Community Manager

Un community manager freelance doit-il avoir absolument un blog ?

Etre community manager freelance, cela implique-t-il d'avoir un blog ? Dans la majeure partie des cas, oui ! Voyons pour quelles raisons :

 

Avoir un blog est à ce jour indispensable à toute entreprise ou community manager freelance, désireux de faire du business en ligne. Ceci afin de gagner en visibilité dans un premier temps et d'accroitre ensuite sa clientèle. Le blog permet ici de délivrer du contenu à destination des internautes, des prospects et de ses clients.

Pour un community manager freelance, le blog est donc autant indispensable pour lui que pour une entreprise, s'il souhaite se faire connaitre et acquérir des clients.

Cependant que doit contenir le blog d'un CM freelance pour toucher un public professionnel et convertir ses internautes en clients ?

 

Le community manager freelance

Le community manager freelance est avant tout un profil qui se destine à des missions ponctuelles, pour diverses structures. Il est multi-compétent du fait de son indépendance et doit travailler sur des leviers parfois réservés à des rôles de responsable. Notamment le développement de stratégies digitales et bien sur leur déploiement sur Internet et les réseaux sociaux.

On peut également le voir évoluer en tant que formateur au sein de centres de formations et dispenser des modules de formation community manager, marketing digital et divers sujets liés au social media. Son autre casquette est celle de blogueur / rédacteur web car il est indispensable de produire du contenu à titre personnel pour se faire connaitre.

Le community manager freelance

Certains useront des réseaux sociaux uniquement, mais nombreux sont ceux qui privilégieront le blog pour partager leur vision du métier ou d'une toute autre passion.

En clair le community manager freelance possède de nombreuses cordes à son arc. Il ne se limite pas qu'au community management tel qu'on le connait. Pour exercer sereinement, le CM freelance brasse généralement large au démarrage de son activité. Celui lui permet de ne pas se couper de clients de tout horizon afin de tirer profit de son activité. A terme il peut se spécialiser et réduire son rayon d'action, ceci afin d'exercer là où il s'épanouira davantage.

Plusieurs compétences sont requises pour exercer le rôle de community manager freelance. Il s’agit essentiellement de :

  • La maîtrise des codes de communication sur les réseaux sociaux ;
  • La connaissance des codes de l’éthique et des bonnes pratiques ;
  • La maîtrise approfondie de l’informatique et d'Internet ;
  • La capacité d'adapter son travail à différentes structures ;
  • La connaissance des leviers du marketing digital ;
  • La maîtrise des notions de base en rédaction web et référencement naturel ;
  • Une bonne culture du monde de l'entreprise et être sensible à la performance

On peut y ajouter toutes les compétences du community manager en poste en matière d'animation de communauté, de recherche d'engagement de la maitrise des outils social media etc...

 

Le blog !

Lors de l'avènement du blog au milieu des années 90, on le considérait principalement comme un journal personnel. Un échappatoire qui permettait de raconter un peu sa vie, ses journées etc... C’est dans les années qui ont suivi qu'il est devenu un véritable outil professionnel au service des entreprises.

Le blog ! Outil devenu indispensable aux entreprises

Les premiers influenceurs sur Internet étaient d'ailleurs des blogueurs et nombreux sont ceux qui étaient en partenariat avec des entreprises. Peu le savait mais les tests produits que l'on pouvait lire ci et là au début des années 2000, étaient bien attribués à des blogueurs sous couvert d'entreprises partenaires.

Au fil des années, le blog est devenu un véritable outil qui permet aux entreprises et à diverses personnes de se démarquer sur Internet. Au delà on trouve également de nombreux blogueurs influenceurs.

Google a imposé son règne entre-temps et a dicté les règles d'un référencement devenu obligatoire pour exister sur le web. Le SEO est ainsi devenu le nerf de la guerre dans la recherche de visibilité des entreprises, bien que la majeure partie ne l'intègre pas encore.

Le blog ! C'est la partie dynamique du site, celle où on y trouve le contenu qui reflète l'expertise de l'entreprise ou de quiconque l'utilisant. Outil de prédilection pour les passionnés, le blog est aussi devenu un puissant média qui s'impose de plus en plus.

 

Le blog du community manager freelance

Un community manager freelance de par son rôle, dispose en principe de solides compétences pour créer et tenir un blog. Le blog d'un community manager freelance est ainsi destiné principalement à se faire connaitre en exposant son rôle et son offre de services. Il y créera du contenu pour alimenter sa vision du métier, ses compétences et ses connaissances sur un univers éventuellement spécifique. Tout dépend du secteur où il souhaite se positionner à moins de voir plus large.

