Community Manager

Les différents contenus à exploiter par le community manager

Les différents contenus à exploiter pour le community manager

crédit photo : iStock by Getty Images


En tant que community manager vous avez le choix entre produire du contenu et le relayer, ou simplement le relayer, si votre structure fait appel à un content manager ou un rédacteur web spécialisé pour le produire.

Si le community manager produit son propre contenu, il faut savoir qu’il en existe différentes formes afin de répondre à de nombreuses problématiques liées à votre audience.

Aussi les contraintes de contenu et/ou de rédaction ne s’arrêtent pas là, car il faut considérer également les devices utilisés par votre audience.

Les smartphones et les tablettes sont des supports de plus en plus utilisés par les internautes pour surfer sur le web, mais aussi pour réaliser des achats en ligne. 25% des commandes en ligne ont été effectuées depuis un terminal mobile en 2016, et une évolution de 64% par rapport à 2015 a été enregistrée.

Nous verrons que les utilisateurs ne consomment pas de la même manière le contenu lu sur mobile par rapport au desktop.

 

Que signifie le contenu pour le community manager ?

On pourrait déjà conclure sur cette vision universelle : « Content is King » mais il faut savoir qu’aujourd’hui le contenu revêt plusieurs formes et qu’il doit s’adapter à un ensemble de supports et de contraintes.

Les blogs, les réseaux sociaux, les forums, les messageries etc… sont des leviers au travers desquels vous allez devoir adapter votre contenu.

Ensuite le contenu devra également s’adresser à votre cible, votre audience. Une chaine YouTube vous contraindra par exemple à produire des vidéos, et selon votre audience à partager certaines thématiques.

Un compte Instagram quant à lui sera lié aux photos et/ou aux vidéos de format très court, et s’adressera à une audience ciblée en amont.

C’est au niveau de la ligne éditoriale que seront fixés les différents points et objectifs autour du contenu, selon les supports retenus. Chaque support peut ainsi signifier un type de contenu différent et il en est de même pour les cibles à atteindre.

 

Le référencement / SEO pour le community manager

Avant tout, sachez qu’un community manager n’est pas un expert en SEO.

Le SEO  c’est un vrai métier ! mais le CM devrait au minimum en connaitre les bases. Quand on produit du contenu pour un blog, il est nécessaire de réfléchir au positionnement souhaité sur les moteurs de recherche et notamment Google.

C’est-à-dire qu’il faudra penser à ce que le lecteur cherchera sur internet, pour que vous puissiez répondre à sa requête via le titre de votre article et son contenu.

SEO

C’est un exercice où il est question de savoir utiliser ses mots-clés, d’être pertinent sur le sujet traité, de bien juger la longueur de l’article et son optimisation pour obtenir un bon positionnement.

Ainsi le community manager devra connaitre les fondamentaux du SEO pour s’en sortir !

Ce levier permet bien entendu d’acquérir du trafic, de gagner en visibilité et d’accroître son lectorat. Par extension ça permet de gagner des fans et des abonnés sur ses différents comptes sociaux. C’est hélas un élément souvent délaissé dans les actions de recherche d’engagement.

Il faut savoir également que c’est un travail qui paie sur le moyen / long terme et qu’il permet outre d’engager, de maintenir un taux de rétention en gagnant de nouveaux abonnés.

 

Les différents contenus exploitables par le community manager

En matière de contenu on distinguera premièrement les types qui le compose, comme les éléments textuels, la vidéo, la photo et l’audio. On parlait il y a des années en arrière de contenu multimédia.

Les éléments de forme du contenu auront trait à sa longueur, sa mise en page, et les différents moyens facilitant sa lecture et son éventuel partage. C’est un point qui a son importance selon le support de lecture (device) qui sera privilégié.

Le community manager poutra ainsi alterner ainsi avec des articles longs et courts. Les contenus ou articles courts sont aussi appelés « micro-contenu » ou appartenant à la catégorie du snacking content. Nous verrons ce à quoi ça correspond plus bas.

Le fond du contenu est quant à lui ce qu’il renferme et la façon dont il est rédigé. C’est sur ce point qu’il est possible de varier ses contenus, en étant attentif à son audience.

Voyons à présent les différentes variantes de contenus qui peuvent être exploitées par le community manager :

 

  • Les visuels : images, photos, illustrations ou infographies seules.

