Réseaux Sociaux

L’achat de fans ou d’abonnés sur les réseaux sociaux

Comprendre l'achat de followers sur les réseaux sociaux et dans quel but il est pratiqué par les stars, les influenceurs jusqu'aux simples utilisateurs :

 

L’achat de fans sur les réseaux sociaux, qu’il s’agisse d’Instagram, de Facebook, de YouTube, de Twitter, mais aussi de TikTok ou de toutes autres plateformes, est une pratique très récurrente chez les utilisateurs. Parmi eux on trouve les stars, les influenceurs et les utilisateurs des réseaux sociaux au quotidien, qui veulent toujours plus de Followers par esprit de compétition.

Mais est-ce que l’achat de fans sur les médias sociaux est vraiment utile ? est-ce que c’est détectable et est-ce que ça implique des règles ? Faire gonfler artificiellement sa communauté, ça marche encore ?

Nous allons démystifier cette pratique, qui est presque aussi ancienne que les réseaux sociaux eux-mêmes. Les achats de fans Facebook étaient légion, jusqu’au nombre d’abonnés Instagram qu’il fallait absolument avoir en grande quantité pour acquérir une pseudo notoriété. Attirer des abonnées naturellement n’est vrai que pour les personnes qui ont une vraie expertise et une passion.

 

L’achat de fans

Acheter des fans est une pratique qui consiste à payer des abonnés réels ou fictifs sur une plateforme délivrant ce type de service. C’est notamment le cas du site AnotherFollower qui propose des achats d’abonnés et des achats de likes sur les  principaux réseaux sociaux tels qu’Instagram, TikTok, Facebook ou encore YouTube.

acheter des followers

L’abonné est donc une personne qui est sensée suivre les publications partagées par le propriétaire d’un réseau social. Il peut être actif ou dormant, sachant que seulement 10% des abonnés en moyenne vont interagir sur les contenus.

Ce chiffre fait référence à la loi des 90 / 9 / 1 qui fait souvent foi dans le calcul du taux d’engagement chez les influenceurs et les utilisateurs des réseaux sociaux en général. C’est un principe bien connu en social media et dans les métiers usant du marketing digital.

Il ne fait pas état qu’une quelconque popularité et ne reflète aucunement la visibilité d’un compte. Au passage, acheter des fans Facebook, contribuera uniquement à augmenter le nombre de personnes inactives, et donc à faire baisser l’engagement.

Taux d'engagement 90-9-1

  • 90% des personnes sont des spectateurs,
  • 9% sont des commentateurs, c’est-à-dire qu’ils interagissent sur les contenus,
  • Le 1% restant sont les utilisateurs hyperactifs au point qu’ils délivrent eux-mêmes du contenu, comme l’UGC (User Generated Content) par exemple.

Si ce sont juste des chiffres, ils reflètent néanmoins une moyenne générale observée sur les réseaux sociaux. C’est pourquoi on pourrait presque dire que l’achat de fans peut être transparent si on fait cas de cette règle.

L’achat de fans Instagram

L’achat de fans Instagram est sans aucun doute l’action la plus répandue au travers des achats d’abonnés sur les réseaux sociaux. Instagram étant l’un des réseaux les plus populaires avec TikTok sur ces dernières années, et à la fois la plateforme où la quasi totalité des influenceurs sont présent. L’achat est réalisé le plus souvent chez les utilisateurs, pour une question de nombre de followers ; en clair avoir une grosse communauté !

Il y a quelques années il était courant d’acheter des likes pour Facebook ou encore des followers sur Twitter dans les sphères du journalisme et du B2B.

C’est logiquement que le service récurrent que l’on retrouvera sur tous les sites d’achats de fans est en majorité l’achat de followers Instagram est presque devenu un passage obligatoire chez les profils qui sont populaires sur la plateforme. Ne pensez pas que les stars et les influenceurs n’y ont pas recours, c’est même l’inverse quand on rentre dans un esprit de compétition sur Insta.

Ego et compétition sur Instagram

 

La taille de la communauté chez les influenceurs est encore une valeur étalon auprès des entreprises, comme des marques, qui font appel au marketing d’influence. De ce fait, de très nombreux utilisateurs achètent des followers ou encore diverses interactions dont l’achat de likes, l’achat de vues YouTube etc.

 

Comment fonctionne l’achat de followers ?

Il suffit en toute simplicité de choisir un nombre d’abonnés sur un réseau social en particulier, en considérant qu’il n’est pas recommandé de le faire en partant de zéro ou d’un coup. L’idéal est de lisser l’achat de followers sur plusieurs semaines ou mois selon la quantité. La majorité des sites qui vendent des abonnés, proposent des packs qui vont de quelques dizaines de fans à plusieurs dizaines de milliers.

