Référencement

SEO : le guide complet du cocon sémantique

Un guide complet sur le cocon sémantique afin de mieux connaitre cette stratégie SEO pour booster votre visibilité et votre business en ligne :

 

Parfois, de nouvelles techniques SEO apparaissent et provoquent une grande agitation, mais elles finissent généralement par s’éteindre. Souvenez-vous de la méthode Skyscraper ? Eh bien, ne mettez pas la technique des cocons sémantiques dans le même panier, elle ne risque pas de disparaître.

Vous saurez pourquoi dans cet article. Mais d’abord, voici un bref rappel pour ceux qui ne sont pas familiers avec le cocon sémantique.

 

Qu’est ce qu’un cocon sémantique ?

Un cocon sémantique est un groupe de pages de contenu qui couvre collectivement un large domaine. Il fournit un support contextuel aux autres pages d’un même groupe. Il crée également un réseau de liens internes pour aider les utilisateurs (et les moteurs de recherche) à trouver votre contenu.

Les cocons sémantiques vous permettent de couvrir de larges sujets et de dominer les catégories de mots-clés dans la recherche organique.

Le modèle de cocon sémantique est basé sur une structure en étoile, et chaque grappe comporte trois éléments essentiels :

  • Une page pilier à vocation générale
  • Plusieurs pages de regroupement approfondies
  • Des liens internes placés de manière stratégique

Le concept de cocon sémantique n’est pas nouveau pour le SEO.

En fait, WordPress a introduit quelque chose de similaire il y a près de 17 ans avec les catégories. Mais, Hubspot a fait passer les cocons sémantiques au niveau supérieur en 2016. Depuis lors, l’idée s’est infiltrée dans le lexique des spécialistes du marketing de contenu et a alimenté des stratégies de référencement naturel efficaces.

Cependant, le sujet a beaucoup mûri depuis sa création. Ainsi, des graphiques comme celui ci-dessous ne sont plus aussi pertinents qu’avant :

Cocon sémantique vu par Hubspot

Ne vous méprenez pas. Le graphique ci-dessus de Hubspot est une visualisation décente qui met en évidence une stratégie de base de regroupement de sujets. Mais il n’illustre pas l’importance des liens internes, sur lesquels je reviendrai bientôt.

 

Pourquoi les cocons sémantiques sont-ils importants pour le référencement naturel ?

Si vous vous occupez de la création de contenu et du SEO, vous devez prêter attention aux cocons sémantiques, car ils déterminent les indicateurs clés de performance (KPI) sur lesquels nous établissons nos rapports.

Mesurez-vous le classement des mots-clés, le trafic ou les conversions ? Et l’engagement ou les pages par session ? Le modèle du cocon sémantique rend votre référencement naturel sur Google et votre stratégie éditoriale plus efficaces pour optimiser vos efforts de marketing digital.

Toujours pas convaincu ? Voici quatre autres raisons pour lesquelles le cocon sémantique est important pour le référencement naturel.

 

1. Google investit dans la compréhension des cocons sémantiques

Google a récemment lâché quelques bombes en matière de référencement naturel. Tout d’abord, il a annoncé une percée dans la technologie de classement qui aide l’algorithme à déterminer la pertinence de passages spécifiques dans la page web. Voici l’annonce de Google que je vous recommande vivement de lire.

Google a annoncé en septembre 2021, qu’il comprend désormais comment les gens explorent généralement certains sujets.

Ça va au-delà de l’identification de sujets connexes. La nouvelle fonction de recherche intitulée « Choses à savoir » permet aux utilisateurs d’explorer et de comprendre plus facilement de nouveaux sujets. Elle sera déployée vers la fin de l’année 2021.

Cela vous semble familier ? Ces avancées sont précisément ce à quoi les cocons sémantiques excellent. Ils organisent les informations autour de grands thèmes et renvoient à des informations plus détaillées dans des passages pertinents.

Google est très enthousiaste à propos de ces avancées et pense que cette technologie améliorera considérablement l’expérience des utilisateurs. Lorsque Google investit dans quelque chose qui stimule la recherche et améliore l’UX, vous devriez le remarquer.

