Formations

Les formations longues avec peu d'heures sont-elles pertinentes ?

Revoir les différents formats de formations et évaluer la pertinence des cursus longs avec peu d'heures :

De nombreuses personnes en recherche de formation, se posent régulièrement des questions sur les formations longues (dans le temps) mais qui se limitent à quelques heures ou jours de cours. Par exemple on pourrait avoir une formation de 20 jours de cours, mais étalée  sur 9 mois.

Si ce format n'est pas toujours adapté aux personnes en recherche d'emploi, du fait d'un long temps à se former sans pouvoir rapidement exercer, il est néanmoins intéressant pour des professionnels. Ce qui n'ôte en rien l’accès aux demandeur d'emploi,  bien au contraire et dans certains cas précis.

Voyons pour quelles raisons ?

 

Les différents formats des formations

Etant formateur sur des formations longues et courtes et sur des formats différents, j'ai l’occasion d'avoir un peu de recul sur le sujet.  Il s'agit d'observer, d'écouter et de voir comment les acquis sont gérés par les apprenants. En formation il faut certes avoir de la pédagogie mais aussi du discernement et un brin de psychologie.

Les différents formats des formations

Prenons pour commencer, les principaux formats auxquels on peut faire face lors de formations :

  • Les formations longues condensées  à temps  plein :   Ce format signifie que des cours seront dispensés chaque jour du lundi au vendredi  généralement et pendant une durée de plusieurs mois.
  • Les formations courtes : Ce format a trait à des modules d'une journée à quelques jours  pour des montées en compétences ou pour acquérir une connaissance spécifique.
  • Les formations longues en peu de jours :   Ces formations s'étalent sur plusieurs mois à raison de 2 à 3 jours par mois.

En amont reprenons les 2 premiers formats que l'on rencontre  régulièrement au sein des centres : Les formats longs condensés et les formats courts?

Les formations longues condensées

Ces formations sont parfaitement adaptées aux demandeurs d'emplois et notamment ceux qui sont en reconversion professionnelle. Il s'agit d'apprendre un métier sur une période assez courte de 3 mois à plusieurs mois si on incorpore la période de stage de certains modules.

Ces formations sont très denses en général, car les jours se succèdent à un rythme effréné et il n'est pas rare en milieu de cursus, d'assister à des décrochages.  Passer d'une matière à une autre au fil des jours, ne laisse pas vraiment le temps d’assimiler ce qu'on apprend. Entre les obligations de chacun, le peu de temps qu'il reste aux apprenants est parfois insuffisant pour revoir un cours au calme.

Les formations longues condensées

Et de là arrive souvent des découragements et même des isolements avec ce questionnement qui revient souvent "Suis-le seul ou la seule à ne pas comprendre ?" C'est ici une sensation difficile à partager au sein d'un groupe car on pense vraiment être seul à vivre ce sentiment. C'est pourtant le cas de la majeure partie des personnes qui le vivront et c'est normal.

Il faut donc agir en amont pour expliquer cette sensation qui arrivera  à un moment ou un autre.

A qui/quoi la faute ?  :  Des cursus souvent trop chargés qui intègrent une charge de  travail  importante comme la réalisation d'un projet, un mémoire à rendre et une soutenance à préparer. A cela on ajoute la recherche d'un stage pour valider ses acquis et pour beaucoup c'est le drame ! Ces formations représentent ainsi de gros sacrifices et il faut s'accrocher tout du long.

Pour en savoir plus sur les problèmes rencontrés sur une formation community manager :  Les problèmes rencontrés par le CM en formation

Les formations courtes

Les formations courtes ne représentent pas de réels inconvénients  car elles sont étudiées pour répondre généralement à des professionnels en poste. Bien souvent il est ici question de montée en compétences ou d'apprendre le maillon  d'un métier dans le but d'aller plus loin.

Les formats varient de 1 à plusieurs jours selon les sujets à apprendre. Ce que l'on peut regretter néanmoins c'est justement le format qui est parfois trop court pour apprendre un sujet technique. Il peut aussi s'agir d'un manque de mise à niveau en amont, entraînant un ralentissement du programme dû aux lacunes rencontrées. On appelle ça des erreurs de casting !

Ces formats peuvent être cumulés pour obtenir un panel de compétences sur de courtes périodes. Ce qui peut être un avantage.

