Blogging

Peut-on encore devenir blogueur ou blogueur influenceur en 2019 ?

La grande question quand tout devient difficile en matière de visibilité et où la concurrence semble se durcir. Mais qu'en est-il en réalité ?

Peut-on encore devenir blogueur ou même blogueur influenceur en 2019 avec la concurrence, les positionnements sur Google de plus en plus difficile à acquérir, le travail que cela demande… et surtout est-ce qu’il est possible d’en vivre ? A ce stade on parlera du travail du blogueur professionnel.

Nombre de questions qui se rapportent à une année qui marque le durcissement dans certains secteurs, avec la portée sur les réseaux sociaux qui est sans cesse revisitée. Le blog pourrait être la voie à suivre pour se démarquer et tenter de percer dans le monde de l’influence, mais est-ce à la portée de tous ?

 

Tentons de répondre à ces questions qui se posent pendant les formations ou les commentaires rencontrés sur les contenus traitant du sujet.

En posant ces questions une à une nous apporterons une réponse claire à chacune d’entre elle sans amoindrir la réalité et en mettant l’accent sur la volonté et la motivation des personnes soucieuses de percer dans le blogging… c’est parti !

 

1. Pourra-t-on encore créer un blog sans difficultés en 2019 ?

Oui dans la mesure ou rien ne pourrait vous en empêcher. Il s’agit juste de connaitre les différents freins, les contraintes et en somme le travail que cela représente à l’approche de 2019, pour créer un blog.

Formation Community Management

Les freins sont certes de plus en plus nombreux et pour les contrer il faut des compétences. Les acquérir signifie avoir du temps, des moyens et une bonne dose de motivation qui doit rester le moteur principal pour mener à bien votre projet.

Peut-on créer encore un blog en 2019 ?

 

Créer un blog c’est une aventure, un vrai travail engageant et qui peut à terme se monétiser, mais il ne faut pas y penser dés le départ. Faites bien votre travail, soyez persévérant et laissez le temps faire les choses.

Si vous répondez à un besoin, si vous avez du style et un élément différenciant, ça peut suffire à sortir du lot. Au delà la fréquence de rédaction ou la densité de vos articles peuvent avoir leur importance… surtout pour Google. Ceci étant ce n’est pas tout, il y a de nombreux points à considérer.

Ainsi pour se lancer il faut commencer par tout lister :

  • La motivation est-elle là ?
  • Quel sujet ?
  • Quelle ligne éditoriale ?
  • Quel est le niveau de concurrence ?
  • Quel nom(s) de domaine’s) ?
  • Quel hébergeur ?
  • Quel type de serveur ?
  • Quel template de site / blog ?
  • Qui le réalise ?
  • Quel temps à y consacrer ?
  • Qui rédige, corrige, met en forme… ?
  • Quel fréquence de rédaction ?
  • Que dois-je apprendre ?
  • Comment trouver l’inspiration et maintenir un rythme ?
  • Suis-je prêt(e) à démarrer l’aventure ?

En répondant déjà à ces quelques questions, ça dressera le portrait en terme de faisabilité. Il n’est pas question de se mettre des batons dans les roues, mais de jauger la faisabilité et de voir si la motivation est solide.

Ensuite c’est la persévérance qui prendre le relais pour venir à bout des positions à prendre, de la visibilité à gagner ainsi que du trafic à acquérir.

 

2. Comment se démarquer aujourd’hui dans le blogging ?

Pour se démarquer dans le blogging aujourd’hui, il est nécessaire de faire la différence en matière de contenu, de style ou encore de créativité. Ça peut tenir à peu de choses comme la pertinence, un angle différent selon la ligne éditoriale empruntée, la taille des articles, la vidéo à développer etc…

Le but étant de rechercher de la visibilité au milieu d’une infobésité grandissante.

Devenir blogueur ou blogueur influenceur en 2019 : Visibilité

Sans ces éléments ou l’un d’entre eux, vous serez un autre blog sur un sujet assurément abordé (ou pas dans le cadre d’une micro-niche).

On ne considère pas l’existence de blogs similaires au vôtre immédiatement comme un frein, dans la mesure où internet est au minimum un terrain national. Il y a donc de la place pour tout le monde. Ce n’est pas comme ouvrir une boulangerie dans son quartier quand il y en a déjà 5 ! Il faut à ce titre un ou plusieurs éléments qui vous différencieront de vos concurrents.

L’idée est de considérer premièrement ces points :

  • Combien de blogs existent sur votre sujet ?
  • Combien parmi eux sont actifs ?
  • Combien parmi eux trustent les premières places Google ?

Analyser ensuite les contenus des sites recensés et voyez comment vous pourriez vous positionner et vous démarquer.

