Community Management

Community management : Préparer son offre pour la reprise

L'après-crise sera une période de relance, où les entreprises devront réfléchir aux actions à mettre en place. Le community management aura une carte à jouer !

Cette crise ! On va finir par en voir le bout du tunnel et au niveau des entreprises, il faudra s'attendre à un vrai boom lors de la reprise. C'est d'ailleurs ici que le community management aura un rôle prépondérant à jouer.

Par boom il ne sera pas forcément question d'une croissance exponentielle dés la reprise, mais d'une grosse prise de conscience de la part des entreprises ayant subi cette crise. Il y aura donc des répercutions immédiates sur les sujets à déployer, et les prises de décisions qui en découleront. Les entreprises vont sans aucun doute murement réfléchir sur les structures et les activités qui ont survolé la crise.

Il y aura des enseignements à tirer et c'est ici que le digital pourra émerger de la pensée de nombreux dirigeants.

 

Se préparer pour la reprise de l'après-crise

Pour de nombreuses entreprises, il s'agit d'anticiper et de se préparer pour la reprise, notamment dans les secteurs où Internet ne peut compenser les pertes enregistrées depuis le début de la crise. Dans les secteurs du B2B, ce sont les professionnels qui face à face, devront davantage se préparer pour ne pas perdre d'importants budgets.

 

Leur pérennité en découle, surtout si le digital n'est pas encore pleinement développé dans certaines structures. Entre professionnels impactés par la crise, il faudra rapidement évaluer la situation et en tirer avantage. La transformation digitale des entreprises va-t-elle s'accélérer de ce fait ?

Secteurs B2B touchés par la crise
Source : DepositPhotos

Les budgets seront réduits de part et d'autre et les priorités seront à évaluer. Néanmoins il sera largement conseillé de mettre en place des actions de communication, dés à présent et à la reprise. C'est notamment en période de crise qu'il faut investir en communication. Encarts publicitaires au sein de la presse media porteuse, mais plus encore sur Internet auprès de médias rattachés à son secteur d'activité.

La crise à forcer indirectement les consommateurs à davantage surfer sur le net et on a pu voir de nombreux médias enregistrés leur meilleur trafic durant cette période. Même si ça s'est lissé par la suite, les internautes ont connu de nouveau canaux, de nouvelles sources d'achat en ligne etc...

A ce titre il faudra donc se montrer en priorité sur le net, et entamer des partenariats au travers d'articles sponsorisés par exemple. En plus d'offrir de la visibilité lors des actions, un article bien travailler peut obtenir un bon positionnement et poursuivre l'apport de trafic organique. Les différentes sources de trafic sont ainsi à privilégier en associant l'organique au trafic social, qui permet d'obtenir des signaux positifs en matière de visibilité.

Communiy manager
Source : DepositPhotos

Face à une reprise qui sera décisive pour de nombreuses entreprises, le community management aura une belle carte à jouer pour venir en aide aux entreprises ayant subi des pertes. C'est par manque d'actions déployées en ligne que certaines structures ont perdu beaucoup de trésorerie et par extension d'affaires. Il faudra donc anticiper et mettre en place une stratégie digitale visant à amorcer sa présence sur Internet et à faire appel au community management pour gérer les réseaux sociaux.

Il peut s'agir d'un community manager en poste, voir d'un community manager freelance pour une durée déterminée et en vue d'éventuallement embaucher à l'issue.

 

Préparer son offre de community management pour l'après-crise

Après analyse de la situation, il est assez simple de comprendre que les entreprises auront besoin d'une relance. Elles devront s'appuyer sur Internet pour celles qui n'y étaient pas encore présente et certainement faire appel à différents rôles pour mettre en place des outils.

Il s'agira de créer un site Internet, de mettre en place une stratégie digitale visant à optimiser sa présence web et notamment sur les réseaux sociaux. A partir de là le community management sera de rigueur pour optimiser la présence web de l'entreprise sur les canaux sociaux et ainsi travailler sa visibilité et son image. Les restaurant seront les plus à même d'en tirer profit au lendemain de la crise.

