Community Manager

5 outils indispensables pour le community manager nomade

Etre community manager nomade et pouvoir ainsi travailler à l'étranger peut être un idéal ! mais il ne fait pas s'encombrer de choses inutiles et notamment des outils, afin de rester productif. En voici 5 qui sont indispensables :

 

À l’époque où tout se passe en ligne, la gestion de l’image et de la notoriété d’une entreprise devient de plus en plus important. D’où l‘importance du rôle de community manager, dont la mission consiste avant tout à gérer et animer des communautés rattachées aux réseaux sociaux. Le but étant d’aider les entreprises à fidéliser leurs clients existants en créant de la proximité, ainsi qu’à élargir la base de leurs prospects.

Pour se faire, le community manager partagera du contenu et génèrera de l’engagement avec les membres de ses  communautés. Il mettra en place différentes actions, comme des jeux-concours, des évènements en ligne ou physiques, afin de créer de l’interaction et de favoriser l’échange entre les membres actifs.

Le CM peut être salarié ou indépendant, et même nomade comme nous le verrons ! Dés lors que le community manager voyage à l’étranger pour y exercer son activité, on parle alors de community manager nomade. Pour être productif et profiter du cadre, il faut savoir aller à l’essentiel et ne pas s’encombrer de pléthores d’outils.

Voici donc une sélection de 5 outils CM sur lesquels miser !

 

Le community manager nomade

Il arrive régulièrement que les community managers exercent leur activité en tant que freelances, et qu’ils soient parfois amenés à se déplacer à l’étranger. Il y travailleront afin de bénéficier d’un cadre idyllique et/ou dépaysant, voir pour accompagner des clients spécifiques, si leur entreprise est implantée à l’étranger.

On parle dés lors de community manager nomade, où seule une bonne connexion Wifi peut parfois suffire !

community manager nomade

Comment réussir l’animation d’une communauté à distance ? C’est tout simple : avec l’envol d’Internet et l’essor prodigieux des réseaux sociaux internationaux, tout est question de technologie. Si vous intervenez dans cette discipline du web, voici une liste de 5 outils qui vous aideront à mieux exercer vos fonctions, quel que soit votre emplacement physique.

 

5 outils pour les community managers nomades

Pour développer la visibilité de l’entreprise, tous les moyens sont bons. Voyons 5 outils qui faciliteront le travail au quotidien d’un community manager nomade. Qu’il soit amené à travailler à l’étranger, ou pour une entreprise étrangère.

 

1. Un bon WiFi : WiFi et bande passante sont les points primordiaux !

Quoiqu’on en dise, Internet est le premier outil indispensable, pour toute personne travaillant dans les sphères du digital ! Sans lui tout le reste n’a plus d’intérêt, car tous les outils dépendent d’une connexion réseau pour bien fonctionner, et si possible performante.

S’assurer d’une excellente connexion WiFi avec une bonne bande passante sera donc primordial, d’autant plus quand on  travaille à l’étranger. Le community manager aura tout intérêt à anticiper, et s’informer de la qualité du réseau sur son lieu principal de destination. Au-delà, il faudra voir sur les différents spots visités si des points d’accès WiFi sont nécessaires.

Un bon WiFi : WiFi et bande passante sont les points primordiaux

 

Le CM peut avoir besoin de créer du contenu localement et de le partager immédiatement. Tout dépend de ses missions, si elles ont trait par exemple à des activités liées au tourisme ou à des besoins fréquents de tournage vidéo. Dans ce cas il sera nécessaire une map des spots WiFi pour diffuser sans problèmes vos contenus. Si le téléphone portable peut parfois dépanner, attention aux forfaits e à la data à l’étranger.

Sachez qu’il existe de puissants outils comme NetFlow Analyser, qui permettent l’analyse et la surveillance de la bande passante. Ce dernier est notamment utilisé par les administrateurs réseaux et joue un rôle important dans la sécurité, la surveillance informatique de l’entreprise et pouvoir s’assurer du désengorgement de la bande passante. Ces outils permettent de surtout de travailler sur des besoins spécifiques des entreprises. Si on avait un profil de community manager analyste, il pourrait être amené à l’utiliser.

Pour le WiFi, renseignez-vous déjà auprès de l’hôtel ou directement avec votre client, si vous en avez un à voir à l’étranger. Les locaux auront plus de facilité à vous renseigner sur la qualité du réseau. Certaines destinations ne pourront malheureusement pas vous être clémentes !

 

2. Canva : Gagner en créativité pour des contenus tendances

Canva est un logiciel de design et de créativité très simple d’utilisation et qui offre des formats de visuels prêts à l’emploi. Un outil qui permet au community manager nomade, de rapidement créer des visuels attractifs et qui aussi d’adapter ses contenus graphiques aux dimensions requises. S’il existe pas mal d’alternatives intéressantes comme Crello notamment, Canva se distingue surtout par sa notoriété auprès des CM.

De plus pour les non initiés à Photoshop, c’est l’outil incontournable pour être guidé dans la création de contenu visuel. Les nombreux templates qu’il offre, suffisent à couvrir de nombreuses thématiques et orienteront en toute simplicité les besoins du community manager nomade. L’idée étant de rentabiliser au mieux son temps et d’être productif rapidement !

Canva : La créativité facilité pour des contenus tendances

Canva est un outil gratuit à la base, mais le logiciel propose des abonnements payants sur lesquels il ne faudra pas hésiter selon vos besoins. Pour accéder aux templates et à toutes ses fonctionnalités, il sera bien sûr payant.

