Hébergement - Site Internet

Qu'est-ce que le taux de rebond sur votre site Internet et comment l'améliorer ?

Le taux de rebond est un indicateur important pour ceux qui gèrent un site web. Voyons-le en détail pour mieux le comprendre et l'améliorer.

 

Pour ceux parmi vous qui ont un site Internet à gérer,  vous n'êtes pas sans savoir qu'ils existent de nombreux indicateurs Google Analytics dont le taux de rebond fait partie.

Pour ceux qui aiment observer les métriques, les taux de conversion à extraire, le pourcentage de visiteurs  qui s'est arrêté sur un contenu spécifique ou encore le SEO... vous ne serez pas insensible au fameux bounce rate !

Le taux de rebond est néanmoins assez méconnu et souvent mal défini. Bien souvent on s'arrête sur le nombre de pages vues ou le nombre de visiteurs qui a trait aux visiteurs uniques,  mais pourtant il en existe de nombreux autres qui ont leur importance.  Chacun pouvant améliorer l'expérience utilisateur ou permettre de mesurer et analyser des segments spécifiques comme les conversions.

Commençons par définir ce KPI et voyons en quoi il est important de le suivre quand on produit du contenu  sur un site web.

 

Qu'est-ce que le taux de rebond ?

Pour faire simple, le taux de rebond ou bounce rate, correspond au nombre de personnes qui vont arriver sur votre site Internet via un lien et qui vont en sortir sans consulter d'autres pages (articles ou autres). C'est pourquoi plus ce taux est faible meilleur il sera. Le rebond  correspond ainsi au départ du site.

Le but est d'avoir un maximum de personnes qui vont naviguer sur votre site, après avoir consulté une page sur laquelle des internautes sont arrivés. Ils arrivent sur votre site via un lien sur un moteur de recherche, un lien partagé sur les réseaux sociaux ou via un autre site.

Exemple : Taux de rebond élevé de 75% - Cela signifie que 75% des internautes ayant visité votre site via un lien cliquable (réseaux sociaux, Google, site web etc...) en sont sortis sans consulter d'autres pages. En clair ils sont soit venus chercher une information, soit prendre connaissance d'un article par intérêt ou par curiosité etc... et ont quitté ensuite le site. Le rebond est ici élevé.

Par déduction on peut dire ici que 25% des personnes ont visité au moins une seconde page (ou plus) après être arrivés  sur le site.

 

Comprendre le taux de rebond

Si le taux de rebond demeure important, il n'est pas non plus  le reflet d'un bon site Internet ou d'un contenu pertinent comme quelques-uns le pensent. C'est ici que beaucoup de personnes se trompent en associant  le taux de rebond à une pseudo pertinence. Certes le taux de rebond est important, mais il n'est pas à analyser de façon isolée et à interpréter comme étant un indicateur de contenu pertinent. Il n'a pas non plus de réel incidence directe  sur le référencement naturel, hormis que Google aime que l'internaute navigue de pages en page sur votre site.

Les nombreux indicateurs liés à un site Internet ont tous leur importance et sont à rapprocher les uns des autres pour mieux comprendre et connaitre son audience. Pour ce qui est du taux de rebond, il n'est à mon sens rien sans  des indicateurs comme le  "temps moyen de session" et "le temps moyen passé sur une page". Même ces derniers ont de grosses lacunes en matière de mesure réelle.

Un taux de rebond pris à part ne reflète qu'un faible indicateur  ! Prenons un simple exemple d'un taux de rebond annoncé à 40%, ce qui est évidemment très bon sur le papier.   60% des internautes verront alors au minimum 2 pages du site visité.

  • Cependant combien de temps resteront-ils sur les pages ?
  • Liront-ils les articles jusqu'au bout ?
  • Trouveront-ils l'information ou les informations recherchées ?
  • Existe-t-il  un dispositif pour améliorer ce taux ?

On peut dresser ainsi une longue liste qui montre que le taux de rebond n'est pas un bon indicateur   s'il est présenté seul. Voyons ci-dessous comment le rendre plus pertinent et parlant :

 

Le temps moyen d'une session  à rapprocher du taux de rebond

Le temps moyen d'une session correspond au temps passé par une personne sur   un site web avant de le quitter, mais selon des critères spécifiques. Il n'est effectivement pas possible de définir le temps  passé sur la dernière page visitée, dans la mesure où aucune action ne  signale le départ du site.

Si vous naviguez d'un onglet ouvert à un autre, Google ne le sait pas, car vous n'indiquez nullement avoir quitté le site.

Cela signifie que  seul le fait de passer d'une page à une autre lors d'une visite permettra de comptabiliser le temps moyen passé sur le site. La dernière page visitée ne sera pas comptabilisée, dans la mesure ou après celle-ci le visiteur quittera le site. A ce jour il n'existe aucun moyen de savoir qu'un internaute quitte un site après s'y être rendu.

C'est donc primordial de faire en sorte qu'un internaute navigue sur votre site de page en pages pour  améliorer le temps moyen qu'il y passera. Vous améliorerez ainsi votre taux de rebond et le temps moyen  passé sur  votre site.

Peut-on réellement se fier au temps moyen d'une session ?

Oui et non car là aussi l'indicateur pris à part n'a pas une réelle valeur. C'est la combinaison des indicateurs qui nous offre des éléments  exploitables. Bien que toujours  hypothétique, il en convient de mesurer ce qui est mesurable car la dernière page visitée  ne pourra être comptabilisée.

