Dictionnaire Marketing

Qu’est-ce qu’un influenceur ou une influenceuse ?

Influenceurs et influenceuses ! Ils sont aujourd'hui devenus incontournables au sein des stratégies de communication des marques. Découvrez qui ils sont :

SOMMAIRE DE L'ARTICLE

Les influenceurs ou les influenceuses sont aujourd’hui sur toutes les lèvres des marketeurs et des marques souhaitant accroître leur notoriété et leur visibilité. Au delà et c’est la principale raison sous-jacente, il s’agit de vendre davantage et en un temps court.

Entendons par là que les influenceurs créent généralement un pic de visibilité de courte durée, durant lequel les marques attendent une évolution significative des ventes.

 

Qu’est-ce qu’un influenceur ou une influenceuse ?

Un influenceur ou une influenceuse désigne toute personne qui dispose d’une notoriété sur une thématique spécifique au travers du web et notamment des réseaux sociaux. Ils créent des contenus qu’ils diffusent sur les réseaux sociaux, selon les briefs donnés par les marques, les agences, les annonceurs… Leur travail rejoint parfois celui du community manager.

Nous trouvons également de nombreux blogueurs influenceurs, chez qui le phénomène d’influence a démarré avec l’avènement des blogs au milieu des années 90. On les retrouve beaucoup dans les univers voyages, beauté, lifestyle… mais aussi dans le social media, le marketing digital et en B2B notamment.

Micro-influenceurs et micro-influenceuses

Nouveau leader d’opinion du digital, l’influenceur ou l’influenceuse est capable d’affecter les comportements d’achat, à travers différents canaux digitaux. Son travail consiste à influencer le consommateur  autour de produits et/ou services qu’il va promouvoir.

Que ce soit un blog, un compte Twitter où le hashtag joue son importance, un compte Instagram ou une chaîne Youtube… ces canaux demandent une activité sociale intense et une forte exposition médiatique.

Cette stature lui confère un pouvoir de prescription des nouvelles tendances, raison pour laquelle l’influenceur est autant sollicité par les marques. Les marques considèrent ainsi les influenceurs comme des leviers indispensables, en les introduisant dans leurs stratégies de communication.

Attention néanmoins à la fake influence qui sévit énormément sur les réseaux sociaux.

Des outils comme Hype Auditor pourront vous donner des signaux à exploiter, pour détecter plus facilement les fake influenceurs notamment. Il arrive également que certaines marques cherchant à influencer le contenu produit par les influenceurs. Il est donc de rigueur d’avoir une éthique et de savoir fixer certaines règles pour se protéger.

 

Les différents types d’influenceurs

On différencie les types d’influenceurs par leur niveau d’influence certes, mais qui s’avère être en lien avec le nombre d’abonnés adhérant à leurs réseaux sociaux. Plus la communauté d’un influenceur est large, plus il aura de poids pour les marques. Il est par contre indispensable d’avoir de la crédibilité auprès de son audience et de gagner sa confiance.

Ceci étant la quantité ne fait pas tout et à ce titre, des catégories d’influenceurs ont émergé pour répondre aux besoins de marques. Les marques utilisent ainsi des outils dédiés au marketing d’influence, pour mieux repérer ces stars du web et détecter les futurs talents.

Voyons à présent les différentes catégories chez les influenceurs :

 

Les célébrités ! influenceurs à fort potentiel

Nous parlons également d’influenceurs ou d’influenceuses chez les célébrités. Qu’il s’agisse de sport, de cinéma, de de musique, voir de média, ils ont un rôle très fort en matière de prescription auprès des consommateurs. L’influence marketing, travaillé conjointement avec les  célébrités est omniprésent chez les grandes marques.

Elles sont  toutes présentes sur les médias sociaux et  usent de ces canaux pour gagner en visibilité comme en e-réputation.

Cristiano Ronaldo

En intégrant à leur communication digitale et  leur stratégie marketing  les influenceurs, les marques génèrent ainsi plus de profit. Les sites e-commerce comme les boutiques physiques  des marques, enregistrent des croissances importantes pendant les campagnes.

Si une star comme Cristiano Ronaldo met en avant un modèle de baskets Nike sur son compte Instagram, il y a fort à parier que Nike fera exploser les compteurs. Les marques peuvent générer un fort engagement pendant les campagnes et même accroitre la confiance des consommateurs.

