Community Manager

Formation community manager en 2018/2019 : Apprendre le métier de CM

Objectif formation community manager en 2018/2019 ! Mais connaissez-vous son rôle, ses missions, ses différentes compétences et le niveau de salaire avant tout ? et ensuite où peut-on se former ?

Votre objectif en 2018 ou 2019 ?  Suivre une formation community manager pour travailler dans le web. Mais savez-vous ce qu’est un community manager avant d’apprendre ce métier lors d’une formation ?

Découvrons ensemble ces différents points :

  • Le métier de community manager en 2018
  • Formation community manager animée par Laurent Bour : Journal du CM
  • Les formation pour devenir community manager
  • Formation longue, courte, avec ou sans stage ?
  • Les rôles et missions du community manager
  • Les missions du community manager que vous apprendrez en formation
  • Les compétences à acquérir pour devenir community manager
  • La journée-type du community manager
  • Le salaire du community manager
  • Les évolutions du community manager après une formation
  • Conclusion

 

Le métier de community manager en 2018

Traduit par animateur de communauté, le community manager est le médiateur entre la marque ou la structure pour la laquelle il travaille, et sa communauté. Il a donc pour principale mission de gérer et d’animer une  communauté au quotidien.

Il recherche de l’engagement en mettant en place des actions pour sa communauté, afin qu’elle interagisse en retour. Il devra faire appel à de nombreux leviers, outils… pour établir un contact pérenne avec sa communauté et l’animer.

Même si on situe l’émergence du métier autour de 2009, ça reste encore en 2018 un métier jeune et mal compris par de nombreuses entreprises.

Il y a donc un axe à travailler pour les CM, autour de l’évangélisation sur le métier tout en s’intéressant plus en profondeur sur la culture d’entreprise.

Il ne doit pas hésiter à exposer son rôle, ses missions et ce pour quoi il est présent au sein de l’entreprise.

 

Formation community manager animée par Laurent Bour : Journal du CM

Vous pouvez me retrouver chez Clever Institut pour la formation sur 3 jours : Les fondamentaux du community management (programme ci-dessous) mais également au CFPJ et à l’IMCI sur des modules spécifiques liés au community management.

Dates : 

 Formation Fondamentaux du Community Management
Du LUNDI 03/12 au MERCREDI 05/12 2018 Paris 1 650 €  S’inscrire

Les fondamentaux du community management

Les fondamentaux du community management par Laurent BOUR

Le programme sur 3 jours :

Le rôle du community manager aujourd’hui

  • Quels sont les enjeux d’une présence sur internet ?
  • Qu’est-ce qu’un community manager ?
  • Quelles sont ses compétences et ses missions ?
  • Quelles sont les évolutions de poste ?

Les réseaux sociaux

  • Utiliser et comprendre les intérêts des principaux réseaux sociaux
  • Focus sur Facebook : Utilisation et exploration du réseau social
  • Focus sur Twitter : Utilisation et exploration du réseau social
  • Focus sur Linkedin : Utilisation et exploration du réseau social

Les communautés

  • Quelle est le rôle et le but d’une communauté ?
  • Quels sont les enjeux des communautés pour les entreprises ?
  • Créer, gérer et animer une communauté
  • L’engagement et ses différents leviers
  • Cas pratiques et exercices : Correction + Analyse en groupe

Le contenu

  • Savoir rédiger pour le web
  • Les différents types de contenu
  • Les fondamentaux du SEO : Rédiger pour le web
  •  Phénomène d’infobésité : Le comprendre et le contourner

La stratégie communautaire

  • Définir son plan d’action et ses objectifs
  • A chaque réseau social sa communauté : décryptage
  • Cas pratique : Elaborer sa stratégie communautaire
  • Mesure et analyse

Le planning éditorial

  • Qu’est-ce qu’un planning éditorial ?
  • Création d’un planning éditorial
  • Gestion du planning éditorial en entreprise

Les bases de la stratégie digitale

  • Définir son plan d’action et ses objectifs
  • Savoir distinguer visibilité, trafic et e-reputation
  • Elaborer une stratégie digitale simplifiée
  • Cas pratique : Créer une stratégie digitale

Les outils du community manager

  • Les outils de partage sur les réseaux sociaux
  • Les outils de veille informative et concurrentielle
  • Les outils d’analyse et de mesure
  • Autres outils : Création de visuels, d’infographies…

Le rôle du community manager aujourd’hui

  • Le community manager en agence
  • Le communty manager chez l’annonceur
  • Le community manager en entreprise : PME / TPE / Startup
  • Le community manager indépendant

Community management de terrain

  • Le community manager de l’online à l’offline
  • Rencontrer sa communauté
  • Créer un évènement / meetup
  • Les rôles du community manager en extérieur

L’organisation du community manager

  • Organiser sa semaine : Lister ses actions et ses missions
  • Les 3 points clés : Veille, contenu et animation
  • Définir ses priorités, sa latitude et son champ d’action
  • Créer un planning hebdomadaire

La publicité Facebook

  • La publicité Facebook : Payé pour être vu !
  • Créer une audience Facebook
  • Créer une publicité efficace et impactante
  • Mesurer la portée de ses publicités

Questions / Réponses

 

Les formations pour devenir community manager

Elles commencent à devenir sensiblement nombreuses. Il faudra donc être prudent et prendre les bons renseignements en amont, avant de suivre une formation pour devenir community manager en 2018 ou 2019.

