Community Manager

Community manager – Le guide complet pour connaitre le métier de CM

Qu'est-ce que le métier de community manager ? Découvrez la définition de ce métier et le community management qui s'y rapporte.

 

Big update Mai 2017

Difficile de ne pas parler du métier de community manager, qui joue aujourd’hui un rôle important de médiateur entre la marque et les consommateurs. Découvrez une approche métier dans ce guide complet du community manager.

Ne vous y trompez pas ! être community manager est un métier chronophage où il est rarement coutume de compter ses heures… vous finissez votre travail au bureau, et vous le poursuivrez bien souvent à votre domicile !

C’est une image qui reflète régulièrement le quotidien des sphères du communiy management, donc non passionné s’abstenir !

 

Qu’est-ce qu’un community manager ?

Le community manager ou animateur de communauté, est un métier émergeant qui consiste en l’animation d’espaces communautaires, généralement hébergés au sein des réseaux sociaux comme Facebook, Twitter, Instagram ou encore Linkedin parmi les principaux.

Il s’agit pour lui de créer et de gérer un groupe d’internautes qui adhérera à la structure, aux produits et/ou aux services pour lesquels il travaillera sur différents axes.

Community manager ou animateur de communauté ?

Facebook étant le principal réseau social au sein duquel près de 2 milliards de personnes se retrouvent, c’est aujourd’hui le terrain le plus approprié pour les marques qui y communiquent, par l’intermédiaire d’un ou plusieurs community managers.

Communément appelé CM dans le milieu du digital, le community manager travaille généralement pour le compte de marques, de sociétés ou d’agences qui gèrent elles-mêmes plusieurs marques.

Il a pour mission de rechercher de l’engagement de la part de son audience, en fédérant et en animant des espaces où l’interaction, le partage et l’échange sont recherchés. Il est ainsi considéré comme un médiateur entre la structure qu’il représente, et les internautes qui en suivent l’actualité.

A terme il pourrait devenir un pilier de plus plus important sur le plan commercial, comme nous l’abordons au sein de cet article :

 

Le community manager deviendra-t-il un jour commercial ?

Le community manager deviendra-t-il commercial ?

 

Quelles sont les compétences du community manager ?

Si l’on en juge par les fiches métiers rédigées par de nombreux experts social media, et travaillant dans les domaines du digital, le community manager serait un véritable « couteau Suisse du net ».

Cependant il faut tout de même lui attribuer une spécialité et des compétences qui gravitent autour, car le terme couteau Suisse est assez réducteur pour le CM.

les compétences du community manager

Voici une liste non exhaustive et suffisamment fournie, qui recense les différentes compétences rencontrées chez le community manager. Difficile tout de même de trouver un CM qui regrouperait l’ensemble de ces différents points, aussi bon soit-il, il ne peut pas l’être à tous les niveaux.

Les compétences requises pour être community manager sont ainsi très différentes d’une mission à l’autre. Elles restent nombreuses et s’acquiert majoritairement par de la pratique « personnelle » au travers des réseaux sociaux, des outils du marketing digital avec une veille quotidienne sur le sujet.

Le community manager devrait acquérir sa plus grande expérience au travers d’un cursus spécialisé en école ou en centre de formation. Il peut également être issu d’un parcours communicant ou marketing, mais il est recommandé d’avoir des cadres sur le métier de community manager en plus.

Le community manager doit aussi être créatif, organisé et réactif… ce sont des traits quasi-indispensables pour faire la différence et être efficace au quotidien.

 

  1. Animateur et gestionnaire des communautés : C’est normalement sa vocation première
  2. Maitrise des réseaux sociaux… oui ! tout de même
  3. Bon communiquant
  4. Bon rédacteur (pas forcément pour rédiger des articles)
  5. Fédérateur d’internautes
  6. Recherche d’engagement
  7. Producteur de contenu
  8. Modérateur
  9. Stratège
  10. Maîtrise des outils de partage, de veille, de curation, de métriques…
  11. Notions de graphisme / Design
  12. Bonne prise en main du CMS Wordpress…

A ceci s’ajoute selon l’entreprise, une excellente maîtrise du sujet qui anime la communauté.

La liste peut encore s’allonger bien évidemment, mais le CM devrait déjà se retrouver parmi ces quelques points énumérés. N’hésitez pas à ajouter des compétences que vous jugeriez indispensables en commentaire.

