Flash Actualités

Mesurer l’ampleur du digital dans sa vie et apprendre à se déconnecter ?

Le digital s'installe dans nos vies et s'immisce dans tous ses aspects ! A ce titre il est important de savoir se déconnecter et d'apprendre à tirer de l'énergie de ce qui nous entoure et au-delà d'Internet.

 

Vous ne vous êtes jamais posé la question de savoir s’il y avait un intérêt à se déconnecter, à se désintoxiquer du digital, des réseaux sociaux etc… en clair de couper le cordon d’Internet ? Difficile chez le community manager !

Nous sommes très largement imprégnés du digital dans nos vies, et nous utilisons tous majoritairement Internet au quotidien, que ce soit à titre professionnel ou personnel et via mobile ou desktop ! Mais est-ce que tout ceci est néfaste, est-ce que ça entraine des dépendances, des problèmes de santé, d’asociabilité etc… ?

Tant de questions et pas le temps d’y apporter des réponses. Voyons alors quelques constats qu’il est facile de prévenir et qui peuvent redonner du sens à notre vie, tant professionnelle que personnelle !

 

L’ampleur du digital dans notre vie ! 

Tout semble aujourd’hui être connecté d’une manière ou d’une autre avec Internet. Le business passe désormais sur la toile qu’on le veuille ou non, ou au moins majoritairement. Quand bien même vous auriez une boutique qui a pignon sur rue, un site web devient un prolongement obligatoire pour assurer sa pérennité.

L'ampleur du digital dans notre vie ! 

Les téléphones portables, les tablettes, les ordinateurs (desktop et portable), les consoles de jeux vidéo, les objets connectés comme les montres, les appareils de santé etc… tous se connectent au web ! Vous avez un ou plusieurs assistants vocaux à la maison ? Alexa, Google Nest Hub ou encore Cortana sur votre fidèle poste informatique sous Windows 10 ! eux aussi sont connectés et tout cet écosystème digital qui nous entoure, analyse l’ensemble de nos faits et gestes.

Comment faire l’impasse ? Le peut-on d’ailleurs ?… en somme comment vivre avec son temps où le digital règne en maitre absolu ? Voyons déjà les petits gestes qui peuvent nous aider dans notre quotidien.

 

Le digital et la santé

Indéniablement il existe un impact direct lié au digital sur la santé des gens. Il peut s’agir dans un premier temps des émissions d’ondes produit par les réseaux WiFi dans les habitations, et depuis les téléphones portables. Si ça demeure une minorité parmi les utilisateurs, c’est un problème qui mène la vie dure à ceux qui y sont sensibles. Il se traduit bien souvent par un isolement total jusqu’à devoir vivre en haute montagne.

Cependant ce n’est pas là le seul problème, car il en existe de très nombreux problèmes du fait de nos activités liées au digital, et ils sont assez sournois. La fatigue qui s’accumule par manque d’activité sportive avec des journées bien remplies, l’isolement causé par la dépendance à la consommation en ligne ; tout peut être fait de chez soi ou presque.

Les problèmes d’éducation et le temps alloué à la famille, aux loisirs extérieurs etc… sont grignotés par les temps de connexion aux réseaux sociaux.

Le digital et la santé

Le stress, la pression, l’extimité, les troubles de la personnalité sont autant de facteurs impactant la santé que l’on retrouve chez les jeunes du fait des esprits de compétition régnant encre une fois sur les réseaux sociaux. Des faits avérés qui entrainent des problèmes collatéraux ; tensions dans les familles, couples etc…

Si on ajoute à tout ça la nourriture consommé qui est complètement hybridé, on peut aisément deviner tous les impacts sur la santé.

 

Voyons comment freiner ces problèmes au mieux et prévenir et lutter contre le mal de dos qui nous guette tous.