Votre personnalité est aussi un élément à considérer si vous avez du caractère et un langage franc ! Vous pourriez en user au sein de vos contenus pour chercher un angle qui met l’accent sur vous. Un moyen de travailler votre personal branding et votre e-reputation en parallèle.

 

3. Quelles compétences seront nécessaires pour devenir blogueur en 2019 ?

C’est une question souvent posée lors de mes formations. Quelles compétences doit-on acquérir pour devenir blogueur et bien faire les choses aujourd’hui ? En dehors d’apprendre à créer et à gérer un blog, qui est un des sujets de formation que j’anime, il est nécessaire de savoir rédiger et avoir des bases en SEO.

Devenir blogueur ou blogueur influenceur en 2019 : L'importance du SEO

Quand votre blog est créé, mis en ligne etc… il restera au pire la gestion des mises à jour et sa maintenance. L’étape qui arrive ensuite est le contenu et donc sa création. Que ce soit des articles à rédiger, des vidéos à produire, des podcasts à enregistrer ou encore des photos à prendre.

Connaitre les fondamentaux de la rédaction web et les fondamentaux du SEO sont pour moi les 2 premières compétences à acquérir. Ceci afin de faire la différence parmi un nombre incalculable de blogueurs qui négligent ces aspects. Rien qu’avec ça, la différence sera notable et les résultats arriveront avec le temps.

Cependant il est aussi nécessaire d’être encadré, soit au travers d’une formation soit par un expert indépendant ou via des contenus suffisamment explicites pour apprendre seul. Je préfère de loin la formation qui sera amenée par des experts sur le sujet car en SEO et en rédaction web vous en aurez pas mal. Préférez en présentiel afin de poser les questions nécessaires et d’être ainsi plus rassuré.

Pour l’écriture web, ça va de pair car le SEO passe par là inévitablement. La rédaction web brasse plus large comme la mise en forme des contenus, leur densité, leur optimisation et les notions de sémantique et de champ lexical.

Devenir blogueur ou blogueur influenceur en 2019 : Quelles compétences ?

Vous pourrez toujours compléter par la lecture de livres référents et de formations en ligne pour ne pas perdre la main. Un blogueur ou une blogueuse reste actif ou active en permanence.

Il existe bien évidemment d’autres compétences mais celles-ci feront la différence. Savoir mettre ses mains dans le code n’est pas indispensable pour devenir blogueur. Créer un blog en amont peut toujours être un projet sous-traité par un freelance qui ne prendra pas trop cher.

Si certains points sont manquants selon vos besoins, n’hésitez pas à poser vos questions en commentaires.

 

4. Peut-on encore vivre de son blog ou gagner en influence ?

Même si ça devient compliqué c’est toujours possible et puis rien ne prouve que le blog ne va pas rebondir d’un coup quand on voit l’engouement pour les réseaux sociaux. Ces derniers n’assurent pas de positionnements pérennes aux entreprises, là où un blog peut faire la différence en SEO.

De ce fait il est encore largement possible de gagner confortablement de l’argent avec un blog mais prévoyez de 1 à 2 ans avant d’avoir des retours intéressants. A moins d’avoir l’idée du siècle et pour ne pas sur-vendre la promesse, il faut attendre et laisser le temps vous conduire.

Idem pour l’influence, elle se gagne à force de bien faire les choses et au travers de la persévérance. N’abandonnez pas et visez plutôt sur le moyen / long terme vos retours. L’indépendance n’a pas de prix mais c’est de sa personne qu’il faudra payer pour devenir blogueur.

Ne lorgnez pas du côté des formules magiques pleines de promesses qui allégeront davantage votre portefeuille. Monter un blog en 5 minutes et gagner 3000€ dés le 1er mois c’est du vent ! Les 3000 € seront en réalité gagnés par celui qui vous vendra sa formule creuse et dénuée de conseils avisés.

Misez sur le temps et votre motivation / persévérance ! Ce seront vos vrais amis et vos alliés dans le blogging. N’écoutez pas non plus les sirènes du découragement… en vous et autour de vous. Prenez conseil auprès de blogueurs installés même des nouveaux qui ont passé le cap des 1 ou 2 ans. Échangez, partagez et prenez sans cesse votre dose de motivation auprès de ceux qui réussissent. Ceux qui échouent vous tireront vers le bas, les autres vous feront progresser.

Faites-vous plaisir avant tout et ne cherchez pas la fortune ou la gloire qui risqueront de vous faire baisser les bras. Quand le moment viendra, professionnalisez-vous pour entamer votre indépendance. Devenir blogueur c’est un vrai travail qui prend du temps !

