Business

Les plateformes de relations presse vs blogueurs influenceurs et SEO

Les plateformes de relations presse fleurissent mais n'innovent pas vraiment face aux agences SEO et aux blogueurs influenceurs qui travaillent également sur des axes similaires. Est-il préférable de passer via les RP, les blogueurs influenceurs ou une agence SEO pour sa communication et sa visibilité online ?

Les relations presse sont toujours actuelles et tentent de se diversifier via des plateformes en ligne qui mettent notamment en relation des professionnels et des blogueurs « influenceurs ». Mais qu’est-ce que ces influenceurs auraient à gagner au final ?

 

Les plateformes de relations Presse

Depuis quelques temps à présent on voit émerger des offres de relations presse, notamment via des plateformes dédiées où la « promesse » fait état d’une mise en relation avec la cible souhaitée : médias, influenceurs, blogueurs etc…

Moyennant un coût qui peut vite s’alourdir selon les options choisies comme la rédaction du communiqué de presse, la relecture, les modifications, les relances téléphoniques, les conférences etc… on peut très vite se retrouver à y laisser quelques milliers d’euros sans garantie de retombées chez les (gros) influenceurs notamment !… les petits aussi !

Déjà il n’y aura pas de métriques sauf de dire au client x blogs ont a priori relayer votre CP, mais aucun blog ne fournira plus de détail sur son nombre de partages, d’interactions et le nombre de vues gagnées quand il travaille gracieusement.

Les blogueurs (non influenceurs) relaient en général des CP pour obtenir facilement du contenu à exploiter.

Les plateformes de relations Presse

Bah oui ! Un influenceur a aussi de a légitimité pour facturer sa visibilité et se substituer ainsi aux plateformes de relations presse, sinon une entreprise peut tout aussi bien faire appel à un autre type de plateforme réservée elle, aux influenceurs ciblés selon leur domaine d’expertise.

Formation Community Management

 

Problématique d’infobésité et de spams chez les blogueurs influenceurs

Le problème chez les blogueurs influenceurs ciblés par ces plateformes de relations presse, est un nombre croissant et considérable de CP reçus de tout genre et parfois même sans réel lien avec la thématique abordée par le blogueur.

Par ailleurs avec la RGPD j’aimerais bien savoir ce qu’il en retourne de tous ces communiqués de presse reçus sans consentement et/ou sans lien de désabonnement inclus au sein du mail. Ça devient vite polluant et notre boite mail se retrouve vite à ressembler à terrain propice à l’infobésité. Vous parliez de l’infobésité sur internet en général… et bien elle arrive et s’installe même dans vos boites mails.

 

Que font les blogueurs influenceurs des CP reçus ?

De ceux que je connais, et pas qu’un peu, la majorité n’y accordent pas d’intérêt et suppriment les CP reçus en se désabonnant des expéditeurs, si un lien figure dans le mail. A force ça en devient extrêmement gênant et intrusif au possible !

Que font les blogueurs influenceurs des CP reçus ?

Quand les blogueurs influenceurs reçoivent en moyenne de 150 à 200 mails par jour et qu’il faut parmi ceux-ci encore trier les CP inutiles et en grand nombre, c’est du temps perdu et un net discrédit pour les expéditeurs qui agissent ainsi.

Les CP qui parviennent à être relayés par quelques blogueurs influenceurs, sont régulièrement liés au fait qu’il y a une vraie relation amicale ou professionnelle en amont.

A ce titre j’encourage fortement cette pratique qui fonctionne très bien.

Elle est basée sur le contact humain et l’engagement est nettement meilleur en passant par cette voie. Je connais certaines personnes qui travaillent en relations presse à qui il est même difficile de refuser ce service du fait de leur sympathie et des échanges qui vont parfois au delà du service rendu.

 

Qu’est-ce que gagne le blogueur influenceur qui partage les CP reçus ?

Qu’on se le dise tout de suite… RIEN !

