Blogueurs Influenceurs

La rémunération des blogueurs influenceurs et leurs sources de revenus

Découvrons dans cet article, comment les blogueurs influenceurs gagnent de l'argent au travers de leur blog, et quelles sont leurs principales sources de revenus :

 

Les blogs et les médias sociaux ne représentent pas vraiment des passe-temps pour les blogueurs influenceurs. Ils sont surtout pour eux, des espaces professionnels qui leur assurent des sources de revenus.

En marketing d’influence, le blog est le second canal derrière Instagram où on trouve le plus d’influenceurs. Il est loin d’être négligeable mais il demande un gros travail au quotidien et de s’inscrire dans la durée. C’est pourquoi ce n’est pas le plus représenté, tout comme pour YouTube au passage.

 

Comment les blogueurs influenceurs gagnent-ils de l’argent ?

Les influenceurs disposent de plusieurs possibilités pour gagner de l’argent, notamment les blogueurs. Mais certains leviers parmi ceux que nous soulèverons, peuvent également convenir à des influenceurs travaillant sur sur les réseaux sociaux uniquement.

Comment les blogueurs influenceurs gagnent-ils de l'argent ?

Généralement les blogueurs influenceurs optent pour des activités en fonction de leurs expertises ou passions et selon des opportunités de partenariat s’inscrivant dans leur thématique. Ils ont un champ d’action relativement large pour en tirer des revenus substantiels. Selon l’activité ou la thématique au travers de laquelle ils œuvrent, ils pourront opter pour différentes possibilités rémunératrices que nous verrons en détail ci-après, parmi lesquelles :

  • Le marketing d’affiliation
  • Les différentes formes de publicité
  • Les articles ou posts sponsorisés
  • Le netlinking
  • La vente de ses produits ou dropshipping
  • La vente de photos et de vidéos sur certains secteurs spécifiques
  • La revente de leur blog à terme !

 

Les moyens de gagner de l’argent chez les blogueurs influenceurs

Voici 6 leviers parmi d’autres, au travers desquels les influenceurs gagnent de l’argent. Ils ne sont pas ici classés par ordre d’importance. Tout dépend des thématiques sur lesquelles sont positionnés les influenceurs. Il s’agit ici des

1. Le marketing d’affiliation

Le principe du marketing d’affiliation est simple ! L’influenceur recommande dans ses publications un produit ou un service, auquel il ajoute un lien d’affiliation. À noter que ce dernier permet aux abonnés de faire leur achat et leur inscription, en visitant la page web de la marque.

Ensuite lorsque des membres de la communauté de l’influenceur ou des internautes cliquent sur un lien, et qu’ils achètent des produits, l’influenceur perçoit un pourcentage sur ces ventes. L’influenceur use ici de son statut et bénéficie de sa communauté pour appuyer et relayer ses actions promotionnelles. La taille de la communauté chez les influenceurs est donc encore un critère important dans certains cas.

Le marketing d’affiliation

L’affiliation est intéressant sur des produits spécifiques pour lesquels les influenceurs ont des affinités et s’ils sont en lien direct avec leur thématique. Ce sont souvent les macro-influenceurs qui tirent des revenus substantiels de ce levier. Etant davantage connus et gérant des communautés importantes, ces influenceurs bénéficient souvent de meilleurs relais.

2. Les différentes formes de publicité

Les influenceurs peuvent gagner de l’argent de manière passive. La première alternative sera de recourir aux actions publicitaires via une régie, ou en direct avec les marques ou entreprises quand il s’agit de relais. Ce sont les blogueurs influenceurs qui sont les plus concernés par ces leviers de rémunération, notamment au niveau des régies. Vivre de son blog passe par la publicité dans la majeure partie des cas, mais pas que ! Là encore il faut un blog à fort trafic pour que ce soit réellement intéressant.

2 principaux axes s’offrent ainsi aux blogueurs en matière de publicité :

1. La régie publicitaire

La plus connue étant le programme Google Adsense, auquel il suffit de s’inscrire en ligne pour ensuite diffuser des encarts publicitaires sur son blog. Tout est paramétrable, et on peut ainsi optimiser la diffusion des pubs pour tirer de meilleurs revenus.

 

Un fois inscrit et la validation par Google passée, les blogueurs placent un code dans des zones appropriées sur leur site, afin de promouvoir une offre quelconque. Tout est automatiquement géré et on peut accéder à ses revenus au quotidien sur la plateforme.

Les différentes formes de publicité

La diffusion de publicités fonctionne selon 2 principes majeurs : l’influenceur reçoit une rémunération à chaque clic d’un visiteur sur une publicité affichée sur son site web. Il s’agit d’une publicité au CPC (Coût Par Clic). Dans le second cas, il s’agira d’une publicité au CPM (Coût Pour Mille). Le blogueur percevra alors un montant fixe toute les 1000 impressions d’une publicité sur son blog, même si un internaute ne clique pas sur l’annonce.