S’il existe beaucoup de centres spécialisés comme l’IMCI, l’EMWEB, le CFPJ ou encore l’IFOCOP, ils ont tout de même leurs spécificités.

Ma sélection des programmes CM :

Voilà 3 organismes classés par ordre alphabétique, qui proposent les formations les plus intéressantes pour devenir community manager :

  • Le CFPJ

Le CFPJ propose un module de 3 jours/mois sur 4 mois, soit 12 jours de cours qui s’achève par une 13ème journée de soutenance. Cette formule est très intéressante pour les profils déjà en poste, car elle permet d’intégrer plus facilement les cours en étant en mode apprentissage entre 2 sessions.

L’avantage : Vous avez 3 jours par mois et plus de 3 semaines entre-deux pour réviser, pratiquer et préparer d’éventuels exercices. Ce cursus convient parfaitement pour une montée en compétences et/ou pour acquérir les bases du community management.

 

  • L’IMCI

L’IMCI a également un cursus long avec un stage à effectuer en entreprise. La  formation est par ailleurs en voie d’être diplômante sous peu. La particularité de l’IMCI est d’être spécialisé sur le community management uniquement, ce qui permet de mieux se concentrer sur le sujet vu que le centre est à taille humaine.

Le programme long dure 75 jours, soit un peu plus de 3 mois de cours à suivre sur Paris ou Aix-en-Provence. Il existe également un module de 20 jours permettant une montée en compétences, pour ceux qui possèdent déjà les bases.

L’avantage : Un centre à taille humaine avec une bonne ambiance et une belle complicité qui se créée entre les apprenants.

 

  • L’IFOCOP

L’IFOCOP propose quant à lui un cursus long et diplômant de 8 mois, avec un stage en entreprise de 4 mois. Etant moi-même un ancien apprenant de la formation CM et pas seulement celle-ci, elle est la plus complète et la pionnière sur ce métier.

Régulièrement mise à jour, il faudra savoir s’organiser pour suivre cette formation, comme tous les cursus longs au passage, car elle impose un rythme soutenu.

L’avantage : La formation permet d’être parfaitement opérationnel et autonome à son issue. De nombreux profils référents dans le milieu sont sortis de cette formation.

 

La formation community manager : longue, courte, avec ou sans stage ?

Certains centres de formation pour les community managers proposent des cursus longs où il faudra s’accrocher, quant à d’autres ils proposeront des formules plus souples, où le CM aura le temps de digérer son apprentissage.

Viser les formations qui se terminent par un stage en entreprise, si vous souhaitez valider vos compétences fraîchement acquises et espérer décrocher un premier poste.

Tout est question de statut avant l’entrée en formation du CM. Si vous êtes en poste les formations comme celle proposée par le CFPJ peuvent être plus intéressantes.

Enfin les diplômes attribués vont de la certification jusqu’au diplôme reconnu de niveau II généralement.

Mais pour le community manager en 2018 ce n’est pas forcément un atout, dans la mesure où son travail et sa présence sur la toile, devront davantage refléter son expérience et ses compétences.

Note : Le niveau d’étude demandé oscille entre bac + 4 et bac +5 pour les postes à pourvoir. De nombreux profils sont issus du marketing et/ou de la communication, et cherchent ensuite à obtenir des compétences supplémentaires pour se préparer au métier.

 

Les rôles et missions du community manager en 2018/2019

Après une formation  community manager, l’entrée dans la vie active est un autre sujet où on aimerait voir évoluer les missions du community manager en 2019

 

…mais avec certains indicateurs on peut néanmoins imaginer de nouveaux axes et de nouvelles missions pour le CM.

C’est notamment le cas avec les avis consommateurs en-commerce pour le community manager et l’utilisation des terminaux mobiles qui est en très forte croissance.

Les missions du community manager en 2018

Avec les terminaux mobiles il faudra sans doute apprendre à rédiger des articles courts et percutants, et ainsi entrer dans la dimension du snacking content.

Ce sont des secteurs à viser que ce soit en terme de production de contenu adapté, ou encore sur des axes qui seront davantage équilibré entre CM et marketing digital en e-commerce.

On peut souligner également une évolution possible du community manager vers le rôle de commercial, mais pour les secteurs du B2B principalement.

