Référencement | SEO

Les différentes sources de trafic web à exploiter pour votre SEO

Du trafic organique au trafic social, découvrez 5 sources majeures à analyser et à comprendre pour parfaire votre SEO et gagner en visibilité.

En matière de trafic web, votre site internet reçoit des visiteurs depuis différentes sources, garantissant ainsi un équilibre de votre audience. S’il existe plusieurs sources, il est important de les connaitre, de savoir comment les exploiter et comment équilibrer son trafic. L’idée est de ne pas pénaliser son SEO ou de perdre inutilement de l’énergie en mettant trop l’accent sur une source.

Tout le monde connait l’expression « ne pas mettre ses œufs dans le même panier » vous verrez qu’en SEO cette règle s’applique aussi.

Note : Sachez que les données relatives aux sources vous permettant d’acquérir du trafic, vous sont fournies par Google Analytics. Il est donc impératif de l’avoir installé au préalable. Une fois votre compte créé et votre blog renseigné, Google vous fournira un code qui sera à insérer dans le code ou via un encart dédié selon le thème utilisé si vous êtes sous WordPress.

Énumérons ensemble ces différentes sources de trafic et voyons comment ne pas commettre d’erreurs pour gagner en visibilité et obtenir un nombre croissant de visiteurs pour votre site internet.

  1. Le trafic organique
  2. Le trafic referral
  3. Le trafic direct
  4. Le trafic social
  5. Le trafic provenant de liens autres (newsletters, notifications, signatures mail etc…)

 

Au commencement… votre site internet et/ou votre blog

Le point de départ est votre blog, majoritairement installé sous le CMS WordPress. Une fois en ligne, votre blog recevra des visiteurs issus de différentes sources selon les actions mises en place. Quand vous déploierez notamment la stratégie digitale pour votre site internet, c’est à partir de là que vos premiers visiteurs arriveront.

En parallèle une stratégie de netlinking renforcera votre positionnement. Elle sera à prévoir plus tard si vous démarrez votre blog ou dés que vous le souhaitez si votre blog est déjà en ligne depuis environ un an. A mettre en place uniquement si vous avez un capital contenu intéressant.

A terme, disons au bout de quelques mois, votre trafic se divisera en différentes sources qui indiqueront la provenance de vos visiteurs. Vous saurez ainsi de quelle manière ils sont arrivés sur votre site. On distinguera à ce sujet 5 sources majeures qui seront à exploiter pour votre référencement naturel.

 

1. Le trafic organique

En règle générale, le trafic organique est à terme la source qui vous apportera le plus de trafic. C’est elle qui est directement liée à votre stratégie de contenu et à votre stratégie SEO. Il est donc important pour vous de connaitre les fondamentaux du SEO pour travailler efficacement sur cette source de trafic.

Elle découle directement des requêtes saisies dans les moteurs de recherche et notamment Google. Les internautes vont saisir une requête sur le moteur de recherche et vous espérez qu’ils atterriront sur vos contenus.

Les requêtes saisies par ces internautes sont à considérer sous 2 axes car elles doivent comporter les mots-clés que vous aurez utilisé au sein d’un ou plusieurs contenus :

  1. Mot-clé générique : C’est un mot-clé plus ou moins concurrentiel saisi directement dans le moteur de recherche. Les résultats ne seront donc pas affinés selon une recherche spécifique. Exemple de requête : transformation digitale. Ici on se contente de faire une recherche sur le terme générique, dans le but de trouver des informations liées à la transformation digitale.
  2. Expression-clé : C’est une suite de mots, liée à un mot-clé générique qui permettra d’affiner une recherche. Exemple d’expression-clé : La transformation digitale des entreprises. Ici l’internaute fait une recherche spécifique en indiquant qu’il a besoin d’informations liées à la transformation digitale mais des entreprises au sens large. Si on cherche à affiner davantage sur un point, on pourrait saisir une requête comme celle-ci associant 2 mots-clés : Formation et transformation digitale.

Le trafic organique aura donc trait à la requête saisie par un internaute, se traduisant par un clic sur l’un de vos contenus ressortant dans les résultats de recherche. L’internaute saisi par exemple transformation digitale sur Google et obtient une page de résultat où figure votre article. S’il clique sur le lien conduisant vers votre contenu, vous gagnerez alors un visiteur en trafic organique.

 

2. Le trafic referral

Le trafic referral ou trafic référent est un trafic indirect. C’est-à-dire qu’il a trait aux liens utilisés par différents sites ou médias pointant vers un article de votre blog. Si un site rédige un article et qu’il souligne une source (un lien) provenant d’un de vos propres posts, vous gagnerez potentiellement du trafic referral. Il sera gagné dés lors qu’un internaute cliquera sur ce lien, il sera alors comptabilisé comme source de trafic referral.

Le trafic referralv

C’est grâce à cette source de trafic que l’on obtient un meilleur référencement, si toutefois les sites ou les médias insérant un de vos liens sont référents dans leur domaine. On utilise habituellement une campagne de netlinking pour parvenir à développer cette source de trafic voir le guest-blogging. On peut également souligner les posts sponsorisés comme axe permettant de développer cette source de trafic.

Le trafic referral est avec le trafic organique les 2 sources les plus importantes ayant une incidence directe sur le référencement de vos contenus. Même si aucune des sources est à négliger, certaines contribuent grandement à faire de votre site un site référent s’il est beaucoup cité. Plus encore si vous avez un nombre croissant de posts positionnés dans le top 3 Google.

