fbpx
Portraits Cm

Arthur Habrial – Social Media Manager dans la presse écrite

Si le métier de community manager commence légèrement à être compris dans les sphères du digital, le métier de Social Media Manager qui lui emboite le pas, nécessite lui aussi quelques éclaircissements.

Arthur Habrial, Social Media Manager du journal presse écrite 20 minutes en Suisse, répond à quelques interrogations sur ce rôle clé du secteur digital, tout en nous partageant ses missions et son travail au quotidien.

Bonjour Arthur, pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Arthur Habrial

Linkedin : suivez Arthur Habrial

Twitter : suivez Arthur Habrial

Après des études en communication et un master 1 en communication produit je suis parti à Londres un an et demi afin de suivre des cours dans une université Londonienne.

Au bout de quelques mois et après avoir trouvé mon premier stage en tant que Community Manager, j’ai décidé de ne pas rentrer en France et de ne pas finir mon master.

J’ai préféré apprendre directement le métier avec des professionnels expérimentés plutôt que de suivre un cursus un peu plus théorique dans une école, et aujourd’hui je ne le regrette absolument pas.

De fil en aiguille j’ai eu l’opportunité d’aller travailler en Suisse et je suis maintenant le Social Media Manager du journal 20 minutes pour la Suisse francophone.

Vous étiez Community Manager jusqu’en 2014. Quels sont les différences avec le Social Media Manager ?

Vaste question que la différence entre un Community Manager et un Social Media Manager. Je sais déjà que ma réponse ne va pas plaire à tout le monde.

Selon moi le Community Manager est un créateur et agrégateur de contenu pour une marque/entreprise, le Social Media Manager, lui, développe une stratégie web en articulation avec la stratégie de communication globale.

le Social Media Manager, développe la stratégie web en articulation avec la stratégie de communication globale

Lorsque je travaillais à Londres en tant que Community Manager, mon travail était davantage dans l’exécutif, dans la création de contenu suivant la stratégie établie plutôt que dans la création de cette dernière. Voici donc les différences entre ces deux métiers selon moi.

Quelles sont vos missions pour 20 Minutes Suisse ?

Arthur Habrial - 20 minutes

Chez 20 minutes Suisse je suis responsable de toute la stratégie sur les réseaux sociaux, la mise en place d’animations pour la communauté et je suis également là pour conseiller et former les journalistes sur les réseaux sociaux. Lorsqu’ils ont des questions, d’ordre technique ou autre je suis là pour leur répondre.

Je travaille aussi avec certains d’entre eux afin de faire participer notre communauté sur des événements locaux (marathon, événements sportifs et culturels etc). Je suis rattaché à la division marketing de 20 minutes et non à la rédaction comme certains pourraient le penser.

Je fais donc partie des réunions stratégiques plus que des réunions de rédaction (même si j’assiste à certaines). 

 

Comment le community management est perçu au sein de la presse ?

Et avez-vous des conseils pour les CM qui souhaiteraient se lancer dans ce secteur ?

C’est la grande question qui divise en quelque sorte une rédaction. D’un côté les journalistes qui ont commencé lorsque la presse n’était qu’écrite, puis ceux qui ont vu l’arrivée du digital à la fin des années 90 et enfin ceux qui ont commencé leur carrière de journaliste alors que les réseaux sociaux et les journaux en ligne existaient déjà vers le milieu des années 2000.

Du coup certains ne comprennent toujours pas l’importance d’avoir un Social Media Manager au sein de l’entreprise et une vrai stratégie digitale car ils restent persuadés que cela est futile.

Et de l’autre côté certains journalistes ont tout compris dans ce domaine et sont très actifs sur les réseaux sociaux, ils les ont incorporés dans leurs outils de travail et dans leurs sources.

Je dirais qu’il y a donc un vrai clivage et plusieurs façons de penser et ma mission au sein de 20 minutes est parfois d’expliquer aux plus réticents pourquoi un journal comme le nôtre se doit aujourd’hui d’avoir une vraie présence sur les différentes plateformes.

Pour ce qui est des conseils aux futurs CM de la presse, je dirais que le point fondamental est la réactivité aux informations.

On le sait déjà mais l’information va très vite. Alors quand, en plus, vous travaillez dans ce domaine et que vous êtes en partie responsable de fournir ces informations (ou tout du moins d’en être le relais à défaut de la produire) vous vous devez d’être le plus réactif possible tout en étant sûr de vos sources en même temps.

La concurrence est rude, de plus en plus de sites ou comptes d’informations fleurissent et pour se démarquer il faut être rapide.

Lors de périodes plus calmes, où les informations sont en nombre plus limité, il faut continuer à garder sa communauté active et donc trouver des moyens originaux de l’engager afin de lui faire garder un intérêt pour votre journal/magazine.

 

Si vous êtes rattaché à la division marketing, il y a toujours une notion de ROI. Quels KPIs utilisez-vous lorsque vous faites vos reportings ?

Effectivement je suis rattaché à la division marketing de 20 minutes. Certains Social Media Managers de journaux ou de magazines sont rattachés à la rédaction. C’est une décision propre à 20 minutes et un point de vue de l’entreprise concernant sa présence sur les réseaux sociaux.

Si nous sommes sur ces plateformes, c’est pour développer notre image, gagner en visibilité et être facilement contactable (par Facebook notamment).

Cela permet aussi à nos lecteurs de nous envoyer des photos d’événements en direct, ce que nous appelons les « lecteurs reporters ».

En arrivant chez 20 minutes, j’ai eu le choix d’intégrer les statistiques que je souhaitais dans mes reportings. C’est à dire que personne ne m’a demandé de surveiller telle ou telle évolution en particulier.