 

Les macro-influenceurs : Grosse communauté

Les macro-influenceurs sont généralement les influenceurs les plus connus comme Normam, Cyprien, Squeezie, Enjoy Phoenix, Sananas etc.. Ils sont  en même temps les top influenceurs francophones et gèrent des communautés de plusieurs millions d’abonnés. Leurs communautés comptent jusqu’à 10 millions d’abonnés, ce qui leur permet d’avoir une réelle influence sur les réseaux sociaux où ils sont présents.

Pour collaborer avec des macro-influenceurs il faut passer majoritairement par des agents ou des agences. On peut les voir collaborer sur des actions de récolte de dons, ce qui montre que l’influence à aussi un bon côté.

 

Les micro-influenceurs : Communauté de taille moyenne

Les micro-influenceurs sont de plus en plus intéressant pour les marques, car ils sont plus engagés avec leurs communautés. Pour de nombreuses marques il est important d’obtenir du feedback sur un produit ou un service.

Avec des macro-influenceur ou des célébrités c’est très difficile car le consommateur achète régulièrement un produit sous couvert de l’influenceur qui en assure la promotion.

 

Les nano-influenceurs : Petite communauté.. mais ultra-qualifiée

Les nano-influenceurs ne sont pas des personnes aux communautés importantes mais par contre elles sont très qualifiée. Les nano-influenceurs œuvrent plutôt sur des univers de niche, là où la quantité importe peu. Parfois il n’y a pas de nombreuses personnes passionnées par certains sujets, de ce fait elles adhèrent facilement à des groupes spécialisés.

Pour les marques c’est relativement intéressant, car l’engagement y est très fort et on est sûr d’avoir une audience ultra qualifiée lors de campagnes d’influence. Dans certains domaines très concurrentiels comme la beauté, les nano-influenceuses peuvent cependant avoir des communautés de plusieurs milliers de fans.

Ceci est dû au secteur qui touche de très nombreuses consommatrices. A ce stade on pourrait avoir des nano-influenceuses sur des sujets rattachés au bio, à une certaine éthique, à des gammes de produits spécifiques etc…

 

Le blogueur influenceur

Les marques ont rapidement vu qu’un influenceur ou une influenceuse pouvait leur apporter une exposition profitable. Ceci  dans le cadre de leurs campagnes promotionnelles ou de leur stratégies digitales. Notons que parmi eux, le blogueur influenceur à une corde de plus à son arc. Il peut travailler le référencement naturel et se positionner sur des mots-clés.

Que ce soit dans le cadre d’une recherche de visibilité ou pour asseoir leur notoriété et leur e-réputation  auprès des communautés d’influenceurs. En mettant en place une stratégie de contenu associée à une stratégie social media, il mettra toutes les chances de son côté pour maximiser sa présence. Pro actif sur le blog mais également très présent sur les réseaux sociaux, le blogueur influenceur est multi-compétent et travaille sur d’autres axes. Le community management, l’inbound marketing, le content marketing

Blogueur influenceur pour les marques

Avec une ligne éditoriale bien établie et une expertise avérée, c’est un profil qui peut apporter beaucoup aux marques. Il peut travailler sur les actions à un instant T mais aussi à moyen/long terme  grâce au SEO.

Pour développer sa notoriété et son influence, le blogueur jouera énormément sur ce levier en partageant du contenu pertinent. Pour mesurer l’influence et l’impact de ses actions, Google Analytics lui fournira de précieux indicateurs. Les marques pourront ainsi obtenir des données qualifiées, grâce à certaines plateformes couplées directement sur le Google Analytics de l’influenceur.

 

Les marques proposent ainsi des échantillons de produit, des articles ou des invitations à des soirées de lancement afin de solliciter leur présence et par extension des relais au sein de leurs supports (blogs ou réseaux sociaux).

Les influenceurs reçoivent généralement une rémunération, lorsqu’ils utilisent les produits des marques afin d’en parler.

La sollicitation peut également être directe entre la marque et l’influenceur, ou encore par le biais d’une agence de marketing d’influence qui gèrent les relations avec les blogueurs.