Il existe bien sûr de nombreux programmes publicitaires et de régies au travers desquels on retrouve souvent du Google Adsense. Il faut dés lors évaluer les gains de part et d’autre des programmes pour trouver ceux qui sont les plus pertinent pour vous et votre audience.

2. Vendre ses emplacements

Quant aux influenceurs qui génèrent beaucoup de trafic, ils peuvent vendre directement des encarts sur leurs sites. Ils fixent leurs propres tarifs sur une période données et au travers d’un format généralement normé. Ainsi les clients ont la maitrise de l’emplacement et grâce à un n° de tracking de type utm, ils peuvent analyser le trafic sur leur publicité.

Une autre alternative consisterait à ajouter des extraits sonores / publicitaires au sein de podcasts. Dans ce cas, la publicité interrompt le programme, comme celles qui passeraient à la radio. Un format subtil, mais pour lequel il faut une forte audience. Enfin il est possible aussi d’étendre sa formule en diffusant un encart ou un texte au sein d’une newsletter. Attention néanmoins à ne pas transformer la newsletter dans un format promotionnel. Le rôle premier de la newsletter doit être respecté pour son audience.

Il existe d’autres options pour les blogueurs influenceurs qui ont une chaine YouTube, où là encore les notions publicitaires à la frontière du post sponsorisé, peuvent se négocier. Ainsi tout canal qui peut être exploitable pour faire de la publicité peut ainsi se vendre. Il est par contre nécessaire d’avoir une forte audience, et surtout qu’elle soit qualifiée !

Les gains sont très variables et en fonction du trafic dans les 2 cas. Ca peut aller là aussi de quelques centaines d’euros à plusieurs milliers d’euros.

3. Les articles ou posts sponsorisés

Les articles sponsorisés sont des contenus rédactionnels, qui assurent la promotion d’un produit ou d’un service pour une marque ou une entreprise. Les buts sont multiples pour ceux qui ont recours aux blogueurs pour du contenu sponsorisé. Il s’agit de gagner en visibilité, faire connaitre une offre, développer ses ventes, mais aussi gagner en autorité du fait du partage d’un ou plusieurs backlinks au sein de l’article.

Les articles ou posts sponsorisés

 

La pratique diffère sensiblement du netlinking (voir ci-dessous), car ce n’est pas forcément la même vocation première. On parle également de posts sponsorisés, qui eux sont bel et bien des contenus promotionnels au sens large, mais davantage à destination des réseaux sociaux. Il n’y a donc pas de notion de référencement web recherchée, au sens strict du terme.

Le blogueur pourra néanmoins être amené à promouvoir certains contenus sur les réseaux sociaux, en échange d’une compensation parfois supérieure. Les plateformes concernées sont souvent Instagram, YouTube, TikTok et Twitter. L’influenceur publiera donc l’article sponsorisé sur son blog, et il le relaiera sur ses plateformes sociales.

Un double intérêt pour les clients qui font appel à ces leviers, pour lequel il faut considérer un travail de fond sur les recherches effectuées par les internautes. L’internaute ne recherche pas un produit, mais ce à quoi il répond ! Les requêtes ne sont donc pas les mêmes, d’autant plus si le produit mis en avant n’est pas du tout connu.

Les posts sponsorisés chez les célébrités

Les célébrités gagnent plusieurs milliers de dollars ou d’euros pour chaque campagne publicitaire diffusée. Ce qui entraine certaines marques à se tourner de plus en plus vers les micro-influenceurs, qui eux ont une tarification plus abordable.

Le net avantage avec ces derniers, c’est que le produit ou le service jouera un rôle important, du fait qu’il ne sera pas vu au travers d’une célébrité. Ce qui certes en faciliterait sa vente, mais au dépend de l’éventuelle qualité du produit ! N’oublions pas que les marques ou les entreprises recherchent aussi du feedback au travers de leurs opérations.

4. Le netlinking

Le netlinking pour les blogueurs, est une source de revenu non négligeable. Plus le blog a de l’autorité, plus il sera intéressant pour de nombreuses marques et d’entreprises. Ces dernières passent généralement par des plateformes spécialisées, qui proposent de mettre en relation le blogueur avec un client souhaitant publier un article sur son canal.

Le netlinking

Les sollicitations peuvent vite être très nombreuses, d’autant plus quand le blogueur s’inscrit sur plusieurs de ces plateformes et qu’il a une thématique très porteuse. Le netlinking repose davantage sur la recherche d’autorité des sites web, que sur l’aspect promotionnel ou commercial, même si indirectement ça a peut avoir un impact significatif. Si l’article publié se positionne en première position sur Google, ça peut être jackpot pour le client. Le netlinking est donc un levier destiné à ceux qui travaillent sur leur référencement naturel, plutôt que sur la partie promotionnelle ou commerciale.

Il peut s’avérer très rémunérateur pour le blogueur influenceur qui navigue sur une thématique porteuse. Il est cependant nécessaire d’être pro-actif et de rédiger très régulièrement du contenu. Les revenus peuvent varier de quelques centaines d’euros à plusieurs milliers, voir dizaines de milliers d’euros par mois. Mais attention car c’est un travail très chronophage qui demande de s’y investir.