 

5. Quel serveur utilisé pour son blog : mutualisé, dédié, VPS… ?

La question des serveurs est aussi une question d’hébergeur et de souplesse en matière d’updates. Certains hébergeurs vous proposent de passer de migrer d’un serveur à un autre sans problème, donc à ce titre vus pouvez démarrer par du mutualisé qui sera bien plus abordable. Par la suite un VPS (Virtual Personal Server) pourra suffire selon votre trafic.

Il faut comprendre qu’un serveur mutualisé est en quelque sorte un disque dur qui héberge voter blog au côté de plusieurs autres. Si un blog tire plus de bande passante, il peut indirectement pénalisé les autres.

Le serveur dédié répond à cette problématique et couvre des besoins à la carte en matière de trafic, de puissance et de stockage notamment. Les tarifs sont par contre plus élevés mais vous aurez votre propre serveur et la capacité à gérer plusieurs fonctionnalités intéressantes.

Devenir blogueur ou blogueur influenceur en 2019 : Quels serveurs ?

Assurez-vous d’une possible évolution d’un serveur mutualisé vers un serveur dédié auprès de votre hébergeur. Le moment venu vous ne serez pas en panique. Parmi les nombreux hébergeurs, OVH tire bien son épingle du jeu, avec un bon SAV et une offre complète et détaillée.

 

6. L’infobésité étant une réalité, est-ce un frein pour devenir blogueur ?

L’infobésité représente un frein pour toute personne produisant du contenu car il s’agit d’acquérir de la visibilité au milieu d’un trop-plein d’informations. Cependant par trop-plein d’informations, il faut sous-entendre l’ensemble des contenus parmi lesquels de nombreux articles ne sont pas optimisés.

De nombreuses entreprises ou blogueurs n’optimisent pas leur contenu et n’obtiennent pas de ce fait de positions intéressantes sur Google. Vous souhaitez devenir blogueur et immédiatement concurrencer les contenus du top 3 Google ? Oubliez ça tout de suite !

Ce sont généralement des sites légitimes avec un passif de quelques années qui y sont. Ils ont des positions sur des mots-clés génériques, parfois forts et les places sont donc très concurrentielles. Attendez à votre tour si vous convoitez ces positions.

Pour les blogueurs il est plutôt nécessaire de viser les expressions-clés au départ, surtout sur des secteurs où la concurrence est établie. L’infobésité est de plus en plus réelle à mesure que beaucoup de blogueurs produisent du contenu qui restera invisible pour ce qui est du trafic organique. Seul les réseaux sociaux pourraient contrebalancer ce manque de visibilité, si la ou les communautés de ces blogueurs sont conséquentes et actives.

Soulignons que les réseaux sociaux ne représentent et/ou ne devraient pas représenter plus de 15% de votre trafic. Il ne s’agit pas d’en dépendre là où Google est le roi en matière de « dictature ». Il est donc indispensable de privilégier le trafic organique et le trafic referral (référent)

 

En conclusion

Donc oui ! pas de contre-indications pour devenir blogueur et créer votre blog en 2019, si vous répondez à l’ensemble des points énoncés. Soyez motivé et apprenez les compétences requises pour faire la différence.

La suite c’est votre persévérance et votre style / créativité qui apporteront la touche finale. Si votre sujet est très concurrentiel ne soyez pas découragé, mais voyez combien parmi vos concurrents font bien les choses et vous verrez que ça les amoindrira considérablement.

Prêt à devenir blogueur ? : Préparez tout sur une feuille de route car c’est un vrai projet auquel l’élément temps est à rattacher dans des proportions non négligeable.

___

Dans un post à venir nous traiterons des différentes sources de trafic existantes pour un site internet et comment les exploiter pour les équilibrer.

 

Note générale de nos lecteurs
Votre Note
[Total: 29 Average: 4.6]

Laurent Bour

Fondateur du Journal du Community Manager, je suis passionné par l'univers social media et particulièrement par les nouveaux leviers marketing. J'arpente le net depuis ses débuts et les médias sociaux depuis 2005... J'ai assuré mes débuts en informatique sur un Oric Atmos, et j'ai été un vrai fan de l'Amiga... qui dit mieux ?

Articles similaires

Fermer
LA NEWSLETTER DU JCM

Abonne-toi à notre superbe newsletter qui est faite avec une dose de créativité et beaucoup d'amour.

Ton E-mail:
Ton Prénom
Promis ! Nous ne céderons même pas devant le Pentagone pour filer tes données. Elles resteront notre propriété.
x

Send this to a friend

Hello,
Je pense que cet article pourrait t'intéresser : Peut-on encore devenir blogueur ou blogueur influenceur en 2019 ?! This is the link: https://www.journalducm.com/devenir-blogueur-2019/