2. Les cocons sémantiques améliorent le contexte, la pertinence et l’autorité

Imaginez que vous ayez une page sur votre site Web consacrée à la couleur des jaguars. Comment Google saura-t-il si votre page traite des teintes de peinture de la nouvelle F-TYPE, des couleurs des maillots de l’équipe masculine de basket-ball ou encore de la quantité de mélanine dans la fourrure de la panthère onca d’Amérique du Sud ? Le contexte.

De toute évidence, Google extrait des éléments du SEO on-page, notamment le titre de la page, l’URL, les sous-titres, les balises métas et les phrases de contenu. Mais Google tire également des enseignements de ces éléments sur les pages qui renvoient à votre contenu, ainsi que du texte d’ancrage de ces liens.

Ainsi, les cocons sémantiques sont comme des seaux concentrés de pertinence. Ils aident les moteurs de recherche à comprendre le contexte, les relations et la hiérarchie de chaque page au sein d’une famille de contenu. Et cela est incroyablement utile lorsque vos pages sont plus nuancées que l’exemple du jaguar ci-dessus.

Cocon Sémantique Gregory Coste
Cocon Sémantique par Gregory Coste

En outre, les cocons sémantiques soulignent l’étendue de votre couverture (ou son absence). Par exemple, si vous avez dix pages liées entre elles sur votre site Web qui couvrent entièrement un sujet, Google considérera que vous faites davantage autorité que si vous n’avez qu’un seul contenu sur le sujet.

L’expertise, l’autorité et la confiance (E-A-T) sont essentielles au classement des résultats de recherche dans de nombreux secteurs. Il est donc judicieux d’investir dans une stratégie de contenu qui amplifie ces éléments intangibles.

 

3. Les cocons sémantiques améliorent la recherche de mots-clés

De nombreux référenceurs font mal leur recherche de mots-clés. Certains ne ciblent que les mots-clés les plus compétitifs avec un volume de recherche massif. Mais ils ne tiennent pas compte de la façon dont les mots clés spécifiques sont liés les uns aux autres, ou de la façon dont ils fonctionnent ensemble pour faire progresser les clients potentiels dans le parcours de l’acheteur.

En conséquence, leurs sites web deviennent incohérents et ils ont du mal à être bien classés pour quoi que ce soit. En résolvant un problème à la fois, les utilisateurs restent sur leur faim.

À l’inverse, d’autres référenceurs exploitent des mots-clés de longue traîne dont le volume de recherche est minuscule mais qui se chevauchent de manière significative. Au départ, ils peuvent être bien classés en raison de la faible concurrence. Cependant, le contenu dupliqué et de mauvaise qualité finira par cannibaliser leur classement et faire fondre leur trafic. Pire encore, les quelques visiteurs qu’ils obtiennent commenceront à se désintéresser en raison du contenu redondant.

Inutile de dire que ces deux approches sont mauvaises !

Lorsque vous faites une recherche de mots-clés basée sur les cocons sémantiques, vous commencez naturellement à regrouper les termes en groupes. Ainsi, plutôt que de remettre une liste massive de mots-clés à votre équipe de contenu, vous pouvez leur présenter une liste organisée de mots-clés regroupés par article de blog, groupe de sujets et catégorie.

En conséquence, votre stratégie de contenu existante sera plus unifiée et des éléments de contenu spécifiques auront une meilleure résonance auprès des clients. Plus important encore, votre équipe de contenu vous aimera pour cela

4. Les cocons sémantiques améliorent l’expérience utilisateur et les conversions

Les internautes se tournent vers Google pour obtenir des réponses. Ils veulent peut-être connaître le rendement énergétique moyen d’un SUV. Ils se demandent peut-être s’il est préférable d’acheter ou de louer un nouveau véhicule. Ou peut-être veulent-ils simplement savoir quels modèles sont équipés d’un lecteur CD.

Lorsque vous comprenez pourquoi et comment vos personas effectuent des recherches, vous pouvez faire correspondre leurs requêtes à des points sensibles et à des intentions. Vous saurez où ils se trouvent dans l’entonnoir de conversion et comment les faire passer à l’étape suivante.

