Référencement

Comment rédiger un article optimisé pour le web sous WordPress ?

Voici une petite checklist en rédaction web, pour optimiser ses articles SEO sous WordPress. Suivez le guide :

 

Rédiger pour le web demande quelques compétences de rédaction premièrement, mais surtout de SEO (Search Engine Optimization) afin d’optimiser ses articles pour les moteurs de recherche, et notamment Google.

Voyons comment rédiger un article optimisé pour Google, sans négliger l’audience à laquelle on s’adresse. Et qui sait ? Vous serez peut-être en première position Google à terme.

 

Les compétences et les qualités indispensables pour la rédaction web

Le fait de savoir rédiger est propre à chaque personne, et ça peut faire état d’un cursus littéraire voir d’études journalistiques. Au-delà le don d’écriture et la passion seront un réel moteur, mais seront à alimenter sans cesse pour ne pas les perdre.

Les compétences et les qualités indispensables pour la rédaction web

Les compétences indispensables se portent essentiellement sur tout ce qui a trait au référencement naturel. On parle ainsi des fondamentaux du SEO, qui permettent de mieux appréhender et d’aborder la structure des articles à rédiger et quelques points techniques. La connaissance des algorithmes Google comme des différentes sources de trafic web sont aussi à connaitre.

Il est essentiel connaitre WordPress également, son environnement et son gestionnaire de contenu, là où vous rédigerez vos articles. Il faudra savoir installer des plugins, déjà ceux permettant de vous accompagner dans la rédaction mais aussi ceux qui offriront la possibilité de partager vos contenus sur les réseaux sociaux, envoyer des newsletter ou encore mettre en place des formulaires.

En clair il faudrait presque être capable de créer un site web destiné à la rédaction ou tout simplement un blog qui ferait focus sur le contenu.

 

La checklist d’un article web optimisé pour Google

Voici la checklist à suivre dans l’ordre ou pas selon votre façon de rédiger, pour produire un contenu optimisé sous WordPress.

1. Le titre de votre article ou balise H1

Le titre de votre article est celui qui apparaitra sur votre site Internet ou blog. Il est aussi appelé H1 en référence à la balise utilisée par défaut pour le titre. Il faut ainsi savoir que le titre apparaissant sur les moteurs de recherche est différent ou peut être différent s’il est renseigné. Il s’agit de la balise title pour ce dernier, et on le renseigne via un plugin comme Yoast SEO par exemple.

Pour info il est tout-à-fait possible d’utiliser plusieurs H1 au sein d’un article, mais généralement par soucis de structure ou d’esthétisme, on privilégie la H1 pour le titre et on passe à une balise H2 pour le premier sous-titre de son article.

2. La balise title : Le titre utilisé dans les SERPs

Comme dit précédemment, on renseigne également la balise title si on souhaite une orientation différente de son titre. Attention néanmoins à ce que le titre H1 et la balise title ne diffèrent pas non plus fondamentalement l’une de l’autre. L’orientations doit rester la même pour ne pas perdre le lecteur et surtout pour rester sur un contenu optimisé.

Sachez également que si les moteurs de recherche comme Google affichent par défaut la balise title, il arrive que ce soit le titre H1 qui est affiché dans les SERPs (pages de résultats de recherche).

3. La méta-description pour susciter le clic de l’internaute

La balise meta-description est le petit encart sous la balise title que l’on voit également dans les SERPs. Elle sert a susciter le clic de la part de l’internaute, lorsque différents résultats de recherche s’offrent à lui. La balise meta description est également optimisée par Google, qui peut choisir de mettre un autre contenu à la place.

 

article optimisé,article wordpress

On la renseigne également via un plugin comme Yoast SEO ou encore  selon les options proposées par votre thème WordPress.

4. Le Chapô : La partie la plus importante du contenu

Un article rédigé pour le web voit la partie supérieure comme étant la plus importante. C’est le principe de la pyramide inversée en rédaction web ou même en journalisme. Il s’agit de commencer par plus important qui est le châpo et ensuite le développement du sujet pour finir par les ressources et autres annexes au contenu.

