Community Management

Le snacking content en community management et en rédaction web

Pensez au snacking content pour vous permettre d'alterner du contenu court et long... mais pas seulement ! Sachez aussi l'exploiter pour développer de nouvelles audiences. En savoir plus :

 

Le snacking content est sans doute un terme dont vous avez déjà entendu si vous êtes dans la rédaction web ou le community management. Nous le définirons dans un premier temps et verrons comment l’exploiter pour votre community management et en rédaction web.

 

Qu’est-ce que le snacking content ?

Le snacking content se traduit comme étant du contenu rapide à consommer. En l’occurrence il ne s’agit pas de contenu rédactionnel uniquement, mais également de contenu visuel ou audio si ceux-ci demeurent relativement courts. C’est pourquoi dans le cadre d’un article à rédiger, celui-ci ne devrait pas dépasser un certain nombre de mots ; entre 300 et 500 maximum pour permettre une lecture rapide.

snacking content

Le terme snacking fait ici référence à la collation rapide à consommer ; le snack.

 

La problématique du snacking content

Le problème ! c’est le référencement naturel qui encourage la rédaction d’articles longs pour obtenir un meilleur positionnement sur les moteurs de recherche. Si vous visez la première position sur Google, les articles courts ne sont pas forcément les mieux positionnés. Tout dépend de la structure du site, la concurrence sur les mots-clés et de nombreux autres facteurs qui sont difficile à maitriser simultanément.

Les sites Internet basés sur le cocon sémantique et les structures en silos, auraient par exemple plus de chances à mieux se positionner sur ce type de contenu. Ce qui reste encore à démonter en ayant un ensemble de sites regroupant différentes caractéristiques.

C’est pourquoi il est fortement recommandé d’alterner articles courts et articles longs. Le snacking content sera alors utilisé dans un cadre précis au travers de votre stratégie de contenu.

 

Comment utiliser le snacking content ?

En community management comme en rédaction web, le snacking content possède de nombreux avantages et il simple d’en contourner ses éventuels inconvénients. Notamment sur l’aspect positionnement web et manque de pertinence dans certains cas.

Bien utiliser le snacking content en community management

On considère que le community manager n’est pas un rédacteur web à la base, mais qu’il peut tout-à-fait se positionner sur cette expertise pour valoriser son profil. De ce fait, rédiger court peut aller dans son sens et lui permettre de se concentrer sur des sujets spécifiques.

Comment utiliser le snacking content ?

Pour le community manager au sens large, il s’agira d’extraire des actualités de l’entreprise pour laquelle il travaille afin de frapper des points uniques. Il n’y a pas nécessité à partager un contenu visant un quelconque référencement, mais plutôt de l’information à destination de sa communauté.

En frappant un point unique, il sera plus facile de faire court, tout en considérant le temps limité de lecture des utilisateurs. Son terrain restera les réseaux sociaux et à ce titre, le community manager pourra capitaliser sur un gestionnaire de contenu, notamment celui intégré à LinkedIn.

 

Pour bien utiliser le snacking content en community management, il faut être régulier et produire du contenu plus souvent en fixant des rendez-vous. On peut imaginer un sujet partagé tous les lundi à 9h par exemple. Ce sujet ou conseil, sera alors court et rapide à consommer.

Bien utiliser le snacking content

Sur un format vidéo, on peut partir sur une durée de 2 minutes, l’audio sera plus long mais l’avantage est de pouvoir consommer ce contenu au volant (pour les automobilistes) sans interagir avec son smartphone. C’est pourquoi il est également avantageux de capter de nouvelles audiences. Il faut penser à chaque type de contenu et l’associer à un utilisateur-type ; l’utilisateur qui prend les transports, ce qui implique des heures de partage, le responsable qui utilise le desktop à une certaine heure, l’automobiliste etc…

Si le snacking est un contenu court, il est alors parfaitement adapté à la lecture sur smartphone dans le cadre du rédactionnel, au même titre que le visuel ou la vidéo par ailleurs. Il faut capter le lecteur sur un sujet tendance, une actualité chaude ou tout ce qui invite à partager rapidement un contenu sans développer outre mesure.