Les cocons sémantiques vous permettent de construire de manière prédictive du contenu autour d’un sujet central qui résout plusieurs points de douleur pour plusieurs buyer personas différents à différents stades de l’entonnoir – sans cannibaliser vos propres mots-clés.

Ainsi, vous serez en mesure d’anticiper les questions de suivi de vos utilisateurs et de leur fournir le bon contenu au bon moment. Cela permet de maintenir l’intérêt des utilisateurs pour votre contenu plutôt que de les renvoyer vers Google pour obtenir des réponses.

Pensez-y de la manière suivante :

Les utilisateurs doivent entrer sur votre site Web à une étape de l’entonnoir et en sortir plus loin dans le parcours de l’acheteur. Si vous résolvez les problèmes de vos clients potentiels de manière répétée, ils commenceront à vous rechercher lorsqu’ils seront prêts à convertir.

 

Exemple de cocon sémantique

Il existe de nombreuses variantes du modèle de cluster de piliers. Par exemple, une page de catégorie de commerce électronique qui organise les produits en sous-catégories et renvoie à ces pages. Un autre exemple serait une page centrale de contenu qui décompose les différents types d’assurance-vie et renvoie vers des articles de blog ou des guides sur ces sous-thèmes.

Le cocon sémantique en SEO

Voici un exemple de cocons sémantiques que nous avons construit sur le site web de Seoptimale pour notre guide du référencement naturel.

Ce guide est incroyablement complet. Il couvre également la recherche de mots-clés, l’analyse concurrentielle, le référencement sur page, la création de liens, et bien plus encore. Dans chaque sous-titre, nous avons créé un lien vers l’article de blog correspondant. En retour, nous avons créé un lien vers l’article de blog sur le référencement du commerce électronique, à partir de chaque page du cocon sémantique, lorsque cela était pertinent.

 

Comment mettre en place une stratégie SEO avec des cocons sémantiques

Il est essentiel de rester organisé lors de l’élaboration d’une stratégie de référencement naturel, et les grappes de contenu vous obligent à mettre de l’ordre dans tout ça. Voici comment commencer.

Créer des buyer personas et cartographier le parcours client

Un buyer persona est une représentation fictive d’un client idéal. Les spécialistes du marketing utilisent les personas pour affiner leurs messages marketing et créer des campagnes plus personnalisées.

Les personas vous aident à segmenter votre public en fonction d’attributs communs, ce qui vous permet d’élaborer un contenu qui répond à des points sensibles spécifiques. En fonction de votre secteur d’activité, vous devrez peut-être créer plusieurs profils de clients différents. Si vous avez besoin d’aide pour commencer, consultez ces exemples de personas d’acheteurs.

Une fois que vous savez qui est votre public, vous pouvez le guider plus efficacement sur son chemin, de la prise de conscience à la conversion. La cartographie du parcours client vous permet de supprimer les points de friction et d’être présent à chaque point de l’arbre de décision. Ensuite, vous pouvez combler toute lacune dans le processus avec des pages regroupées afin de ne pas manquer de grandes opportunités.

 

Effectuez une recherche de mots-clés autour des thèmes et des intentions de recherche

Le véritable pouvoir des cocons sémantiques consiste à maximiser la part de marché en dominant des verticaux entiers de mots clés dans la page de résultats du moteur de recherche (SERP). Bien que le volume soit important, ce n’est pas le seul attribut à prendre en compte lors de la recherche de mots clés.

Pensez aux problèmes que les clients potentiels peuvent vouloir résoudre et à la façon dont ils recherchent des solutions. Comment leurs questions changent-elles au fur et à mesure qu’ils progressent dans l’entonnoir, et quelles actions sont-ils susceptibles de prendre à chaque étape ?

recherche de mots-clés

Les requêtes du haut de l’entonnoir sont plus générales et informatives. Les recherches du milieu de l’entonnoir deviennent plus comparatives. Les termes de recherche du bas de l’entonnoir ont tendance à être spécifiques aux marques, aux produits ou aux services et aux évaluations.

