fbpx
Référencement | SEO

La rédaction web : Fondamentaux et changements à venir

Suivez les évolutions de la rédaction web sur les mois et années à venir. Ce qui va changer ou évoluer en 2020

Faits Saillants

  • Ajout d'un texte
Partenaire Vidéo Journal du CM

La rédaction web est très importante notamment pour le référencement naturel d’un site internet. Elle est également primordiale pour procurer une bonne expérience utilisateur. Qu’est-ce qui va changer en  2020 ?

Résumé

10 secondesL’importance de la rédaction web pour gagner en visibilité. Soulever les points importants pour diversifier son contenu : la rédaction mobile avec le snacking content. L’optimisation du contenu par la sémantique et le champ lexical,  indispensables pour mieux se positionner sur Google.   La pyramide inversée et le SEO vocal seront également de la partie.

Bonne lecture !

 


La rédaction web

Il est toujours bon de rappeler en quoi consiste la rédaction web. Il s’agit de rédiger du contenu à destination d’internet en ayant pour objectif de gagner en visibilité.  Votre contenu sera héberger sur votre site internet / blog et sera optimisé d’un point de vue SEO afin de lui assurer un bon positionnement sur les moteurs de recherche.

On est dans un style rédactionnel assez éloigné du journalisme mais si vous êtes journaliste c’est déjà un gros avantage du point de vue rédaction. Il s’agit ensuite d’adapter son contenu et web et de suivre les règles.

Les règles sont en l’occurrence édictées par Google et ses algorithmes majeurs.

Il y a des choses à faire et à ne pas faire en matière de rédaction pour le web.  Si vous respectez ces règles et que vous maîtrisez la rédaction en travaillant sur le champ lexical et sémantique de vos mots-clés, vous aurez quelques longueurs d’avance.

La finalité est de faire venir les internautes sur votre site afin qu’ils prennent connaissance de vos contenus et de votre offre produits/services. Pour y parvenir vous devez avoir du contenu en première page de Google et si possible dans le top 3 des résultats liés à une requête précise.  Le volume de requête sur une requête ou un mot-clé sera à étudier en amont.

Intégrez pour finir que le SEO est une science inexacte… personne ne peut vous promettre la première position ni la première page. Faites simplement ce qu’il faut et apprenez à optimiser vos contenus, à les mettre à jour, les densifier s’il faut etc… Enfin connaissez les fondamentaux du SEO pour travailler  la rédaction de contenu de manière efficace.

SEO

 

L’enjeu majeur sur le web : Se rendre visible

On ne produit pas du contenu pour produire du contenu, sinon on participe activement à une forme de pollution numérique.  Toute production de contenu a un but et le plus récurrent est bien entendu la visibilité que l’on cherche  à gagner.

Se rendre visible sur internet c’est produire du contenu qui répond de manière pertinente aux requêtes des internautes.

Il faudra donc connaitre les volumes  de recherche par mot-clé et travailler autour de vos-clés principaux en utilisant des variantes et des angles différents.

La visibilité s’acquiert au fil du temps et demande de la patience. Il faut obtenir un capital contenu conséquent pour espérer glaner quelques bonnes places. ces places sont celles qui vous ramèneront du trafic organique.  Pensez ainsi à travailler sur les différentes sources de trafic web et plus précisément sur le trafic social afin d’ obtenir une visibilité plus rapide et amorcer  ainsi le développement de votre audience.

La visibilité est l’enjeu majeur quand on souhaite développer son business en ligne. Créer un site internet n’est pas suffisant car il faut l’alimenter régulièrement pour avoir une chance d’être trouvé.

Visibilité web

 

Les changements pour la rédaction web en 2020

Il faut prendre en compte que certaines choses risquent de changer l’année à venir, concernant la rédaction web et le référencement naturel. On peut notamment affirmer que la rédaction mobile prendra une place beaucoup plus importante.  Environ 50 % des lecteurs lisent directement sur mobile à l’heure actuelle.

La rédaction mobile n’est néanmoins pas le seul point qui va évoluer. Voyons ainsi au sein de cet article, les changements à venir en 2020 pour la rédaction web et le référencement naturel.

