Community Management

Le community management survole-t-il la crise ?

Le community management est une activité liée à la communication au travers des réseaux sociaux et donc à Internet ! Survole-t-il la crise de ce fait ?

Le community management est un levier marketing qui a vraiment percé ces dernières années, grâce notamment à de nombreux indépendants qui ont pu faire connaitre le métier de CM auprès de nombreuses entreprises. A ce jour on peut dire que métier à un recul d’une bonne douzaine d’années.

Cependant on s’interroge encore sur le devenir du community management, et avec des questions légitimes qui méritent que l’on y apporte quelques réponses. Il est bien sur question en dernier lieu de cette crise sanitaire que nous traversons et de savoir si c’est un métier qui peut survoler la crise.

On s'interroge encore sur le devenir du community management

Dans cette série de 2 articles, nous allons premièrement faire un petit retour sur le métier et finir par la crise que nous traversons. Dans la seconde partie nous parlerons des interrogations que les futurs community managers se posent et ceux qui ont achevé récemment leur cursus.

Voici les quelques interrogations qui se posent autour du métier de community manager :

    • Il y a beaucoup trop de formations pour devenir community manager aujourd’hui – Comment s’y retrouver dans cette offre ?
    • Comment faire évoluer son rôle, dans la mesure où le salaire reste assez faible face au temps à investir dans les missions ?
    • Quelles sont les réelles compétences recherchées chez un community manager ?
    • Le métier est saturé aujourd’hui (le ressenti) ! Ai-je intérêt à encore investir dans cette voie ?
    • Quel est l’avenir du community management face à l’infobésité croissante sur Internet ?
    • Comment se vendre auprès d’une entreprise aujourd’hui, et est-ce qu’il y a toujours des places à prendre ?

Nous répondrons à ces questions sur la seconde partie et peut-être à d’autres si vous en laissez en commentaire. J’invite donc chacun en commentaire, à donner son sentiment, de partager ses freins et à peut-être rédiger un troisième article pour recentrer sur vos questions les plus fréquentes du moment.

 

Les débuts du community management

Pour rappel le community manager demeure un métier assez récent quoiqu’on en dise, qui est apparu autour de 2009 en France. Le métier était forcément méconnu, du fait que les réseaux sociaux commençaient à émerger et n’étaient pas jugés indispensables dans la communication des entreprises. Néanmoins une formation community manager est apparue, puis une autre et encore une autre, jusqu’à ce que chaque école ou centre de formation propose aujourd’hui son propre programme en community management. 

Il était clair pour les nombreux acteurs de la formation, que le métier pouvait devenir une valeur sûre dans les années qui ont suivi 2009. Cependant les entreprises n’ont pas réellement suivi cet engouement en misant sur ce métier émergeant.

Au début des années 2010-2011, on commençait même à répandre que le métier de community manager était voué à devenir un rôle taillé pour des stagiaires. Il faut dire qu’à la vue des très nombreuses annonces à cette époque, ça apparaissait être une réalité.

Les débuts du community management

Il était donc évident que les premiers community managers jusqu’en 2014 allaient se positionner pour la majeure partie d’entres eux, comme des indépendants. Le community manager freelance est aujourd’hui l’un des métiers du web les plus représentés. Ce ne fut pourtant pas une épine dans le pied du métier, car avec l’aide de ces indépendants (dont j’ai fait partie), les entreprises ont pu mieux connaitre le métier et faire appel à des CM le temps d’une mission.

Par la suite, les entreprises ont pu vraiment constater l’intérêt du community management pour étendre leur communication aux réseaux sociaux notamment. Certains community managers sont passés formateurs et en parallèle d’autres se sont orientés vers le consulting, une voie que j’ai pleinement emprunté.

En ce qui me concerne, j’ai ajouté la dimension de la rédaction web et du blogging au travers du Journal du CM. Un outil formidable qui m’a permis d’évangéliser sur le métier, tout en faisant connaitre l’univers du digital qui s’étend à de nombreux domaines.

 

 

Le community management 12 ans plus tard !

Nous voilà à présent en 2021, 12 ans plus tard après l’émergence du métier, mais avec une crise qui dure et des nombreuses problématiques auxquelles les community managers doivent faire face. Outre l’infobésité sur le web, les restrictions budgétaires des entreprises, la baisse du reach de Facebook et cette difficulté croissante à créer de l’engagement sur ses communautés, des questions légitimes qui se posent.

Les freins rencontrés en community management sont certes nombreux, mais pas insurmontables si on va à contre-courant de la concurrence dans certains cas.

Le community management 12 ans plus tard !

Ainsi le community manager est-il encore un métier d’avenir ? et comment faire face à cette crise, sachant que les cursus en ligne continuent d’exploser et que le community management est encore une formation qui attire de nombreux profils ?

Qu’on se rassure, le métier se porte bien et il appartient à chacun de trouver sa voie, dans la mesure où chaque entreprise est en capacité de recourir au community management. Cela signifie que le potentiel d’embauche est réel et que du travail dans cet univers sera toujours demandé. Trouver sa voie, signifie donc l’univers qui sera à viser dans vos recherches, et à ce titre il ne faut pas mentir en avançant que ceux qui ont un background dans un domaine spécifique, auront un avantage certain.

En clair, le community management peut se pratiquer dans tous les domaines, mais avoir une expérience dans celui-ci présentera un réel avantage au postulant.

Ceci étant, ça ne veut pas dire que les autres seront en reste ! A ce titre je leur recommande même de profiter de chaque moment pour continuer à apprendre et à se former, tant que des ouvertures sont proposées. Il ne faut rien lâcher car il y a bel et bien des places à prendre pour les nouveaux CM.

