Ils seront également important pour mesurer et évaluer votre retour sur investissement (ROI).

 

9 indicateurs Google Analytics majeurs

Les indicateurs de performance clés ou KPl Google Analytics, sont des éléments à considérer pour la stratégie digitale de votre site internet. Ils servent à mesurer la performance et l'optimisation d’un site web en marketing digital.

La mesure de la performance peut-être analysée sur une période donnée, sur le nombre total de vos visiteurs, sur un contenu précis etc... Il vous suffit de suivre les indicateurs sur le tableau de bord dédié et de renseigner (par exemple) les segments sur une période définie. Mesurer les performances de vos actions sera ainsi plus efficace.

Pour définir des indicateurs et suivre la performance, il existe des outils comme Google Analytics ou de puissantes plateformes qui vous permettent d’analyser votre audience. C'est le cas notamment de Finteza, un outil pour analyser le web et optimiser sa conversion.

En vous basant sur les indicateurs clés de performance, vous pourrez mieux piloter votre site et donc savoir exactement ce que font vos visiteurs. Les KPI dépendent de l’objectif de votre site, mais il y en a qui sont indispensables. Ce sont des métriques pertinents pour évoluer dans son business en ligne. Grâce à eux vous pourrez améliorer de nombreux critères et obtenir ainsi un meilleur retour sur investissement

Voyons 9 indicateurs Google Analytics majeurs sachant qu'ils pourront différés d'une personne à l'autre, ou de la nature d'un site à un autre comme les sites e-commerce par exemple. Sur les sites e-commerce on soulève souvent les problèmes de panier moyen, d'abandon de panier, de fidélisation client etc... Dans ce cas les indicateurs à suivre devront permettre de répondre à ces problématiques.

Il n'est pas utile de tous les intégrer à une stratégie, il faut juste choisir les indicateurs nécessaires et suivre les chiffres pour analyser la performance de vos actions.

 

1. L’origine de votre trafic sur Google Analytics

Le trafic de votre site web peut provenir de différentes sources. Vos visiteurs peuvent ainsi arriver sur votre site via différents canaux ou selon des requêtes de recherche saisies. On pense principalement aux requêtes saisies sur les moteurs de recherche et plus précisément Google.

Cependant le trafic d'un site web se divise en 5 sources principales qui vont permettront de mieux segmenter vos visiteurs. La 6ème est à part car elle ne rentre pas le référencement naturel de votre site, mais elle importe si vous utilisez Google adwords par exemple.

5 sources majeures de trafic web sont relevées au sein de Google Analytics. Elles permettent d'identifier les indicateurs de trafic les plus intéressants sur un site Internet.

1. Le trafic organique

Le trafic organique est directement lié aux requêtes de recherche saisies par les internautes. C'est un des indicateurs Google Analytics les plus importants. On utilise en général des outils complémentaires, pour permettre de mieux suivre les différents mots-clés sur lesquels les contenus sont positionnés.

Dés lors qu'un de vos liens apparaît dans les résultats de recherche, vous gagnez en trafic organique si l'internaute clique dessus. On pourra ainsi vérifier le taux de clics, en rapport du nombre d'impression de votre lien et sur une requête précise.

Le trafic organique est le plus important à travailler car il est généralement plus pérenne que les autres en SEO. Il vous permettra de gagner de nouveaux clients et de nouveaux visiteurs, qui assurent leurs recherches directement depuis Google. Le pourcentage de visiteurs lié au trafic organique, devrait être ainsi le plus élevé parmi vos différentes sources de trafic.

2. Le trafic référent

Le trafic référent est à mon sens la seconde source la plus importante à travailler avec l'organique. Elle se travaille de différentes manières dont l'une est le netlinking. Cette technique consiste à passer par l'achat de liens (backlinks), sur différents sites et/ou médias à plus ou moins forte autorité.

Le trafic référent est gagné, à chaque clic sur un de vos liens partagés par un site ou un média quelconque. Plus le site web à de l'autorité, plus la qualité du lien est forte et contribue à améliorer votre référencement.

