fbpx
Référencement | SEO

Comment structurer ses articles pour Google ?

Lorsque vous vous lancez dans la rédaction web, il est indispensable de savoir comment structurer ses articles pour Google. Voyons comment faire :

Lorsqu’on se lance dans le blogging ou la rédaction web, il est indispensable de savoir comment structurer ses articles. Bien structurer un article signifie l’optimiser pour les moteurs de recherche et pour Google en particulier.

On peut tout-à-fait optimiser du contenu à titre personnel pour son blog,  mais en ayant au minimum la connaissance des fondamentaux du SEO. A l’opposé, on peut également faire appel à une agence de référencement naturel pour bien optimiser son site internet comme son contenu.

Si vous décidez de vous lancer, voyons les bases pour bien structurer ses articles pour Google.

Cet article s’adresse principalement aux débutants qui souhaitent lancer un blog et apprendre comment rédiger efficacement pour le web. Rédiger pour le web implique de nombreux points à suivre pour optimiser au mieux son contenu et obtenir ainsi un bon référencement naturel.

 

Rédiger pour le web, un atout pour votre SEO

Il est évident que la rédaction web présente un réel atout pour optimiser son contenu et obtenir ainsi de meilleurs positions sur le moteur de recherche Google. Si le SEO est une science inexacte, c’est sans doute parce qu’elle implique de nombreux paramètres, qui ne sont pas toujours réunis au sein d’un site internet.

Quand on se lance, on n’hérite pas de l’autorité instantanément. Il faut ainsi comprendre que le SEO est un univers où la patience est le maître-mot. Si vous souhaitez comme tout le monde voir les fruits que porteront votre travail, reposez vous sur ces 3 piliers : patience, constance et persévérance.

La patience, la constance et la persévérance, sont les qualités à avoir pour se lancer dans la rédaction web et le référencement naturel. Sans ces 3 piliers, il sera très difficile de voir les fruits de son travail.

La rédaction web est un exercice qui peut paraître difficile les premiers mois, mais elle peut également entraîner un plaisir; celui d’écrire et de voir comment Google nous fait grimper dans les résultats de recherche.

Voyons à présent chaque élément à travailler pour optimiser ses articles.

Blogging : Rédiger pour le web

 

Le titre de votre article

Ce n’est pas forcément le premier point à travailler quand on rédige car il arrive souvent que l’on revienne plus tard sur le titre de son contenu. Si vous avez un sujet à aborder, rédigez dessus librement et revenez plus tard sur le titre si ça peut vous aider à ne pas y être dépendant.

Le titre de votre contenu devrait être l’élément de réponse, à la requête que saisirait un internaute. Il doit donc comporter votre mot-clé principal et être relativement concis.

 

Le mot-clé générique ou la longue traîne

Le mot-clé générique est le mot sur lequel vous souhaitez vous positionner sur Google. Plus ce mot sera concurrentiel, c’est-à-dire beaucoup utilisé et positionné via des sites à forte autorité, plus il sera difficile de gagner une position intéressante sur Google.

Pour contrer ce problème, il sera parfois plus intéressant de travailler sur la longue traîne, ce qui ne signifie pas d’abandonner un mot-clé générique. L’autorité acquise au fil du temps; mois et années, pourrait vous permettre de bien vous positionner sur des mots-clés génériques. Il y a d’autres paramètres à considérer par ailleurs, comme le nombre de sites qui parle de vous en insérant un ou plusieurs de vos liens au travers de leur contenu.

La longue traîne ou expression-clé, représente un ensemble de mots qui permet d’affiner la recherche autour d’un mot-clé générique.

Exemple :

  • Mot-clé générique : chocolat
  • Expression-clé : chocolat fourré à la pâte d’amandes

Si vous saisissez la requête chocolat sur Google, vous aurez des millions de résultats mais pas forcément de résultats pertinents dans le top 3 (les 3 premiers résultats). Ainsi il est parfois nécessaire d’affiner sa requête en spécifiant le type de chocolat recherché, son mode fabrication ou encore le lieu où en acheter par exemple. A partir de là vous aurez plus de chances de vous positionner, tout en répondant à des requêtes plus pertinentes.

