fbpx
Business

Portageo aide les freelances dans le choix de leur forme juridique

Bien choisir son statut juridique quand on souhaite devenir freelance est primordial. Cet article vous donne le parcours + un ebook gratuit à télécharger.

Partenaire Vidéo Journal du CM

Se mettre à son compte en tant qu’indépendant, nécessite toujours de bien étudier les différents statuts juridiques à sa disposition. Bien souvent il est même recommandé d’être accompagné dans ses démarches.

Selon les estimations de chiffre d’affaires à réaliser les statuts ne se valent pas tous, mais ce n’est pas le seul point à retenir. Les différentes couvertures et avantages proposés par les statuts doivent être également considérés.

Si devenir freelance c’est être avant tout entrepreneur, il ne faut pas sous-estimer le parcours pour parvenir à franchir un cap. Voyons le cheminement à suivre depuis devenir freelance (ici dans les métiers du web) jusqu’ à choisir son statut juridique.

d’après les chiffres de l’Insee publiés : 
le 30 janvier 2018, 591 000 entreprises ont été créées en France en 2017, soit 7 %
de plus qu’en 2016. (source ebook Portageo)

 

Devenir Freelance dans les métiers du web

Les métiers du web semblent dans de nombreux cas tout indiqués pour exercer une activité d’indépendant, car bien souvent il s’agit d’avoir un PC portable et une connexion WiFi non loin de soi. Que vous décidiez d’être community manager, content manager, rédacteur web ou encore webmarketeur, vous pourrez exercer en freelance.

Devenir Freelance dans les métiers du web

Cependant il sera nécessaire de bien évaluer ses sorties et ses entrées. Si votre activité démarre de zéro, il sera nécessaire de calculer au plus juste vos dépenses. Au delà, le réseau peut faire la différence pour démarrer plus sereinement et avoir ses premiers clients potentiels pour donner de l’élan à votre activité.

En tant que freelance vous pouvez tout-à-fait réaliser un business plan pur savoir où vous allez et voir si votre projet est viable. Il ne s’agit pas de sur-estimer vos capacités mais de les équilibrer et même d’amoindrir vos entrées pour éviter la frustration. Dans toute activité il est primordial de compter sur des imprévus, des périodes faibles en activité et éventuellement des jours off du fait de période de congés ou de jours fériés.

Les postes à calculer en tant que freelance :

Le freelance devra considérer un certain nombre de points et de dépenses avant de démarrer son activité. Voyons-en quelques-uns à ne pas oublier :

  • Loyer selon le lieu d’activité : domicile, extérieur (bureau, co-working…)
  • Electricité et connexion WiFi éventuellement
  • Les abonnements aux outils en ligne
  • Les frais de nourriture / restaurant
  • Les frais de transport
  • Le matériel indispensable au démarrage
  • Les heures et jours travaillés : Calculer son TJM
  • Prospection et comptabilité
  • Rendez-vous extérieurs et Congés

Ces quelques points devraient vous aider à évaluer un coût et savoir s’il est préférable de démarrer à l’extérieur ou à domicile en l’occurrence.

Les postes à calculer en tant que freelance

 

Les projets du freelance

Il vous faudra définir et cadrer ensuite vos projets / missions. Comment souhaitez-vous exercer et sur quels leviers souhaitez-vous vous positionner ?

  • Le métier à exercer (dois-je me former ?)
  • Quelles expertise(s) visée(s) ?
  • Quelles sont les prestations sur lesquelles se positionner ?
  • Quelle durée de mission est à privilégier
  • Quelles sont les entreprises, marques… avec lesquelles je souhaiterai travailler ?
  • Quelles sont mes valeurs différenciantes ?

Evaluer vos besoins, capacités et les missions sur lesquelles vous souhaiteriez évoluer.

 

L’évolution du freelance

Votre évolution peut se traduire par de nombreux changements majeurs ou mineurs, comme un changement d’expertise, de métier, de rôle ou encore élargir votre champ d’action / de missions. Les évolutions sont aussi à évaluer en terme de revenu selon votre rôle, statut….

