Community Manager

Peut-on devenir community manager autodidacte ?

Devenir community manager autodidacte

crédit photo : iStock by Getty Images


Est-il possible de devenir community manager autodidacte ?

Voilà une question récurrente au sein des forums ou encore lors d’échanges sur les réseaux sociaux.

Si devenir community manager autodidacte est tout-à-fait envisageable, il faudra néanmoins obtenir quelques jours de formations auprès d’un expert, ou d’un formateur en social média. Le but étant ici d’acquérir les bons réflexes et d’avoir les cadres du métier afin de bien exercer.

Il ne s’agit pas de travailler pour des clients dés le départ, sans avoir eu un minimum d’encadrement au préalable.

 

Article évolutif : Cet article évoluera au fil du temps en y ajoutant des ressources, des cursus etc..

 

Qu’entend-on par community manager autodidacte ?

Par community manager autodidacte on définira toute personne qui entamera un apprentissage par elle-même, sans avoir recours à des cursus professionnels délivrant un diplôme ou un quelconque certificat qui lui serait délivré.

Les personnes pourront néanmoins suivre des Mooc ou des programmes e-learning dans le but d’acquérir un savoir et des compétences.

Même si ces méthodes d’apprentissage seront davantage reconnues au fil des mois et années, il faudra considérer principalement la passion et le désir d’apprendre des futurs community managers autodidactes.

 

Quels sont les pré-requis pour devenir community manager autodidacte ?

Il faut avant tout être animé d’une passion pour internet et les réseaux sociaux, savoir comment les utiliser, les exploiter et connaître les codes de communication d’un réseau social à un autre. La passion ne fait pas tout ! Mais elle est un moteur pour le futur community manager.

Devenir community manager autodidacte passe par la case passion avant tout et la soif d’apprendre !

 

On peut ajouter la curiosité et le plaisir ou la soif d’apprendre. Le community management  requiert de se mettre régulièrement à jour sur les outils et leur utilisation. En parallèle la curiosité devra amené l’intérêt autre à chercher les informations par ses propres moyens.

Entendons par la que les forums ou les groupes de discussions Facebook, ne devront pas être la solution facile pour obtenir des réponses à des questions.

Monter une communauté ou un groupe pour sourcer l’information, est par contre un bon moyen de se mettre en marche. Au milieu le  meilleur ami auquel le community manager autodidacte fera appel, se nomme Google.

La curiosité doit l’amener à apprendre, à manipuler des outils et faire des recherches par lui-même afin de récolter les bonnes informations. Un community manager autodidacte, aura par exemple intérêt à rencontrer ses semblables et ainsi réseauter pour se constituer une première base de contacts.

 

Le statut du community manager autodidacte 

Par statut on sous-entendra la position dans laquelle se trouvera le community manager au moment d’apprendre, mais aussi celle qui l’adoptera.

Être en recherche d’emploi, en poste ou encore en mode entrepreneur, il est question de définir sa latitude pour apprendre dans de bonnes conditions. Au delà il s’agit aussi de définir un souhait de carrière selon les compétences acquises en autodidacte.

Le community manager autodidacte à souvent dans l’idée de se lancer en indépendant. Devenir community manager freelance à l’issu de son apprentissage, est une voie courante.

A ce titre n’oubliez pas les cadres à acquérir auprès d’experts, ou via un cursus pour couronner votre apprentissage individuel si vous pouvez vous le permettre.

https://www.journalducm.com/2017/03/30/devenir-community-manager-freelance-15406/

La problématique pour le community manager autodidacte se situe au niveau de ses qualifications et de ce qu’il peut revendiquer comme atouts en entretien d’embauche.

En France on mise beaucoup « trop » sur les diplômes, et il est clair qu’à ce sujet le community manager autodidacte ne pourra pas passer outre, à moins d’être diplômé en communication ou en marketing, ce qui favoriserait son positionnement.

Ceci nous amène à la question qui a trait à l’expérience que le community manager peut acquérir en mode apprentissage libre.

 

Comment préparer son expérience en tant que community manager autodidacte ? 

Un community manager passionné et curieux peut avoir créé ou peut s’apprêter à créer une communauté, voir un blog au travers duquel il partagera sa vision, sa rédaction et tout ce qui lui permettra de monter en compétence.

Ces différents points seront de réels atouts à faire valoir, si le community manager y met sa passion et de la persévérance.

préparer son expérience en tant que community manager autodidacte

La création et le développement d’une communauté au travers des réseaux sociaux, sera déjà un bon tremplin pour apprendre les mécaniques de l’animation, du partage et de la modération. A ce stade il sera préférable d’y travailler conjointement sur Facebook et Twitter.

Le futur community manager apprendra ainsi à manipuler les principaux réseaux sociaux et démarrera son empreinte digitale. Le CV du community manager est son empreinte digitale ! Un recruteur doit de ce fait savoir observer et analyser un profil au niveau de sa présence digitale.

Le CV papier chez les profils liés au digital existe toujours, mais un vrai travail entamé sur internet et/ou sur les réseaux sociaux, doit être une carte de visite pour le community manager autodidacte.

 

Par où démarrer pour devenir community manager autodidacte ?

