Community Manager

Formation community manager : comment se préparer ?

Suivre une formation community manager n'est pas de tout repos ! Il faut s'y préparer mais également considérer tous les sacrifices et la pression que ça peut représenter. En savoir plus :

 

Le community management est un univers très chronophage et néanmoins très en vogue depuis de nombreuses années. Pour apprendre le métier, rien de tel que de suivre une formation community manager, mais savez-vous ce que ça représente en investissement et sacrifices ?

Faisons le point sur le sujet !

 

Suivre une formation community manager : Les questions à se poser !

On me pose régulièrement des questions sur les formations pour devenir community manager :

  • Quelles sont les meilleures écoles / centres ?
  • Quelles sont les écoles à recommander ?
  • Quelles sont les écoles qui proposent du contenu pertinent répondant aux attentes du marché ?
  • Faut-il choisir un cursus long ou court ?
  • Est-ce qu’une formation community manager diplômante est meilleure et/ou indispensable ?
  • Quel est le niveau des formateurs ? etc.

D’autres visent également les cursus qui délivrent un diplôme, mais ça n’a plus grand intérêt dans les sphères du digital. Les recruteurs s’informent de plus en plus, suivent vos contenus, votre présence en ligne et font passer des tests de connaissance via des quiz. On peut ainsi rapidement voir qui a le niveau sans se référer à un diplôme qui sera rarement demandé.

Suivre une formation community manager

Les questions occultées ! 

Il est cependant rare d’avoir des questions portant sur l’investissement demandé pour suivre une formation CM ainsi sur que sur les sacrifices que ça représente. La majorité pensent y être préparé, dés lors qu’il y a une passion ou une appétence avérée pour les réseaux sociaux. Pourtant à chaque formation, on constate les mêmes choses ; plaintes, problèmes d’assimilation, fatigue, nervosité, surcroit de travail où se mêlent recherche de stage, livrables et projet à réaliser.

Malheureusement les responsables de formation n’en font pas cas, par crainte de faire peur aux apprenants, mais au final, ça plombe l’ambiance, ça créé des écarts considérables entre les élèves, des tensions etc. Et pour tout ça très peu d’encadrement, voir aucun ! C’est généralement les formateurs qui assurent le tampon entre les élèves et les responsables des centres.

Quelle est la meilleure école ?

Elle le serait peut-être pour moi mais pas pour vous ! De plus l’idée n’est pas de dénigrer telle ou telle école au dépend ou au profit d’une autre.

La meilleure école sera sans aucun doute celle qui vous consacrera du temps pour répondre à vos questions, celle qui vous accueillera et vous proposera une vraie présentation du centre, des appuis et le programme qui vous attendra au long du cursus.

Une école qui ne vous laissera pas livré à vous-même si vous rencontrez des obstacles ou des problèmes sur certains cours. Mais en amont de tout ça, il faut être sincère et honnête !

Le bon déroulement d’une formation est une question de casting, où les apprenants doivent avoir le niveau et être capables de suivre un programme dans le respect de chacun.

Il ne s’agit pas de faire du remplissage pour rentabiliser une formation, où se mêleront des niveaux très disparate.

Malheureusement ! trop de centres de formation font du remplissable et ne s’occupent plus des élèves CM ensuite. Les responsables disparaissent et laissent souvent les problèmes entre les mains des formateurs. A ce stade c’est souvent trop tard car des clans se forment, certains(e)s sont en retrait n’ayant pas le niveau, quand d’autres vont pousser pour avancer.

Détectez ces écoles, posez des questions et évitez dans un premier temps de recueillir des infos auprès du centre. La seule chose qu’il cherchera à faire sera de vous vendre sa formation, même si vous n’avez pas le niveau. A ce stade, il faut un vrai test en amont pour créer un groupe homogène ayant le niveau. Un des centres le respectant est l’IFOCOP, et certainement beaucoup d’autres.

 

Une école à recommander ? 

J’ai suivi ma formation CM à l’IFOCOP et je forme (et ai formé) auprès de différentes écoles sur des matières autour du community management.