Le référencement naturel c’est en aparté comme les études ! S’il y a des années on trouvait facilement un travail avec le bac en poche, aujourd’hui ce n’est pas moins d’un bac+5 qu’il vous faut pour « espérer » décrocher un job. En référencement naturel c’est la même chose, la concurrence devient de plus présente et les bases du SEO ne suffisent plus !

Les critères évoluent et vous devez rédiger davantage, être plus pertinent et plus précis sur votre sujet. En clair les bases sont sans cesse réévaluées année après année.

Parfois la réponse à une requête doit être chirurgicale pour espérer un positionnement ! 

C’est avec le temps et la régularité que les efforts paient en référencement naturel. Toujours est-il qu’il faut maintenir un degré de pertinence et toujours respecter les règles en SEO.

 

La rédaction mobile plus présente

Il faut tout d’abord rappeler que l’année 2018 a vu le trafic mobile dépassé le trafic desktop au niveau mondial. Si rédiger pour le web tend vers des articles longs, la rédaction mobile quant à elle demande de  savoir rédiger des articles courts.

En France, le trafic desktop reste toujours devant le trafic mobile, mais ce dernier représentait tout de même 34 % du trafic total, soit une hausse de 49 % par rapport à l’année 2017. En 2019 nul doute que ces chiffres seront encore à la hausse. Il faut aussi intégrer que l’utilisation des mobiles englobe les applications dédiées et pas forcément les sites web ou les blogs.

Rédaction pour mobile

Si un blog propose une application mobile, il suffit de voir le nombre de téléchargement pour définir un niveau de viabilité ou pas. Ainsi est-ce nécessaire d’avoir une application mobile pour son blog ?  L’accès via internet peut s’avérer suffisant.

On peut cependant affirmer que l’utilisation mobile est une véritable tendance pour cette nouvelle année 2019 et celles à venir, sur laquelle il va falloir travailler en matière de rédaction web.

 

Comment rédiger pour une lecture sur mobile ?

La rédaction à destination d’un mobile change de la version desktop. Les contenus devront être plus courts et aérés en fonction de la taille des écrans. Si on considère les derniers smartphones avec des résolutions très haute, il faut savoir que c’est la définition à l’écran qui primera. En l’occurrence ne vous attendez pas à un texte en rapport de votre résolution, sous peine d’avoir un contenu illisible ! Un smartphone reste très petit face à un écran d’ordinateur.

Vous aurez de ce fait une moyenne de 8/10 mots par ligne. Évitez ainsi les longs paragraphes qui donneront la sensation d’une lecture interminable. Il faut faire court… très court ! Et à ce sujet un article de 300/400 mots sera la taille maximum à viser.

Pour éviter une perte de positionnement sur des articles courts, il faudra alterner entre les 2 : court et long. Cela signifiera pour beaucoup « rédiger 2x plus ». En même temps vous développerez une nouvelle audience; un lectorat mobile qui sera actif aux heures de pointe et à l’heure du déjeuner.

Le contenu court à un nom; le snacking content où comment consommer du contenu rapidement.

Quels sont les sujets à aborder en snacking media ?

Les sujets à rédiger tendent principalement sur des points précis  qui ne nécessitent pas un long développement. Une fonctionnalité récente qui apparaît sur un réseau social, serait un point suffisant à traiter pour en  rédiger 200/300 mots.

Pensez également que rien ne vous empêche de  rédiger un contenu plus long en parallèle, afin d’offrir à votre audience une alternative.

Quelques sujets à traiter de manière concise :

  • Les updates d’outils, de solutions, de réseaux sociaux etc…
  • La mise en avant d’une campagne de marque
  • Les définitions si vous avez un lexique en ligne
  • Les chiffres d’une étude,  autour d’un réseau social etc…
  • Une infographie avec une brève introduction
  • La réponse à une question précise
  • Des conseils en social media ou autre

Et bien d’autres points encore. Considérez  que les partages de posts courts se font aux heures  de pointes, dans le but de permettre aux usagers des transports de lire rapidement  vos contenus. L’heure du déjeuner est également un créneau à privilégier.

 

Pyramide inversée : Mettez un résumé en entête de vos articles

On parle beaucoup de la pyramide inversé en référencement et en rédaction web. Ce qui reviendrait à dire de commencer par la fin.  En réalité il  est plutôt d’usage de mettre un court résumé de votre article en entête. Plus qu’une introduction qui assure une entrée en à la matière, il s’agit ici de résumer en 3/4 lignes maximum votre article. Ça représente une lecture de 10 secondes .

