Référencement

SEO : Qu’est-ce que le Keyword Stuffing ?

La suroptimisation des mots-clés en SEO ou Keyword Stuffing est lourdement sanctionné par Google ! Comment s'en prémunir et travailler ses contenus en l'évitant ?

Les mots-clés en SEO sont au cœur de votre stratégie de référencement. Ils doivent être utilisés de manière suffisante pour permettre aux moteurs de recherche de comprendre vos contenus et de vous hisser dans les premiers résultats de recherche.

Attention néanmoins, point trop n’en faut. La sur-optimisation des mots-clés, ou Keyword Stuffing est une pratique de SEO qui, bien que tentante, peut mener à de lourdes pénalités pour votre site internet.

 

Définition du Keyword Stuffing

Le Keyword Stuffing se traduit littéralement par “bourrage de mots-clés”. Il s’agit d’une technique utilisée en référencement naturel qui consiste à utiliser des mots-clés de manière excessive. Lorsque cela est intentionnel, la pratique est réalisée de façon à les rendre invisibles pour l’internaute.

Définition du Keyword Stuffing

Considéré comme étant du black hat SEO, le “Keyword Stuffing” a pour objectif d’aider le contenu à mieux se positionner dans les résultats de recherche. Dans les faits, il n’en est rien. C’était une pratique efficace dans les années 2000. Il était alors monnaie courante de “cacher” un morceau de texte composé uniquement de mots-clés. Cela pouvait se présenter sous la forme d’une liste de mots-clés, séparés par une virgule, ou d’un contenu plus complet mais faisant revenir le même mot-clé plusieurs fois par phrase.

Ce texte, qui n’a aucune pertinence pour les lecteurs, était alors formaté afin d’être visible uniquement par les moteurs de recherche, avec une couleur de police identique à celle du fond par exemple. Cette pratique peut aussi toucher les métadonnées et toutes les zones dites “chaudes” du SEO, dans quel cas, parle-t-on également de suroptimisation.

Le Keyword Stuffing est aujourd’hui une pratique obsolète qui est considérée comme étant du “spam” par les moteurs de recherche.

 

Quels sont les risques d’une suroptimisation de vos mots-clés ?

Depuis 2012, le Keyword Stuffing est lourdement sanctionné par les algorithmes des moteurs de recherche. Cela est notamment le cas depuis les mises à jour Google Panda qui filtre les contenus jugés comme étant de mauvaise qualité, et Google Penguin qui lutte contre les liens jugés factices et la suroptimisation des mots-clés.

Ils parviennent désormais à déterminer sans aucun problème si l’utilisation de vos mots-clés est raisonnée, ou non.

keyword stuffing,suroptimisation

Les conséquences d’une sur-utilisation de mots-clés peuvent être très lourdes, allant du déclassement dans le meilleur des cas, à la disparition totale de votre site dans les SERP.

En dehors des questions de pénalités, le Keyword Stuffing est également une pratique qui nuit à l’expérience utilisateur lorsqu’elle est détectée. Elle diminue la qualité des contenus diffusés à votre audience.

 

 

Comment éviter le Keyword Stuffing ?

La frontière entre optimisation et Keyword Stuffing peut parfois être mince, surtout pour les débutants en SEO qui pourraient trop en faire.

Comment éviter le “Keyword Stuffing” ?

Pour l’éviter, gardez en tête que l’optimisation de vos contenus ne doit pas se faire au détriment de leur qualité. Veillez à ce que votre texte soit plutôt rédigé de manière naturelle et optimisez vos balises en variant les angles de votre sujet et/ou en traitant des points saillants. Notamment les balises Hn, mais également la balise H1 et la balise meta title qui apparait dans les résultats de recherche.

Utilisez la sémantique et le champ lexical

Il est généralement recommandé de travailler la sémantique et le champ lexical de vos mots-clés pour enrichir et optimiser un contenu en SEO. En variant les angles et le vocabulaire, vous permettrez à Google une meilleure interprétation de vos contenus et une bonne fluidité de lecture pour votre audience.

Le but étant de viser une première position sur Google sur vos mots-clés principaux, même si ça reste difficile et aucunement garanti.

Contrôlez le taux de densité de vos mots-clés

N’hésitez pas à calculer le taux de densité de vos mots-clés, afin de vérifier une éventuelle suroptimisation. Si vous rédigez sous WordPress, des plugins tel que Yoast SEO vous indiqueront ce taux, mais ça reste qu’un simple indicateur.

N’oubliez pas qu’au delà de la suroptimisation, vos lecteurs pourraient rapidement quitter votre page du fait de la lourdeur du texte à lire. Vous augmenteriez de ce fait votre taux de rebond, l’un des principaux indicateurs de Google Analytics.

Bien qu’il n’existe pas de règle officielle, il est généralement considéré que pour un bon référencement, ce taux doit être compris entre 2% et 6%, grand maximum.

Enrichissez votre contenu avec des articles longs

Pensez aussi aux articles longs pour élargir la sémantique et le champ lexical, et ainsi permettre à Google de mieux comprendre votre contenu. Dans une récente étude, on pouvait lire que plus de 50% des articles qui étaient positionnés en première place sur Google, avaient plus de 2000 mots.

Les articles longs permettent aussi de découper un sujet en plusieurs chapitres ou sous-titres, et ainsi de recourir aux balises H2.

 

Enrichissez votre contenu avec des articles longs

N’hésitez pas à alterner entre articles courts et articles longs pour répondre également aux attentes des internautes.

 

Les pénalités liés à la suroptimisation en SEO

Comme précédemment soulevé, la suroptimisation des contenus n’est pas appréciée par Google et est assimilée à du spam. Parmi les principaux algorithmes Google, on a vu que c’était Pingouin qui y veillait en parallèle avec Panda sur la qualité globale des contenus.

Pour être pénalisé, il faut tout de même être à la limite de la volonté propre ou si par mégarde vous répétez une suroptimisation sur plusieurs contenus d’un même sujet, avec une qualité de contenu trop basse. Si vous êtes déjà sous le coup d’une pénalité, pas de « panique », il est toujours possible de revenir en arrière en retravaillant vos contenus pour les faire revenir dans les bonnes normes de l’optimisation SEO.

Laurent Bour

Fondateur du Journal du Community Manager et vrai Geek ! je suis passionné par l'univers social media et particulièrement par les nouveaux leviers marketing. J'arpente Internet et les médias sociaux depuis leurs débuts. J'ai assuré mes débuts en informatique sur un Oric Atmos, et j'ai été un vrai fan de l'Amiga. Expert ! Je ne le suis pas. Je continue d'apprendre.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page