 

Quelles sont les missions principales du community manager ?

J’aime prendre ce terme pour désigner sa mission principale : rapprochez la marque du consommateur. C’est au travers de de point qu’il devra animer une ou plusieurs communautés pour la marque, ou l’entreprise pour laquelle il travaille.

La communauté est pour lui le lieu de rencontre et d’échange, avec les internautes qui adhèrent et aiment la marque qu’il représente.

Il devra la faire vivre en apportant du contenu et de l’interactivité au travers de différents moyens mis à sa disposition.

Au travers de ses missions il peut également être appelé à travailler sur la stratégie de communication (généralement travaillée en amont) qui est ensuite déployée par ses soins sur les réseaux sociaux retenus. Au travers d’un plan élaboré, il aura pour tache de planifier ses posts, et parfois de les travailler avec une bonne dose de créativité.

Tout dépend de la latitude qu’il possède au sein de sa structure.

Il devra ensuite interagir avec ses membres en répondant aux questions tout en créant de l’échange. Une de ses missions consiste également à modérer chaque propos tenu sur sa communauté, il devra veiller à ce que la charte soit respectée pour éviter toute déviation d’un sujet central.

 

Découvrez également : La journée-type du community manager

La journée d’un community manager : à quoi ressemble-t-elle ?

 

Le community manager aura pour mission de convertir 

ses internautes en relais d’informations (ambassadeurs)

Si le contenu proposé est qualitatif, les internautes qui sont fans de la marque qu’il représente, véhiculeront, partageront ces contenus sur les réseaux sociaux en premier lieu et sur leurs espaces de curation en parallèle. Cela aura pour but de gagner en présence digitale et naturellement en visibilité.

Selon sa structure et l’objectif établi, ses missions varieront entre plusieurs axes tout en conservant l’animation au centre : accroître la notoriété de la société, fidéliser un réseau de client, acquérir de nouveaux clients.

Il aura aussi pour mission d’assurer une veille; recenser l’information autour de sa thématique et la partager, mais également veiller à tout ce qui se dit sur la marque en dehors de la communauté.

C’est ici qu’il devra maîtriser l’utilisation de certains outils, comme ceux qu’utilisent certains profils en marketing digital.

Il devra comprendre et être capable d’appréhender le ROI (Retour Sur Investissement) au travers d’une mission ou dans l’ensemble de son rôle si il est constant.

Il pourra travailler sur certains axes pour parfaire son profil : 10 axes à travailler pour le Community Manager

 

Quel est le salaire du community manager ?

le salaire du community manager

En France son salaire réel oscille entre 24 et 30K€ brut/annuel. D’après une étude réalisée pour le cabinet Robert Half, on peut voir un niveau nettement supérieur à la réalité (tableau ci-dessous)

Le CM peut négocier davantage selon son expérience et la société dans laquelle il évoluera, mais ça restera difficile d’atteindre un niveau de salaire plus élevé au départ.

 

Le salaire du community manager est relativement bas en France 

si on le compare à ses homologues outre-atlantique

Le CM pourra néanmoins se tourner vers des métiers qui sont considérés comme une évolution logique au community management, comme le social media manager ou le social media strategist, qui reste la même chose !

Les compétences sont plus orientées sur l’aspect stratégique en amont du travail du CM.

Le social media manager mettra au point une stratégie, et le community manager la déploiera sur les réseaux sociaux si on peut l’imager ainsi simplement. Son rôle est directement rattaché à la direction de la communication et/ou du marketing.

 

Combien coûte un community manager ?

Pour comprendre la partie facturation et savoir combien coûte un community manager ? vous pouvez aussi lire cet article : Comment et combien le community manager doit-il facturer ?

Salaire community manager - www.journalducm.com

Source étude : Robert Half

 

Les évolutions possibles pour le community manager

Comme dit précédemment, le poste au dessus du community manager sera le social media manager ou social media strategist, ce qui ne l’empêche pas d’évoluer vers des postes de chef de projet ou assimilé.

L’idée est de conserver son background et de l’amener à un niveau de spécialisation comme la partie stratégie, communication, marketing etc…

On estime qu’une évolution de poste peut être effective entre 3 et 5 ans d’expériences, mais rien n’est arrêté.