Ses missions restent cependant nombreuses, mais toutes ne sont pas mises à contribution en entreprise. Il faudrait couvrir des rôles, avec un degré de responsabilité plus important qu’au sein des groupes par exemple.

 

Les missions du community manager que vous apprendrez en formation

La principale de ses missions consiste à animer une communauté et créer de l’engagement avec celle-ci. Ce rôle vise généralement à rapprocher la marque du consommateur.

La communauté devient ainsi un lieu de rencontre et d’échange, avec les internautes qui adhèrent à la marque que le community manager représente.

Il la fera vivre en partageant et en diffusant du contenu et en créant de l’interactivité au travers de différentes actions et moyens mis à sa disposition.

Le community manager peut dans certains cas être amené à travailler sur la stratégie de communication, qu’il déploiera ensuite sur les réseaux sociaux.

Ce rôle n’est pas systématique, car là où des services communication, marketing et éventuellement digital existent, il n’aura pas à travailler dessus.

Tout dépend de la latitude qu’il possède au sein de sa structure. Si le CM travaille au sein d’une PME ou d’une startup, il pourra être amené à jouer le rôle d’un social media manager avec plus de latitude et notamment le travail sur la stratégie.

Une de ses principales missions consiste également à modérer chaque commentaire négatif qu’il pourrait recevoir au sein d’un support, il devra veiller à ce que sa charte soit respectée pour éviter toute déviation.

 

Remarque :

Il est à noter qu’un community manager pourra s’épanouir davantage au sein de petites structures qu’auprès de grands groupes où il aura une latitude assez restreinte.

Même constat chez certaines agences de renom où le community manager sera un simple relayeur de contenu, sans même en produire.

Attention à bien faire une distinction entre rechercher à acquérir de l’expérience, ou avoir une marque ou une agence de renom à coller sur son CV.

Le piège de travailler dans une belle agence pourrait en frustrer plus d’un ou plus d’une chez les community managers !

 

Ça ne veut cependant pas dire que le travail n’y sera pas intéressant, mais qu’il sera sans doute minimaliste face à un panel de compétences larges, et acquis durement au travers d’une formation avec de la pratique.

 

Les compétences à acquérir pour devenir community manager

Le métier de CM est relativement large et disparate en terme de compétences qui lui sont associées. On note également de ce fait, des missions et des rôles très différents selon les structures dans lesquelles il évoluera.

Si les compétences restent toujours les mêmes, il serait intéressant de viser des spécialités car le community manager en 2018 ou 2019 pourra difficilement exceller sur tous les points.

Voyons un peu la liste des compétences (non exhaustives) :

  • Animateur et gestionnaire des communautés : C’est normalement sa vocation première
  • Maitrise des réseaux sociaux
  • Bon communiquant
  • Bon rédacteur (pas toujours le cas)
  • Fédérateur d’internautes
  • Recherche d’engagement
  • Producteur de contenu
  • Modérateur
  • Stratège (selon la structure dans laquelle il évoluera)
  • Maitrise des outils de partage, de veille, de curation, de métriques…
  • Notions de graphisme / Design
  • Bonne prise en main du CMS Wordpress…
  • Bilingue anglais / français (pas indispensable mais fortement recommandé)

En sus on note de plus en plus la création de contenu et la rédaction optimisée en SEO.

Tous les community managers n’ont pas une plume à mettre en avant, ni même des connaissances en SEO.

 

Si c’est le cas il faut peut-être ramené cette dimension en dissociant community manager et content manager.

 

La journée du community manager

Les journées du community manager en 2017 ne se ressembleront toujours pas que ce soit d’un CM à un autre, ou concernant son propre agenda.

Cependant ses journées commencent généralement par la veille et ce qui se passe sur son secteur d’activité. Ce que les autres ont pu dire de nous ou l’actualité chaude de son secteur.

Pour avoir une vision large et complète, je vous recommande de lire ce post ci-dessous qui vous donnera plus d’éléments sur le sujet :

La journée d’un community manager : à quoi ressemble-t-elle ?

 

Le salaire du community manager en 2017 – Évoluera-t-il en 2018 ?

Toute la profession espère une meilleure reconnaissance du métier, s’accompagnant d’une revalorisation salariale si c’était possible. Qu’en est-il du salaire du community manager en 2017 ?

Le salaire du community manager en 2017 n’évoluera pas vraiment dans la réalité, or annoncer des salaires moyens surréalistes et jamais pratiqués n’aidera pas les futurs community managers à se positionner sur un marché encore difficile à percer.

Les salaires réels se situent dans une fourchette large entre 20 et 35K€ pour les plus généreux. 35K€ étant un niveau de salaire approximatif, vu au sein de l’association Greenpeace avec de nombreux avantages à la clé.

