Community Manager

5 bonnes raisons de travailler avec un community manager

Travailler avec un community manager

crédit photo : iStock by Getty Images


Travailler avec un community manager apporte beaucoup à son entreprise sur de nombreux axes. C’est un métier qui s’est rapidement frayé un chemin au fil des années, depuis que le rôle est apparu en France aux environs de 2009.

Cependant il a dû subir pas mal de critiques et d’incompréhensions de la part de beaucoup de professionnels et d’entreprises, qui ne comprenaient pas son rôle.

Il était considéré comme le profil un peu fun qui passait son temps à s’amuser sur les réseaux sociaux. Aujourd’hui encore, le community management tarde à être connu et reconnu par de nombreux acteurs du monde professionnel.

 

Définition du community manager

Porte parole de votre entreprise sur internet et notamment sur les réseaux sociaux, le community manager est défini comme un animateur de communauté(s). Il cherchera à engager une audience, des fans, des followers… envers votre entreprise et ce qu’elle propose.

Le community manager à de nombreux rôles rattachés à cette animation communautaire. Il produira du contenu, le partagera sur les réseaux sociaux, interagira avec sa communauté et mettra en place de nombreuses actions pour accroitre son audience.

En toile de fond se trouve l’engagement qu’il recherchera de la part de ses membres, afin qu’ils interagissent au maximum avec le contenu que partagera le community manager. Il en fera des ambassadeurs pour assurer de la viralité sur ses contenus.

 

Découvrons 5 bonnes raisons de travailler avec un community manager :

 

1. Travailler avec un community manager pour sa maitrise des réseaux sociaux

Si le community manager est régulièrement annoncé comme un exécutant, ou un profil opérationnel pour déployer une stratégie sur les réseaux sociaux, il faudra le distinguer de l’indépendant.

Il n’est pas toujours appelé à s’occuper de la stratégie digitale de l’entreprise, à moins que celle-ci ne dispose pas d’un service communication et/ou marketing.

Le community manager à l’avantage de maitriser les réseaux sociaux. Il pourra accompagner les TPE/PME, les startups… en créant leur stratégie

C’est principalement dans les grands groupes et les grosses agences que le community manager sera davantage un exécutant, à l’inverse des TPE/PME et des startups où il aura plus de latitude. Cependant il a été formé pour développer une stratégie, et il sera donc à l’aise sur cet axe.

Sa maitrise des réseaux sociaux lui donnera par contre une pleine autonomie et une aisance sur l’ensemble des actions s’appuyant sur ces canaux.

La gestion des réseaux sociaux est chronophage

Si la gestion des réseaux sociaux est très chronophage, le community manager saura s’organiser et avoir recours à des outils dédiés pour optimiser ses actions.

Il n’est pas aisé de savoir par où commencer quand on n’a pas d’expérience dans ce domaine.

Un community manager saura donc faire le lien entre la stratégie et les réseaux sociaux qu’il devra utilisé pour mener à bien sa mission, et rechercher ainsi à atteindre les objectifs qu’il fixera avec vous. Il procédera ainsi :

  • Définir les réseaux sociaux les plus pertinents en fonction des objectifs à atteindre.
  • Élaboration d’une stratégie de contenu adaptée à l’ensemble des réseaux sociaux retenus.
  • Élaboration d’une stratégie communautaire sur l’ensemble des actions à produire et les cibles à atteindre.
  • Créer une veille de contenu sur son secteur, afin de renforcer sa propre production et se positionner sur son expertise au besoin.
  • Mettre en place un planning éditorial selon les réseaux sociaux retenus.
  • Mettre en place des KPI (indicateurs de performance) afin de mesurer l’ensemble de ses actions.
  • Émettre des reportings mensuels avec les mesures recueillies, afin d’assurer un suivi des actions et d’en permettre la lecture aux personnes concernées. etc…

Travailler avec un community manager sur cet axe, se traduira déjà par un net gain de temps sur la partie gestion des réseaux sociaux et tout le travail qui gravitera autour.