Un exercice pas si simple mais qui permet à l’internaute de prendre rapidement connaissance de votre contenu. Si le lecteur souhaite aller plus loin il pourra poursuivre la lecture.

Utilisez des mots-clés  à fort impact et donnez envie au lecteur d’aller plus loin !  Travaillez également ce point pour la balise meta description.   L’idée est de donner envie au lecteur d’aller plus loin et  dans le cadre de la meta description de cliquer sur votre article.

Titre SEO et meta description

 

La sémantique et le champ lexical pour optimiser vos articles

Il est impératif en rédaction web, de maîtriser les principes du champ lexical et du champ sémantique de vos mots-clés. La répétition d’un mot-clé à outrance n’est pas pertinent et aura plutôt un effet indésirable à la lecture comme au référencement. Inutile ainsi de sur-optimiser votre contenu.

Mots-clés SEO

Travaillez sur l’univers lié à votre mot-clé et quand cela vous est possible définissez dés le début de votre article (après le résumé)  votre mot-clé si nécessaire. Apportez un contexte  au lecteur de manière à ce  qu’il puisse mieux comprendre votre point de vue.

Pour travailler sur la sémantique et le champ lexical, dressez-vous une liste de mots-clés secondaires liée à votre mot-clé principal (environ 25/30 mots)  Apprenez à les introduire dans votre rédaction sans dénaturer le texte et son essence. Pensez  aux outils qui vous faciliteront la tâche comme 1.fr ou SEOQuantum

L’idéal est de glisser une définition de votre mot-clé en entête de post, afin de brasser une première partie du champ lexical de votre mot-clé.  L’explication ou la définition d’un mot utilise par principe le champ lexical, l’univers auquel il appartient.

Exemple :    Si vous souhaitez définir la rédaction web en quelques phrases, vous pourriez facilement introduire des mots comme : rédacteur,  rédactrice, SEO, Google, optimisation, contenu, positionnement, référencement naturel, rédiger, article,  moteur de recherche, visibilité, trafic, web, organique, sémantique, lexical etc….

 

Les requêtes vocales en disent long !

La consommation du contenu passera de plus en plus par la requête vocale. Gain de temps et surtout la possibilité de se libérer les mains pour faire autre chose, la recherche vocale est aujourd’hui de plus en plus présente sur  nos smartphones comme au travers des assistants vocaux; Alexa, Cortana, Siri ou encore l’assistant Google vous sont certainement familier .

Ce sont ces intelligences artificielles qui vous répondent, lorsque vous les interrogez sur une requête. Capable de crawler le web comme de  vous remplir une fiche de rendez-vous, ces assistants seront de plus en plus présent dans notre quotidien.   Toute cette dimension nous amène au SEO vocal et la manière dont seront traitées les requêtes. Quand on effectue une recherche nous sommes généralement plus précis dans notre besoin

L’aspect recherche sur le web est intéressant sur de nombreux plans dont l’un d’entre eux est facile à comprendre : « On ne rédige pas comme on parle » surtout quand il s’agit de saisir une requête sur le moteur de recherche Google. A l’écrit on va au plus concis, en évitant les mots de liaison et oubliant même le degré de pertinence de la requête.

Curieusement à l’oral on pose plutôt une question directe et précise… qui de ce fait nous amène à une réponse claire et précise.

Les requêtes sur des expressions-clés précises pourraient devenir plus intéressante au fil des mois et années à venir. 

Si  une requête saisie sur Google manque majoritairement de précision, à l’oral on à affaire à un degré de pertinence plus pointu jusqu’aux  résultats  de recherche.

 

La stratégie de contenu

Mettre en place une stratégie de contenu n’est pas un exercice simple. Il faut connaître au préalable parfaitement votre cible et ce dont elle a besoin, ce qu’elle recherche comme information autour de votre sujet. N’hésitez pas utiliser Google Ads et à définir les volumes de vos mots-clés.

Dans le menu supérieur, sélectionnez outils et  ensuite outil de planification des mots-clés.