Les formations courtes

 

Les formations longues avec peu de jours de cours

Les formations longues avec peu de jours sont à mon sens le meilleur format pour apprendre mais il ne répond pas à toute les demandes. Un demandeur d'emploi, même si ce n'est pas toujours pour le lui le meilleur choix, peut tout-à-fait suivre un module long avec peu de jours. C'est une question qui relève d'une suite logique ou d'un switch venant en continuité d'une expérience précédemment acquise.

Prenons l'exemple d'une formation longue pour devenir coach à hauteur de 2 à 3 jours par mois sur 10 mois par exemple.  Si un demandeur d'emploi fait état d'une expérience en management, en RH etc...  il pourra suivre ce cursus dans le cadre d'un plan de carrière tout tracé. Il s’inscrira dans une suite logique  sans perde les acquis antérieurs.

Ici le demandeur d'emploi à une idée précise et il sait majoritairement où il va. Quand il s'agit d'une totale reconversion, il s'y rattache toujours des éléments inconnus.

Les formations longues avec peu de jours de cours

Pourquoi est-ce à mon sens  le meilleur format pour apprendre ? Voyons les avantages pour le comprendre :

Quels sont les avantages de ces formations ?

Ce format est pleinement adapté aux personnes en poste, en offrant un planning souple qui ne  perturbe pas trop l'agenda  professionnel. On peut ainsi glisser ces formats dans son emploi du temps pro sans trop de soucis. La partie la plus engageante reste le travail personnel où il faudra savoir gérer son temps et bien s'organiser.

Le programme se découpe bien souvent en sujets  dans une suite logique. Ce principe permet d'apprendre sur 2/3 jours et de mettre en application sur le mois qui va suivre. Par application on peut sous-entendre un travail à réaliser, des recherches à effectuer mais tous les cas, il s'agit de laisser le temps pour assimiler ce qui a été appris.

On assimile beaucoup mieux les différents points et on prend le temps de les intégrer, de les tester et de comprendre les mécanismes qui les entourent.

La plus grosse partie du travail étant celui qui  revient aux apprenants. C'est en quelque sorte un format de transition entre la formation et l'accompagnement.

L'avantage est de vraiment intégrer les différents points d'un programme et d'avoir le temps de mettre en pratique. Si on considère le demandeur d'emploi suivant ce cursus c'est alors un double avantage, celui de bien apprendre et d'avoir largement le temps pour les travaux à réaliser. Il peut s'agir de projet, de mémoire, de soutenance ou de tout autre travail.

Peu de personnes intègrent ce schéma pensant qu'il s'agit de programmes non adaptés car trop long sur la durée avec peu de jours de cours. Pourtant les meilleurs résultats sont souvent ici pour les personnes réellement motivées qui ont suivi ces cursus !

Pour les personnes en poste, il faudra bien se caler et préparer son apprentissage selon ses obligations. Ça demeure un sacrifice mais il est plus simple de glisser quelques jours sur un mois que systématiquement en semaine sur les cursus condensés. On est davantage concentré sur une matière que sur plusieurs à la fois ! Ce qui évite de s'éparpiller et de ne pas vraiment assimiler ce que l'on apprend pendant les cours.

Remarque : Les formations longues sur peu de jours semblent ne pas être indiquées pour tous, car elles n'offrent pas la possibilité d'être rapidement opérationnel.  Pour une personne en recherche d'emploi ça peut dés lors paraître difficile à suivre.

En conclusion

A la vue des principaux cursus de formations, n'hésitez pas à réfléchir à présent sur les cursus long dans le temps. Ils offrent de multiples avantages, notamment pour ceux qui poursuivent une voie professionnelle  dans la suite logique de leurs expériences passées.

A terme la formation sera juste de l'encadrement et de l’accompagnement, pour permettre aux apprenants d'avoir les bons réflexes et les outils à disposition pour apprendre.

Note générale de nos lecteurs
Votre Note
[Total: 1 Average: 5]

ARTICLES JCM A LIRE


Source
Source image à la une : DepositPhotos

Laurent Bour

Fondateur du Journal du Community Manager et vrai Geek ! je suis passionné par l'univers social media et particulièrement par les nouveaux leviers marketing. J'arpente Internet et les médias sociaux depuis leurs débuts. J'ai assuré mes débuts en informatique sur un Oric Atmos, et j'ai été un vrai fan de l'Amiga. Expert ! Je ne le suis pas. Je continue d'apprendre.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page