fbpx
Community Manager

Community manager débutant : Les astuces pour bien s’organiser

L'organisation est un des principaux atouts à avoir lorsque l'on décide d'être community manager freelance. Voici quelques astuces pour bien débuter :

Partenaire Vidéo Journal du CM

Faites-vous partie de ces étudiants qui aimeraient se lancer dans un petit boulot en ligne ? Ou désirez-vous tout simplement devenir community manager freelance sans avoir à passer le cap d’une formation professionnalisante ?

Ceci est possible si vous êtes dévoué à l’autodiscipline et à trouver votre propre rythme de travail. Mais comment se positionner en tant que professionnel du métier surtout si on n’a pas les bases ?

Découvrez quelques astuces pour bien s’organiser en tant que community manager freelance et gagner vos premiers clients.

Explications…

 

Pourquoi vouloir devenir community manager freelance ?

Tout d’abord, posez-vous la bonne question : pourquoi avez-vous choisi ce métier et dans quel objectif ? En ayant une vision claire de ce que vous désirez vraiment, il vous sera plus facile de faire un métier qui vous passionne.

devenir community manager freelance

Ce sont les 4 mots d’ordre à suivre si vous voulez réussir dans ce domaine. Cela semble difficile dites-vous ? Rassurez-vous, c’est plus facile à comprendre vu d’un autre angle. Découvrons pourquoi…

 

  • Organisation :

Tout d’abord, tout est question d’organisation. Avant de vous lancer dans le métier de community manager freelance, remettez-vous en question. Revoyez votre planning de temps libre afin de pouvoir fixer le nombre de clients maximum à gérer. Il vaut mieux avoir quelques 3 à 5 clients potentiels que d’en avoir plus de 10 puis tomber sur les pommes avant chaque deadline.

N’oubliez pas non plus vos rendez-vous importants ou les fêtes à ne pas rater. Si vous envisagez de partir en vacances pour Noël, assurez-vous d’avoir fini vos to do list.

Prévoyez également un petit message sur vos différents comptes ou page Pro que vous êtes en congé annuel et précisez la date de retour si besoin.

 

  • Flexibilité :

Travailler du lundi au vendredi c’est déjà assez pour vous ? Qu’en est-il de vos vacances voire de vos days-off ? Sachez que le métier de community manager freelance nécessite une très grande flexibilité. Si un client vous envoie un message privé à 21h du soir par exemple, mais que vous étiez encore en train de vous connecter. Vérifiez d’abord l’urgence de son message avant de lui répondre ou pas.

Si la demande semble une question d’horaire d’ouverture de boutique ou bien un sujet que vous maîtrisez bien sans passer par la validation de réponse de votre boss, répondez-le.

Mais soyez clair et précis en lui donnant tous les informations complémentaires à ses questions et clôturez toujours votre réponse par une petite formule de politesse.

 

  • Empathie 

Faire la modération d’une ou de plusieurs pages Facebook semble une tâche épuisante voire stressante pour vous ? Restez zen car tout joue sur votre honneur et votre professionnalisme. Ne laissez surtout pas vos émotions prendre le dessus, au risque de répondre à un commentaire provocant.

N’hésitez surtout pas à supprimer des commentaires sans justificatifs valables et de bannir certaines personnes de votre  page.  Car oui, vous n’êtes pas là pour vous défouler avec des inconnus. Souvenez-vous que vous avez une marque et/ou une société à représenter.

 

  • Passion :

Un adage dit que : « Trouvez le métier qui vous passionne et vous serez toujours motivé dès le lundi ». Sauf que dans le cas d’un community manager, il faut toujours être passionné pendant les jours de la semaine.

Veille concurrentielle par ci, création de nouveau contenu ou rédaction par là… nous devons être à l’affût des nouvelles tendances pour ne pas se laisser dépasser. Si vous n’avez pas envie d’être hyper connecté, sachez qu’il existe des outils pour compiler les news du jour ou de la semaine.