 

Le temps moyen passé sur une page

Le temps moyen passé  sur une page, viendra compléter l'ensemble de ces indicateurs pour obtenir des valeurs sensiblement exploitables pour vos analyses. Il s'agit ici du temps que passera un internaute sur une page de votre site. Les pages vues vous informeront sur les pages de contenus visités.

Bien entendu dans la mesure où l'internaute naviguera sur plusieurs pages de votre site lors  de sa visite. La dernière page avant de quitter le site ne sera toujours pas comptabilisée.

 

Le nombre pages par session

Ce dernier indicateur nous informera sur le nombre de pages que visitera un internaute en moyenne, lors de sa navigation. Un chiffre très variable et qui ne sera pas entier. Vous pourrez avoir des valeurs comme 1,2 - 2,5 etc... mais en l'état ça donne une information utile  pour une bonne interprétation de ses mesures.

La comptabilisation se fait en passant d'une page à une autre et on peut donc considérer ici la dernière page visitée. Il s'agit bien ici d'une simple visite sur une page et non d'un temps de visite sur une page.

 

2 exemples qui montre que le taux de rebond n'est pas à mesurer seul

Voyons à présent  2  exemples simples pour imager ses propos :

Exemple 1 :

  • Taux de rebond de 35% : Un taux plutôt excellent si on se réfère au simple chiffre indicateur. On peut dire ici que 65% des internautes ont donc été au minimum sur une seconde page.
  • Temps moyen de session de 50 secondes :  Un  temps de visite plutôt court si on considère que la lecture d'un article  prend en moyenne 4 à 5 minutes pour  1000 mots. N'oublions pas que la dernière visite ne sera pas comptabilisée, ce qui diminue  ce temps.

Exemple 2 :

  • Taux de rebond de 65% : Un taux plutôt moyen si on se réfère au simple chiffre indicateur. Ici ce sont 35% des internautes qui ont donc été au minimum sur une seconde page.
  • Temps moyen de session de 2 min :  Un  temps de visite plutôt bon car il montre que les internautes passent du temps sur le site.

De ces 2 exemples on peut tirer des conclusions en privilégiant le  sd exemple et en cherchant à l'améliorer sur ces bases. Il est préférable d'avoir un internaute  qui passe du temps à lire qu'un autre qui navigue de page en page sans prendre connaissance des contenus. On peut donc constater que le taux de rebond est à rapprocher des temps moyens de sessions et au delà sur une page.

 

Quelques conseils pour améliorer votre taux de rebond

Pour améliorer votre taux de rebond et faire en sorte que les internautes passent plus de temps sur votre site, il existe plusieurs techniques.

  • Alterner articles de fond et articles courts : Pour élargir votre audience et ne pas alourdir la lecture pour votre audience, apportez-leur de la diversité en matière de contenu. Alternez articles de fond et articles courts dit snacking content.  On lira plus facilement jusqu'au bout un article court qu'un article long.
  • Mettez un indicateur de temps de lecture : En indiquant un temps de lecture vous aiderez l'internaute à voir le temps à consacrer pour lire un contenu. 4 à 5 minutes pour 1000 mots en moyenne.
  • Mettez en place un système d'auto-load pour vos articles :  C'est un  des meilleurs procédés pour améliorer le taux de rebond et le temps moyen passé par session. Il permet de charger plusieurs articles les uns à la suite des autres sans avoir besoin de changer de page.  Lorsque l'internaute arrivera en bas de votre article et s'il continue de scroller, il arrivera sur l'article suivant et votre taux de rebond s’améliorera car c'est considéré comme un saut de page.
  • Créer des encarts (widgets) avec des catégories :   Sur la partie droite ou gauche de votre site, vous pouvez avoir ce qu'on appelle une sidebar. Vous pouvez mettre ici une présentation des derniers articles d’une catégorie en particulier, ou simplement l'ensemble des derniers articles de votre site. Vous pouvez également mettre vos meilleurs articles en avant. Les encarts peuvent être aussi des livres blancs à télécharger, des ressources auxquelles peuvent accéder votre audience etc... Tous ces petits encarts pourront générer plus de temps passé sur votre site, avec un meilleur taux de rebond.
  • Proposer une newsletter et un système push notifications : La newsletter et le système push fidéliseront votre audience et vous permettront  de maintenir un nombre de visites sur votre site. S'ils ne permettent pas directement d'améliorer le taux de rebond, les internautes pourront en revanche  prendre connaissance de plusieurs contenus.
  • Proposer des vidéos  : On prend volontiers plus de temps à regarder une vidéo que pour lire un article. Un bon moyen pour  retenir les internautes plus  longtemps sur votre site. A la fin de la vidéo , redirigez-les vers une autre page de votre site.

 

En conclusion

Vous savez à présent ce qu'est réellement le taux de rebond et qu'il n'est pas un indicateur à considérer seul ou de façon isolée. En l'associant à la durée moyenne d'une session et au temps moyen passé sur une page, vous aurez des éléments  qui vous permettront de mieux interpréter vos indicateurs.

On peut également regarder du côté des sources de trafic web et voir quelle source permet d'obtenir un meilleur taux de rebond.

Note générale de nos lecteurs
Votre Note
[Total: 4 Average: 5]

ARTICLES JCM A LIRE


Source
Source image à la une : DepositPhotos

Laurent Bour

Fondateur du Journal du Community Manager, je suis passionné par l'univers social media et particulièrement par les nouveaux leviers marketing. J'arpente le net depuis ses débuts et les médias sociaux depuis 2005... J'ai assuré mes débuts en informatique sur un Oric Atmos, et j'ai été un vrai fan de l'Amiga... qui dit mieux ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page