Agence community management
Source : DepositPhotos

Préparer son offre en community management, consistera donc à proposer ses services en adéquation avec l'analyse de la crise. Le but étant de proposer une relance et une présence web pour palier à toute éventualité. Il sera aussi important d'aller chercher de nouveaux clients pour retrouver une activité, on l'espère florissante.

 

De nombreuses entreprises ont pu constater les intérêts d'avoir un community manager.

Ce qui laisse entrevoir les perspectives d'évolution du community management cette année et à ce titre, il faudra en tenir compte pour parfaire ses offres. Voyons les points à ne pas négliger :

  • Pensez aux métiers qui ont été impactés par la crise et évaluez leurs besoins, leurs contraintes etc...
  • Définissez des plans d'actions pour différents scénarios et selon les domaines d'activité des entreprises.
  • Evaluez les budgets au plus juste, selon les objectifs à atteindre par ces différentes entreprises.
  • Nouez des partenariats pour offrir des solutions complètes : site Internet, outils à déployer et community management.
  • Pensez vous-même à renforcer votre communication pour développer votre présence et être mieux connu de vos clients.
  • Renforcez votre expertise en contenu, en référencement naturel et développer votre créativité pour mieux répondre sur des actions pérennes à moyen, long terme.
  • Pensez mobile et développez des services qui font focus sur ce device.

Anticipez, évaluez et tirez des enseignements de la situation que nous traversons. Posez-vous les bonnes questions, soyez disponible pour les entreprises qui vont connaitre de grosses difficultés. Evaluez les aides envisageables si elles voient le jour et appuyez-vous dessus pour permettre aux sociétés de relancer leur activité plus sereinement.

Le community management va sans doute beaucoup évoluer, mais il faudra être prêt à répondre aux problématiques qui se poseront.

 

Les community managers en recherche de poste

Si les agences et les community managers freelances connaitront un regain d'activité, il ne faut pas oublier ceux qui sont en période d'apprentissage du métier de CM. Et avec eux, ceux qui doivent se positionner sur le marché du travail. Il faudra peut-être faire preuve de patience, mais les entreprises reprendront l'embauche et notamment celles dépourvues de community manager.

Les community managers en recherche de poste
Source : DepositPhotos

Pour les autres structures, elles vont sans doute miser davantage sur le web, il y aura donc des carter à jouer. Là il faut déjà anticiper et se préparer à postuler auprès de sociétés qui conservent une bonne santé au dépend de la crise. Il faut être en veille et ne pas hésiter à proposer ses services avec des candidatures spontanées et ne pas oublier de relancer.

Le rôle de community manager est à présent mieux connu des entreprises, il faut donc en profiter et capitaliser sur cette poussée du métier.

 

En conclusion

Les agences de community management comme les community managers freelance, devraient pouvoir se positionner sur de nombreuses missions après la crise. Plusieurs entreprises vont devoir très certainement miser sur Internet, afin de trouver de nouveaux clients et mieux pérenniser leur activité.

 

De l'autre côté les community managers en recherche de poste et ceux qui entament ou achèvent un cursus pour devenir CM, auront plus d'ouvertures après la crise. La prise de conscience de certaines entreprises sur l'intérêt d'une présence en ligne, et notamment sur les réseaux sociaux, devrait ainsi être bénéfique pour les CM.

Source
Source image à la une : DepositPhotos

Laurent Bour

Fondateur du Journal du Community Manager et vrai Geek ! je suis passionné par l'univers social media et particulièrement par les nouveaux leviers marketing. J'arpente Internet et les médias sociaux depuis leurs débuts. J'ai assuré mes débuts en informatique sur un Oric Atmos, et j'ai été un vrai fan de l'Amiga. Expert ! Je ne le suis pas. Je continue d'apprendre.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page