Le trafic référent contribue ainsi grandement à votre autorité car plus on parle de vous, plus vous serez connu dans votre univers de prédilection. Il y a de nombreuses techniques pour acquérir ce que l'on appelle des backlinks, hormis le netlinking. Le guest-blogging est l'une d'entre elles et elle s'avère intéressante si vous-même avez déjà acquis un bon niveau d’autorité.

3. Le trafic direct

Le trafic direct, est lié à la saisie de votre URL dans la barre de navigation. Quand votre site commence à être connue les internautes peuvent saisir directement votre URL. Celle-ci devra donc être courte et facile à retenir pour favoriser cette source de trafic. On peut également saisir directement une URL, quand celle-ci nous est donnée par quiconque.

4. Le trafic social

Le trafic social est lié à tout ce que vous partagez ou ce qui sera partagé par d'autres, sur les médias sociaux. Ainsi l'action d'un clic sur un lien partagé menant à votre contenu, vous fera gagner en trafic social. Sur Google Analytics vous pourrez voir ainsi depuis quels réseaux sociaux proviennent une partie de vos visiteurs.

Cet indicateur clé est important pour le community manager notamment, car il peut mesurer directement l'impact de ses partages. Notons que le trafic social n'interfère en rien (sinon indirectement) sur le référencement naturel de vos contenus sur les moteurs de recherche.

5. Les sources autres

Les sources autres ont trait généralement aux signatures mails ou aux lien que l'on y glisse, ainsi que les liens placés au sein des newsletter. Cette source de trafic est relativement minime par rapport aux autres sources, cependant elle n'est pas à négliger.

Le trafic payant

Le trafic payant comme son nom l'indique est le trafic gagné via vos liens payés, c'est-à-dire les liens publicitaires. Ils proviennent principalement de Google Adwords (annonces diffusées sur Google) ou via des négociations directes avec des sites externes que vous auriez payé. Il ne rentre pas en ligne de compte dans le référencement naturel.

 

2. Les appareils utilisés pour accéder au site

Connaître les appareils qui se connectent à votre site est capital. Il s'agit de savoir comment adapter sa communication à une audience mobile ou plutôt desktop. Si vous avez une proportion importante de visiteurs provenant de smartphones, il faudra peut-être créer un contenu adapté.

Le snacking content ou contenu court aura sa raison d'être si c'est le cas. Les heures de partages seront à privilégier sur des créneaux correspondant aux heures de pointes des transport.

La tendance est aux consultations de sites sur mobile. Cela nécessite l’existence de pages fluides favorisant une navigation aisée où l’utilisateur retrouve vite ce qu’il cherche.

Cependant, les visites sur ordinateurs et sur tablettes sont également à considérer. Avoir des chiffres exacts sur ces paramètres vous permettra d’adapter convenablement votre site à n’importe quel support.

 

3. Les pages qui génèrent du trafic

Encore appelées pages de destination, ces pages sont les premières sur lesquelles les utilisateurs arrivent sur votre site. Cet indicateur Google Analytics permet de mieux développer certains sujets et son expertise et de voir ce qui est principalement recherché par les internautes.

Il s’agit généralement de :

  • La page d’accueil
  • Des  articles
  • Des pages de vente type landing page
  • Des formulaires de captation...

Quand on travaille le trafic organique, on privilégie le positionnement des pages articles. Le but étant que les visiteurs puissent nous trouver sur des requêtes précises. La page d’accueil est fonction de la thématique global de l'expertise rattachée au site.

Ainsi vous pourrez ainsi voir comment s'équilibre votre audience et sur quelles bases elle vous trouve. Voyez si c'est majoritairement sur un sujet précis ou un sujet plus général.

Selon le trafic généré par vos meilleures pages, vous pourrez en créer des complémentaires en abordant des angles de vues différents. Il s'agit d'envahir l'espace digital sur un sujet et de gagner en expertise sur celui-ci. Si une majeure partie de vos contenus sur un sujet génère beaucoup de trafic, élargissez sur les sujets connexes.