 

3. Le trafic direct

Le trafic direct est associé à tout internaute qui accède à votre site, en saisissant son URL au sein d’un navigateur. Si les internautes mettent votre lien en favori, il sera également considéré comme trafic direct dés qu’ils cliqueront dessus.

Un trafic direct important est révélateur :

De plus en plus d’internautes vous connaissent et/ou parlent de vous, ce qui est un facteur important pour votre notoriété. Si la mise en favori de votre URL est un plus, ne négligez pas non les URL courtes afin qu’elles soient plus facilement mémorisables et saisies.

Un trafic direct peut avoir une proportion important dés lors qu’il s’agit d’une grande marque qui gère davantage un site corporate qu’un blog. S’il est important pour votre notoriété, il est difficile d’influer directement dessus pour l’accroître. Les internautes peuvent préférer s’inscrire à votre newsletter plutôt qu’à accéder à votre site directement. Avec les notifications « push » beaucoup préfèrent également les recevoir lors de nouvelles parutions.

 

4. Le trafic social

S’il n’a pas d’incidence directe sur votre SEO, le trafic social sera tout de même un gage de visibilité avérée sur les réseaux sociaux. Le trafic social provient donc de l’ensemble de vos contenus partagés sur vos réseaux sociaux. Dés que les internautes cliquent sur les liens pointant vers vos contenus vous gagnez du trafic social.

A mon sens ce trafic ne doit pas représenté une source important de votre trafic. Un maximum de 15% ce qui est déjà excellent, montre une bonne présence sociale pour un trafic bien géré. Si on considère les 2 sources organiques et referral comme les plus importantes, c’est sur celles-ci que les efforts seront à porter.

Le trafic social

Ça ne signifie pas que le trafic social n’est pas important, mais du fait qu’il n’améliore pas votre SEO de manière directe il faut savoir le doser. Par ailleurs il n’est jamais bon d’être enfermé sur les réseaux sociaux quand ceux-ci finiront peut-être par devenir tous payant. Il suffit de voir les nombreuses évolutions de l’algorithme Facebook pour comprendre qu’un passage en caisse est quasi-obligatoire pour s’assurer de la visibilité.

C’est ici mon opinion, car si le trafic social est important, cela peut relever d’un trafic organique beaucoup plus faible et donc d’un SEO mal travaillé ou d’une ligne éditoriale bien trop large pour relever d’une expertise aux yeux de Google. A moins d’avoir plusieurs centaines de milliers de visiteurs uniques et/ou d’être un média, c’est un axe à mesurer et à équilibrer.

 

5. Le trafic provenant de vos partages de liens

La 5ème et dernière source majeure de trafic, proviendra quant à elle de tous vos liens partagés au sein des e-mailings, des newsletter, des systèmes de notifications et des signatures mails. J’en oublie peut-être mais elles sont majoritairement là !

L’emailing, la newsletter, les notifications, la signature mail et autant de liens partagés pointant vers votre site internet, vous permettront de gagner du trafic… mais surtout de l’entretenir. Tous ces liens sont généralement ceux que vous placerez délibérément sur un ensemble de document numériques pour faire connaitre votre site internet ou certains de vos contenus phares.

Le système de notifications via des solutions comme Push Crew, permettent aux internautes d’être notifiés dés qu’un nouvel article parait sur votre blog. C’est un excellent moyen de fidéliser et d’entretenir votre trafic. Ce système se reconnait à une petite pop-up qui s’ouvre vous invitant à vous inscrire pour recevoir les nouvelles infos du blog. Attention néanmoins si vous publiez plusieurs contenus par jour. Préférez une seule notification regroupant l’ensemble des actualités publiées.

 

En conclusion sur les sources de trafic

Une fois les sources identifiées et les chiffres analysés, il vous faudra adopter une stratégie pour équilibrer l’ensemble de ces sources et travailler votre SEO de manière intelligente. Ne privilégiez pas ce qui ne portera pas de fruits sur le moyen/long terme.

les sources de trafic

Démarrez plutôt par la croissance de votre trafic organique en recherchant une meilleure optimisation des contenus. Développez votre trafic social sans faire une fixation dessus car c’est de l’énergie qui ne servira pas votre SEO.

Fidélisez et maintenez votre trafic à l’aide d’une newsletter et des notifications et développez quand le pouvez votre positionnement via du netlinking.

Faites des reports mensuels et analysez l’évolution de votre trafic mois après mois pour trouver la bonne formule (celle qui vous convient le mieux au final)

Note générale de nos lecteurs
Votre Note
[Total: 32 Average: 4.8]

Laurent Bour

Fondateur du Journal du Community Manager, je suis passionné par l'univers social media et particulièrement par les nouveaux leviers marketing. J'arpente le net depuis ses débuts et les médias sociaux depuis 2005... J'ai assuré mes débuts en informatique sur un Oric Atmos, et j'ai été un vrai fan de l'Amiga... qui dit mieux ?

Articles similaires

Fermer
LA NEWSLETTER DU JCM

Abonne-toi à notre superbe newsletter qui est faite avec une dose de créativité et beaucoup d'amour.

Ton E-mail:
Ton Prénom
Promis ! Nous ne céderons même pas devant le Pentagone pour filer tes données. Elles resteront notre propriété.
x

Send this to a friend

Hello,
Je pense que cet article pourrait t'intéresser : Les différentes sources de trafic web à exploiter pour votre SEO! This is the link: https://www.journalducm.com/sources-de-trafic-web-seo/