Quelques points à retenir :

  • Fixez un rendez-vous à votre communauté
  • Associez un type de contenu à chaque utilisateur
  • Développez de nouvelles audiences
  • Frappez un sujet unique pour faire court
  • Proposez des alternatives sur un même contenu : Rédactionnel, vidéo et audio
  • Proposez un contenu long (rédigé par un tiers) qui sera plus détaillé comme un article de fond etc…

Bien utiliser le snacking content en rédaction web

Dans le cadre de la rédaction web, et donc du référencement naturel en vue de positionner son contenu sur les moteurs de recherche, il faut adopter une stratégie différente. On peut considérer l’ensemble des points cités ci-dessus en community management, mais il faut savoir comment mixer le contenu rédactionnel court et long.

Bien utiliser le snacking content en rédaction web

Le schéma à adopter sera le suivant : Un contenu long sur un sujet à positionner, qui sera donc un article de fond que l’on appellera contenu fondation ou contenu pierre-de-faite. Il sera considérer comme le contenu référent de votre site sur le sujet traité. Le snacking content sera alors utilisé pour reprendre des points spécifiques liés à ce contenu long et permettre ainsi un maillage interne optimisé.

Prenons un exemple concret :

Sujet pierre de faite : Qu’est-ce qu’un community manager ? Rédiger un sujet long qui reprend le principe d’une fiche métier en évoquant tous les aspects du profil ; compétences, qualités, missions, salaire etc…

 

Les contenus courts en snacking content seront alors des contenus qui évoqueront des univers spécifiques par exemples, comme le community manager dans le gaming, le community manager dans l’industrie alimentaire etc… Dans chacun de ces contenus courts, un lien sera fait vers le contenu pierre-de-faite afin de montrer son importance et de lui permettre ainsi un meilleur positionnement.

Les contenus courts évoqués, porteront alors sur les seules différences entre les différents domaines. Le socle du métier de CM étant déjà traité sur l’article de fond. Ainsi en 300/400 mots il sera simple de montrer ce qu’implique le métier de community manager dans tel ou tel univers.

Intégrer un lexique, un dictionnaire et/ou une FAQ à votre site

Le contenu court peut aussi faire l’objet de sections sur votre site, comme un dictionnaire qui définira l’ensemble des termes utilisés au sein de votre univers, ou encore une FAQ sous forme de questions/réponses sur vos sujets de prédilection.

Ces contenus resteront courts et selon la structure envisagée (prévoyez des silos) vous pourrez créer un maillage interne uniquement entre vos définitions ou FAQ.

Intégrer un lexique, un dictionnaire et/ou une FAQ à votre site

Mobile First ! 

Le mobile étant l’outil le plus consulté pour naviguer sur le web, ici encore il faudra capitaliser sur celui-ci. Déjà en développant de nouvelles audiences comme mentionné sur le point précédent, mais aussi en tablant sur des types de contenu différents pour capter vos lecteurs.

Si le référencement vise aussi la recherche de backlinks, il sera très intéressant de proposer un rendez-vous en mettant les infographies au centre et encourager ainsi à son partage en citant sa source (le lien).

 

En conclusion

Le snacking content est un contenu court, rapide à consommer, et à introduire dans toute stratégie de contenu et en community management. Pour le community manager il s’agira ici de combler une lacune en matière de  rédaction web.

Pour la rédaction web, c’est aussi de répondre à un besoin qui ramène sans cesse vers le manque de temps, la recherche de contenu court, mais en considérant le référencement qui implique du contenu long également.

Notez ce post

Laurent Bour

Fondateur du Journal du Community Manager et vrai Geek ! je suis passionné par l'univers social media et particulièrement par les nouveaux leviers marketing. J'arpente Internet et les médias sociaux depuis leurs débuts. J'ai assuré mes débuts en informatique sur un Oric Atmos, et j'ai été un vrai fan de l'Amiga. Expert ! Je ne le suis pas. Je continue d'apprendre.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page