Les pages web qui génèrent du trafic

 

4. Les dernières pages visitées par les internautes

La visite des dernières pages offre plusieurs informations et Google Analytics vous livre à ce sujet de précieux indicateurs.

Il est par exemple bien de savoir sur quelles pages les visiteurs décident de quitter votre site. Ceci afin de comprendre les raisons pour lesquelles ils n'ont pas été plus loin. Était-ce un contenu suffisamment pertinent, ont-ils eu l'info recherché ou à l'inverse était-ce un contenu pauvre et peut-être moins pertinent ?

Note : Ce n’est pas une preuve que le site n’est pas performant, d'où la nécessité de voir si ça se répète sur un contenu en particulier. Il faut bien comprendre que le visiteur a pu trouver son info ou que l'on doit quitter le site à un moment ou un autre.

Habituellement, les gens quittent un site sur une page de contact, de confirmation d’achat ou de réservation. Il faudra alors vérifier les proportions et mieux comprendre le pourquoi sur des actions répétées via un contenu spécifique par exemple. Ces infos sont à recouper avec le temps passé sur le contenu pour avoir une indication plus pertinente.

Cet indicateur Google Analytics permet également de voir les anciennes pages de votre site qui ont été récemment visités. Des pages anciennes qui sont visitées signifient plusieurs choses :

  • Manque d'informations sur le sujet
  • Sujet en top position Google
  • Sujet riche et pertinent
  • Article partagé sur d'autres sites etc...

 

5. Le temps de chargement de votre site

Cet indicateur est très important pour tous les internautes comme pour Google. Un temps de chargement trop long fait quitter 60 % des utilisateurs de votre site.

Plus la vitesse d’affichage de votre site est élevée et plus vous avez de chances d'obtenir un meilleur classement Google. Dans la rubrique comportement de Google Analytics, vous pourrez savoir où vous en êtes sur cet indicateur.

L’idéal est que le site se charge en 4 à 5 secondes max. Au delà de 5 secondes, vous ne garantissez plus une bonne expérience aux utilisateurs. Vous pouvez également optimiser le temps de chargement grâce à certains plugins, ou extensions liées à votre thème WordPress. La fonction Laziload par exemple, permettra de charger les premiers visuels en entête de votre site. Lors de la navigation les autres images se chargeront au fur et à mesure.

Le plugin Google AMP (Accelerated Mobile Pages) permettra quant à lui de supprimer tous le superflu, en ne laissant place qu'à l'article lors d'une navigation sur mobile. Certaines options peuvent néanmoins être activées en plus, comme les boutons de partage. Ce plugin est parfois également intégré à certains thèmes WordPress.

Évitez ainsi un temps de chargement trop long, surtout en partie supérieure de votre site web car vous risqueriez de perdre une partie de votre audience. Vous pouvez aussi alléger votre site en compressant par exemple les images pour que leur poids diminue. Des plugins comme smush vous y aideront, ou l'optimisation de votre votre site via un CDN comme Cloudfare

 

6. Nombre d’utilisateurs uniques et nombre de sessions 

Ces données indispensables sont liées. Elles vous permettent de connaître :

  • L’audience réelle du site
  • Le temps resté sur le site
  • Les nouveaux visiteurs et leur comportement

Lorsqu’un internaute visite votre site, il est considéré comme un utilisateur rattaché à une session. S’il se déconnecte et revient plus tard (au delà d'une période), il s’agit alors de 2 sessions. S’il reste inactif sur la page pendant plus de 30 min et revient, Google compte un utilisateur et deux sessions.

En bref, le nombre de sessions représente le nombre de visites sur le site, quel que soit l’utilisateur. Toutefois, une nouvelle session peut être enregistrée si le processus d’achat pousse les utilisateurs à quitter le site puis à revenir.