Un outil indispensable au community manager nomade, qui n’aura pas à embarquer des solutions lourdes à gérer, comme Photoshop notamment. Ce dernier demande bien plus de temps pour créer des visuels attractifs si on n’est pas un pro du logiciel. De plus il demande parfois d’avoir un PC portable un peu plus musclé pour des traitements d’images.

Là encore c’est une question d’activité, car nulle doute que sur des missions qui requiert de la photo, Canva pourra vite devenir inutile !

 

 

3. Agorapulse : Assurer la gestion complète des réseaux sociaux

Cet outil a été spécialement conçu pour simplifier le travail des community managers et des responsables des médias sociaux. La solution Agorapulse dispose d’un large éventail de fonctionnalités pour assurer le pilotage et la gestion complète des réseaux sociaux. Il remplace plusieurs outils à lui seul, et permet de générer un reporting social media pour assurer le suivi de ses actions.

Agorapulse : Assure la gestion complète des réseaux sociaux

Agorapulse est outil indispensable quand on travaille avec de nombreux clients, et qui vous facilitera la tâche si vous travaillez à l’étranger, du fait qu’il rassemble plusieurs fonctions. Vous pourrez planifier tous vos contenus, assurer le suivi des tendances et des commentaires (sur les entreprises de vos clients et sur leurs concurrents). Comme soulevé, les reportings social media seront aussi de la partie, et ils permettront de délivrer des rapports détaillés sur les points positifs et négatifs.

Des bonus agréables tels que les filtres adaptés, les réponses sauvegardées, les actions en masse, les traductions en un clic et l’attribution de tâches sont disponibles indépendamment du plan que vous aurez choisi.

 

4. Mention : Veiller sur l’e-réputation des entreprises

L’un des objectifs du community manager indépendant, qu’il soit nomade ou pas, consiste à effectuer une veille sur l’e-reputation des entreprises pour lesquelles il travaille. Mention est un outil qui permet d’être ainsi alerté sur des mots-clés spécifiques et renseignés au préalable. Un bon moyen de contrôler tout ce qui se dit à votre sujet, ou sur votre cœur de métier etc…

Les réseaux sociaux jouent un rôle non négligeable dans la création et le maintien d’une image de marque, et il faut être en veille constante pour ne rien manquer des interactions qui soulèvent des pans de son entreprise ou de ses clients.

Mention : Veiller sur l’e-réputation de votre entreprise

C’est ici qu’un outil tel que Mention peut se révéler nécessaire. Ce logiciel permet d’identifier les médias les plus pertinents pour une société donnée, de jeter un coup d’œil sur la perception globale de la marque et de se tenir au courant de l’émergence des situations critiques. En d’autres termes, Mention permet de mesurer l’efficacité de votre stratégie de communication sur les réseaux sociaux et à vous de maintenir l’image de vos clients.

Là encore c’est un outil indispensable quand on travaille comme indépendant ou même à l’étranger, car il faut être en capacité de surveiller et monitorer l’activité des réseaux sociaux pour ses clients. Ne partez pas sans ce type d’outil !

 

5. Feedly : Rester informé sur son secteur d’activité et la concurrence

Feedly est un agrégateur de flux qui permet ainsi de suivre plusieurs sources de contenus pour s’informer sur une activité en particulier, des comptes sociaux spécifiques ou encore des concurrents sur son secteur d’activité.

Son but est multiple car il peut aussi permettre à un community manager nomade de créer une veille en vue de compléter un manque d’infos à partager sur les réseaux sociaux.

Feedly : Se tenir informé de son secteur d'activité et des concurrents

Sur Feedly vous créez de multiples dossiers au sein desquels vous renseignez des sources sous formes de flux, et ensuite libre à vous de les repartager depuis Feedly ou depuis la source originale. En parallèle vous trouverez de l’inspiration pour vos propres contenus, et vous pourrez voir d’un coup d’œil toutes les infos sur vos concurrents majeurs. Il suffit de créer vos dossiers en fonction de vos besoins et d’y puiser les contenus récupérés.

Un outil indispensable au community manager nomade, car il permet de rester connecté avec l’actualité où qu’il soit et d’un seul coup d’œil. En plus de pouvoir s’inspirer pour ses contenus et de surveiller la concurrence.

 

Conclusion

Etre efficace à l’étranger nécessite souvent de partir léger et de ne surtout pas s’encombrer de choses inutiles et donc d’outils qu’on a parfois l’habitude d’utiliser, mais pas de manière récurrente. Il faut aller à l’essentiel et demeurer productif tout en profitant si possible, du paysage ! D’autant plus quand on vise des destinations touristiques qui valent le détour.

community manager nomade

Un community manager nomade, c’est avant la capacité à gérer son travail en tant qu’indépendant mais aussi de profiter des cadres dans lesquels il évolue. Dans certains cas c’est une nécessité selon les missions, où il sera question de rencontrer ses clients pour instaurer un climat de confiance, et aussi mieux connaitre les entreprises pour lesquelles il travaille.

C’est pourquoi pour en revenir aux outils, on préférera s’en tenir au minimum et donc à l’essentiel ! Si vous partez à l’étranger, vous n’emmenez pas toute votre garde-robe ! Ainsi vous aurez moins des choix à faire pour rester productif et profiter en même temps des lieux.

Laurent Bour

Fondateur du Journal du Community Manager et vrai Geek ! je suis passionné par l'univers social media et particulièrement par les nouveaux leviers marketing. J'arpente Internet et les médias sociaux depuis leurs débuts. J'ai assuré mes débuts en informatique sur un Oric Atmos, et j'ai été un vrai fan de l'Amiga. Expert ! Je ne le suis pas. Je continue d'apprendre.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page