Si les plateformes de relations presse se rémunèrent au travail fourni, à l’infobase qu’elles détiennent et à leurs capacités à arroser de mails quelques centaines de contacts… je trouve léger de ne pas rétribuer des blogueurs influenceurs pour maximiser la portée de leurs actions. Les agences SEO font ici bien mieux quand elles aussi se mêlent au marketing d’influence et au RP.

Qu'est-ce que gagne le blogueur influenceur qui partage les CP reçus ?

Au centre se trouve pourtant l’influenceur qui donnera ou pas de la visibilité au client… et lui il ne gagnerait donc rien dans ce plan de communication ? Il y a certainement des choses à développer autour de ces 3 axes que sont le SEO, les relations presse et le marketing d’influence… et au bout de savoir rétribuer un influenceur pour un travail effectué.

 

Les blogueurs influenceurs

Les blogueurs influenceurs, s’ils monétisent leur audience, ont l’avantage de proposer une communauté ciblée et de pouvoir traiter directement avec un professionnel. Il s’agit pour eux de déterminer des axes rédactionnels et travailler ainsi sur des contenus moins commerciaux et plus orientés sur l’expérience utilisateur, voir un test produit.

Les blogueurs influenceurs travaillant bien leur SEO, peuvent également s’appuyer sur la thématique du client pour tenter de la positionner sur Google. Un axe qui n’est pas du tout proposé par les plateformes de relations presse mais qui présente un net avantage.

On parle donc ici d’un travail qualitatif qui évidemment ne sera pas basé sur un envoi en nombre avec un retour minime. L’idée est d’aller immédiatement chercher la qualité au travers d’influenceurs ayant une forte visibilité et/ou un bon positionnement sur une thématique, ce qui se traduit généralement par une cible qualifiée.

L’inconvénient pour le professionnel est d’aller à la pêche aux influenceurs afin de trouver les bons et si possible dans une fourchette budgétaire contenue. Les plateformes de relations presse et d’influenceurs possèdent déjà un portefeuille conséquent.

 

Les plateformes influenceurs de mise en relation

C’est ici qu’interviennent les plateformes de mise en relation entre professionnels et blogueurs influenceurs. Les blogueurs sont ciblés par catégories avec des données sur leurs métriques pour permettre aux professionnels de savoir exactement avec qui il va travailler.

Plusieurs choix sont possibles et principalement 2 si on reste sur l’article ou le communiqué de presse sponsorisé. Il s’agit de céder la rédaction ou pas à l’influenceur, ce qui influera grandement sur le coût final de l’opération. A cela il existe parfois, selon les plateformes influenceurs, des options sur les visuels à partager, le nombre de liens etc…

Si l’article est rédigé par le professionnel, il devra en général suivre un brief fourni par le blogueur afin qu’il rentre dans sa ligne éditoriale et qu’il soit surtout, c’est le principal, pertinent pour son audience. A l’inverse le blogueur peut rédiger de son côté en suivant le brief du professionnel. L’avantage est que le contenu restera identifiable et personnalisé si la latitude rédactionnelle est de mise.

Au final, le blogueur pourra fournir des métriques au professionnel s’il le désire via la plateforme mais dans de nombreux cas des liens trackables sont fournis et les blogs sont connectés via la plateforme à leur Google Analytics. C’est ici un avantage pour les professionnels qui se soucient des retombées qui sont ici bien plus qualifiées… car je ne pense pas encore une fois, qu’un blogueur acceptant de relayer un CP gracieusement, fournisse en plus des mesures sur ses vues et ses partages !

 

Les agences et plateformes SEO

Certaines agences et plateformes SEO sont aussi sur le créneau des posts et communiqués de presse et dans l’absolu ce n’est pas dénué de bon sens, dans la mesure où elles ont un portefeuille de contacts blogueurs influenceurs assez conséquent. Certes ici on parle de contenus sponsorisés mais l’intérêt est la finalité et la portée de la communication partagée. De plus un lien (backlink) permet un net avantage du point de vue SEO, d’où le fait que ce sont des experts SEO qui se sont glissés dans ce créneau.