On fera focus sur un ensemble de questions qui seront traitées dans le prochain article. Mais glissons à présent vers cette crise qui mine de nombreuses personnes, qui souhaitent devenir community manager ou qui sont en recherche de poste tout simplement.

 

Le community management survole-t-il la crise ?

Voilà la question qui se pose quand on vient de finir un cursus CM où que l’on s’apprête à en suivre un en vu de le devenir ! Peut-on dire que le community management survole la crise et qu’elle n’a pas d’impact direct sur dernier ?

 

Le community management survole-t-il la crise ?

Cette interrogation est omniprésente chez beaucoup de futurs community managers, et elle génère hélas un quiproquo ou une interprétation qui se doit d’être abordé. Déjà il y a une nette différence entre « il n’est pas possible de trouver un poste de community manager pendant la crise » et « le community management est directement impacté par la crise » jusqu’à finir par « le communiy management est sur le déclin » ou ça y est, « on embauche plus ! »

Le premier constat, fondé ou pas, entraine le second. Il n’est pas possible de trouver un poste de CM pendant la crise, donc la crise impacte bien le métier et si ça dure, alors c’est que le métier ne rassure plus ou qu’il est sur le déclin. Il faut donc se mettre dans la peau du futur CM et lui exposer la situation (en le rassurant).

1. Il n’est pas possible de trouver un poste de CM pendant la crise !

C’est un constat qui se doit d’être global, c’est-à-dire entre des étudiants venant d’achever une formation par exemple. On prend des nouvelles de ses camarades et là on constate que personne n’a encore trouvé de poste. Est-ce pour autant qu’il y une impossibilité, et quelles sont les démarches entamées par chacun pour trouver un poste ?

De là on soulèvera forcément l’état d’esprit au regard de la situation, car beaucoup, pour pas dire la majorité, se disent déjà que ce ne sera pas possible ! Et le fait de le partager à ses camarades, aura tendance à les rassurer, et de conclure que c’est normal et que c’est forcément la crise qui entraine cette incapacité à trouver un poste.

Il n'est pas possible de trouver un poste de CM pendant la crise !

La réalité, si on analyse bien cet état d’esprit, c’est qu’il est bien souvent le même crise ou pas crise ! On cherche à se rassurer de ne pas trouver de poste et du coup on dit qu’il n’y a pas de travail, que personne n’embauche ou que ce n’est pas le bon moment.

Avez-vous pensé un seul instant que la crise pouvait être le bon moment pour postuler ? et n’avez-vous jamais entendu dire qu’une crise est le meilleur moment pour communiquer ? Ne vous laissez pas abattre par un refus ou même 100 ! Il y a d’un côté les annonces et de l’autre les candidatures spontanées. Quand vous postulez, est-ce que vous relancez les entreprises ? est-ce que vous cherchez à savoir quels ont été vos axes forts et faibles pendant un entretien (visio, physique ou par téléphone) ?

Non bien sûr ! car personne ou très peu le font ! Pour animer des formations sur le sujet et côtoyer des CM qui sont en recherche de poste, ou même de stage, c’est un constat vérifié de mes yeux et de mes oreilles.

Le travail est toujours là et des postes à pourvoir en community management, il y en a ! Les vrais freins peuvent être la géolocalisation ou encore le manque de background, mais les débutants sont et seront les bienvenus avec ce qui se prépare pour l’après-crise.

2. Le community management est directement impacté par la crise !

Qui a dit ça ? Vous, parce que vous ne trouvez pas de poste ou c’est le résultat d’une étude parue récemment ? Si je vous disais qu’au contraire, de très nombreuses entreprises ont découvert le community management en cette période de crise. Pour certaines, il fallait rapidement profiter d’Internet pour assurer la pérennité de son business, et donc de miser sur les réseaux sociaux, la production de contenu et assurer sa communication en ligne tout simplement.

Elles ont eu recours à des community managers et ont pu ainsi apprendre ce qu’était ce métier. D’autres se réservent pour la reprise, car il y a eu un net switch de certaines activités pour bénéficier d’un potentiel retour du busines en ligne.

Le community management est directement impacté par la crise !

Si des entreprises parmi celles-ci n’avaient pas et / ou n’ont toujours pas les moyens financiers d’embaucher, rencontrez-les (par visio) ou contactez-les, et capitalisez sur l’après-crise. Il y aura un renouveau du community management après la crise et ce sera un rebond à l’embauche pour les structures qui ont compris que sans Internet, il est difficile d’assurer ses arrières.

Ne vous donnez pas des excuses ou des formules qui commencent toutes par « oui mais… » car avec ça vous n’avancerez jamais. La crise n’est pas une fatalité car le repli se fait bel et bien sur Internet, et donc le community management à son épingle à tirer du jeu. Soyez positif et persévérer ! Quand vous aurez trouvé votre voie, vous pourrez alors repenser à tout ça, mais en attendant foncez et survolez la crise.

En clair ! Il était plus difficile de trouver un travail en tant que community manager à ses débuts, qu’aujourd’hui pendant la crise.

________________

On se retrouve la semaine prochaine pour la deuxième partie, concernant les questions récurrentes sur le community management et le rôle du CM. 

Si vous avez des questions à poser, mettez-les en commentaire !

Source
Source image à la une : DepositPhotos

Laurent Bour

Fondateur du Journal du Community Manager et vrai Geek ! je suis passionné par l'univers social media et particulièrement par les nouveaux leviers marketing. J'arpente Internet et les médias sociaux depuis leurs débuts. J'ai assuré mes débuts en informatique sur un Oric Atmos, et j'ai été un vrai fan de l'Amiga. Expert ! Je ne le suis pas. Je continue d'apprendre.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page