Les tarifs sont très bas en général, en comparaison de l’acquisition d’abonnés via les plateformes de publicités des réseaux sociaux. Un fan peut couter entre 1 et 3€ via l’acquisition, contre 1 à 10 cents sur les plateformes où l’on achète des followers. Néanmoins il faut considérer plusieurs choses ; l’inactivité des fans achetés, la possible détection, la dépendance etc. Plus la qualité sera élevé, et le prix avec, plus vous aurez des fans qui seront actifs avec des niveaux d’engagement différents.

Attention aux outils qui détectent les « faux abonnés » sur la base des comptes qu’ils suivent et des interactions moyennes. Il est évident qu’il est difficile d’imiter l’humain à grande échelle !

Dans quel but acheter des fans ?

L’une des principales raisons de l’achat de fans est l’effet levier, car le monde appelle le monde et ça procure un sentiment de confiance quand on a affaire à un compte qui est suivi par des milliers, voir des millions de profils.

C’est un principe bête, mais qui fonctionne encore bien aujourd’hui, car gagner des followers naturellement, on vous dira que c’est trop long. Certains l’utilisent pour donner un simple effet de boost pour attirer des vrais utilisateurs derrière, mais surtout des utilisateurs actifs.

acheter des fans sur les réseaux sociaux

L’achat de fans est une question de crédibilité à faire valoir, mais attention au dérapage si vous pensez que ça procure une vraie influence, car ce n’est pas du tout le cas. L’influence dénote d’une expertise et / ou de création de contenu. En l’occurrence si vous n’avez aucune expertise et que vous ne créez pas de contenu pertinent et de qualité, n’y pensez même pas ! Vous vous tireriez une balle dans le pied et perdrez toute chance de devenir un influenceur le cas échéant.

L’esprit de compétition est à éviter à tout prix car ça n’apporte rien, sinon à brasser du vent entre personnes qui ont recours à des achats de profils sur les réseaux sociaux. Si vous vous mesurez à de vrais influenceurs, quel en serait l’intérêt si vous n’avez rien à faire valoir ? Ce genre d’esprit opère chez les influenceurs entre eux comme c’est aussi le cas chez les stars.

 

Il n’y a qu’à voir les achats de vues sur YouTube qui confèrent des taux d’engagement stratosphériques à de nombreux « influenceurs ». Chez les stars du monde de la musique, certaines dépassent le milliard de vues, ce qui parait totalement irréel ! Parfois on frise 20% de la population mondiale qui regarderait une vidéo. Si avoir de nombreuses vues sur YouTube touche à la monétisation, dans quelle mesure Google considère de tels chiffres ?

 

Les achats de vues et de likes

Dans la mesure où tout peut s’acheter en matière d’interactions sur les réseaux sociaux, vous trouverez aussi les achats d’interactions sous toutes leurs formes. Augmenter le nombre d’interactions donne l’impression d’avoir un compte actif et engageant ! Encore faut-il avoir une base de contenu pertinent à partager, et quand bien même l’action de liker ne représente rien de concret.

  • Acheter des likes Facebook,
  • Acheter des vues YouTube,
  • Acheter des commentaires,
  • Acheter des avis etc.

Le problème étant une quasi-dépendance perpétuelle pour conserver un ratio et un équilibre qui n’éveille pas les soupçons. C’est en partie vrai chez ceux qui n’ont pas de réelle influence, ou qui cherchent très maladroitement à devenir influenceur sur Instagram. C’est peine perdue que d’acheter des fans à ce stade ! Vous ne ferez rien de plus qu’augmenter le nombre d’abonnés de votre compte sans avoir aucun but réel !

Comme soulever avant, l’influence se gagne principalement au travers d’un contenu à produire et d’une expertise avérée dans la majeure partie des cas. En aparté, nul n’est jamais devenu influenceur parce qu’il possédait une communauté de plusieurs milliers ou millions de fans !

D’ailleurs de nombreux profil se sont fait incendiés il y a quelques années, après avoir acheter des followers Twitter en vue de posséder le fameux badge bleu ! Certains n’y sont pas allés à la légère en achetant jusqu’à 1 million d’abonnés. La même chose pour ceux qui abusent des pods LinkedIn en vue d’influer sur l’algorithme.

achat de likes sur les réseaux sociaux

Le meilleur moyen étant de compenser un manque au départ et de réduire au fur-et-à-mesure que les abonnées organiques augmentent. A terme, il sera même recommandé de supprimer peu à peu les profils inactifs qui ont été achetés, pour retrouver de l’engagement et obtenir un compte sain.

Notez aussi les tendances, où on ne parle plus que de TikTok et Instagram. Ainsi acheter des likes Facebook ou des abonnés pour sa page serait aujourd’hui un peu hasbeen !