Son blog peut être alimenté à son rythme, mais de manière régulière. Si le community manager freelance n'a pas de temps à consacrer à l'optimisation de ses contenus, il pourra renforcer sa visibilité en usant des réseaux sociaux. Néanmoins le référencement naturel joue un rôle dominant quand on se souhaite se faire connaitre ! Il vient s'ajouter à un travail de personal branding pour porter son image sur le net.

Il faut aussi savoir en toute transparence, que plusieurs blogs meurent après leur création faute de publications fréquentes. Il existe ainsi une périodicité de publication d’articles à tenir, pour alimenter son blog. On parle généralement de 1 à 2 fois par semaine pour rendre son blog dynamique et attrayant. Le partage des contenus à publier sur les réseaux sociaux sera l'extension logique. C'est ainsi que le community manager se constituera aussi sa propre communautés et son audience.

Le blog du community manager freelance

Le but étant de trouver "rapidement et régulièrement" des clients, il devra savoir capitaliser sur le contenu pour établir son futur. En un mot, le blog représente l’espace de travail personnel et à la fois professionnel du CM.

Le travail n'y est pas rémunéré, bien que possible à terme, mais il présente plusieurs avantages pour une carrière professionnelle à long terme. Certains finissent par devenir des blogueurs influenceurs en y mettant une bonne dose d'énergie.

Quels sont les avantages du blog pour le community manager freelance ?

Si le blog est avant tout un outil et un support pour y partager son expertise et son savoir-faire, sa création n’est pas obligatoire. Mais elle est fortement recommandé pour un community manager freelance qui débute son activité. D'autant plus s'il n'a pas un réseau de connaissances solide.

Le blog apporte une visibilité non négligeable s'il est bien tenu et que son contenu est optimisé pour les moteurs de recherche.

On peut considérer le blog d'un community manager freelance comme le mix entre un CV complet et une expertise valorisée au travers de son contenu. Il représente ainsi une belle empreinte digitale qui lui permettra de se démarquer auprès des entreprises et même des recruteurs.

Dans certains cas le blog représentera une vitrine intéressante sur des missions de rédaction, d'où l'intérêt à porter au référencement naturel. A ce titre, le community manager freelance devra faire état de bons positionnements sur les moteurs de recherche. Un plus qui assoira son expertise sur le sujet !

Les avantages du blog pour le community manager freelance sont de ce fait nombreux :

  • Avoir un outil qui le présente ainsi que les services qu'il propose.
  • Avoir un support d'où il peut partager du contenu pour se faire connaitre
  • Développer son réseau en adoptant des leviers basé sur l'inbound marketing 
  • Partager une newsletter et développer directement des services en ligne
  • Partager des livres blancs, des études, des interviews, des conseils, des vidéos etc...

C'est le reflet d'une petite entreprise en ligne qui se détache de nombreux blogs. Si le blog d'un community manager freelance devient référent, c'est alors du travail assuré et des sollicitations plus nombreuses. C'est pourquoi il est important aussi de capitaliser dessus pour son avenir, surtout quand on a encore du temps et de l'énergie à y consacrer.

 

Que doit contenir le blog d’un community manager Freelance ?

Le blog pour un community manager freelance devra se distinguer de la partie site, dite corporate, où il présentera qui il est et son offre de services. Le blog quant à lui est réellement la partie qui met en avant le contenu, qu'il soit rédactionnel, visuel et parfois couplé à de la vidéo. L'avantage d'un blog est de pouvoir partager de multiples types de contenu (texte, image, vidéo et son)

Un soin particulier est donc à apporter au contenu tout en étant régulier, c'est-à-dire qu'il est préférable de publier peu mais de façon régulière. S'il s'agit d'une fois par semaine, il faudra s'y tenir et en même temps fixer un rendez-vous à sa communauté (tous les lundi, mardi ou mercredi, jeudi, etc...).

Que doit contenir le blog d’un community manager Freelance ?