Dans d’autres cas, il n’y aura pas de compensation financière, mais les influenceurs demeureront des portes-parole en puissance pour les marques. Ce qui met ici l’accent sur la différence entre influenceur et ambassadeur.

 

Communauté et taux d’engagement

La gestion des communautés  chez les influenceurs représente leur gros de leur travail. Il s’agit de créer des contenus pertinents et d’accroitre le taux d’engagement tout en gagnant des fans. Le nombre d’abonnés chez les influenceurs semble encore être aujourd’hui un critère de choix pour les marques.

Travailler avec des macro-influenceurs qui ont des millions d’abonnés est sans  doute très bénéfique, mais il ne faut surtout négliger les micro-influenceurs qui présentent de réels avantages. Pour certaines marques ce sont les audiences qui comptent et à ce titre, la mesure de l’influence passe la quantité plus que la qualité. Posséder un compte Instagram et jongler avec les hashtags n’est pas suffisant, aujourd’hui il faut être créatif pour se démarquer.

L’engagement se gagne par les interactions générés par les internautes. Qu’il s’agisse de likes, de commentaires, de clics ou de partages, ces interactions permettront ainsi d’extraire un taux d’engagement. Attention tout de même à ce taux, car en touchant une audience plus large, de nombreux influenceurs n’augmenteront pas leur engagement pour autant.

L’engament est parfois plus présent chez les petits influenceurs, mais en comparaison la taille de la communauté fera la différence.

 

Les articles sponsorisés chez les influenceurs

Les articles sponsorisés réalisés par le blogueur influenceur ou la blogueuse influenceuse sont en général négociés. Ils font suite à des accords passés entre une marque et une agence de marketing d’influence qui gère les campagnes. Dans la majeure partie des cas, ils sont rémunérés selon un tarif pré-défini ou selon l’audience du blogueur ou de la blogueuse. Le nombre d’abonnés des communautés d’influenceurs jouant ici un rôle important.

Les agences de marketing d’influence gèrent dans ce cas les relations entre les marques et les blogueurs influenceurs. Il s’agira pour l’agence, de proposer les bons profils selon les campagnes misent en place par les marques.

La strategie du blogueur influenceur pour les marques

En prenant l’exemple d’une influenceuse qui tient un blog de voyage, les internautes vont aller chercher des conseils en ligne sur des destinations recommandées, ou des lieux, des hôtels, des restaurants à visiter.

Au-delà du guide de voyage, les internautes qui font appel à un blog tenue par une influenceuse pour des conseils, pourront s’identifier à l’auteure. On peut également remarquer cette tendance qui est forte chez les influenceuses mode et beauté.

Le blog leur permettra par exemple de suivre des conseils de quelqu’un qui a vécu l’expérience mais a aussi des goûts similaires aux leurs, quelqu’un de la même tranche d’âge ou à la recherche du même types d’activités : finalement des conseils personnalisés de la part de quelqu’un à qui ils vont faire confiance.

A la recherche d’une personnalité dans laquelle ils se retrouvent, ils veulent avant tout recevoir des conseils d’une personne qui va gagner leur confiance peu à peu, qu’ils vont suivre dans leur vie quotidienne ou dans leurs découvertes.

 

Influenceuse beauté et Do It Yourself (D.I.Y.)

Chez les femmes, l’influence est très présente et peut-être plus encore que chez les hommes.

On remarque sur les blogs mode et beauté, ou encore sur les chaines Youtube qui tend à accompagner les jeunes dans leur mise en valeur, qu’une influenceuse sera majoritairement derrière cette tendance.

Chaque partie du corps peut faire l’objet d’une vidéo DIY : ongles, cheveux, peau, muscles, yeux… sont à embellir coûte que coûte pour mettre ses formes et ses atouts en avant grâce aux vidéos DIY.

Influenceuse Youtubeuse beauté

La mode et les produits de beauté masculin étant tout de même un univers en pleine croissance au sein du  marketing d’influence, ce sont les femmes qui sont bel et bien sur le devant de la scène. Au milieu de tout ceci s’insère une autre tendance, le Do It Yourself ou plus communément appelé DIY, qui consiste a faire soi-même un ensemble de choses liés à la beauté, la cuisine etc…

Un principe qui fait donc un carton chez les femmes dans le domaine de la beauté. Maquillage, coiffure et soin du corps sont autant de sujets qui sont exploités sous tous leurs angles avec le DIY chez les influenceuses. Un univers où la concurrence est rude sur cette thématique.