 

Peut-on détecter l’achat de followers ?

Oui et non ! Oui si vous faites un achat de fans de plusieurs milliers de profils alors que vous n’avez que quelques abonnés de base. Oui si vous faites un achat qui n’est pas lissé dans le temps pour éviter un pic d’abonnés visible et oui si vous n’achetez pas des fans géolocalisés, c’est-à-dire français si vous êtes en France etc.

On peut aussi évoquer les outils dédiés qui peuvent détecter si des vrais/faux abonnés ont été achetés. Les outils sont assez précis sur ce levier, notamment Hype Auditor qui détecte les pics, les pods, la provenance des fans ou encore les faux comptes etc.

Hype auditor outil influence

Par dessus tout, vous avez des plateformes à éviter qui ne proposent pas de SAV, pas de fans localisés ou encore des services qui seront restreint voir inexistant, donc attention l’arnaque ! Vous verrez également certains sites qui sont créés à la va-vite où ni les CGV ni les mentions légales n’existent. N’achetez en aucun des fans sur ces sites, ils seront sans doute  non réels et pourront disparaitre d’eux-mêmes en peu de temps.

Dans quel cas ne détecte-t-on pas les achats de fans ?

L’achat d’abonnés doit être réalisé intelligemment, car à la base on ne le prône pas pour diverses raisons ; l’éthique, la dépendance, les objectifs biaisés, la baisse du taux d’engagement etc. Il faut donc mêler l’achat à diverses actions comme un jeu-concours, un partage de contenu viral, une campagne promotionnelle etc. L’idée étant de justifier un gain de fans (important), en l’associant à une action menée en parallèle.

Dans tous les cas à éviter pour ceux qui sont community manager d’une marque ou d’une quelconque structure. Gagner des abonnés doit demeurer un travail basé sur l’organique, en vue d’avoir une audience saine et surtout engagée.

Notez que si aujourd’hui on peut passer au travers des mailles du filet, demain sera un autre jour car les réseaux sociaux peuvent y remédier et des outils peuvent toujours faire leur apparition à ce sujet. Il peut aussi s’agir d’un algorithme capable de détecter des achats de fans, de likes etc.

Les suppressions de faux fans opérés par les plateformes

Enfin on a connu par le passé des nettoyages opérés par les plateformes qui font la chasse aux comptes fakes ou fantômes. Instagram avait communiqué à ce sujet il y a quelques années, et Rihanna était même devenue la risée de la toile. Son compteur de fans Instagram avait été partagé en temps réel, et on pouvait voir les milliers de fans (faux fans) qu’elle perdait à chaque minute.

Les plateformes d’achats de fans étaient moins efficaces à l’époque qu’à ce jour, même si ça reste encore un levier à prendre avec des pincettes. C’est un phénomène qui touche de nombreux utilisateurs qui recherchent une pseudo gloire, et les sites poussent à ce titre comme des champignons. Certains proposant d’acheter des fans qui ne sont pas réels ou encore des Bots voir des fans provenant de pays étrangers.

 

En conclusion

Acheter des followers pour ses réseaux sociaux peut vite devenir tentant pour nombre d’entre vous, mais au final, qu’aurez-vous à y gagner ? On peut certes le faire de manière stratégique si on a un vrai objectif centré sur du contenu à valeur ajoutée, mais il faut être équilibré et avoir un plan à moyen long terme. Un achat d’abonnés peut se détecter rapidement si vous le faites en package occasionnellement, et sans le mêler à des actions.

Si vous êtes découvert, quels seront vos arguments ? Vous perdrez du crédit et affaiblirez votre potentiel dés le départ. Soyez plutôt rattaché à des vrais valeurs, à du contenu à forte valeur ajoutée, et si vous devez y recourir, attendez les derniers instants (plusieurs années) après avoir fait de vrais efforts.

On pourrait comparer ça à prendre des anabolisants après avoir atteint le maximum de ses capacités génétiques, ou après des années d’entrainement. Prendre des anabolisants dés le départ, n’aiderait pas à connaitre son vrai potentiel naturel. Avec les achats de fans, c’est pareil si vous avez un talent à faire valoir notamment. Mettez les vraies chances de votre côté et communiquez en adoptant la bonne stratégie.

4.7/5 - (8 votes)

Laurent Bour

Fondateur du Journal du Community Manager et vrai Geek ! je suis passionné par l'univers social media et particulièrement par les nouveaux leviers marketing. J'arpente Internet et les médias sociaux depuis leurs débuts. J'ai assuré mes débuts en informatique sur un Oric Atmos, et j'ai été un vrai fan de l'Amiga. Expert ! Je ne le suis pas. Je continue d'apprendre.

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page