Il est nécessaire de connaitre aussi les contenus qui apportent de la viralité pour gagner plus rapidement en visibilité. C'est notamment le cas de ces 2 types de contenu :

  1. Les infographies : Ces visuels qui présentent majoritairement des chiffres sur une activité ou un domaine précis, sont très virales sur les réseaux sociaux. Elles soulignent l'auteur et permettent de gagner des backlinks pour assoir son autorité dans son domaine de prédilection. Au final on peut y gagner en référencement si chacun joue le jeu du partage de lien source.
  2. Les interventions d'experts : Il s'agit ici de rassembler 5 à 10 experts sur un domaine précis et de lancer une question de base à laquelle chacun répondra. Le community manager mettra en forme ce contenu et taguera en bonne intelligence les auteurs qui repartageront (normalement) l'article à leur communauté. Un bon moyen d'élargir son audience et sa communauté et à répéter autant de fois que possible (sans en abuser)

Sur le blog on trouvera donc :

  • Des articles qualitatifs, pertinents et variés ;
  • Des informations d’actualité et des statistiques vérifiées ;
  • Des développements pertinents sur différentes thématiques ;
  • Des images, des vidéos et des infographies appuyant les articles quand cela est possible ;
  • Des liens pour travailler son maillage interne

Ces différents contenus devront être structurés et organisés avec des titres évocateurs. Ils devront être alignés sur une ligne éditoriale établie en amont et offrir un réel sens dans le cadre d l'activité du CM. D’autres composantes peuvent être ajoutées au blog, selon l'expertise et les objectifs visés.

Au-delà des éléments de contenu, il ne faudra pas négliger certaines pages qui regrouperont par exemple :

  • Un formulaire de contact avec la possibilité de demander un devis ;
  • Une tarification des prestations ;
  • Des expériences, témoignages, partenaires à mettre en avant ;
  • Des contenus promotionnels sur la fonction exercée ;
  • Des articles phares qui collent à l'actualité du domaine visé etc...

Le blog d’un community manager freelance doit donc être très professionnel. C’est toute une biographie de l’auteur qui y est exposée et qui peut déboucher sur plusieurs opportunités.

En somme, il est quasiment indispensable de disposer d’un blog en tant que community manager freelance. Mais sans négliger un contenu pertinent et optimisé pour obtenir une bonne visibilité et de nombreuses sollicitations on l'espère.

Doit-on avoir peur de donner ses recettes miracles sur un blog ?

La grande question pour la fin ! Beaucoup de personnes et bien entendu des community managers freelances ont la crainte de partager de  véritables conseils ou leurs recettes miracles sur leur blog. Hors c'est une grande erreur de penser ainsi !

Même la meilleure recette d'un grand cuisiner, a peu de chances d'être réussie par monsieur ou madame tout le monde ! Ce qui lui manque, le petit plus, l'expertise et le don pour obtenir un résultat parfait ! De ce constat, pas de risque à voir ses idées pompées par la terre entière.

Doit-on avoir peur de donner ses recettes miracles sur un blog ?

Un des points à ne pas négliger est que votre contenu sera jugé par des experts, des professionnels, des amateurs, des étudiants etc... et chacun doit y voir un degré e pertinence et d'expertise qui s'en dégage. Donc il est impératif de partager de temps à autre du lourd comme on dit !

Ne pas avoir peur de le faire car sur 100 personnes, il y en aura forcément une qui préférera faire appel au service du community manager freelance. NE serait-ce que par faute de temps, de connaissance, de savoir-faire etc... Et puis à quoi bon être sollicité par 10 personnes à la fois quand le CM ne peut pas se dédoubler, donc il suffit d'une personne au bon moment.

Si demain le blog du community manager freelance reçoit de 1000 à 5000 visites par article et qu'il produit beaucoup de contenu, qu'arrivera-t-il ? il faudra s'attendre à ce qu'il à refuse du travail et quand on en arrive là c'est jackpot n'est-ce pas !

Maintenant à vous de jouer et ne pensez pas que c'est impossible car je l'ai fait personnellement et j'en suis un exemple vivant ! Suis-je plus qu'un autre ? Absolument pas !

Note générale de nos lecteurs
Votre Note
[Total: 3 Average: 4.7]

ARTICLES JCM A LIRE


Source
Source image à la une : DepositPhotos

Laurent Bour

Fondateur du Journal du Community Manager et vrai Geek ! je suis passionné par l'univers social media et particulièrement par les nouveaux leviers marketing. J'arpente Internet et les médias sociaux depuis leurs débuts. J'ai assuré mes débuts en informatique sur un Oric Atmos, et j'ai été un vrai fan de l'Amiga. Expert ! Je ne le suis pas. Je continue d'apprendre.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page