Community Management

Community management et contenu mobile !

En matière de contenu, le mobile pourrait être un sérieux atout pour votre community management !

Si le smartphone gagne de plus en plus à devenir le support privilégié à tout faire, tel un mini ordinateur, il y a un point sur lequel le community manager devrait se concentrer dès à présent : la production de contenu mobile.

En clair qu’est-ce que cela signifie ? Plusieurs choses qui auront pour but de faciliter la lecture de contenu sur un smartphone et surtout de revoir (parfois) l’ergonomie de son site web.

Le community management adapté aux problématiques du mobile à une place de choix dans la stratégie digitale.

Smartphone-Journal-du-community-manager

Soyez à l’écoute de vos lecteurs

Le premier point sur lequel obtenir vos meilleurs retours : vos lecteurs.

Exemple :

Suite à plusieurs remarques reçues concernant l’ergonomie d’une application mobile, j’ai du moi-même revoir sa présentation en terme de contenu.

Les points gênants relevés par quelques lecteurs, avaient trait au bandeau supérieur de type CTA (Call-To-Action) contenant trop de texte, et une barre inférieure de partage sur les réseaux sociaux, qui était certes un peu trop haute. Ces deux points cachaient à eux 2, environ 25% de la visibilité du contenu principal… pas très encourageant pour le lecteur, j’en conviens ! Le problème a donc du être corrigé pour offrir une meilleure visibilité.

A cela on ajoute également les problématiques des smartphones eux-mêmes, qui ne jouissent pas tous d’une résolution HD ou d’un simple confort de lecture adapté à leur écran. Si la majorité des modèles récents possèdent tous les atouts en terme de haute résolution et de surface de lecture optimisée… il n’en est pas ainsi des mobiles qui ont à peine 2/3 ans pour certains d’entre eux.

Un des problèmes les plus épineux étant cette résolution d’écran, mais face à laquelle il n’existe pas de solutions miracles… sinon de changer de smartphone !

Cela signifie pour le lecteur qu’il n’aura pas une vision globale de l’article, et donc un affichage qui se résumera à quelques lignes aux caractères parfois un peu grossier.

Les choix de polices et les titres / sous-titres balisés H1, H2, H3 etc… peuvent également entravés la lecture, mais ils seront difficilement remplaçables pour une question de référencement, et du fait qu’ils soulignent les sections d’un contenu.

Comment satisfaire les lecteurs sur smartphone ?

Pour optimiser son contenu mobile, il faut retenir un point primordial autour duquel tout gravite : Le lecteur souhaite prendre connaissance d’un contenu parfaitement lisible et adapté à son écran.

L’accès au contenu (articles, visuels, vidéos…) devra être rapide au chargement et directement accessible depuis la homepage de votre site mobile.

Pour optimiser les temps d’accès et avoir l’essentiel sous les yeux, il sera indispensable de désactiver tous les gadgets inutiles, comme les slider, les carrousels, certains CTA sauf la newsletter, et les images non indispensables qui occuperaient votre homepage. Découvrir la liste d’articles dés l’ouverture du site est donc le meilleur compromis.

De nombreux thèmes WordPress proposent la désactivation de tous ces éléments en vu d’optimiser la lecture sur les smartphones et les tablettes. Il faudra donc penser à les désactiver si vous tablez sur une version mobile de votre site.

Les thèmes seront en général responsive design et s’adapteront aux smartphones.

Newspaper, un des meilleurs thèmes (blog  magazine) qui gère parfaitement la version mobile du site web

Newspaper-7-Journal-du-CM

Newspaper-7-Journal-du-CM-2

Comment optimiser les contenus pour mobile ?

Pour optimiser son contenu et rendre la lecture plus souple, de nombreux blogs, notamment techniques quand il s’agit de faire des tests matériels, scindent leurs contenus en plusieurs parties.

Il s’agit de permettre aux lecteurs d’aller à l’essentiel ou de facilement revenir à un point où la lecture a été mise en pause. En agissant ainsi on garde une meilleure visibilité du contenu à l’écran, tout en permettant de fournir des contenus conséquents au delà des standards.

En matière de community management, le gros du travail sera l’optimisation des contenus pour les adapter aux smartphones.

Prenez exemple sur les sites mobiles « Les numériques » et sur les articles techniques du « Journal du net » et consorts. Ce format est assez bien adapté, et le contenu est précédé d’un menu qui permet d’accéder rapidement aux points essentiels.

Pour les actualités « social media » il est également envisageable d’agir ainsi, mais en intégrant que la présentation resterait à l’identique via un poste fixe. Ça pourrait paraitre un peu lourd sur cette thématique.

Il reste tout de même une solution malgré tout et elle est principalement utilisé pour les actus mobiles ou traiter de l’information rapidement.

