Etats des lieux !

L’évolution des modes de consommation et du divertissement pendant la crise

La crise a provoqué le changement et la mutation de nombreuses choses, parmi lesquelles le divertissement, le bien-être et tout ce qui peut passer par Internet pour ainsi dire. Petit état des lieux :

 

La crise a frappé de plein fouet de très nombreuses entreprises et d’acteurs issus de tout horizon. La restauration, le monde du spectacle et du divertissement, ainsi que le tourisme au sens large, ont été les premières victimes de cette pandémie.

Les dégâts collatéraux engendrés par cette crise, ont malheureusement plongé une quantité de commerces dans des situations précaires jusqu’à devoir déposer le bilan pour nombre d’entres eux. Comment certains secteurs ont pu en profiter pour se réinventer et booster leur visibilité.

 

Divertissement, bien-être, coaching et évasion en ligne !

Si les confinements successifs ont fait naitre des formes d’ennuis chez les gens, beaucoup en ont profité pour au contraire se divertir différemment et même pour maintenir leur ligne. Sédentarité oblige, la crise n’a pas aidé à maintenir la forme, mais au contraire à favoriser la prise de poids. Un dommage dû aussi à une réelle explosion des livraisons de nourriture à domicile ! Plutôt orientée fast-food malheureusement.

Cette crise a donc fait émerger des nouveaux moyens de se détendre, de maintenir la forme, et de consommer différemment comme vous le verrez sur quelques axes ci-dessous :

Le divertissement avec les jeux en ligne, jeux-vidéos et le multijoueur

Le divertissement a eu la part belle, tout du moins les jeux en ligne sous toutes leurs formes. Les jeux-vidéos ont pris le dessus avec les jeux de hasards, les casinos en ligne avec notamment les machines à sous virtuelles comme cela a été le cas pour des acteurs reconnus comme la machine à sous Sisters of Oz WowPot ou les jeux de pokers en ligne.

Un univers bien encadré par ailleurs, où il est de rigueur pour le community manager de savoir comment promouvoir les jeux d’argent en community management ?

Le divertissement avec les jeux en ligne et le multijoueur

Le community manager a donc eu lui aussi un très gros travail de gestion communautaire à la vue des pics de fréquentation des sites web et des réseaux sociaux sur ces mois passés. Maintenir l’engagement, diffuser de l’information en continue et entretenir les échanges parfois très nourris, il n’y a guère eu de repos pour les CM.

Le multijoueur a explosé sur des jeux tels que Fortnite, de nombreux FPS ou encore Rocket League.

Les jeux sur smartphone on également été un refuge de divertissement énorme pour de nombreuses personnes.

Le bien-être passe par la vidéo

Le bien-être a lui aussi vu sa côte de popularité grimper et reprendre l’ascendant en ligne avec des cours vidéos organisés par des salles de sports. Ce sont également des influenceurs, Youtubeurs et Youtubeuses qui ont su profiter de cet élan, pour promouvoir leur activité et se faire connaitre du grand public.

S’ils proposent des cours gratuits en ligne, c’est néanmoins pour eux l’occasion de gagner de nombreux abonnés et de financer en partie leur activité par la pub.

Le bien-être passe par la vidéo

D’autres influenceurs et influenceuses ont également profité de ces moments de confinements, pour élargir leur audience et générer des partenariats directement avec des acteurs du monde du sport impactés par le Covid. Ce fut ainsi une période de redistribution des rôles et un switch pour de nombreuses structures, afin de ne pas perdre le lien avec leur clientèle.

 

Le coaching en ligne

Métier large mais en vogue ces dernières années, le coaching a permis aussi de se développer pendant la crise grâce à Internet. Permettre des séances de coaching à distance pour celles et ceux qui étaient demandeurs, a contribué à mieux faire connaitre ce rôle et à répondre à de nombreuses craintes et de problématiques vécues par les personnes isolées.

Quoiqu’on en dise, la crise à bien plongé de nombreuses personnes dans l’isolement, la crainte, la psychose et diverses formes qui nécessitaient aussi de passer par la médecine ou par un suivi auprès de psychologues. Ceci étant, plusieurs formes de coaching pouvaient jouer leurs rôles face à diverses situations, où des personnes avaient besoin de retrouver de la confiance et évacuer leurs craintes justifiées.

Le coaching en ligne

Internet à donc connu une croissance fulgurante de connexions, entrainant des débits amoindris et des professions impactées par ces problèmes, comme ce fut le cas pour la formation en ligne par exemple. De nombreuses personnes ayant dû se contenter d’un débit minimum pour suivre leurs cours.

Evasion ou tourisme à domicile ! 

Etre privé de ses vacances, a sans doute été l’une des plus grosses épreuves à traverser pendant la crise, et pour de nombreux français notamment. Mais ceci n’a pas empêché les franciliens de s’évader différemment et de vivre en compagnie de leurs semblables à l’autre bout du monde, par le biais d’échanges autour de cultures.

Un moyen de connaitre ainsi, sous une forme divertissante, la vie de nos voisins. Un axe sur lequel ont dû vite rebondir les youtubeurs et influenceurs voyages. Certains s’étant même reconvertis sur des rôles liés au digital. Si le tourisme a été très fortement impacté, il a réussi a se glisser dans le divertissement pendant de long mois, mais au détriment des acteurs majeurs et des compagnies aériennes entres autres.

En conclusion

Nous pourrions aussi évoquer la restauration rapide, qui a vécu cette explosion depuis le début de la crise, et les restaurants qui ont su ou pu en tirer profit pour éviter le pire. De nombreux éditeurs d’applications, parmi les lesquelles les solutions de vidéoconférence, ont profité pleinement et indirectement de cette crise.

Les répercutions et les impacts liés à cette crise ont radicalement poussé les gens à migrer vers Internet et toutes les formes de divertissements possibles en ligne. Une grande opportunité pour des acteurs comme Facebook, qui lance Méta et donc des univers virtuels (métavers) où chacun pourra s’inventer une nouvelle vie, tout en restant chez soi.

Voilà comment la crise a bouleversé nos habitudes de consommation, à travers quelques points soulevés ici. Le meilleur, ou le pire, reste à venir.

 

Article rédigé en partenariat avec l’éditeur microgaming

Notez ce post

Laurent Bour

Fondateur du Journal du Community Manager et vrai Geek ! je suis passionné par l'univers social media et particulièrement par les nouveaux leviers marketing. J'arpente Internet et les médias sociaux depuis leurs débuts. J'ai assuré mes débuts en informatique sur un Oric Atmos, et j'ai été un vrai fan de l'Amiga. Expert ! Je ne le suis pas. Je continue d'apprendre.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page