 

Le placement de produit chez les influenceurs

Face à une déferlante publicitaire quasi permanente sur internet, le consommateur a très vite perdu de l’intérêt pour le discours du vendeur traditionnel.

L’utilisation du marketing d’influence ou marketing de l’influenceur permet de réinventer le concept : il ne s’agit plus de vanter les mérites d’un produit mais de faire transmettre un message par des leaders d’opinion qui ont acquis la confiance de leur audience.

En collaborant avec un influenceur ou une influenceuse, voir plusieurs sur les relais de campagnes, les marques entrent dans le monde de leur public cible. Les adolescentes qui suivent par exemple une influenceuse à travers sa chaîne YouTube, ne demandent qu’à adopter le même style de vie, ce qu’elle porte, le maquillage et les produits de beauté qu’elle utilise.

La crédibilité des influenceurs

A travers les « vlogs » (blogs vidéos), elles suivent leur vie au quotidien, les coups durs, leurs coups de cœur, jusqu’au plus petit détail de leur vie privée.

On s’immisce aux frontières de l’actualité people où il est de rigueur de souligner parfois que les influenceurs sont un mode de stars et de starification.

En laissant l’internaute s’immiscer dans leur monde, l’influenceur crée la base d’une relation de confiance et leur confère ainsi le meilleur rôle pour donner des conseils.

Sur Instagram, le placement de produit par un influenceur ou une influenceuse est particulièrement efficace car le message est bref et visuel.

 

Influenceuse Fitgirl

L’engouement pour le fitness a propulsé les « fitgirls », ces jeunes femmes qui publient des photos de leurs activités sportives.

Quand il s’agit de travailler sur des placements de produits, les influenceuses fitgirls laissent apparaître furtivement des compléments alimentaires, ou des vêtements de l’univers du running par exemple. Pour les marques c’est un excellent moyen de créer une association entre l’influenceuse et le produit, car il n’est pas forcément question de partenariat.

Influenceuse Fitgirl Fitness

 

Les tests produits réalisés par les influenceurs, YouTubeurs et Blogueurs

La relation profitable qui existe entre les marques et l’influenceur ou l’influenceuse se manifeste également à travers les tests produits. Un univers où de nombreux YouTubeurs, YouTubeuses mais également des blogueurs et des blogueuses se prêtent au jeu.

Le principe pour les marques, est d’offrir des produits à tester à ces influenceurs… qu’ils pourront ensuite vanter auprès de leurs followers s’ils les ont appréciés.

Au-delà des articles sponsorisés, les tests de produits s’effectuent en général sur des périodes plus longues et nécessitent ainsi plus de travail. Il s’agit de tester un produit ou un service sous toutes ses facettes.

Blogueur influenceur test produit

L’influenceur ou l’influenceuse peut se voir offrir le produit concerné, comme un smartphone, une montre connectée etc… et partager une expérience d’utilisation longue durée du produit.

 

Les plateformes à destination des influenceurs

Plusieurs plateformes permettent de mettre en relation des influenceurs et des marques comme Influence4You, GetFluence, Crowdsocial, Izea, ChickAdvisor etc…

Les influenceurs s’inscrivent et sont sélectionnés sur la base de plusieurs critères ; leur nombre de followers, l’audience, l’engagement etc… Certains reçoivent des échantillons de produits qu’ils testeront et présenteront sur leurs réseaux sociaux.

Des marques adressent aussi directement leurs produits aux influenceurs dans certains cas, quant à d’autres elles passent pas de plateformes comme Octoly par exemple.

Attention toutefois au degré d’influence des internautes inscrits sur ces plateformes, car beaucoup s’inscrivent sans être réellement influent.

Les plateformes offrent également une rémunération pour effectuer des tests, rédiger des articles sponsorisés, promouvoir une campagne d’influence…

 

Les agences de marketing d’influence

Une agence de marketing d’influence, voir une agence social media dans certains cas, travaillera sur l’ensemble d’une campagne d’influence. Elle mettra en place la stratégie, certains contenus et cartographiera les influenceurs avec lesquels elle travaillera.

