Référencement

Doit-on craindre l’achat de lien pour son SEO en 2021 ?

L'achat de lien reste une pratique courante pour améliorer son référencement naturel et sa popularité. Doit-on le craindre en 2021 avec l'arrivée de nouveaux attributs Google :

Chaque année les algorithmes Google évoluent au travers de centaines de mises à jour, quelles soient majeures ou mineures. Ces mises à jour provoquent toujours un stress chez le référenceur SEO, et elles entrainent des analyses au quotidien de ses positions.

D’un côté lorsqu’on travaille pour des clients, il est donc normal de s’inquiéter, mais pas forcément pour toutes les pratiques qui permettent d’améliorer son référencement naturel. C’est plutôt du côté du netlinking et donc de l’utilisation des liens payés, que les pratiques sont davantage à surveiller.

 

Peut-on toujours acheter des liens et faire du netlinking en 2021 ?

Là est l’une des questions que l’on se pose, quand on évoque les mises à jour des algorithmes du moteur de recherche Google. Google est-il capable de détecter l’achat d’un lien, inséré au sein d’un contenu ? On serait tenté de dire rapidement non pour se donner bonne conscience, et se dire que le netlinking aura encore de beaux jours devant lui !

faire du netlinking en 2021

 

C’est en partie vrai cette année, car il semble que Google ait revue sa copie en faisant appel à la naïveté  compréhension des rédacteurs web et des blogueurs. Dorénavant les attributs REL d’un lien qui se limitaient majoritairement au nofollow et dofollow, se voient rejoints par les liens UGC (User Generated Content) et Sponsored.

L’usage de ces attributs, est sensé permettre à Google de distinguer un contenu rédigé par un rédacteur externe, comme c’est le cas régulièrement en matière de guest blogging, et un lien payé ou sponsorisé. Ainsi lorsque vous utilisez l’un de ces attributs, vous envoyez un signal à Google pour l’informer de la nature de vos liens. Doit-on alors suivre les règles dans ce cas ?

Mais on pourrait également se poser la question du pourquoi de l’apparition de ces nouveaux liens ! En dehors de ce qu’ils représentent bien entendu. Est-ce Google ne s’avouerait pas vaincu quant à leur détection, au point de mettre en place ces attributs ? En clair ce sont ces liens qui feraient le job à la place des algorithmes.

Déjà l’obligation de mentionner un partenariat sur les articles sponsorisés faisant grincer des dents, car sponsorisé ne veut pas dire orienté. C’est souvent cette interprétation qui fait perdre parfois du trafic ou de l’interaction sur un contenu. Glisser un lien n’a souvent aucun rapport sur la pertinence du contenu et le sujet abordé.

Le netlinking pourrait se durcir, si demain Google décide de pénaliser les liens professionnels et de recourir à une obligation en terme d’attribut.

Pourrait-on le voir un jour arriver, pas sûr car il y aurait abus de position dominante, quand on sait que le manque à gagner est principalement dû au non-recours à la publicité et particulièrement aux Google Ads.

 

Que doit-on craindre avec l’achat de liens ou backlinks ?

La crainte à avoir vis-à-vis d’un achat de lien, reste encore pour le moment, le manque de synergie entre une ancre, un lien et le contexte de l’article au sein duquel il s’insère. Premièrement un lien est attaché à une ancre de même nature, le sujet doit être en lien direct. De plus il doit s’inscrire dans la thématique abordé par votre article. Si les backlinks sont propres, pas de risque d’être pénalisé.

Il ne s’agit pas de se demander ce que vient faire tel lien dans cet article. C’est là où Google pourrait pénaliser votre référencement. Si vous traitez d’un sujet sur le community manager et que vous souhaitez glisser un lien vers un guide dédié, l’ancre pourrait être « guide sur le community management ». Si derrière cet ancre, un lien  vers un sujet totalement autre se dissimulait, vous auriez alors un référencement pénalisant.

Achat de lien,Netlinking

 

En clair ! un netlinking propre repose sur le bon rapport entre le sujet de votre article, ainsi que l’ancre et son lien. De plus il convient de travailler le maillage interne mais aussi externe en apportant une ou plusieurs sources d’autorité. L’ensemble de l’article doit ainsi resté transparent, tout en vous apportant le bénéfice attendu d’un point de vue SEO.

Pour finir il est convenable de faire appel à des professionnels, agences et/ou plateformes maitrisant le sujet. C’est notamment le cas de SEMJuice qui est une plateforme professionnelle, proposant ce type de service. Les conséquences d’un mauvais référencement et la connaissance des nombreux algorithmes et mises à jour de Google, sont du ressort des professionnels du SEO.

 

Le SEO ! Une science de plus en plus inexacte 

Le SEO c’est comme la météo, on ne sait jamais vraiment comment s’équiper pour braver les tempêtes Google. Si les critères de bases demeurent mesurables comme le score d’autorité, l’année d’existence de son domaine, le bon codage ou encore des pages qui se chargent rapidement, il n’en est pas ainsi quand on remet tout ensemble dans un contexte précis.

Le SEO ! Une science de plus en plus inexacte 

Pourquoi un contenu n’atteint pas la première position Google alors que son score est max et que tous les indicateurs tendent à démontrer qu’il a le potentiel ? Mais ce serait trop facile s’il s’agissait juste de suivre quelques règles ! Ainsi il est toujours de rigueur de mettre entre parenthèses la notion de performance ou la réalisation d’objectifs en SEO. Si on maitrise la mécanique et la dynamique du SEO, les résultats arriveront, mais la patience reste de rigueur.

Au milieu de tout ceci il y a le contenu et la manière dont il sera rédigé, les évolutions des algorithmes Google avec la concurrence qui se durcit au fil des années et ce que nous réserve l’avenir. On peut alors dire sans sourciller, que le SEO est une science inexacte, envers laquelle on ne peut affirmer quoique ce soit ! On ne fait que supposer, tout en faisant bien les choses. La magie du web fait aussi partie du mystère !

Pour en savoir plus sur le sujet, SEMJuice à éclairer les professionnels du SEO en l’abordant : Faut-il faire encore du lien en 2021

Source
Source image à la une : DepositPhotos

Laurent Bour

Fondateur du Journal du Community Manager et vrai Geek ! je suis passionné par l'univers social media et particulièrement par les nouveaux leviers marketing. J'arpente Internet et les médias sociaux depuis leurs débuts. J'ai assuré mes débuts en informatique sur un Oric Atmos, et j'ai été un vrai fan de l'Amiga. Expert ! Je ne le suis pas. Je continue d'apprendre.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page