Il s’agit du snacking content ou micro contenu, qui est par ailleurs un sujet que nous avons abordé sur le blog à plusieurs reprises :

Le sujet a été abordé début 2014 quand on commençait timidement à en parler en France, bien que ce ne soit que le terme qui ai apporté un côté novateur. Si on parle de micro-contenu on ne ressent plus l’effet souhaité !

Pour faire simple il est question de rédiger des contenus ou des articles courts, qui ne vont pas au delà d’un certain nombre de mots, qui peuvent être compris entre 300 et 500 à ce jour.

De ce fait la lecture est grandement facilité sur mobile, et une vision rapide de l’article reste possible si on ne souhaite pas s’éterniser sur l’information.

Le Snacking Content

Vous l’aurez aisément compris, il faut faire court et savoir aller à l’essentiel quand on traite d’un sujet. Par ailleurs on pourrait également réaliser une version longue, et résumer son billet au strict nécessaire en frappant les points importants. Libre à chacun ensuite de laisser un lien en bas de page pour accéder à la version longue.

Mais il y a d’autres composantes à ajouter à tout ça : la photo et la vidéo. A eux 2 ils représentent 80% de la captation de contenu et seront des vecteurs à considérer face à l’infobésité que nous verrons un peu plus loin.

Ainsi au sein de votre community management, pensez à mettre en avant cette dimension en positionnant les avantages vis à vis du contenu mobile.

Mais le snacking content c’est très simple au final !

Détrompez-vous ! Il est plus facile de rédiger long que court. Apprendre à frapper les points essentiels au sein d’un article est un exercice de style et il n’est pas aisé d’y parvenir dés les premiers jours… à moins d’être prédisposé et rodé.

Il est souvent nécessaire de partir sur un article long et de l’élaguer ensuite, en parvenant à conserver son essence. Ce qui signifie également que l’article ne devrait pas faire état d’un sujet nécessitant de la profondeur. 

Pour ne pas perdre et/ou noyer son lectorat tout en voyant plus large, il suffira d’alterner les contenus entre court et long. En alternant ainsi vos contenus, vous pourrez gagner de nouveau lecteurs qui se contenteront d’informations pertinentes mais rapidement consommables.

C’est par ailleurs ainsi que l’on définie le snacking content : un contenu rapidement consommable.

L’évolution des contenus et l’infobésité

On ne cesse de le répéter : Les contenus vont continuer d’augmenter et leurs partages tout autant, et ce au long des années à venir. Face à ce surcroit d’informations, que l’on appelle également infobésité sans rentrer dans les détails, il est nécessaire de penser à un engagement différent.

Il s’agit de permettre à vos lecteurs de vous suivre pour ce qui fera la différence d’avec vos confrères. Il faut dés lors avoir un community management adapté à votre communauté, et travailler sur l’engagement en alternant les actions. Le but étant de trouver le juste équilibre.

Je parle régulièrement à ce titre de partir à la rencontre de sa communauté. Lisez donc ces articles pour en comprendre la vision :

En agissant ainsi vous irez au-delà du simple engagement online en revenant aux fondamentaux. Il s’agit de faire passer un message en se rapprochant de son lectorat et lui donner de l’importance, car il reste et restera votre miroir et votre raison de poursuivre l’aventure.

Cette forme d’engagement sera plus solide pour souder votre communauté.

En conclusion

Le community management reste un univers très vaste. Le community manager peut dès lors se spécialiser sur de nombreuses compétences clés, en matière de contenus notamment.

Le mobile étant un secteur explosif, il devient alors essentiel pour de nombreuses sociétés de s’adapter en terme de contenu.

Cet angle de travail peut vite devenir une qualité chez le community manager maitrisant la rédaction web. Il deviendra alors un argument intéressant à valoriser sur son CV ou lors d’un projet à exposer.

Le snacking content est à étudier de près pour s’adapter à son lectorat, en alternant l’info rapidement consommable et les articles de fond.

 


Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Note Générale
Votre Note
[Total: 0 Average: 0]

Laurent Bour

Fondateur du Journal du Community Manager, je suis passionné par l'univers social media et particulièrement le community management et les nouveaux leviers marketing. J'arpente le net depuis ses débuts et les médias sociaux depuis 2005... J'ai fait mes débuts sur un Oric Atmos, et j'ai été un véritable fan de l'Amiga.. qui dit mieux ?
Close
LA NEWSLETTER DU JCM

Abonne-toi à notre superbe newsletter qui est faite avec une dose de créativité et beaucoup d'amour.

Ton E-mail:
Ton Prénom
Promis ! Nous ne céderons même pas devant le Pentagone pour filer tes données. Elles resteront notre propriété.
x

Send this to a friend

Hello,
Je pense que cet article pourrait t'intéresser : Community management et contenu mobile !! This is the link: https://www.journalducm.com/2016/06/17/community-management-et-contenu-mobile-7812/