 

2. Travailler avec un community manager pour votre e-reputation

Mettre un pied sur internet est engageant à bien des égards, et notamment en ce qui concerne sa e-reputation. Il est par ailleurs préférable de bien réfléchir sur sa relation avec ses clients, avant de décider d’aller sur internet.

Assurez-vous ainsi d’avoir un service client irréprochable, d’être disponible et de faire remonter toutes les informations nécessaires au community manager qui devra travailler sur cet axe.

En matière d’e-reputation, travailler avec un community manager vous aidera à mettre en place une veille efficace. Le community manager cherchera à être notifié de tout ce qui se dit ou se dira sur votre entreprise.

Le but étant d’enrayer toute communication qui peut s’avérer négative pour votre image et par extension votre e-reputation.

crédit photo : iStock by Getty Images

 

Il crawlera les réseaux sociaux où les échanges sont très nombreux et rapides autour des marques et des problèmes rencontrés par les internautes. Il usera de solutions dédiées pour assurer sa veille et être ainsi notifié sur des mots-clés préalablement choisis.

C’est un travail minutieux et indispensable quand on se lance sur internet.

S’il n’est pas nécessaire de surveiller au quotidien ce qu’on dit de vous, pensez en parallèle à surveiller ce qui se dit sur vos concurrents et voyez comment vous pouvez rebondir positivement s’ils rencontrent des problèmes.

Il s’agit tout de même d’être prudent et de bien mesurer ses actions, car le but n’est pas de se les mettre à dos mais de comprendre à quoi pourraient être sensible vos clients.

Le community manager jouera ici le rôle d’une tour de contrôle en veillant sur la résonance de votre image sur les réseaux sociaux.

 

3. Travailler avec un community manager pour votre visibilité

Une des principales missions du community manager, concerne la recherche de visibilité au travers de ses différentes actions.

Quand une entreprise décide d’être présente sur internet, c’est afin d’être visible et de gagner de nouveaux clients sur un marché bien défini, et selon des objectifs établis en amont.

Travailler avec un community manager sur cet axe vous garantira d’obtenir une meilleure visibilité sur internet et sur les réseaux sociaux.

crédit photo : iStock by Getty Images

 

Le community manager aura donc principalement recours à la création de contenu comme axe de recherche de visibilité. Pour y parvenir il est nécessaire de produire un contenu pertinent pour son audience et en même temps optimisé pour les moteurs de recherche.

Savoir se positionner sur Google nécessite quelques compétences en référencement naturel (SEO). Même si le community n’est pas un expert en SEO, il devra au minimum en connaitre les contours pour exploiter cet axe.

Il s’agit de connaitre ses mots-clés et d’avoir recours à quelques astuces qui aideront le community manager dans sa recherche de visibilité. Le première chose sera de ne pas reproduire les 11 erreurs les plus fréquentes en SEO, mais également de savoir mettre en place un maillage interne efficace.

Il y a de nombreuses astuces qui ne sont pas difficiles à maitriser pour obtenir de bons résultats à moyen terme.

On peut noter que ses nombreuses actions menées sur les réseaux sociaux, contribueront grandement à gagner cette visibilité, car un partage d’article sur Twitter par exemple, générera du clic et donc du trafic sur votre site internet.

 

4. Le rapprochement de votre entreprise auprès de vos consommateurs

Le travail du community manager consiste également à créer un rapprochement entre sa communauté et la marque pour laquelle il travaille. Il saura créer ce rapprochement pour être à l’écoute, répondre en cas de besoin ou d’éventuels problèmes rencontrés.

Le community donnera ainsi la sensation à sa communauté, de dialoguer directement avec la marque. Il pourra faire du sourcing et ainsi recueillir des informations capitales pour faire évoluer son offre, améliorer la qualité de ses services.

crédit photo : iStock by Getty Images

 

Le rapprochement créé un sentiment de proximité pour la communauté, voir d’appartenance selon les échanges et ce que prône la marque etc…

L’intérêt est de fidéliser et engager sa communauté au travers d’actions diverses et variées comme les jeux-concours, des webinars, du contenu spécifique, des rencontres…

Au fil du temps le community manager détectera ainsi des profils actifs pour en faire des ambassadeurs de la marque sur les réseaux sociaux. En agissant ainsi il amènera ses ambassadeurs à créer de la viralité, ce qui permettra de couvrir plus largement l’espace digital.