 

Le mal de dos s’accentue dans les métiers du digital et du web

Rester assis pendant des heures sans parfois bouger de sa chaise est l’un des signes avant-coureur des maux de dos et des lombalgies. C’est aussi ce surcroit de travail statique qui entraine une mauvaise posture perpétuelle, et qui peut conduire vers le fameux burn-out !

Le mal de dos s'accentue dans les métiers du digital et du web

Ce qui se traduit par des lombalgies aigues, des lumbagos à répétition, et il n’est pas rare de devoir stopper toute activité pendant deux bonnes semaines, voir davantage.

Longtemps considéré comme le mal du siècle, le mal de dos devient de plus en plus fréquent chez les personnes travaillant dans le digital et le web.

C’est notamment une réalité chez les indépendants et plus encore depuis la crise sanitaire que nous avons traversé. Cette dernière impliquant le télétravail pour de nombreuses personnes, et des installations qui ne sont pas toujours adaptées.

Pour éviter que des problèmes de dos ne surviennent ou pour le soulager dés lors que l’on rencontre déjà des douleurs localisées, il faut agir et parfois vite. Pensez dans tous les cas à consulter un médecin si le problème est avéré et si vous rencontrez des douleurs aigues. Par la suite il sera peut être intéressant de consulter un ostéopathe. Pensez aussi à investir dans une vraie chaise de bureau confortable, et adapté à votre morphologie.

Le saviez-vous : Le stress et toute la pression que l’on peut encaisser dans son travail (pas que), descend dans le dos. Pensez à l’expression : j’en ai plein le dos ! De nombreuses personnes qui sont passées par un burn-out vous diront que la première chose qui lâche, c’est souvent le dos. Cela se traduit par une fatigue extrême et une tension dans la zone lombaire qui entraine le lumbago ou une lombalgie. A ce stade vous avez de fortes chances de vous retrouvez alité.

La posture continuelle lorsqu’on reste assis sur une chaise, fragilise l’équilibre entre les abdominaux et les lombaires et provoque un tassement et une usure des disques. Un médecin, un ostéopathe ou encore un kiné vous en dira bien plus et bien que mieux que moi à ce sujet !

 

 

Comment lutter contre le travail sédentaire dans le digital ?

Voici donc quelques recommandations pour lesquelles un avis médical sera toujours à considérer, avant de les suivre aveuglément. Certains gestes seront parfaitement indiqués, quant à d’autres, ils peuvent nécessiter l’avis d’un spécialiste, notamment pour les problèmes du dos.

1. Faites régulièrement des pauses

Ici, nul besoin de recourir à un médecin, car il est évident que nous avons besoin de faire des pauses mais pas uniquement dans le sens s’arrêter ! Il s’agit au minimum de se lever et de marcher 5/10 minutes au minimum, voir de faire quelques étirements. Les articulations doivent fonctionnées et le sang bien circuler. Les positions assises et longues peuvent engendrer de nombreux problèmes.

La marche à l’extérieur

Saviez-vous qu’il est recommandé de faire 6000 pas/jour minimum. C’est loin de ce que fait un sédentaire en général vu que ça représente entre 4 et 5 kilomètres de marche. Rien de tel que d’enfiler une paire de baskets et de faire quelques tours du pâté de maison ou de profiter d’une sortie pour aller faire quelques courses pour au moins compenser un manque de marche.

2. Utilisez un fitball

Quand c’est possible, armez-vous d’un ballon (fitball) qui corrigera votre posture par un principe de déséquilibre. Le ballon vous pousse à toujours garder la bonne posture pour éviter de tomber, et ainsi il permet un travail de compensation qui actionne les muscles dans la zone lombaire par exemple.

Utilisez un fitball

Le fitball est à pratiquer pendant de courtes périodes au démarrage et pourquoi pas plusieurs par semaine devant votre bureau (demandez les conseils de votre médecin).