Selon les réseaux sociaux utilisés par le community manager, les contenus visuels seront rapides à consommer mais avec un bel engagement à la clé s’ils sollicitent l’interaction. Un réseau social comme Instagram se prête très bien aux partages de photos, d’illustrations ou encore de visuels.

Le but étant d’être créatif et original. La fréquence de publication’ l’emploi des bons hashtages sur ce réseau sont indispensables pour construire une communauté pérenne et engagée.

Les infographies quant à elles sont plutôt partagées sur des réseaux sociaux comme Facebook, Twitter et Linkedin. Elles ont un gros avantage, elles sont très virales si elles sont représentatives en terme de chiffres notamment et si elles sont créatives.

Une belle infographie avec des chiffres sur des tendances actuelles, ou autour d’une thématique bien représentée sur les réseaux sociaux, gagnera en viralité.

Le community manager a tout intérêt à en créer de temps en temps si c’est envisageable, ou à partager des infographies existantes en apportant du contenu textuel pour la présenter… sans oublier de bien citer la source avec un lien.

L’image est un domaine où il faut également connaitre certains droits liés à son exploitation. Pour tout connaitre sur le droit à l’image, lisez cet article : Droit d’utilisation des images

Avantages : Créer de l’engagement et de la viralité grâce notamment aux infographies.

 

 

  • Les vidéos

Les vidéos rencontrent pas mal de succès sur les réseaux sociaux, et notamment sur Facebook qui souhaite prendre quelques longueurs d’avance sur YouTube. Si dernièrement des articles ont circulé sur l’engagement qui n’était pas forcément aussi élevé qu’on l’imaginait, il n’en reste pas moins que la vidéo est très virale si elle est pertinente et de courte durée.

Difficile d’imposer à un community manager de les intégrer dans sa stratégie, car ça demande de la créativité, du temps et quelques notions pour faire un montage professionnel. Néanmoins c’est un levier engageant et qui peut s’avérer très utile dans le cadre de tutoriels pour votre activité par exemple.

De nombreux CM utilisent la vidéo pour créer des guides d’utilisations de logiciels, d’outils… voir de créer une petite web-série sur l’univers social media comme le fait Emmanuel Chila avec ses vidéos sur la minute social media.

Avantages : Alterner les contenus en offrant une expérience visuelle plus profonde à vos lecteurs.

 

 

  • Les articles classiques

Les articles classiques sont généralement le cœur de votre contenu sur votre site. Le community manager traitera de multiples sujets tout en restant en rapport de sa ligne éditoriale. Les articles classiques font en moyenne de 700 à 1500 mots. Le nombre de mots n’est pas une valeur absolue car de nombreux articles peuvent faire moins ou légèrement plus. Ces articles devront être pertinents et travaillés pour votre référencement / SEO.

Pensez à assurer une veille de vos concurrents pour voir comment ils se positionnent sur votre thématique.

Il faudra aussi savoir alterner entre mots-clés et longue traine pour améliorer votre SEO. L’idée est de répondre aux attentes de vos lecteurs tout en améliorant son positionnement sur Google notamment.

Avantages : Améliorer votre positionnement, générer du trafic et fidéliser votre lectorat.

 

 

  • Les articles de fond

Les articles de fond sont le reflet d’un sujet traité de A à Z en fournissant de nombreux éléments comme des exemples, des chiffres et une vision apportée sous différents angles. Il n’est pas rare de rédiger ce type d’article au delà des 2500 à 3000 mots. Si l’article de fond nécessite d’être plus long, préférez le traiter sous forme de dossier en le découpant en 2 ou 3 articles.

Les articles de fond sont un autre moyens de se positionner sur son expertise, sans passer par un livre blanc qui nécessite un téléchargement via un formulaire ou pas.

Le community manager pourra facilement enrichir ces articles en insérant des liens, afin d’améliorer son maillage interne et gagner ainsi une meilleure indexation sur Google.

Avantages : Permettre d’exposer son expertise sur un sujet maitrisé, et gagner un lectorat à la recherche d’informations concrètes.

 

 

  • Le snacking content ou snacking media

Il s’agit de contenu court qu’on appelle aussi micro-contenu. Un contenu rédactionnel tournera autour de 350 à 450 mots maximum. Ce type de contenu s’adresse à une audience qui consomme rapidement l’info ou qui utilise régulièrement le smartphone comme support de lecture. Le terme snacking fait allusion à ce qu’on mange rapidement sur le pouce.