Il s’agit d’anticiper son souhait d’évolution avant toute chose, ou d’affiner son expérience en tant que CM afin d’évaluer ses besoins pour un poste avec un niveau de responsabilité supérieur.

 

Lisez cet article pour mieux comprendre les différences :

De community manager à social media manager

De community manager à social media manager

 

Une formation pour devenir community manager

Aujourd’hui nous avons une multitude d’écoles spécialisées, d’instituts de formations et d’indépendants qui dispensent des cursus pour le futur community manager.

L’institut des médias et de la communication sur internet : IMCI Formation Community Manager | fait partie entre autres des écoles qui proposent des cursus sur les métiers du digital, dont le community management.

IMCI community manager - www.journalducm.com

 

Le métier se redessine d’une année à l’autre pour intégrer de nouvelles orientations, et notamment une part plus importante liée au marketing digital (webmarketing).

Il est à noter que les community managers de la première heure ont beaucoup appris par passion du net, de l’animation de forum et des informations glanées sur le net au travers des sites anglais, et maintenant francophones.

Le métier de community manager offre en 2017, environ 8 années de recul, ce qui permet de se donner une petite idée sur l’évolution et la nécessité ou pas d’avoir un CM au sein de sa société.

On note la difficulté de trouver des postes en CDI, ce qui n’est pas le cas pour les stages qui sont sollicités à tout va par les sociétés.

 

Est-ce un signe que la maturité digitale des entreprises n’est pas encore au rendez-vous ? Possible, mais le métier s’installe néanmoins et beaucoup d’indépendants à contrario, se lancent dans l’entrepreneuriat au travers de ce métier.

On pourrait presque parler d’un métier taillé pour les indépendants, qui en général sont plus investis que les salariés du fait d’être leur propre patron. Cependant en tant qu’indépendant il y a aussi la faculté de se vendre sur ses réelles compétences qui sont plus faciles à mettre en avant.

Vous gérez votre travail en mettant en avant vos axes principaux au premier plan, voir en les associant à des spécialités autres comme le développement de sites web ou la formation.

En l’occurrence il est intéressant de passer par un cursus pour obtenir un fondement du métier, et travailler par dessus en se forgeant de l’expérience.

 

Conclusion sur le community manager

Après avoir lu ce guide sur le community manager, il sera sans doute plus facile de comprendre l’intérêt de ce métier pour les marques et les entreprises.

Il est devenu nécessaire voir indispensable pour un bon nombre structures, de communiquer via les réseaux sociaux, d’assurer une veille concurrentielle, et de produire du contenu tout en développant sa e-réputation.

Voilà environ 8/9 ans que le métier de community manager est apparu pour répondre en partie à ces orientations, et il s’avère donc logique que ça continue sur la lancée en s’adaptant aux nouvelles tendances.

On peut vraiment parler d’un métier actuel tant le digital accélère sa montée en puissance au sein des entreprises.

Dire qu’un CM est indispensable peut paraître cependant prématuré. De nombreux acteurs ont recours à leur propre service de communication ou de marketing, et allouent ponctuellement une personne à ces tâches, à raison de quelques heures par semaine.

Cependant on peut tout de même parler de community management à ce stade.

Laurent Bour AdministratorKeymaster
Fondateur du Journal du Community Manager, je suis passionné par l’univers social media et particulièrement le community management et les nouveaux leviers marketing. J’arpente le net depuis ses débuts et les médias sociaux depuis 2005… J’ai fait mes débuts sur un Oric Atmos, et j’ai été un véritable fan de l’Amiga.. qui dit mieux ?
follow me

Le Community Manager & Le Community Management

Quelques articles populaires autour du community manager et du community management :

Métier : Le community manager

Comment devenir community manager autodidacte ?

Comment devenir community manager freelance ?

Qu'est-ce que le community management ?

