Flash Actualités

Instagram et la RGPD : Récupérer ses données enfin possible !

Instagram et la RGPD ! Une obligation de se plier aux règles au moment où la réglementation entrera en vigueur, à savoir le 8 mai 2018. Mais qu'en est-il pour Instagram et cette fameuse réglementation ? Après l'affaire Cambridge Analytica, Instagram devra veiller à être transparent.

16Instagram et la RGPD ! Ce n’est pas vraiment une histoire d’amour mais plutôt une mise au point sur la nature des données cédées par les utilisateurs sur le réseau social.

 

RGPD : Instagram vous permettra bientôt de récupérer vos données personnelles

Le réseau social basé sur le partage de photos emboîte (tardivement) le pas à son patron Facebook. À compter du 25 mai prochain — date de l’adoption du RGPD —, Instagram vous permettra de récupérer l’archive contenant vos données personnelles.

La protection de la vie privée, c’est un sujet essentiel et surtout après le scandale de Cambridge Analytica impliquant directement le réseau social Facebook. Ins

Au lendemain de l’audience de Mark Zuckerberg (PDG de Facebook) par le sénat américain, Instagram annonce via son porte-parole qu’il permettra à chacun de savoir précisément ce que le réseau social sait d’eux. Un constat qui laisse tout de même un gout amère et sur lequel on aurait souhaité plus de transparence dés le départ. Pourquoi attendre que des scandales secouent certains acteurs pour que des directives à demi-teintes soient prises sur le dos des utilisateurs.

Chaque utilisateur d’un réseau social quel-qu’il soit est en droit d’avoir un accès rapide, clair et simplement énoncé, sur l’avenir des données qu’il partage.

 

Instagram se met à l’heure du RGPD

Cette mesure n’est pas innocente, et n’arrive pas 8 ans après celle de Facebook pour rien. La Réglementation Générale sur la Protection des Données (RGPD) entrera en vigueur le 25 mai prochain. Soit précisément la date à laquelle Instagram prévoit de rendre son outil disponible.

Une échéance repoussée au maximum donc, de la part du deuxième réseau social le plus utilisé au monde. Un constat qui devrait jugé honteux de la part des nombreux utilisateurs du réseau social et qui pour beaucoup, est devenu un outil utilisé au quotidien sans que la question des données n’ai été clairement abordée.

Facebook se gardant bien d’annoncer que les données récoltées représentent un juteux business pour l’entreprise, malgré qu’il soit question de la vie des utilisateurs et de ce qu’ils partagent, ce qu’ils échangent et publient au quotidien.

Certainement que la loi ne doit être ignorée dira-t-on, bien qu’elle ne soit pas enseignée aussi large et complexe soit-elle. Cependant la transparence, la mise en garde et le bon sens peuvent être clairement abordés pour que chacun puisse exercer un droit de renonciation dés la mise en service d’un réseau social ou assimilé.

Facebook comme de nombreux autres acteurs ont préféré attendre que l’addiction s’installe, que des points de non-retour soit avérés pour se plier eux-mêmes aux lois qu’ils peuvent braver pendant des années sans sourciller.

 

Instagram et la RGPD

Loin de faire une fleur à ses utilisateurs, Instagram répond purement et simplement à l’article 20.1 de la réglementation, qui prévoit que :

« Les personnes concernées ont le droit de recevoir les données à caractère personnel les concernant qu’elles ont fournies à un responsable du traitement, dans un format structuré, couramment utilisé et lisible par machine, et ont le droit de transmettre ces données à un autre responsable du traitement sans que le responsable du traitement auquel les données à caractère personnel ont été communiquées y fasse obstacle »

 

Aucun indice sur le contenu de l’archive

En dépit de cette (bonne) nouvelle, TechCrunch n’a pas été en mesure d’en savoir plus sur le contenu effectif de l’archive.

D’après les dires rapportés par le site spécialisé, il sera évidemment possible de récupérer toutes les photos partagées sur le réseau, et d’avoir un récapitulatif précis des likes laissés sur les photographies d’autrui.

Aucun indice, néanmoins, sur la possibilité ou non de connaître à quelles publicités les utilisateurs ont été exposés en naviguant sur le réseau. Et surtout, à quel point celle-ci est ciblée grâce aux miettes laissées par chacun d’entre nous lorsque nous naviguons sur Instagram.

Le porte-parole d’Instagram indique que plus de détails seront communiqués sur l’outil à l’approche de sa date de sortie, le 25 mai prochain.

 

En conclusion 

L’utilisateur a bien entendu toujours le mauvais rôle et bien qu’il représente le maillon fort en ce qui concerne les données délivrées et exploitées par le réseau social, il n’en sera jamais au stade d’être un jour un acteur payé pour ce qu’il cède au quotidien.

Avec la RGPD, chacun a reculé des échéances qui auraient du être appliquées selon une éthique saine et transparente vis-à-vis de l’utilisateur. Gageons que la RGPD redonne un peu de vie privée à l’internaute.


Crédit photo à la une : DepositPhotos

Note générale de nos lecteurs
Votre Note
[Total: 5 Average: 5]

Laurent Bour

Fondateur du Journal du Community Manager, je suis passionné par l'univers social media et particulièrement par les nouveaux leviers marketing. J'arpente le net depuis ses débuts et les médias sociaux depuis 2005... J'ai assuré mes débuts en informatique sur un Oric Atmos, et j'ai été un vrai fan de l'Amiga... qui dit mieux ?

Articles similaires

Fermer
LA NEWSLETTER DU JCM

Abonne-toi à notre superbe newsletter qui est faite avec une dose de créativité et beaucoup d'amour.

Ton E-mail:
Ton Prénom
Promis ! Nous ne céderons même pas devant le Pentagone pour filer tes données. Elles resteront notre propriété.
x

Send this to a friend

Hello,
Je pense que cet article pourrait t'intéresser : Instagram et la RGPD : Récupérer ses données enfin possible !! This is the link: https://www.journalducm.com/instagram-et-la-rgpd/