Dans les fourchettes hautes on visera des postes au sein de groupes voir de grandes agences, mais avec parfois moins de latitude sur les missions à couvrir.

Le salaire du community manager en 2017

Selon le cabinet Robert Half, le salaire du community manager est plus élevé avec des variations entre 30 et 45k€ en 2016 et selon le nombre d’années d’expérience (0 à 3 ans et 3 à 5 ans).

L’évolution entre 2015 et 2016 varie quant à elle de 0.7 à 2.8%, ce qui laisse entrevoir une sensible croissance en 2017 également.

Il est sans doute préférable de viser une évolution vers des postes de social media manager, responsable digital voir chef de projet dans le digital pour espérer une évolution significative du salaire.

Enfin pour ce qui est des community managers indépendants (freelances) les tarifs jours sont eux aussi très variable et ne reflètent pas une réalité vu les nombreux cas rencontrés.

Allant du CM qui travaille à domicile à celui qui travaille dans un bureau privé ou en espace de coworking. Certains vivent encore chez leur parents quand d’autres supportent un loyer, voir l’achat d’un bien immobilier.

Tous ces éléments se répercutent ainsi sur le tarif/jour. Pour savoir comment et combien facturer doit facturer le community manager, il est indispensable de se faire un petit bilan de ses dépenses et monter un business plan.

Formation Community Management

Les tarifs varient en moyenne de 200 à 450€/jour mais encore une fois, cela dépend de nombreux paramètres.

Salaire community manager en 2017

Source étude : Robert Half

 

Les évolutions possibles après une formation community manager

Les évolutions après une formation community manager évoluent avec le temps, car ils acquièrent de la maturité et de l’expérience depuis que le poste existe.

On peut noter le social media manager qui est un rôle qui aura des responsabilités managériales et autour de la stratégie.

Les évolutions du community manager en 2017

Les salaires sont par ailleurs plus intéressants mais c’est un poste qui n’est pas encore pleinement ancré dans les entreprises, sinon au sein des groupes.

On peut également souligner des postes comme consultant interne ou encore chef de projet.

Le fait d’avoir un éventail relativement large en terme de compétences, permet au CM d’avoir une vision globale sur les projets, et de connaitre les niveaux de faisabilité et de planning à attribuer aux tâches.

En visant plus haut, il y a le responsable digital qui pourrait être un rôle à prendre pour les CM de la première heure.

Le CM devra maitriser toutes les facettes du poste et avoir une vision globale en communication / marketing avec des notions managériales fortes.

 

Se former pour devenir community manager en 2018/2019

Ce n’est pas en 2018 ni 2019 que le community manager disparaîtra comme beaucoup l’ont annoncé !

Par contre on peut noter de plus en plus de rôles à la découpe et qui sont initialement des compétences rangées dans le métier du CM.

Le content manager ou rédacteur, producteur de contenu est aussi un rôle qui est parfois attribué au CM.

La gestion des services SAV évolue et des rôles plus spécifiques en e-commerce apparaissent, avec un CM qui devient peu à peu commercial digital dans les entreprises B2B.

Ce n’est pas une majorité mais on y arrive dans la mesure où c’est un univers qui est sensible à la génération de leads et à leur conversion.

Au milieu on note une forte croissance des terminaux mobiles, ce qui implique pour de nombreux acteurs, le travail sur des interfaces adaptées et sur des contenus plus percutants et surtout plus courts. On parle ici de snacking content.

Si le salaire n’évolue pas grandement, on pourra penser à viser des compétences spécifiques pour donner du poids à son profil.

Une montée en compétence sur le SEO, la rédaction ou la stratégie peuvent jouer en votre faveur sur certains postes.

En clair il faut savoir anticiper et continuellement  s’informer dans un monde qui évolue sans cesse, et qui est encore en pleine mutation au niveau du digital !


crédit photo à la une : iStock by Getty Images

Note générale de nos lecteurs
Votre Note
[Total: 168 Average: 5]

Laurent Bour

Fondateur du Journal du Community Manager, je suis passionné par l'univers social media et particulièrement par les nouveaux leviers marketing. J'arpente le net depuis ses débuts et les médias sociaux depuis 2005... J'ai assuré mes débuts en informatique sur un Oric Atmos, et j'ai été un vrai fan de l'Amiga... qui dit mieux ?

Articles similaires

Fermer
LA NEWSLETTER DU JCM

Abonne-toi à notre superbe newsletter qui est faite avec une dose de créativité et beaucoup d'amour.

Ton E-mail:
Ton Prénom
Promis ! Nous ne céderons même pas devant le Pentagone pour filer tes données. Elles resteront notre propriété.
x

Send this to a friend

Hello,
Je pense que cet article pourrait t'intéresser : Formation community manager en 2018/2019 : Apprendre le métier de CM! This is the link: https://www.journalducm.com/formation-community-manager-2018/