Je recommande donc l’IFOCOP, qui sait créer un groupe en capacité de suivre une formation, même s’il y a toujours des personnes qui décrochent.

formation CM à l'IFOCOP

C’est une formation longue, difficile, éprouvante et qui demande de nombreux sacrifices. D’où l’intérêt de savoir qui est en capacité de la suivre. Toutes les formations en cursus longs seront ainsi. Je ne suis pas formateur au sein de cette école, n’y voyez dons pas un intérêt quelconque à la soulever.

Le casting est souvent ce qui fait le succès d’un film ou à contrario ; il le sauve. En s’intéressant aux élèves plus qu’à faire du remplissage, on pose une fondation solide avec des personnes qui s’entraideront et surtout ayant le niveau pour suivre. Ne pas se sentir capable à titre personnel en cours de formation, est un autre problème que nous verrons plus bas.

Je recommande également les formations courtes, notamment celles du CFPJ qui est un centre où je forme. Elles ne sont pas éprouvantes et ne demandent pas de réelles sacrifices. Elles répondent généralement à des besoins précis ou ponctuels, comme la connaissance à acquérir sur l’univers du community management.

Cursus long ou court ?

Les cursus longs offrent une réelle visibilité sur le métier de community manager sous ses différents aspects. Il faudra néanmoins pratiquer à l’issue de la formation pour ne pas perdre le fil, et acquérir de l’expérience. Pour les formations community manager longues proposant un stage en entreprise, c’est l’idéal !

Vous combinerez ainsi l’apprentissage avec la pratique, avec une perspective éventuelle d’embauche. C’est néanmoins sur ces cursus qu’il faut s’accrocher.

Cursus long ou court ?

Les cursus courts couvrent quant à eux des besoins spécifiques, et sont souvent destinés à des professionnels en poste, en vue d’acquérir des connaissances. On ne devient pas community manager sur des formations de 2 à 10 jours. On peut monter en compétences, saisir les bases du métier mais il faudra passer à la pratique pour en tirer un réel bénéfice.

 

Certain(e)s suivent plusieurs modules courts à leur rythme, pour finalement avoir un bagage complet. Si ça demande plus de temps, ça permet de mieux gérer son planning et d’éviter les sacrifices comme le stress que ça peut engendrer. D’autant si on est en poste, sauf dérogation ou souhait de l’employeur.

Pour apprendre réellement le métier de CM et être rapidement opérationnel, il faudra plutôt s’orienter sur une formation longue et non courte.

 

Comment se préparer à suivre une formation community manager ?

Se préparer à suivre une formation community manager est important si on souhaite tenir le rythme imposé et décrocher un éventuel diplôme, plus perçu comme une récompense. Il faut prévoir de 6 à 10 mois entre la partie théorique et pratique par le bais du stage, c’est donc souvent réservé aux personnes en reconversion.

L’investissement, la pression et les sacrifices

Pour rentrer dans le vif, il faut savoir que suivre une formation CM n’est pas si simple que ça en a l’air, car ça demande beaucoup de sacrifices et de temps. On subit de la pression et le temps à investir pour réussir est indispensable, surtout en ce qui concerne les livrables.

Ne remettez jamais à plus tard votre travail ! C’est un adage plus que vrai durant une formation longue pour devenir community manager. 

Les sacrifices et l’investissement

Les sacrifices sont premièrement à considérer au niveau d’un couple, car vous serez peu disponible face au travail à fournir. Ensuite il y a la partie loisir et les habitudes d’avant formation ! Il faudra aussi faire sans. La masse de travail à fournir et les incertitudes qui naitront, entraineront stress et nervosité dans bien des cas.

Il vous faudra donc être disponible et dévoué à votre formation community manager. C’est ici l’investissement en temps, à fournir.

Comment se préparer à suivre une formation community manager ?