Ne vous focalisez donc pas sur le volume. Ciblez plutôt des mots-clés dont l’intention de recherche varie afin de capter l’intérêt tout au long du parcours du client.

Après avoir identifié vos mots-clés prioritaires, organisez-les en groupes. Bien que cela soit fastidieux, je recommande de rechercher chaque terme dans Google et de le mettre en correspondance avec un terme principal. Cela vous permet de regrouper les mots-clés à longue traîne autour d’un seul terme parent qui représente un article de blog ou une page groupée. Ensuite, faites correspondre chaque page de regroupement à un seul article pilier. Enfin, vous pouvez également regrouper plusieurs groupes de sujets sous une seule catégorie de blog.

Voici une capture d’écran du modèle de groupe de thèmes que j’utilise pour regrouper les mots-clés en articles de blog, groupes et catégories.

Rédigez vos pages filles

Bonne nouvelle : tout le travail difficile est fait ! Mais n’envoyez pas simplement vos groupes de mots-clés à votre équipe de contenu. L’ordre d’exécution est important.

Pensez à la hiérarchie et rédigez d’abord le contenu de base. Si vous commencez par les pages les plus détaillées du groupe, vous saurez exactement comment les référencer dans tous vos groupes. À l’inverse, si vous rédigez des pages de plus haut niveau avant d’avoir compris les bases, ces pages et sections risquent d’avoir l’impression d’être des supports de substitution qui n’apportent pas de réelle valeur aux utilisateurs.

Ironiquement, il est souvent plus difficile de rédiger des pages de regroupement que des pages de pilier, car il faut aller au fond des choses. Consultez donc notre article sur la rédaction SEO si vous vous sentez coincé.

Bien qu’il soit préférable de planifier les clusters à l’avance, vous pouvez toujours revenir en arrière et faire un audit de contenu autour d’un sujet particulier pour rechercher des opportunités. Lorsque vous découvrez d’autres requêtes de recherche sur des sujets connexes, réfléchissez à de nouvelles idées de contenu et ajoutez des pages Web pour combler les lacunes.

Rédigez vos pages mères (piliers)

Vous serez probablement tenté de vous plonger dans le contenu de vos piliers avant d’avoir fini de rédiger vos pages de regroupement. C’est compréhensible, car il s’agit de l’objet brillant à fort volume.

Mais luttez contre cette envie !

Vous serez étonné de voir à quel point il est plus facile de construire un pilier complet lorsque vous posez d’abord les bases. Plus important encore, vous ne courrez pas le risque d’aller trop loin et de cannibaliser les classements de recherche de chaque page groupée.

Gardez le contenu de votre pilier large. Abordez tous les sous-thèmes, et incluez vos extraits sonores les plus percutants. Mais ne couvrez rien de manière trop approfondie. Au lieu de cela, utilisez des CTA et des liens internes attrayants pour pousser les lecteurs vers les pages de votre cluster s’ils veulent en savoir plus.

Utilisez le maillage interne

Arrêtez-vous un instant.

Cette partie est essentielle. Les cocons sémantiques tirent leur force des liens internes. Donc, plus vous êtes stratégique, plus vos cocons sémantiques génèrent du trafic et des conversions.

le maillage interne

J’ai déjà beaucoup écrit sur la stratégie de maillage interne. Je vous recommande vivement d’ajouter cet article à vos favoris si vous voulez éviter certains pièges et informations erronées. Si vous n’avez pas le temps de le lire maintenant, voici le résumé.

Les liens internes ont de multiples fonctions dans le référencement. Mais ils ont deux fonctions très importantes lorsqu’il s’agit de cocons sémantiques. Premièrement, ils fournissent aux moteurs de recherche plus de contexte sur votre contenu. Ensuite, les liens internes partagent le PageRank entre les URL d’un groupe. Ainsi, si quelques pages attirent des tonnes de backlinks, elles transmettront plus efficacement cette valeur aux autres pages de vos clusters.

Qu’est-ce que le maillage interne ?