Connaître ces informations est nécessaire pour faire en sorte que l'internaute ou le client passe le plus de temps possible sur votre site. En outre il permet aussi de voir le niveau de fidélité de votre audience et comment certaines actions comme l'envoi de newsletter permettent de faire revenir votre audience fidèle.

 

7. Les sessions sur Google Analytics : Nombre de pages vues et durée

Google Analytics vous fournit le nombre de pages vues par session, c'est à dire sur le temps de visite de l'internaute. Il inclut les répétitions de visites pour vous aider à déterminer les pages qui intéressent le plus les internautes.

Le temps passé sur votre site est un indicateur important qui est à rapprocher du taux de rebond. Il permet ainsi de voir si vos visiteurs prennent le temps de lire votre contenu ou d'en assurer une lecture diagonale pertinente. Vous pouvez établir un ratio sur le temps moyen nécessaire à la lecture d'un de vos articles phares.

De plus, la durée moyenne des sessions peut être connue. Cet excellent indicateur de performance vous démontre l’intérêt du visiteur. Celui-ci passe du temps pour mieux découvrir le site ce qui augmente les chances de commandes.

En fonction des pages vues, vous saurez quelles sont les informations recherchées et vous pourrez les améliorer de manière subtile.

 

8. Le taux de rebond, un indicateur Google Analytics essentiel 

Le taux de rebond est le dernier indicateur qu’il faut absolument surveiller sur un site. Il correspond au nombre de fois qu’un internaute s’est connecté et déconnecté aussitôt de votre site. Un rebond se produit lorsqu’un utilisateur s’absente pendant plus de 30 min sans consulter une autre page. Peu importe la page de destination, l’outil Google comptabilise ces chiffres.

Cet indicateur est essentiel, car plus le taux est élevé, plus vous retombez dans les résultats. En effet, pour Google, un site qui ne suscite pas d’interactions est un site de mauvaise qualité. Votre référencement naturel sera peut-être pénalisé.

Par ailleurs, certains sites peuvent avoir un taux de rebond très bas. Cependant, cela n’alerte pas systématiquement sur une mauvaise qualité. L’existence d’un code de tracking en double peut être la cause de ce problème.

 

9. les heures de connexion à votre site web

Il est important de savoir à quel moment de la journée ou de la semaine se connecte vos visiteurs. Certains contenus peuvent ainsi être adaptés selon les heures de visite. Google Analytics vous informe dés la page d'accueil sur cet indicateur, que vous pourrez affiner selon les segments souhaités.

Si vous souhaitez développer une audience à un certain moment de la journée, il faudra sans doute adapter le contenu en fonction. Nous avons vu que les personnes prenant les transports auront par exemple besoin de consommer des contenus rapide à lire, donc court.

Si vous avez une audience tardive, pensez à des contenus simples et digestes à lire. Le week-end aussi peut être un moment à développer car les gens sont moins stressés et plus à l'aise pour réfléchir. Tout dépend de votre activité et de ce que vous souhaitez développer.

Les bons-plans et autres contenus promotionnels auront plus de poids si vous les partagez en fin de mois pendant que les salaires sont virés. etc...

___________________

Les statistiques offerts par Google Analytics sont de véritables pépites pour le développement de votre site web. Ils vous permettent d'en améliorer de nombreux points et de tracker vos visiteurs pour assurer une meilleure conversion, pour mieux les fidéliser etc...

Commencez dès maintenant à suivre ces indicateurs et adaptez votre stratégie marketing en les intégrant.

Note générale de nos lecteurs
Votre Note
[Total: 7 Average: 4.4]

ARTICLES JCM A LIRE


Source
Source image à la une

Laurent Bour

Fondateur du Journal du Community Manager, je suis passionné par l'univers social media et particulièrement par les nouveaux leviers marketing. J'arpente le net depuis ses débuts et les médias sociaux depuis 2005... J'ai assuré mes débuts en informatique sur un Oric Atmos, et j'ai été un vrai fan de l'Amiga... qui dit mieux ?

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page