 

5. Le community manager à la rencontre de sa communauté

Voilà un des axes avec lequel composer à présent. En matière d’engagement avec sa communauté, rien de tel que de la rencontrer et de créer du lien intra-communautaire.

crédit photo : iStock by Getty Images

 

Qu’est-ce que le lien intracommunautaire en community management ?

Quand un community manager anime ses communautés, on est régulièrement sur un discours à double sens, ce qui semble logique au premier abord.

Cependant si on regarde de plus près, le community manager interagit avec sa communauté et inversement… ce qui signifie qu’il y a un axe manquant !

Les membres d’une communauté n’interagissent pas ou très peu entre eux.

C’est ici que partir à la rencontre de sa communauté peut jouer un rôle primordial dans la recherche d’engagement. Pouvoir rencontrer les internautes avec qui on échange, avec qui on interagit sur de nombreux sujets est un axe à privilégier.

Pour quelles raisons ?

De nombreuses entreprises, marques… restent tributaires des réseaux sociaux, et sont en quelque sorte enfermées à l’intérieur. Elles dépendent pour beaucoup du budget à investir dans les ads pour être visible et gagner de l’engagement.

Pour une entité qui n’a pas de budget, travailler avec un community manager pour organiser des rencontres, des petits déjeuners ou encore des évents, sera un réel plus pour permettre de créer ce lien intra-communautaire.

 

Conclusion sur travailler avec un community manager

En conclusion, travailler avec un community manager vous apportera beaucoup si vous décidez d’être présent sur internet ou si vous souhaitez renforcer une présence existante. Ces 5 bonnes raisons de faire appel à lui, ne sont qu’un échantillon de ce que le community manager pourra entreprendre.

Ses compétences sont larges et certains profils sont même davantage spécialisés sur des axes spécifiques, comme la gestion de crise, le suivi client etc….

Remarque : Beaucoup pensent que faire appel à un stagiaire community manager pourra résoudre pas mal de problèmes, en sous-estimant son rôle. Un stagiaire démarre, et cherche à mettre en pratique ce qu’il vient d’apprendre pour acquérir de l’expérience.

Ce n’est pas une mauvaise idée de faire appel à un stagiaire, mais il ne sera pas le réel reflet d’un ensemble de compétences acquises par un profil expérimenté. En outre il pourra venir en renfort d’un community manager en poste, et se révélera sans doute être une aide précieuse.

Pensez à ce qu’un community manager pourra vous faire gagner en temps et en productivité !

Vous pourrez par exemple prendre un CM freelance et le faire travailler sur des actions précises et voir par la suite si une embauche à temps plein peut s’avérer utile.


Note Générale
Votre Note
[Total: 4 Average: 4]

Laurent Bour

Fondateur du Journal du Community Manager, je suis passionné par l'univers social media et particulièrement le community management et les nouveaux leviers marketing. J'arpente le net depuis ses débuts et les médias sociaux depuis 2005... J'ai fait mes débuts sur un Oric Atmos, et j'ai été un véritable fan de l'Amiga.. qui dit mieux ?
Close
LA NEWSLETTER DU JCM

Abonne-toi à notre superbe newsletter qui est faite avec une dose de créativité et beaucoup d'amour.

Ton E-mail:
Ton Prénom
Promis ! Nous ne céderons même pas devant le Pentagone pour filer tes données. Elles resteront notre propriété.
x

Send this to a friend

Hello,
Je pense que cet article pourrait t'intéresser : 5 bonnes raisons de travailler avec un community manager! This is the link: https://www.journalducm.com/2017/03/09/travailler-avec-un-community-manager-14938/