 

×
Laurent Bour AdministratorKeymaster
Fondateur du Journal du Community Manager, je suis passionné par l’univers social media et particulièrement le community management et les nouveaux leviers marketing. J’arpente le net depuis ses débuts et les médias sociaux depuis 2005… J’ai fait mes débuts sur un Oric Atmos, et j’ai été un véritable fan de l’Amiga.. qui dit mieux ?
Note Générale
Votre Note
[Total: 53 Average: 5]

Laurent Bour

Fondateur du Journal du Community Manager, je suis passionné par l'univers social media et particulièrement le community management et les nouveaux leviers marketing. J'arpente le net depuis ses débuts et les médias sociaux depuis 2005... J'ai fait mes débuts sur un Oric Atmos, et j'ai été un véritable fan de l'Amiga.. qui dit mieux ?
  • Pingback: Le Facebook Live 360 disponible pour tous les utilisateurs – Actu Shaker()

  • Pingback: Métier : Le community manager | Communic...()

  • Pingback: Comment réagir face aux avis négatifs sur Facebook? | Bloguer Facile()

  • Entièrement d’accord avec toi Laurent ! Super article ! Un métier qui manque encore de reconnaissance alors que tant de choses reposent sur le CM. Comme souligné dans l’article (ainsi que par Matty), bien que la France soit légèrement en retard, je ne doute pas que les 5 prochaines années seront extrêmement bénéfiques pour les CM tant la croissance des médias sociaux au sein des entreprises est importante.

    Clément.

    • Merci Clément,
      C’est à force d’évangéliser que ça rentrera mais il y a encore beaucoup à faire. Pour y parvenir il faut se mobiliser, créer des évents qui repose sur l’entraide et l’échange où les acteurs se rencontrent et apprennent plus posément le métier.
      Ensuite il s’agit de faire venir des intervenants sur des problématiques, des stratégies… et démontrer l’importance du digital au sein de l’entreprise.

      Ce sont des points sur lesquels je travaille.

  • Pingback: Composez avec un community manager ! - MilkyBuzz()

  • Matty

    Bonjour,

    Merci Laurent, pour ce énième article sur ce qu’est un CM. Je trouve qu’il est nécessaire de continuer à redessiner le métier et de lui redonner ses lettres de noblesse. Et pour cela, il faut à tout prix continuer à « animer le débat et occuper le terrain ». Dommage que l’on se limite à « retweeter » l’article sans prendre le temps de participer à une discussion que, pour les CMs eux-mêmes, serait profitable. Plus on enrichit le débat, plus on est gagnants aux vues du public général et des professionnels qui suivent avec attention ce nouveau métier.

    Quant à l’article en lui-même, j’ai trouvé que les possibilités d’évolution du CM sont un peu (trop) rédhibitoires.

    Dans un article plus enthousiaste (http://bit.ly/1nWGBiW) publié récemment, on va un peu plus loin dans la vision de ce qui pourra devenir un bon CM et honnêtement, on a envie d’y croire.

    La vision du métier et le rôle du CM sont limités aujourd’hui par le retard en matière de développement digital de la France, mais il faut voir au-delà de cette limite.

    Aucune entreprise qui se respecte ne pourrait se permettre de ne pas mettre au profit de son évolution l’expérience acquise par un CM pendant 5-7 ans. C’est du suicide stratégique et commercial ! Quelqu’un qui connaît les clients au bout des doigts, qui sait traduire ses besoins et ses attentes en offre commerciale, devrait être placé dans un bureau à côté de celui du Directeur Général. Il doit pouvoir lui conseiller sur les décisions à prendre, car nul ne doit ignorer que les entreprises prospères sont celles qui savent bien écouter ses clients. Encore merci et j’espère que le débat continuera avec d’autres commentaires.

    • Bonjour Matty,
      Merci pour ton commentaire.

      Il est vrai que les débats recentrent les opinions et amènent à une occupation du terrain. Il y a tellement à dire sur ce métier qu’il faudrait traiter son rôle en donnant davantage la parole aux CM eux-mêmes… ce qui ne saurait tarder sur le blog.

      Pour comprendre le métier et en (re)dessiner les contours, seul le community manager oeuvrant au sein d’une entité peut rapporter son expérience, qui sera sans doute différente de celle d’un autre etc…

      Le débat continuera ainsi d’une certaine façon 😉

  • Salut Laurent,
    Globalement je suis d’accord. Mais je commente plutôt pour dire ce avec quoi je ne suis pas d’accord 🙂
    1/ Est-ce utile de faire un énième article sur ce qu’est un CM ?
    Tu as parlé excellemment dans de précédents articles, du fait qu’il y avait des profils totalement différents, et j’ai l’impression ici que tu essayes de faire une généralisation.
    Ce n’est pas bon, pas bon pour l’image des CM, et parfois ça la tire vers le bas.
    Exemple : l’idée de couteau-suisse. Est-ce que c’est favorable à l’image des CM de savoir que dans certaines boîtes on demande tout au CM ? Le SEO, la conception du site, des applis, etc…
    Non. Je pense qu’il est important aujourd’hui que les entreprises, le public se rendent compte que le CM est un métier à part, et qu’il faut le spécialiser.