Sachez qu’une période longue et surtout dense, ne permet pas de tout saisir du métier au fil de la formation. Il faut le savoir, même si ça peut ne pas toucher tout le monde. Cependant c’est tout-à-fait normal ! Vous aurez des moments de flottement et des remises en questions : suis-je fait(e) pour ça ? je ne comprends rien ? je n’y arrive pas ! etc. seront peut-être légion. Mais vous ne serez pas seul(e), car c’est un sentiment que l’on ne partage pas facilement.

Rassurez-vous ! sur un cursus long, on n’a pas le temps de voir venir les matières et de les assimiler du jour au lendemain. La digestion se fera après la formation. C’est une certitude et une habitude qui sont vécues depuis des années.

Les plus gros sacrifices seront donc le temps à consacrer pleinement à votre formation et ce que ça peut engendrer du point de vue vie privée. Si vous êtes en couple et qui plus est avec des enfants, parlez-en avant à votre conjoint(e) et posez les cadres pour éviter toute tension. On le sait et on peut parfois le percevoir en tant que formateur !

La pression

Il y a plusieurs moments de pression durant une formation, et ce sont généralement sur les points à ne pas négliger dés le départ. Il s’agit de la recherche de stage et la rédaction de son mémoire et/ou projet, pour lesquelles il ne faudra pas attendre la dernière minute (mais malheureusement c’est souvent le cas).

Le mémoire est l’un des points éliminatoires s’il n’est pas considéré, et le stage source de pression et de stress à mesure que la date d’échéance approche et que rien ne semble se débloquer. Souvent il est trouvé à la limite, mais après un vrai travail de recherche qui doit être fait dés le départ.

La recherche de stage demande tout de même un encadrement, car il y a souvent le problème de la légitimité au moment où on l’assure. La majorité ne savent pas se vendre et c’est normal, vu que rien n’a encore été appris. Il faut donc miser sur l’après et non le pendant.

Là il faudra avoir une école ou un centre de formation qui propose au sein de son programme, un module de recherche et d’accompagnement pour le stage à effectuer entreprise, c’est INDISPENSABLE !

Encadrement formation community manager

Pour le mémoire il faudra rassembler toutes les informations au fil de la formation, et être très organisé dans la rédaction. Petit à petit et chaque jour, vous permettra de ne pas être pris de vitesse.

Se préparer à suivre une formation

Se préparer à suivre une formation community manager, c’est en parler avec votre conjoint(e), demander des conseils à des anciens élèves, et être motivé par la formation à suivre. Ce dernier point permet de faire naitre une volonté qui pourrait aider d’autres élèves, dans le cadre d’échanges.

D’où l’importance du casting, sinon ça peut tirer la formation vers le bas et la plomber dans certains cas. Imaginer toute une promo qui perd toute motivation et qui commence à être en proie au stress !

Planifiez votre temps comme vous le pouvez en créant des créneaux de recherche pour votre stage et pour votre mémoire au niveau des informations à collecter.

Intégrez le fait que vous serez peut-être perdu(e) à un moment ou un autre, avec le sentiment de ne pas tout comprendre et même à se demander si vous êtes seul(e) dans ce cas. Le meilleur conseil que je peux vous donner, parlez-en et croyez-moi que c’est normal. On ne peut pas tout assimiler avec toutes les journées qui s’enchainent rapidement.

_________

Enfin tout ça n’est pas insurmontable et aucune raison de prendre peur ! Quelqu’un de préparé et d’organisé, ça passe crème comme dirait l’autre ! Il faut juste ne pas se laisser surprendre par le temps et les échéances, car même si la formation est longue, ça passe quand même très vite. Impliquez aussi votre conjoint(e) car il ou elle sera aussi concerné(e).

4.5/5 - (8 votes)

Laurent Bour

Fondateur du Journal du Community Manager et vrai Geek ! je suis passionné par l'univers social media et particulièrement par les nouveaux leviers marketing. J'arpente Internet et les médias sociaux depuis leurs débuts. J'ai assuré mes débuts en informatique sur un Oric Atmos, et j'ai été un vrai fan de l'Amiga. Expert ! Je ne le suis pas. Je continue d'apprendre.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page