La longue traîne ne vous garantira pas le gros volume de recherches lié au mot-clé générique, mais un volume bien plus pertinent du fait qu’il répondra à un besoin mieux exprimé. Il est donc intéressant de travailler sur les mots-clés génériques tout comme les expressions-clés.

 

Les Balises H1 à H6 ou Titre 1 à Titre 6

Ces balises, vous les trouverez dans le menu de votre page article. C’est là où vous changez les couleurs de votre texte, où vous choisissez de mettre du texte en gras, italique etc…

Dans ce menu supérieur vous avez sur la gauche un menu déroulant qui présente par défaut « Paragraphe ». Si vous cliquez dessus vous verrez le menu s’ouvrir et proposer différents choix, notamment de Titre 1 à Titre 6 qui sont donc les balises H1 à H6.

Balises H1 à H6

 

  • La balise H1

La balise H1 est la première et en même temps la principale, mais vous n’aurez pas à l’utiliser. Le titre de votre article sera par défaut une balise H1 et il n’y en a pas 2 dans le corps d’un article en général. Au sein du titre de votre article, c’est là où vous prendrez soin d’insérer votre mot-clé.

Pour optimiser au mieux son titre d’article il est nécessaire de se mettre dans la peau d’un internaute et d’imaginer les requêtes qu’il devra saisir, pour espérer tomber sur votre article. En d’autres termes, votre article doit répondre à une plusieurs requêtes saisies par les internautes. Il doit ainsi répondre à leurs attentes de la manière la palus pertinente possible. Plus le contenu sera pertinent et plus l’internaute le lira jusqu’au bout.

Ainsi la balise H1 doit être le reflet d’un titre qui donne envie aux internautes d’en savoir plus.

 

  • Les balises H2 à H6

Nous démarrerons donc sur la balise H2 qui soulignera le titre d’un paragraphe (comme celui-ci qui s’intitule : Les balises H1 à H6…) La balise H3 quant à elle sera un sous-paragraphe ou sous-titre (Ici elle souligne un sous-titre lié au paragraphe). Au sein d’un thème qui serait le titre de votre paragraphe, vous pourriez lister différents points à aborder.

En clair les balises servent à bien structurer visuellement votre article, afin d’ en faciliter la lecture d’une part et de le segmenter pour utiliser vos mots-clés intelligemment. Une balise doit contenir un mot-clé et ou un terme appartenant au champ lexical du mot-clé.

En moyenne un article de 800 mots contient 5 balises H2 pour bien le découper et en faciliter la lecture.

 

La rédaction du contenu principal : L’article !

La plus grande partie de votre article sera forcément le contenu que vous allez rédiger pour vos différents paragraphes. C’est ce contenu qui  vous permettra d’apporter de la valeur ajoutée à votre blog. Soyez pertinent, clair et surtout naturel dans votre manière de rédiger. Votre mot-clé principal n’est pas un mot qu’il faut répéter systématiquement de  nombreuses fois au sein de votre article.

Le meilleur moyen de faire comprendre à Google de quoi vous voulez parler, c’est de lui offrir des mots qui appartiennent au même champ lexical. C’est de cette manière que Google interprétera correctement le sujet et l’univers sur lesquels vous rédigerez.

La rédaction du contenu principal : L'article

 

Travailler le champ lexical

Dans un premier temps il est utile de travailler sur le champ lexical de vos mots-clés, plus tard vous aborderez la sémantique. Le champ lexical regroupe tous les mots qui appartiennent à un même univers.

Si nous prenons le mot-clé générique SEO par exemple, nous aurons autour les mots ou expressions suivantes : référencement naturel, SEA, SEM, rédaction web, rédiger pour le web, Google, optimisation contenu, algorithmes Google, moteur de recherche etc…

Plus vous serez pertinent dans l’utilisation des mots appartenant au champ lexical de votre mot-clé, plus Google saura interpréter votre contenu en situant l’univers et le mot-clé s’y rapportant. C’est un exercice à pratiquer régulièrement au sein de vos articles.

 

La longueur des articles

C’est un long débat que d’aborder la taille des articles. Combien de mots doivent-ils faire pour améliorer ses positionnements ? D’un point de vue référencement naturel, un article devrait être long, c’est ce qui ressort d’une étude ayant analysée le nombre de mots contenus dans des articles positionnés en top position Google.  Plus de 50% d’entre eux allaient au delà des 2000 mots.