5. La vente de ses produits / services et le dropshipping

Dans certains cas, les influenceurs ont leurs propres produits ou services qu’ils vendent pour gagner de l’argent. Ils travaillent par exemple comme consultant hors ligne ou sur d’autres leviers comme la formation en ligne par exemple. D’ailleurs après un succès dans le domaine de l’influence, ils peuvent presque considérer leur activité comme une routine marketing, ou pour renforcer leur expertise auprès de leurs clients.

Concernant les formations en ligne, le blogueur influenceur fournira à ses client des accès en ligne, afin de suivre un programme spécifique pour apprendre et/ou monter en compétence dans un domaine.

La vente de produits pour un blogueur

Un influenceur dans le domaine du community management, pourra ainsi vendre une formation community manager. Il sera ainsi pleinement légitime sur le sujet, voir même délivrer un cursus sur le marketing d’influence pour ceux qui veulent peut-être devenir influenceur Instagram par exemple, et bien d’autres domaines.

Certains blogueurs vendent également du contenu premium, parfois sous forme d’abonnement ou à l’article. Ils permettent à l’acheteur d’accéder à des contenus supplémentaires, généralement plus complets et plus pointus. Ces derniers ne sont donc disponibles que si l’internaute paye des frais additionnels.

Vendre des produits numériques constitue également un bon moyen pour gagner de l’argent. Les blogueurs peuvent mettre en vente des ebooks sur des domaines spécifiques comme le fitness, la finance, l’alimentation, les recettes de cuisine, etc.

Le dropshipping

Dans le domaine du blogging, les influenceurs peuvent aussi recourir au dropshipping, exit les scandales passés où certains influenceurs vendaient des produits provenant de sites chinois, pour les revendre ensuite à prix d’or. Le dropshipping consiste à vendre les produits d’un ou plusieurs fournisseurs, sans avoir un quelconque stock ni à gérer la livraison.

Le blogueur, ici le dropshipper, est relié directement au fournisseur qui assure les envois des commandes passées depuis son site. C’est un principe de vente transparent où le blogueur ne prend aucun risque s’il reste équilibré dans les tarifs pratiqués. Le blogueur influenceur bénéficie ainsi de son trafic et de sa notoriété, pour assurer des revenus parfois très intéressants via ce principe.

Pour en savoir plus sur le fonctionnement du dropshipping, listez cet article : Qu’est-ce que le dropshipping ? 

6. La vente de photos et de vidéos

Les blogueurs influenceurs dans les domaines du tourisme et du voyage, sont majoritairement sollicités pour des partenariats qui visent à mettre en avant des spots intéressants à visiter. En parallèle, ils assurent la promotion de voyages et de séjours. Mais là où ils sont sollicités, c’est indirectement pour toutes les photos et les vidéos qu’ils prendront sur place ainsi que les partages sur leur blog et leurs réseaux sociaux. Ils sont donc rémunérés pour ce travail en grande partie, directement ou indirectement, sous couvert de leur influence bien évidemment.

Ce qui revient à dire qu’il faut aujourd’hui être équipé pour se lancer dans le blogging voyage. Les influenceurs voyage ne se reposent pas que sur un smartphone ! Aujourd’hui il faut avoir un drone, un bon boiter avec des objectifs divers et par-dessus tout, une maitrise de la retouche photo et du montage vidéo. Il ne faut donc pas penser qu’un bon smartphone suffirait à filmer et à prendre des photos.

Pour les vues aériennes qui sont assez prisées, vous m’expliquerez !

Avec un blogueur influenceur qui a une bonne maitrise de la photo et de la vidéo peut ainsi vendre son savoir-faire. Des domaines tels que la cuisine, sont aussi très prisés pour la qualité photographique. Si ces univers sont spécifiques, il est important de les soulever car ils sont un peu à part, mais ils relèvent d’une vraie maitrise de la photo / vidéo et d’une expertise avérée dans un domaine.

 

En conclusion

Il existe encore de nombreux leviers de monétisation pour vivre de l’influence dans le domaine du blogging, mais ceux-ci sont les principaux. Ensuite il faudrait voir au cas par cas, selon des domaines et des thématiques bien spécifiques.

Nous verrons peut-être dans les mois à venir, certains rôles plus en détail comme les bloggeurs influenceurs dans le domaine de la beauté, du fitness, de la cuisine, du jeu-vidéo etc…

Laurent Bour

Fondateur du Journal du Community Manager et vrai Geek ! je suis passionné par l'univers social media et particulièrement par les nouveaux leviers marketing. J'arpente Internet et les médias sociaux depuis leurs débuts. J'ai assuré mes débuts en informatique sur un Oric Atmos, et j'ai été un vrai fan de l'Amiga. Expert ! Je ne le suis pas. Je continue d'apprendre.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page