FAQ Community Manager

FAQ CM : Quel est le tarif d’un community manager freelance ?

Le tarif d'un community manager freelance diffère parfois considérablement d'un profil à un profil ! Découvrez quel est le tarif du CM freelance selon plusieurs critères qui sont à considérer :

De nombreuses entreprises se posent la question de savoir ce que coûte un community manager freelance, lorsqu’elles doivent faire appel à lui. Entre les tarifs que l’on aperçoit les plateformes et ceux qui œuvrent par le biais du bouche à oreille, on trouve des écarts considérables.

De ce constat naissent de nouvelles interrogations pour les entreprises :

  • Comment un community manager indépendant peut-il vivre en facturant 200€/jour ?
  • Un community manager freelance à 200€/jour peut-il être aussi efficace que celui à 800€/jour ?
  • Comment détecter les bons profils de community manager freelance ?
  • Doit-on prévoir une période d’essai pour tester le community manager freelance ?

Beaucoup de questions se posent au travers de cette jungle de tarifs et il devient difficile de s’y retrouver. Dans la FAQ CM du jour nous allons vous donner quelques pistes pour trouver un bon community manager avec un tarif juste.

Le tarif d’un community manager freelance doit aussi refléter son sérieux et sa capacité à pérenniser son rôle. La création d’un tarif est une vraie réflexion à avoir.

Il s’agira dés lors d’évaluer le tarif d’un community manager freelance selon plusieurs critères.

 

Le tarif du community manager freelance : comment l’évaluer ?

Comme vous le savez sans doute le tarif d’un community manager freelance ne sera pas le même en fonction de plusieurs critères qu’il faudra intégrer. Ce n’est pas donc pas le tarif qu’il faut regarder mais tout ce qui pourra influer dessus :

  • L’expérience du community manager freelance,
  • La connaissance et/ou maitrise de votre secteur,
  • La nature de la mission,
  • La durée de la mission,
  • Les objectifs à atteindre,
  • Les besoins en ressources,
  • Les déplacements à effectuer, etc.

Le tarif d’un community manager freelance ne devrait jamais être un frein si l’expérience, le savoir-faire, la mise en confiance et les capacités à mener une mission à bien et à son terme sont avérés.

Le tarif doit refléter la capacité à atteindre un objectif en évaluant ce qu’il rapportera derrière. 

L’expérience du community manager indépendant

L’expérience d’un community manager est sans doute l’un des points les plus importants selon la mission à travailler. On peut difficilement confier une mission qui demande un savoir-faire et des compétences solides à un jeune community manager fraichement sortie de formation. Les jeunes profils sont souvent ceux qui facturent à des tarifs trop bas pour vivre de cette activité.

L'expérience du community manager freelance

Cela démontre un certain manque de maturité et parfois un manque de confiance en soi. De plus si pas ou peu d’expériences sont à faire valoir, il n’est pas utile de poursuivre ses recherches auprès de jeunes profils. Encore une fois, cela dépendra de la misions à confier.

Une expérience solide ne sera pas qu’une question de community management mais aussi d’un background qui pourrait être un réel atout dans le cadre d’une mission. Il conviendra de demander quelques références positives et éventuellement un ou des échecs pour voir si le community manager en a tiré des avantages.

Que peut refléter une facturation trop basse chez un CM freelance ?

On peut aussi soulever certains profils qui peuvent se permettre de facturer des TJM très bas parce qu’ils vivent chez leurs parents. Là encore j’estime qu’il peut y avoir une dévalorisation et un certain manque de confiance, où il est simplement question de proposer le meilleur tarif pour avoir une mission. Ce n’est malheureusement pas le bon raisonnement à avoir pour valoriser son rôle.

On ne cherche pas à avoir une mission à n’importe quel prix, mais en sachant défendre ce que l’on vaut et en faisant état d’expériences réussies. Si la mission consiste à faire de simples relais sur les réseaux sociaux, un jeune profil qui facture un TJM bas, peut suffire amplement.

S’il faut établir une stratégie et analyser votre entreprise, il sera judicieux de trouver un profil expert en stratégie social media.

Un tarif trop bas annoncé par le community manager freelance peut provenir de ces différents points :

  • CM qui se lance,
  • CM qui est dans une situation précaire,
  • CM qui vit encore chez ses parents et qui a un appui financier,
  • CM qui ne sait pas établir de tarif,
  • CM qui manque de confiance,
  • CM minimaliste, etc.