Essayez l’outil Weekly Dashboard par exemple. Pour ce faire, vous devez juste renseigner les domaines d’activités ou sujets à suivre. L’outil se chargera de faire la curation pour vous.

 

Mes astuces pour bien débuter dans ce métier

Pour commencer, voici quelques astuces qui pourraient vous être utile en tant que community manager freelance :

  • Rédiger sa plaquette de présentation

Qu’est-ce qui vous différencie des autres community managers, avez-vous des compétences ou des atouts à mettre en avant,  les détails concernant les tarifs de vos prestations, quelques réalisations que vous avez fait auparavant ?…

Peut-être pas des  plus parfaits mais au moins on y verra à quel point vous aimez ce métier et que vous êtes prêt à tout pour concrétiser le projet de vos futurs clients.

 

  • Choisir les bons outils faciles à prendre en main

Vous avez du mal avec les créations de visuels ? Essayez les outils de création graphiques et intéressants comme : Canva, Pixteller, Crello… et la liste est longue.

Ces outils vous donneront la possibilité de créer des visuels attractifs et modernes, qu’il sera difficile à votre cible d’y passer à côté. Côté veille informationnelle et concurrentielle, je vous recommande Google Alerts, Scoop It pour la curation de contenu, DeepL pour la traduction, Banana Content  pour  la programmation des publications sur les réseaux sociaux, Trello pour la gestion de projet ou encore Grammarly pour enrichir vos vocabulaires…

 

  • Etablir un contrat en tant que Freelancer

Parce qu’être community manager indépendant demande du temps et de l’investissement, sachez établir un contrat de travail dès le premier client confirmé. La raison est tout simplement de mettre une confiance bilatérale entre votre client et votre petite société.

C’est sûr qu’il vous dira de faire un test ou une période d’essai. Mais ne tombez pas dans leur piège s’il dit que vous n’êtes pas confirmé alors qu’il a utilisé votre travail pour son entreprise.

Cela n’est pas uniquement réservé au community manager mais également au rédacteur freelance.

 

  • Prenez le temps pour vous reposer ou faire vos loisirs préférés

Quand on travaille chez soi ou même dans un espace de coworking, on a tendance à se laisser envahir par nos tas de to do list qu’on n’a plus qu’une minute pour soi.

Détrompez-vous car c’est néfaste à long terme. Votre corps a besoin de repos et votre cerveau aussi a besoin d’être déconnecté d’internet de temps en temps. Pour ce faire, accordez-vous un day off toutes les semaines ou pourquoi pas, partez en vacances une semaine tous les 3 mois. Cela vous fera du bien de faire du digital détox.

 

Conclusion

Pour résumé, le métier de community manager freelance demande de l’autodiscipline mais rien n’est impossible si vous êtes bien organisé. Misez également sur les outils de monitoring, de gestion de projet, de création de visuels … pour travailler intelligemment. Trouvez un domaine qui vous passionne.

Ainsi, vous serez motivé tous les jours. N’hésitez pas à vous déconnecter de temps en temps en faisant un digital détox. Vous en reviendrez plus inspiré et reboosté comme jamais.

Et vous, quelles sont vos astuces pour vous organiser en tant que community manager ?

Note générale de nos lecteurs
Votre Note
[Total: 6 Average: 3.8]

Nancy Rajaonarivony

Digital native, passionnée par le Community Management, la stratégie digitale, la rédaction web de sites et d'articles de blog.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
LA NEWSLETTER DU JCM

Abonne-toi à notre superbe newsletter qui est faite avec une dose de créativité et beaucoup d'amour.

Ton E-mail:
Ton Prénom
Promis ! Nous ne céderons même pas devant le Pentagone pour filer tes données. Elles resteront notre propriété.
x

Send this to a friend

Hello,
Je pense que cet article pourrait t'intéresser : Community manager débutant : Les astuces pour bien s’organiser! This is the link: https://www.journalducm.com/organisation-community-manager-freelance/