C’est à vous de voir selon le temps alloué à la rédaction, car 2000 mots ça demande un peu de temps en matière de rédaction web. Dans un second on doit aussi penser à son audience ! Est-elle mobile ou principalement desktop ? A ce sujet vous pourrez équilibrer vos contenus entre long et court.

Une audience mobile aime consommer le contenu rapidement et certaines personnes préfèrent un contenu long et pertinent pour obtenir un maximum d’informations sur un sujet. Le contenu court s’appelle snacking content qui par définition s’apparente à du snack qui se consomme rapidement.

 

Mettre à jour ses articles

Un article n’est jamais complètement figé et pour l’optimiser ou le mettre à jour, il est de rigueur de revenir dessus et de le retravailler avec de nouvelles informations. Vous redonnerez ainsi de la vie à vos articles et vous gagnerez en visibilité et en trafic si vous utilisez les réseaux sociaux pour vos partages.

Si vos premiers articles étaient des coups d’essais, revenez dessus et peaufinez-les pour vous permettre de les faire remonter dans les résultats de recherche.

 

Les images

Il est important d’entrecouper son article d’images pour assouplir la lecture et la fluidifier, mais également pour imager des propos et permettre un « meilleur référencement ». Chaque image possède une balise alt (texte alternatif) qu’il sera indispensable de renseigner en y introduisant là aussi votre mot-clé ou une expression clé qui traduira en même temps l’image.

Lorsque vous êtes au sein de votre article, on y accède en cliquant sur l’image et en sélectionnant le petit crayon (modifier) qui apparaît.

Blogueur-pro-Journal-du-CM

 

La balise meta description

Même si elle n’apporte rien de manière directe en SEO, elle permet tout de même de gagner en taux de clic (CTR) si elle est bien rédigée et qu’elle fait la différence face à d’autres résultats de recherche. Pour départager des résultats de recherche, l’internaute lira la balise meta description pour voir s’il s’avère pertinent ou pas de lire un article.

Il est donc indispensable de soigner la rédaction de cette balise qui sera simple à remplir en ayant recourt au plugin Yoast (voir chapitre suivant).

 

Le plugin Yoast

Si vous avez installer WordPress pour gérer votre blog, n’hésitez pas à télécharger le plugin SEO Yoast pour vous guider dans l’optimisation de vos articles. C’est à ce jour le plugin SEO le plus utilisé pour bien structurer ses articles. Il vous guidera sur la lisibilité, l’optimisation etc…

De nombreux guides disponibles sur le net vous aideront à bien le configurer.

 

En conclusion

On pourrait en dire beaucoup plus sur la rédaction web et la structure des articles, mais ici se trouve l’essentiel pour ceux qui débutent un projet de blog ou qui se lancent dans la réfaction sur internet. Pour résumer au mieux il s’agit d’écrire naturellement et de s’exercer sur l’insertion des mots-clés et des mots appartenant au champ lexical de votre mot-clé principal.

Avec le temps ça doit devenir une nature dans votre écriture.  Et c’est aussi avec le temps que vos articles se classeront.

Note générale de nos lecteurs
Votre Note
[Total: 8 Average: 4.8]

Laurent Bour

Fondateur du Journal du Community Manager, je suis passionné par l'univers social media et particulièrement par les nouveaux leviers marketing. J'arpente le net depuis ses débuts et les médias sociaux depuis 2005... J'ai assuré mes débuts en informatique sur un Oric Atmos, et j'ai été un vrai fan de l'Amiga... qui dit mieux ?

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
LA NEWSLETTER DU JCM

Abonne-toi à notre superbe newsletter qui est faite avec une dose de créativité et beaucoup d'amour.

Ton E-mail:
Ton Prénom
Promis ! Nous ne céderons même pas devant le Pentagone pour filer tes données. Elles resteront notre propriété.
x

Send this to a friend

Hello,
Je pense que cet article pourrait t'intéresser : Comment structurer ses articles pour Google ?! This is the link: https://www.journalducm.com/structurer-ses-articles-pour-google/