La pyramide inversée en rédaction web

Le châpo ne doit pas excédé 2/3 lignes en principe. Sa lecture doit être rapide et permettre à l’internaute de comprendre de quoi va traiter l’article dans les grandes lignes. Il est donc question d’y introduire ses mots-clés.

5. La titraille : L’utilisation des balises Hn

La titraille est un terme générique désignant les différents niveaux de titre au sein d’un article notamment. Entre paragraphes, sous-titres, chapitres etc… il est question de permettre à l’internaute de distinguer les différentes parties de votre contenu. Chaque paragraphe est distinct et doit permettre d’identifier le fil conducteur du sujet traité. On introduit donc les mots-clés principaux et secondaires dans ses différents niveau de titres.

La balise H1 est par défaut le titre de votre contenu et si vous démarrez par une H2, les suivantes seront à mettre dans l’ordre et à imbriquer si le paragraphe s’avère long. Vous pouvez choisir de les mettre en couleur pour que la lecture soit plus simple pour l’internaute et qu’il puisse rapidement voir le découpage de votre article.

La titraille est très importante, et donc indispensable en SEO.

6. Le balisage des photos dans WordPress : La balise alt et l’attribut title

Chacune des photos insérées au sein de votre article y compris l’image à la une, peuvent être balisées à l’aide de 2 attributs dont le plus important est la balise alt (texte alternatif). Dans ce champ, le premier généralement, il est question de retranscrire sa photo en insérant son mot-clé ou son expression clé. C’est un point important pour le SEO.

Le balisage des photos dans WordPress

 

Basez-vous sur une requête que saisirait l’internaute pour trouver votre contenu. La recherche des images est très utilisée sur Google, donc c’est un moyen indirect de trouver votre contenu.

L’attribut title quant à lui, permet au survol de la souris de faire apparaitre ce qui y sera renseigné. Il serait également lu pour les personnes malvoyantes.

7. Les étiquettes (tags)

Les étiquettes ou tags en anglais, sont les différents mots-clés qui vont permettre à l’utilisateur de votre site, de retrouver plus facilement vos articles. Il suffit de les renseigner dans la barre recherche de votre site et de lancer une recherche pour faire ressortir les articles qui les contiennent.

Mais Google indexe aussi certains contenus sur les étiquettes utilisées. On les voit apparaitre dans les SERPs Google de temps à autre. Vous pouvez choisir de les faire apparaitre au bas de votre site (l’emplacement par défaut) ou de les masquer selon les options du thème que vous possédez. Néanmoins ça ne changera rien pour les recherches.

8. Optimisez votre article grâce au champ lexical et au champ sémantique

La sémantique et le champ lexical des mots, ici votre mot-clé et/ou vos expressions-clés, devront être utilisés pour enrichir et optimiser vos contenus. La richesse du vocabulaire employé ou le fait de définir le sujet traité, un univers ou un mot, contribuera à rendre votre article plus compréhensible par Google.

Utilisez un logiciel tel que la solution 1.fr pour ressortir le champ lexical et voir comment Google interprète votre article.

9. L’URL de votre article.

Privilégiez les URL simples dans vos réglages / permaliens sur WordPress. S vous pouvez modifier votre URL directement, sinon utilisez un plugin permalien, évitez de faire long en reprenant mot pour mot votre titre. Supprimez les mots de liaisons et ceux inutiles et optez pour une URL courte.

_______

Pensez à partager vos contenus sur vos réseaux sociaux et à les viraliser. Vous gagnerez en trafic social mais pas en référencement par contre !

Laurent Bour

Fondateur du Journal du Community Manager et vrai Geek ! je suis passionné par l'univers social media et particulièrement par les nouveaux leviers marketing. J'arpente Internet et les médias sociaux depuis leurs débuts. J'ai assuré mes débuts en informatique sur un Oric Atmos, et j'ai été un vrai fan de l'Amiga. Expert ! Je ne le suis pas. Je continue d'apprendre.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page