Leur business de base étant pour beaucoup la vente de backlinks si on regarde du côté des plateformes, elles ont moins la particularité, si c’en est une, de rémunérer les blogueurs influenceurs pour le partage de post ou de communiqués de presse sponsorisés. Au final c’est le client qui gagne en visibilité et c’est un moyen sûr de proposer une cible sans inonder de mail un fichier blogueurs et de promettre des retombées hypothétiques.

Leur travail est à mon sens plus pertinent et de qualité du fait que chacun y gagne et qu’il ne représente pas un effet spam ou intrusif chez le blogueur. Ainsi chacun est libre d’accepter ou de refuser une rémunération dés lors qu’il est inscrit (de lui-même) sur l’une de ces plateformes.

Entre plateformes de relations presse et de SEO on est sur un principe quantité vs qualité à mon sens. Je ne pense en rien être une cible qualifiée quand je reçois des CP qui ne m’intéressent aucunement !

 

Peut-on parler d’efficacité et de pertinence pour ces plateformes de relations presse ?

Pour en revenir aux plateformes de relations presse, à n’en pas douter je dirais oui là où beaucoup font un peu la même chose : assurer des envois en masse en misant sur un retour approximatif, ce qui ne laisse par contre pas ou de peu de place au qualitatif. Le qualitatif serait davantage liée ici à la cible visée, quant à la conversion auprès de blogueurs influenceurs, je serais tout de même curieux d’avoir des chiffres et de voir si les clients sont bien informés de qui a relayé quoi.

J’encouragerais plutôt les plateformes de relations presse à se renouveler un peu comme les autres le font avant qu’elles ne s’essoufflent ; qu’elles rémunèrent ainsi une poignée de blogueurs influenceurs en les introduisant dans leur bases après avoir négocié intelligemment avec quelques-uns d’entre eux. Peut-être que certaines le font déjà mais je n’en ai pas connaissance.

Si les plateformes de relations presse font payer un tas d’option, pourquoi celle-ci n’apparaîtrait-elle pas ? Les marques ou les professionnels auraient alors davantage intérêt à regarder du côté des agences SEO et/ou des plateformes de marketing d’influence pour vraiment mesurer le bénéfice de leurs actions.

Je ne dénigre aucunement ces plateformes mais le côté envoi en masse, risque de désabonnement important sur les bases et pas de rétribution pour les influenceurs, ne font pas du tout pencher la balance en leur faveur… là où d’autres ont déjà des solutions plus adaptées et ciblées sans être intrusives et en impliquant les blogueurs influenceur au sein de leurs actions.

 

Qu’en pensez-vous du côté plateformes de relations presse comme du côté blogueur influenceur ?


Crédit image à la une : DepositPhotos

Note générale de nos lecteurs
Votre Note
[Total: 9 Average: 5]

Laurent Bour

Fondateur du Journal du Community Manager, je suis passionné par l'univers social media et particulièrement par les nouveaux leviers marketing. J'arpente le net depuis ses débuts et les médias sociaux depuis 2005... J'ai assuré mes débuts en informatique sur un Oric Atmos, et j'ai été un vrai fan de l'Amiga... qui dit mieux ?

Articles similaires

Fermer
LA NEWSLETTER DU JCM

Abonne-toi à notre superbe newsletter qui est faite avec une dose de créativité et beaucoup d'amour.

Ton E-mail:
Ton Prénom
Promis ! Nous ne céderons même pas devant le Pentagone pour filer tes données. Elles resteront notre propriété.
x

Send this to a friend

Hello,
Je pense que cet article pourrait t'intéresser : Les plateformes de relations presse vs blogueurs influenceurs et SEO! This is the link: https://www.journalducm.com/plateformes-de-relations-presse/