Menu Google Ads
Cliquez pour agrandir

 

Planificateur de mots-clés Google Ads
Cliquez pour agrandir

 

Sélectionnez « Obtenir le volume de recherche et les prévisions »

Dans un second temps vous pourrez opter pour la recherche de mots-clés ou d’idées pour la rédaction de vos futurs articles.

Volume de recherche de mots-clés Google Ads
Cliquez pour agrandir

 

Renseignez votre mot-clé ou vos mots-clés dans l’encadré. Faites attention de bien séparer vos différents mots-clés selon les indications fournies. Une fois le champ renseigné, cliquez sur démarrer.

Renseignez ses mots-clés dans le planificateur de mots-clés Google Ads
Cliquez pour agrandir

 

Statistiques historiques mots-clés Google Ads
Cliquez pour agrandir

 

La ligne éditoriale

Il est important de bien  suivre une ligne éditoriale en  rédaction web, d’autant plus si vous souhaitez ressortir comme expert de votre domaine. Évitez les sujets fourre-tout comme le lifestyle qui réunit plusieurs sujets en un. Vous seriez forcé de rédiger plusieurs fois par jour pour  rivaliser avec vos concurrents.

Prenez un sujet et définissez le ton et le style en mettant au centre une problématique ou  une orientation de votre contenu. A terme la ligne éditoriale deviendra votre identité rédactionnelle.

 

Workflow et rôles en rédaction web

La rédaction d’articles en quantité au sein des entreprises notamment, nécessite la mise en place de processus. Pour vous aider dans votre rédaction ou si vous dépendez d’un service,  n’hésitez pas en mettre en place ce process. Sur votre site vous pouvez nommer des rédacteurs, des contributeurs et définir des droits en vous aidant d’un plugin qui permet de  gérer différents rôles.

Un contributeur rédigera son contenu sans possibilité de publier. Une fois l’article rédigé il passera en mode brouillon et un correcteur pourra venir derrière pour corriger le texte. Le contributeur validera les corrections et un rédacteur en chef publiera le contenu. Le rédacteur web pourra quant à lui publier, mais pourra passer en bro »uillon son post pour se faire corriger au préalable.

Au delà on peut également avoir un community manager, qui lui partagera  le contenu sur les réseaux sociaux.

 

Combien de mots dans un article ?

On a précédemment vu la notion de snacking media ou contenu court, voyons à présent le contenu de fond ou contenu long.

D’après une récente étude, plus de 50% des articles positionnés en première page et première position sur une requête Google, comportent  plus de 2000 mots.

Cette donnée place la barre haute en matière de rédaction web. Les rédacteurs devront tabler sur des contenus de 2000 mots minimum s’ils veulent des chances de mieux se positionner sur Google. Paradoxalement il est difficile d’être lu quand on fait long mais de nombreux internautes sont tout de même à la recherche  de contenu de qualité et riche. Il ne faut donc pas les négliger.

L’optimisation SEO des articles longs, est généralement plus simple si on parvient à rester centré sur le sujet. Le nombre de mots à donc une nette incidence sur le positionnement.

 

Intégrez un maillage interne pour lier vos articles

Pour améliorer le bounce rate « taux de rebond » et optimiser aussi vos contenus, il est rigueur de créer un maillage de vos articles. Il s’agit de relier entre eux vos articles par le biais d’un lien placé sur une ancre  correspond au mot-clé ou expression-clé d’un de vos sujets traités. Au sein de cet article j’ai par exemple mis quelques  liens dont un qui pointe vers  un article traitant des fondamentaux du  SEO.

Le titre de l’article  est  » Fondamentaux du SEO : Le référencement naturel à la portée de tous 1/2  »   j’ai donc placé mon lien sur fondamentaux du SEO afin  qu’une personne   puisse cliquer dessus pour obtenir des renseignements complémentaires. Grâce au maillage interne, je travaille le temps passé sur mon site.

En second lieu je redonne vie à des articles profonds, sur lesquels je ne gagne plus ou très peu de trafic. Google  considérera  ces contenus lors du passage de ses robots, mais de mon côté j’ai tout intérêt à les optimiser et à les mettre à jour.