Remarque : Un tarif (trop) bas ne veut pas dire être incompétent mais signifie qu’il faut savoir pourquoi dans certains cas, ou évaluer en fonction de la mission.

La nature de la mission

La nature de la mission fera appel à des compétences que tous les community managers freelances n’auront pas et qu’il faudra savoir détecter chez le profil à retenir. La connaissance ou la maitrise de votre univers sera un net avantage pour mener à bien la mission à confier au community manager freelance. Un tarif doit aussi refléter cette expertise et un savoir-faire.

Cette mission doit aussi renvoyer un niveau de confiance et des éléments qui démontreront la capacité du CM à la mener à bien. Le community manager devra sans doute poser des questions, évaluer les possibilités et peut-être faire une proposition adaptée qui sort de sa grille. Vous pourrez ainsi évaluer le profil et son sérieux.

La durée de la mission

La durée de la mission a aussi une incidence car un community manager saura étudier une tarification adaptée à la durée ; soit sous forme de forfait soit à la journée en revoyant son TJM. Les objectifs à atteindre seront aussi à évaluer car ils pourront avoir une incidence sur le tarif si la durée de la mission n’est pas adaptée par exemple. Il sera question de revoir la durée ou de consacrer plus de temps par jour si possible.

Les objectifs à atteindre dans le cadre de la mission

Les objectifs à atteindre sont aussi un moyen d’évaluer le sérieux et l’assurance que vous pourrez avoir dans le community manager. Il peut être réaliste et amorcer l’éventuelle impossibilité de les atteindre en un temps court. Prenez alors le temps de l’écouter car il peut avoir déjà vécu cette expérience et ça montrera qu’il maitrise son sujet.

Le cadre de la mission et les frais engagés

En fonction du cadre de la mission, de sa durée et de la nécessité de se rencontrer et dresser des reporting social media, cela aura de l’incidence sur le tarif. Faut-il laisser le community manager travailler depuis son domicile ou le faire venir dans vos locaux à hauteur de 1 ou 2 jours ou à temps plein. Des frais de déplacement, de temps à passer dans les transports et des frais de nourriture seront forcément intégrés au tarif.

On peut également évoqué les ressources indispensables pour la mission comme certains outils ou abonnements à des solutions en ligne. Tout ceci peut avoir une incidence sur le tarif dans la mesure où les outils du community manager peuvent être très nombreux.

le cadre de la mission et les frais engages par le community manager freelance

____________________

Voici les pistes à analyser pour évaluer le tarif d’un community manager freelance. Reflète-t-il un réel savoir-faire, des compétences avérées, des expériences similaires chez des concurrents, une vraie connaissance du milieu de l’entreprise, etc. Considérez aussi la possibilité d’établir un tarif adapté en fonction de la durée de la mission.

Le cout d’un community manager freelance peut ainsi varier de 450€/jour à plus de 1000€/jour sur des missions exigeantes ou spécifiques.

 

Quels sont les détails personnels influant sur le tarif du CM freelance ?

En dernier lieu, il y a également des points importants et propres au community manager freelance qui auront un impact sur le tarif. Il sera difficile de les entrevoir, à moins d’en discuter pour comprendre un éventuel tarif élevé si le profil vous semble parfait.

  • Le CM freelance est-il propriétaire avec un crédit immobilier à charge ?
  • Le CM freelance est-il locataire dans un quartier ou le loyer est élevé ?
  • Le CM freelance a-t-il des crédits à la consommation ?
  • Le CM freelance a-t-il à charge une voiture et des frais inhérents ?
  • Le CM freelance a-t-il des charges personnelles élevées ?
  • Le CM freelance doit-il subvenir à une famille ?
  • Le CM freelance est-il influent et reconnu dans son domaine ?
  • Le CM freelance est-il très fortement sollicité ? etc.

On peut imaginer un ensemble de frais personnels qui peuvent fortement impacter son tarif dans la limite du raisonnable, mais il également les considérer. Dans certains cas cela peut aussi être le reflet d’une très forte motivation où le community manager freelance doit donner le meilleur de soi.

Laurent Bour

Fondateur du Journal du Community Manager et vrai Geek ! je suis passionné par l'univers social media et particulièrement par les nouveaux leviers marketing. J'arpente Internet et les médias sociaux depuis leurs débuts. J'ai assuré mes débuts en informatique sur un Oric Atmos, et j'ai été un vrai fan de l'Amiga. Expert ! Je ne le suis pas. Je continue d'apprendre.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.

Bouton retour en haut de la page
Index