Bien sûr nous surveillons les courbes des fans/followers et leur évolution mais nous nous concentrons également sur le nombre de visites établies grâce aux réseaux sociaux, la portée totale de nos publications et surtout notre engagement.

Nous avons bien compris et pris en compte le fait que notre communauté doit être active et fidèle à notre marque (car nous parlons bien ici de marque en étant rattaché au département marketing).

 

Sur quels réseaux sociaux sont présents 20 Minutes Suisse et dans quel but ? 

En tant que journal nous sommes surtout présents sur Facebook et Twitter pour diffuser l’information tout au long de la journée, avec une cadence bien évidemment différente sur ces deux réseaux. Nous sommes aussi sur Instagram et sur Snapchat.

Ces deux réseaux sont surtout là pour interagir avec les plus jeunes, la stratégie est complètement différente des deux premiers réseaux sociaux.

Nous privilégions ces plateformes pour organiser des concours et avons un contenu beaucoup plus léger.

 

20 Minutes Suisse sur Instagram

Arthur Habrial - 20 minutes Instagram

 

Avez-vous des outils de prédilection pour gérer votre présence sur le web ?

Il y a Tweetdeck que je trouve vraiment simple mais complet, il me permet de ne pas rater une notification et surtout d’être réactif.

Pour Twitter nous avons aussi des outils d’automatisation et c’est vraiment très pratique, sinon je passerais mes journées à cela !

J’ai découvert il y a peu Overgraph et leur solution est assez complète également !

Qu’est-ce que vous aimez le plus dans votre métier ? 

J’aime sa diversité ! Passer de la stratégie au reporting, calculer des statistiques, faire de la veille pour rester au courant des actualités digitales, répondre et interagir avec la communauté, travailler sur de nouveaux concepts.

On n’a pas le temps de s’ennuyer et chaque journée est différente. C’est vraiment un aspect qui me plait dans ce métier.

Si vous étiez un objet/outil dont vous ne vous sépareriez jamais, lequel seriez-vous ?

Il y a un outil que j’utilise tous les jours et dont j’aurai bien du mal à me passer : feedly. Il me permet de faire ma veille rapidement le matin sur tous les sites que j’apprécie et découvrir toutes les nouveautés à ne pas manquer.

Pour être bon je pense qu’il faut rester très informé car nous évoluons dans un secteur qui se développe très vite.

Bien sûr il y a aussi tous les outils que tout le monde utilise pour gérer ses communautés (Hootsuite, bitly…) mais sans feedly je perdrais tellement de temps !

Où vous voyez-vous dans 5 ans, toujours Social Media Manager ?

Social Media Manager je ne sais pas, toujours dans le digital ça c’est sûr. Il y a quelques temps encore je pensais lancer mon agence un jour, maintenant que j’ai testé chez l’annonceur et que cela me plait je ne sais plus trop.

Il y a des entreprises qui offrent de belles opportunités d’évolution de carrière alors peut être que j’aurai plus de responsabilité au sein d’un service digital, à la tête d’une petite équipe digitale avec des community managers ou quelque chose comme ça.

Étant quelqu’un qui aime bouger et qui est très curieux je ne sais pas vraiment à l’heure actuelle où je serai dans quelques années mais je suis impatient d’évoluer et de voir ce que l’avenir me réserve !

Pensez-vous que le Social Media Manager soit l’évolution du Community Manager ? Sinon, comment voyez-vous l’avenir du métier de CM ?

Oui pour moi le social media manager est en quelque sorte la suite logique dans l’évolution d’un Community Manager.

Le community manager est plus souvent perçu comme un exécutant et le social media manager comme quelqu’un qui va mettre en place également la stratégie de l’entreprise et des clients. Mais aujourd’hui encore ces termes restent assez flous et chacun à sa propre définition.

Les rôles de community manager et social media manager restent encore flous

Concernant l’avenir du CM, je pense qu’il évoluera avec les nouveaux outils qui se développent en permanence.

Les objets connectés comme l’Apple Watch font que nous sommes de plus en plus liés aux réseaux sociaux et cela va continuer dans les années à venir.

Pour le moi les métiers liés aux réseaux sociaux ont encore de beaux jours devant eux et je suis impatient de voir le chemin que va prendre notre secteur d’activité.

Merci Arthur et bonne continuation !

Suivez Arthur sur Twitter :


Enregistrer

Note générale de nos lecteurs
Votre Note
[Total: 1 Average: 5]

Aurélie Salsarulo

Depuis que j'ai découvert le métier en 2009, être Community Manager est une vraie passion. Ce que j'adore le plus ? Beaucoup de choses.... L'intéraction avec ma communauté et réfléchir sur la stratégie. J'aime le challenge et porter des projets. Je suis très organisée (peut-être un peu trop parfois) et je suis toujours enthousiaste et de bonne humeur. Quand je ne suis pas "connectée", j'accorde du temps à une autre de mes passions : les loisirs créatifs.
Bouton retour en haut de la page
Fermer
LA NEWSLETTER DU JCM

Abonne-toi à notre superbe newsletter qui est faite avec une dose de créativité et beaucoup d'amour.

Ton E-mail:
Ton Prénom
Promis ! Nous ne céderons même pas devant le Pentagone pour filer tes données. Elles resteront notre propriété.
x

Send this to a friend

Hello,
Je pense que cet article pourrait t'intéresser : Arthur Habrial - Social Media Manager dans la presse écrite! This is the link: https://www.journalducm.com/2016/03/23/arthur-habrial-social-media-manager-presse-ecrite-7918/