La chose la plus importante à retenir concernant le maillage interne est d’ajouter les liens là où ils sont les plus pertinents. Si vous mentionnez un mot-clé plusieurs fois sur une page, mais que vous avez une section dédiée à ce sous-thème, c’est là que vous devez ajouter le lien.

 

Les erreurs à éviter lors de la création des cocons sémantiques

Les deux plus grosses erreurs que les gens commettent lorsqu’ils créent des cocons sémantiques, sont l’inondation de contenu et le cloisonnement.

Commençons par les silos de liens. Il s’agit de l’absence intentionnelle de liens entre les différents groupes de thèmes afin de concentrer la pertinence. Le problème de cette stratégie est qu’elle ne permet pas de saisir les précieuses opportunités de liens internes qui transmettent le PageRank et le contexte.

En outre, les thèmes n’existent tout simplement pas en vase clos. Tout est interconnecté, et les sujets tangentiels aident Google à comprendre les relations entre les différents groupes.

L’autre erreur à éviter est l’inondation de contenu. C’est le cas lorsque les référenceurs créent trop d’articles de blog qui ciblent des mots clés très similaires. Par exemple, ils peuvent créer une page pilier autour du mot-clé marketing par courriel. Ensuite, ils créent des pages groupées comme :

  • 7 façons efficaces de faire de l’email marketing
  • 10 méthodes d’email marketing à ne pas négliger
  • Comment faire de l’email marketing en 2019
  • Comment faire de l’email marketing en 2020

Chacun de ces articles cible le même mot-clé général, comment faire de l’email marketing. Par conséquent, ces pages vont se faire concurrence pour les classements, ce qui est aussi connu sous le nom de cannibalisation des mots-clés.

Pour éviter l’inondation de contenu, construisez toujours des pages groupées autour de termes de recherche uniques, avec une variété d’intentions de recherche différentes. En cas de doute, recherchez vos mots-clés sur Google pour vous assurer que la SERP est différente des autres termes de votre cluster avant de rédiger le contenu.

 

Dernières réflexion sur les cocons sémantiques

Si votre équipe marketing consacre déjà beaucoup de temps à la rédaction d’articles de blog, les cocons sémantiques valent la peine d’être investis. Ils aident les moteurs de recherche à comprendre votre site web et montrent aux clients que vous comprenez leurs besoins en fournissant un contenu pertinent tout au long du parcours de l’acheteur.

Lorsque vous adoptez pleinement un modèle de regroupement de sujets, votre stratégie de marketing de contenu devient plus organisée, plus efficace et plus sophistiquée. Un contenu de pilier de haute qualité et de longue durée capte les chercheurs en haut de l’entonnoir. Les pages de contenu en grappes ciblent des mots clés connexes autour de sujets plus spécifiques au milieu et au bas de l’entonnoir.

En outre, les algorithmes de recherche comprennent de mieux en mieux les relations sémantiques entre les sous-thèmes et les sujets principaux. Par conséquent, si vous investissez dans les cocons sémantiques, vos efforts de référencement naturel seront également renforcés.

Enfin, les thèmes principaux permettent d’aligner le contenu de votre site Web sur vos objectifs de marketing entrant, afin que les utilisateurs bénéficient d’une expérience de marque plus holistique qui leur convient parfaitement.

4.7/5 - (8 votes)


 

AILLEURS SUR LE WEB

Dimitri Hubert

Hello :) Je suis Dimitri Hubert, consultant SEO, et j’accompagne les entreprises dans leur stratégie de référencement naturel sur Google.

Articles similaires

Un commentaire

  1. Merci pour cet article très intéressant, clair et complet. Je pense que l’un des principaux critères de performance de Google pour le SEO est la qualité du contenu. Plus un article contient des informations pertinentes pour les lecteurs et plus Google jugera votre site comme important, votre référencement naturel sera donc optimisé. De plus, l’utilisation d’illustrations favorise une croissance de votre SEO, alors ne laissez plus de textes sans photos!
    Si vous voulez jeter un coup d’œil, voici mon site web : webmarketing-tourisme(.)com.
    Ça serait sympa de pouvoir échanger nos expériences ! Bon courage à toi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page