Un community manager pourrait être dédié à la création de contenu pour les smartphones par exemple, ou alterner régulièrement entre articles classiques et snacking pour élargir son audience.

Ce type de contenu se prête très bien aux updates ou nouvelles fonctionnalités implémentées sur un réseau social par exemple. En ce concentrant sur l’essentiel, le community manager a juste à frapper les points importants et dresser un petit topo des nouveautés.

Un lecteur sur smartphone pourra rapidement prendre connaissance de ce type de contenu sans se déconnecter en cours de lecture. Il faudra considérer que les lecteurs sur smartphone sont régulièrement usagers des transports en commun et que certains créneaux horaires de lecture seront à intégrer lors des diffusions.

Avantages : Permettre une lecture rapide de vos contenus pour ceux qui manquent de temps et qui souhaitent s’informer d’infos rapides. Il permet par ailleurs aux usagers des transports en commun, de prendre connaissance facilement de vos articles via leurs smartphones. Ils seront rapidement lus et plus facilement partagés sur les réseaux sociaux.

 

 

  • Les dossiers

Les dossiers sont très intéressants à aborder pour le community manager, ils permettent de se positionner sur une expertise et un sujet précis. Plus consistant qu’un article, le dossier peut se découper en plusieurs posts traitant de différents sujets sur une même thématique. Ils permettent d’engager son lectorat sur le nombre de posts que comptera votre dossier.

Pour se faire, il suffira de créer un petit menu en entête, avec des liens pointant vers les différents articles qui composeront votre dossier.

Avantages : Vous gagnerez ainsi en taux de rebond et en nombre de pages visitées

 

 

  • Les livres blancs

Le livre blanc est un contenu qui sert généralement à générer du lead. En échange d’un téléchargement, le lecteur laisse ses coordonnés de manière à assurer une prise de contact par la suite. En tant que contenu, le livre blanc relève d’une profonde expertise sur un sujet qui sera spécifique.

Il peut être diffusé librement sans nécessairement soumettre un formulaire, ce qui pourra générer un trafic supplémentaire intéressant. Pour le promouvoir, il sera recommandé de glisser un lien en fin de vos articles qui seront liés à sa thématique, mais également un encart en homepage si vous le souhaitez, d’autant plus si vous collectez une adresse mail.

Un livre blanc contient en moyenne 30/40 pages avec des exemples concrets, des chiffres et des illustrations pour en faciliter sa lecture. Ce n’est généralement pas le community manager qui s’en occupe mais ça peut arriver au sein des petites structures.

Avantages : Être positionné comme expert et vous permettre de collecter des adresses mails pour vote business.

 

Le brand content, content marketing… seront traités dans un article à part (à venir)

 

En conclusion

Encore une fois : « Content is King » et c’est grâce à lui que vous serez vu sur le web. Si vous avez en charge la rédaction de vos posts en tant que community manager, pensez à l’alterner, la mixer et à offrir de nouvelles expériences à votre audience en matière de contenu.

Les images peuvent apportées du fun, de la viralité, les vidéos des conseils, de la formation… et les articles resteront au cœur de l’ensemble pour aller chercher de la visibilité et un bon référencement.
 

 


Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Note Générale
Votre Note
[Total: 1 Average: 5]
Facebook Comments

Laurent Bour

Fondateur du Journal du Community Manager, je suis passionné par l’univers social media et particulièrement le community management et les nouveaux leviers marketing. J’arpente le net depuis ses débuts et les médias sociaux depuis 2005… J’ai fait mes débuts sur un Oric Atmos, et j’ai été un véritable fan de l’Amiga.. qui dit mieux ?

Close
LA NEWSLETTER DU JCM

Abonne-toi à notre superbe newsletter qui est faite avec une dose de créativité et beaucoup d'amour.

Ton E-mail:
Ton Prénom
Promis ! Nous ne céderons même pas devant le Pentagone pour filer tes données. Elles resteront notre propriété.
x

Send this to a friend

Hello,
Je pense que cet article pourrait t'intéresser : Les différents contenus à exploiter par le community manager! This is the link: https://www.journalducm.com/2017/02/17/contenus-community-manager-14464/