 

Bien choisir son statut juridique pour exercer

Arrive le moment où un statut doit être choisi pour exercer son métier. C’est peut-être un des points les plus délicats quand on démarre, tout en sachant qu’il peut évoluer en cours d’activité. Plusieurs formules existes et il faut simplement trouver la bonne et celle qui nous correspond en matière de sécurité et aussi de revenus à dégager.

Pour faire simple il faut travailler à l’envers et partir du revenu souhaité. Combien souhaiteriez-vous gagner la première année ? Ici encore il faut savoir être réaliste et considérer son propre parcours et bien entendu une évolution. Répondre 10.000 € à cette question n’aurait aucun sens pour un démarrage et quand bien même, il faut savoir être réaliste et considérer son marché avec la concurrence.

Bien choisir son statut juridique pour exercer

On peut imaginer un revenu en lui associant un terme, comme « je compte gagner 5000 €/mois d’ici 3 ans » et peut-être le double d’ici 8 ans, si l’analyse de votre activité vous laisse entrevoir cette marge de progression. C’est là où le freelance doit savoir évaluer aussi sa charge de travail et définir le bon statut.

Il s’agit donc de choisir le bon statut juridique en rapport de son futur métier, de ses projets mais également de ses évolutions ou de ses ambitions.

 

Comparatif détaillé des statuts par Portageo

Portageo a rédigé un ebook complet sur le choix des statuts juridiques destinés au freelance. En comparant chacun des statuts et ses différents avantages et inconvénients, le freelance peut librement faire son choix.

 

Un ebook complet pour accompagner le freelance

En tant que freelance il est important de faire les bons choix et de bien suivre son activité. Le statut juridique freelance impose des règles selon les missions et les souhaits d’évolution de l’entrepreneur.

C’est pourquoi Portageo a rédigé un ebook complet sur le sujet « Freelances, quel statut juridique choisir ? » car on ne pense pas forcément à tout.

Cet e-book a bénéficié d’une relecture juridique et présente des informations fiables et récentes.

Outre les avantages que proposent un statut, il faut également considérer vos capacités et votre motivation à atteindre des objectifs. Un objectif de chiffre d’affaires et de marge à dégager (si vous vendez des biens), vous aidera à vous positionner sur la question des revenus et sur votre évolution à court / moyen / long terme.

Encore une fois : N’oubliez pas que vous pouvez démarrer sur un statut et passe sur un autre, ou démarrer sur un statut et compléter par un autre dans le cas du portage salarial par exemple. Le portage salarial est un statut tout à fait indiqué quand on souhaite se sentir libre out en progressant au sein de son activité

 

En conclusion

Vous aurez compris que ce n’est pas toujours de combiner ses souhaits, besoins, projets… avec un statut juridique adéquate. C’est ici que Portageo vous accompagne avec un outil complet, qui répond aux nombreuses interrogations des freelances et notamment…

Quel statut juridique choisir ?

L’ebook est gratuit et répond parfaitement aux questions les plus récurrentes. De plus il a bénéficié d’une relecture juridique et il présente à ce jour des informations fiables et récentes.

Note générale de nos lecteurs
Votre Note
[Total: 3 Average: 3.7]

Laurent Bour

Fondateur du Journal du Community Manager, je suis passionné par l'univers social media et particulièrement par les nouveaux leviers marketing. J'arpente le net depuis ses débuts et les médias sociaux depuis 2005... J'ai assuré mes débuts en informatique sur un Oric Atmos, et j'ai été un vrai fan de l'Amiga... qui dit mieux ?

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
LA NEWSLETTER DU JCM

Abonne-toi à notre superbe newsletter qui est faite avec une dose de créativité et beaucoup d'amour.

Ton E-mail:
Ton Prénom
Promis ! Nous ne céderons même pas devant le Pentagone pour filer tes données. Elles resteront notre propriété.
x

Send this to a friend

Hello,
Je pense que cet article pourrait t'intéresser : Portageo aide les freelances dans le choix de leur forme juridique! This is the link: https://www.journalducm.com/statut-juridique-freelance/