La capacité d’une agence est ainsi plus large qu’une simple plateforme de mise en relation. Cependant certaines plateformes offrent un réel accompagnement et un suivi sur la relation marques et influenceurs.

 

Influenceur Youtubeur et unboxing, un phénomène qui explose

L’unboxing repose sur la réception d’un produit par un influenceur, qu’il ouvrira devant sa caméra afin d’en faire connaître le contenu à sa communauté. On peut parfois l’associer au test produit si on souhaite poursuivre l’expérience jusqu’au bout.

Le concept est relativement simple : il s’agit de faire vivre à l’internaute l’expérience d’achat à travers un influenceur ou une influenceuse, qui permettra d’obtenir un maximum de visibilité pour la marque.

Si on parle ici de marketing vidéo, l’unboxing permet à la fois de découvrir un produit, tout en testant la satisfaction que l’on risque d’éprouver dans la phase post-achat.

Unboxing et influenceur Youtubeur

Les vidéos unboxing permettent aux internautes d’obtenir un avis, supposé fiable, sur un produit inconnu ou dont ils envisagent l’achat. Ils partageront ainsi avec un influenceur YouTubeur, le plaisir du déballage et les émotions liées à la découverte du produit.

Cette mise en scène est une pratique qui explose sur YouTube depuis 2014. Certaines plateformes ont d’ailleurs été développées dans ce sens, et mettent en relation des marques et des YouTubeurs contre une rémunération au nombre de vues ou un tarif fixe.

L’unboxing souligne également l’importance du packaging dans la relation entre le produit, la marque et le consommateur.

 

Devenir influenceur ou influenceuse… ouvert à tous !

Sachez-le ! Il n’y a pas d’âge pour être influenceur ou influenceuse, et chez les jeunes c’est plutôt légion car ils sont déjà addict aux réseaux sociaux dés leur plus jeune âge.

Une question se pose en parallèle de cette mode à l’influence :  Peut-on devenir influenceur ou influenceuse ? telle est la question chez de nombreux jeunes et même chez les moins jeunes !

A cela on répondra qu’on ne cherche pas à le devenir, car ce n’est pas un objectif en soi. Si faire les choses bien et mettre en avant son expertise avec passion et persévérance vous y aideront grandement, on enseignera plus volontiers cette voie que celle de chercher absolument à être influent !

perception des influenceurs par les internautes

 

Influenceur et ultra-professionnalisation 

L’intérêt de faire appel à un influenceur ou une influenceuse pour les marques, repose sur la relation de confiance qu’il ou elle a pu construire avec son audience.

Dès lors, si la tendance à l’ultra-professionnalisation se poursuit, elle risque de remettre en cause la base de ce fonctionnement.

En multipliant ses collaborations avec les marques et en vantant des produits parfois de manière contradictoire, l’influenceur risque de perdre son pouvoir de prescription, contraignant les marques à revoir leur stratégie. Il est d’ailleurs intéressant de savoir comment introduire les influenceurs dans sa stratégie.

Les marques peuvent notamment favoriser des collaborations durables avec les influenceurs qui se feront « ambassadeurs » de la marque, et ainsi exiger une exclusivité sur son type de produit. L’ambassadeur étant davantage perçu ici comme « égérie », car il y a une notion d’influence plus importante que l’ambassadeur tel qu’on pourrait l’entendre.

En sélectionnant son collaborateur, la marque peut aussi veiller à le choisir non pas sur son nombre de «  followers » mais sur sa capacité à s’approprier un message, une image de marque et son public cible.

Note générale de nos lecteurs
Votre Note
[Total: 135 Average: 4.7]

Laurent Bour

Fondateur du Journal du Community Manager, je suis passionné par l'univers social media et particulièrement par les nouveaux leviers marketing. J'arpente le net depuis ses débuts et les médias sociaux depuis 2005... J'ai assuré mes débuts en informatique sur un Oric Atmos, et j'ai été un vrai fan de l'Amiga... qui dit mieux ?

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Send this to a friend
Hello,
Je pense que cet article pourrait t'intéresser : Qu'est-ce qu'un influenceur ou une influenceuse ?! This is the link: https://www.journalducm.com/dictionnaire-marketing/influenceur-influenceuse/