    2/ Les compétences requises :
    « Maîtrise des réseaux sociaux… oui ! tout de même ». Non.
    « Médias Sociaux » à la limite. Mais là on exclut les CM jeux vidéos, forums, et c’est un peu via ces domaines que le CM a émergé. Est-ce qu’ils ont tous besoin d’une connaissance des Réseaux Sociaux ? Non.
    Par contre connaître les usages web et la façon de communiquer et de créer du lien social sur internet c’est important.
    Tu exclus aussi ici tous les CM qui bossent sur des réseaux internes d’entreprise.
    3/ la question du salaire et sa comparaison avec les salaires outre-atlantique est une aberration pour moi sans contexte, sans années d’ancienneté, sans missions associées. + J’ai discuté avec Patrick O’Keefe, on a les mêmes disparités aux Etats-Unis, sauf qu’ici on a plutôt en tête les exemples de gros community managers qui font parler d’eux. Aux US, ça foisonne aussi de profils différents, et des « petits » community managers il y en a plein, notamment pour tout ce qui est réseau social, sans définition de stratégie.
    Donc les CM US qu’on connait, ça va plutôt être les stars, mais des tas ne sont peu ou pas payés.

    • Lionel,
      Je suis entièrement d’accord avec toi. Cependant il y a plusieurs lecteurs avec des opinions différentes, des buts différents et des souhaits qui le sont tout autant pour assurer ce rôle. Le fait de faire connaitre le métier de CM dans les grandes lignes est nécessaire, et il doit rester un socle, une base pour redessiner le métier à partir de ce point de vue généralisé.

      Faire un énième article sur le CM est purement dans le but de fournir une base et de la prendre comme référence par la suite… mais aussi parce qu’un lectorat nouveau a besoin de connaitre les contours du métier et si possible autant le faire ici. La spécialisation est autour et les posts l’expose.

      L’idée du couteau Suisse est simplement pour montrer un point qui à mon sens est négatif ! car j’en ai parlé récemment et c’est pas le but ! L’idée est par contre à présent de soulever des CM spécialisés qui viennent donner un véritable sens au métier. Ceci au travers d’interviews pour faire ressortir la base et la spécialisation ensuite !

      Les salaires sont définis sur des grilles et des études qui ne sont pas spécialement vérifiés à tout niveau mais pour en connaitre 2/3 qui ne sont pas des « stars » je peux te dire que le salaire est bien différent et pas de quelques euros/dollars ! Ceci étant j’aurais pu aborder la reconnaissance et la maturité digitale également mais on aurait été davantage sur un dossier.

      Il est vrai que beaucoup de points manquent comme les RSE ou les CM plus enclavés dans des rôles qui ne sont pas forcément ceux qu’on connait… mais encore une fois c’est ici très général et succinct pour glisser maintenant et découvrir le vrai métier raconté par des acteurs du quotidien !

      Et je compte bien sur toi pour en parler 😉

      • 🙂 Ta réponse est juste parfaite et je n’en attendais pas moins de toi.
        Désolé, je pense que c’était important de faire ces rappels en commentaires pour les lecteurs 😉

        Les interviews c’est une très bonne idée, et si t’as besoin, y a pas de soucis.

        • Pas de soucis. Et à bientôt pour l’itw 😉

Close
LA NEWSLETTER DU JCM

Abonne-toi à notre superbe newsletter qui est faite avec une dose de créativité et beaucoup d'amour.

Ton E-mail:
Ton Prénom
Promis ! Nous ne céderons même pas devant le Pentagone pour filer tes données. Elles resteront notre propriété.
x

Send this to a friend

Hello,
Je pense que cet article pourrait t'intéresser : Community manager - Le guide complet pour connaitre le métier de CM! This is the link: https://www.journalducm.com/community-manager/