Pour démarrer, il sera utile de faire un plan avec ses besoins et ses objectifs. Dressons ici quelques points pour bien démarrer, et éviter les erreurs récurrentes pour gagner du temps.

Un plan de travail en optimisant et en rentabilisant au maximum son temps, permettra de suivre précisément l’avancement de son apprentissage et de ses projets annexes.

Il faudra suivre une trame, ici non exhaustive, en considérant ces différents points :

  • Les objectifs à se fixer
  • Le temps à y consacrer et le planning à définir
  • Les ressources en ligne nécessaires (Sites, blogs, Mooc…)
  • Le matériel à prévoir (Ordinateur, smartphone…)
  • Les outils à prévoir (Outils en ligne pour démarrer)
  • Le budget à y consacrer
  • Les projets à créer (communauté, blog…)
  • Les rencontres à programmer (interview, évents…)
  • Le statut à définir (sauf recherche de poste)
  • Le réseau à construire (contacts, futurs clients, amis, connaissances…)
  • La création des supports sociaux (création de comptes…)
  • Le contenu à produire

 

Les besoins pour le community manager autodidacte

Après avoir dressé un plan, il faudra évaluer ses besoins en matériel et outils en ligne afin de les pratiquer et en apprendre leur fonctionnement.

  • Les besoins en ressources matérielles 

Le premier besoin est plutôt matériel et concerne l’équipement informatique. A choisir entre desktop et portable si vous y êtes confrontés, choisissez le portable pour une question de mobilité. Le portable reste un outil que l’on peut emporter partout et donc chez ses futurs clients au besoin.

Le desktop procure quant à lui un meilleur confort à l’utilisation, selon l’écran raccordé.

Après l’informatique on peut souligner le smartphone pour manipuler des réseaux sociaux comme Snapchat, Instagram ou encore Périscope car ils nécessitent d’avoir un téléphone portable.

Au delà de ces ressources matérielles indispensables, on jugera du besoin en terme d’outils pour se faire la main et apprendre les partages automatisés, la veille, la curation et l’animation au sens large.

Tout ceci est aussi une question de coût à supporter et à apposer à sa situation. En période de chômage, ce n’est pas forcément facile d’investir quelques dizaines d’euros. Si un revenu est existant, il faudra fixer sans doute des priorités et voir comment évoluer au fil du temps.

 

  • Les besoins en outils

Pour démarrer il y a des outils incontournables à apprendre. En voici quelques uns pour permettre d’apprendre les essentiels au community manager autodidacte.

On peut en trouver des centaines d’autres, mais il est préférable d’apprendre à bien maîtriser les bases pour ensuite acquérir des nouvelles compétences via des outils plus spécifiques.

Hootsuite : Permet de programmer ses partages sur les principaux réseaux sociaux

Scoop.it : Solution de curation et de veille

Feedly : Pour assurer votre veille selon vos thématiques

Clocktweets : Permet un partage de vos posts sur Twitter et Facebook

Bit.ly : Permet de raccourcir vis liens pour les tracker

Sendinblue : Solution française de création de newsletter

ReflexeMedia : Apprenez à faire un jeu-concours simplement

 

  • Le budget

On peut inclure le budget dans les besoins, dans la mesure où il y aura peut-être un investissement informatique à prévoir et des abonnements pour les outils.

Si le community manager autodidacte décide de monter un blog, il faudra calculer également les coûts d’un nom de domaine, d’un hébergement, de template etc… s’il décide de partir sur un WordPress dédié.

 

En conclusion

Il est tout-à-fait envisageable de devenir community manager autodidacte et de se construire une expérience pour parvenir à décrocher un poste, voir de se lancer en community manager freelance.

Il faut intégrer tout de même les problématiques en France ou l’on juge souvent sur un diplôme avant une réelle expérience significative. Il faudra à ce titre des arguments, se monter persuasif et pertinent dans ses propos pour convaincre son futur recruteur.

Si le futur community manager est passionné, le reste suivra, mais les qualités ne s’arrêtent pas là car il faut des cadres et s’entourer parfois d’experts pour parfaire son parcours.

 

Updates à venir sur cet article en fonction des retours et des sujets à traiter.


Note Générale
Votre Note
[Total: 24 Average: 4.8]

Laurent Bour

Fondateur du Journal du Community Manager, je suis passionné par l'univers social media et particulièrement le community management et les nouveaux leviers marketing. J'arpente le net depuis ses débuts et les médias sociaux depuis 2005... J'ai fait mes débuts sur un Oric Atmos, et j'ai été un véritable fan de l'Amiga.. qui dit mieux ?
Close
LA NEWSLETTER DU JCM

Abonne-toi à notre superbe newsletter qui est faite avec une dose de créativité et beaucoup d'amour.

Ton E-mail:
Ton Prénom
Promis ! Nous ne céderons même pas devant le Pentagone pour filer tes données. Elles resteront notre propriété.
x

Send this to a friend

Hello,
Je pense que cet article pourrait t'intéresser : Peut-on devenir community manager autodidacte ?! This is the link: https://www.journalducm.com/2017/06/01/community-manager-autodidacte-16734/