3. Lutter contre les grignotages

Un autre problème lié à la sédentarité et au surcroit de travail est le saut des repas et la tendance qui va aux grignotages. Il est évident que le saut d’un repas et notamment celui du midi, est à proscrire. Si vous voulez le décaler absolument, ne faites pas de pause grignotage pour assouvir votre faim, qui est certes justifiée si votre montre vous indique 14h/15h.

Achetez plutôt des barres protéinées qui vous seront plus bénéfiques pour la santé, mais ça ne se substitut pas aux vrais repas. Manger avant d’avoir faim, ça évite souvent de magner n’importe quoi ou ce qui tombe sous la main. Buvez aussi tout au log de la journée et alternez avec du thé/ infusion si vous le pouvez pour mieux éliminer.

4. L’isolement et la zone de confort

On est souvent bien chez soi, et même trop ! Au point où l’on n’a plus envie de sortir ou d’assurer des missions à l’extérieur. Le travail fonctionne bien et l’isolement prend peu à peu place avec cette zone de confort pour toile de fond. A terme ça peu jouer des tours sur le moral et ne pas être favorable si un état dépressif s’installe.

Quand on aime son métier, on ne compte pas les heures !

Ainsi il est recommandé de faire des sorties et de privilégier quelques jours dans le mois pour travailler en extérieur. Si vous n’avez pas de clients à rencontrer, allez travailler quelques heures dans un café ou un espace co-working où vous rencontrez des gens avec qui échanger.

N’oubliez pas vos amis et rencontrez-les pour casser un peu le rythme du train-train quotidien.

se déconencter,digital

Donnez-vous également une journée par mois en soirée pour participer à des évènements de type meetup. Le site meetup.com vous donnera accès à tous les évents ouverts à inscription gratuite autour de chez vous. Si être bien dans sa zone de confort semble acceptable, c’est surtout qu’elel conduit souvent à l’isolement quand on travail à domicile.

5. Les vacances c’est bien, sans WiFi c’est mieux !

Quel indépendant dans le digital, n’a jamais noté dans sa liste de vacances : hôtel avec WiFi indispensable ? (Pas moi) Je pense faire mouche à quasiment tous les coups ! Pourtant les vacances c’est fait pour profiter du paysage, pour se retrouver en couple, en famille, entre amis, et surtout loin des réseaux sociaux et de l’Internet.

A moins d’avoir un travail qui nécessite absolument de se connecter régulièrement, faites l’impasse sur le net ! Déconnectez-vous et profitez au maximum de vos vacances en faisant un vrai break. Rien de plus frustrant que de voir quelqu’un non stop le nez dans son smartphone, pendant les vacances. Mais profitez quand même de  quelques selfies hein !

Les vacances c'est bien, sans WiFi c'est mieux

Allez en vacances dans le désert si ça devient une trop grande addiction 😉

 

En conclusion

Vous l’aurez compris ! Si le digital est une petite révolution dans notre quotidien, Il a malheureusement un impact néfaste sur notre bien-être et notre santé. On peut se sentir totalement épanoui dans son travail, et même d’être capable d’enchainer des heures sans voir le jour, mais à quel prix au bout d’un certain nombre d’années. Si vous pensez que el burn-out est réservé aux salariés sous pression et non aux passionnés, vous vous trompez !

Le passionné ne sent jamais venir le burn-out ou très rarement. On tire sur nos capacités, sur notre corps et la santé se dégrade petit à petit. N’oubliez pas que les aliments ne renferment plus les nutriments et les vitamines essentielles tels que c’était encore le cas il y a peut-être 20 ou 30 ans. Cela signifie qu’on a du mal à trouver tout ce qui est nécessaire à notre corps dans les aliments.

En clair il faut compenser par une activité physique, penser à s’aérer et rencontrer ses semblables lors d’évents pour garder le contact avec le monde réel.

Si vous pensez à d’autres travers, et il y en a, n’hésitez pas à en faire part en commentaires.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page