 

Apprendre à rédiger pour le web

Pour être rapidement efficace en rédaction web, il est nécessaire de faire focus sur le champ lexical et le champ sémantique précédemment cités. C’est à mon sens l’un des points les plus important quand on sait écrire de manière naturelle.

Rédacteur web

Le reste représente un ensemble de règles à respecter, d’un point de vue technique celles directement liées au contenu. L’emploi des balises, la segmentation d’un contenu en sous-chapitres et  l’aération d’un contenu participe à la bonne lisibilité en ligne. En clair il faut parvenir à rédiger naturellement en intégrant ces points.

Avec de la pratique et donc du temps, ça deviendra chez vous une seconde nature.

 

La structure des articles  

La structure d’un article, notamment sous WordPress  doit répondre à quelques règles en matière de balisage et de lisibilité. Un texte doit être le plus aéré possible pour en facilité la lecture. N’hésitez pas à faire des sauts de ligne et séparez bien vos paragraphes en les titrant avec une balise H2 (voir croquis plus bas pour l’accès aux balises)

Au sein des paragraphes utilisez des balises H3/H4… si nécessaire et surtout si le chapitre risque d’être long. Un article de 1500 à 2000 mots devrait logiquement être segmenté en 5/6 chapitres titrés avec des balises H2. Ça en facilitera la lecture et ça permettra d’insérer vos mots-clés pour optimiser le référencement.

Composition d’un article classique :

  • Titre article (balise H1 par défaut).
  • Chapô (1 à 2 lignes) ou résumé article dans le principe de la pyramide inversé (voir entête de cet article).
  • Corps de l’article où insérer les balises H2 en titres de paragraphes et les balises H3 en sous-titres ou intertitres.
  • Insérer des photos au sein de votre article pour illustrer vos propos ou sujets traités. et tagguez-les. Modifier la photo en cliquant dessus et cliquez ensuite sur l’icone crayon . Insérez dans le champ « texte alternatif« un titre  contenant votre mot-clé.
  • Renseignez la catégorie (une seule catégorie) de votre article et  ajoutez quelques étiquettes (tags)
  • Si Yoast SEO est bien installé sur votre site, remplissez le titre SEO (légèrement différent du titre de votre article en intégrant votre mot-clé principal) et ajoutez la meta description.
  • Une fois l’article finalisé changer l’URL en ôtant les mots de liaison et les mots superflus.  Vous pouvez installer le plugin « Permalink Manager »

N’oubliez pas de taguer l’image à la une  lors de son insertion (champ titre alternatif)

 

La zone des articles sous  WordPress

Aperçu de la zone de rédaction sous WordPress. Faites attention  pour ceux qui rédigent sous l’éditeur de texte Gutenberg, la présentation est totalement différente et le contenu se gère par bloc.

Zone article WordPress
Cliquez pour agrandir

 

En conclusion

La rédaction web évolue et vite !  C’est une question de sites internet et de contenus qui ne cesse de croître  au fil des années. Cependant les personnes sont encore loin de savoir optimiser un contenu pour le web, ce qui  revient à dire qu’il y a toujours des places à prendre sur Google.

Le moteur de recherche Google lui-même, évolue  en parallèle de cette masse de contenu qui envahie la toile. Il faut sans cesse redéfinir les canons de la pertinence, du post parfait et de l’optimiser comme il se doit. Ce n’est pas une mince affaire et depuis quelques temps déjà on voit d’énormes fluctuations au niveau des positions.

Des articles mieux structurés, plus riches et mieux optimisés voient le jour et s’installent là où  certains anciens articles trônaient.  De ce fait ça demande de savoir reprendre ses propres contenus et de les mettre à jour avec du contenu frais et des données plus récentes.

Impossible de se reposer sur ses lauriers en rédaction web.

Chacune des positions du top 3 est convoitée et  il faut faire parfois long, très long et pertinent pour espérer caresser le sommet de la 1ère page. Sollicitez l’aide d’un référenceur pour mettre toutes les chances de votre côté.

________

En 2020, retroussez vos manches et mettez les bouchées doubles pour asseoir votre expertise et conserver vos positions.

Note générale de nos lecteurs
Votre Note
[Total: 13 Average: 4.5]

Laurent Bour

Fondateur du Journal du Community Manager, je suis passionné par l'univers social media et particulièrement par les nouveaux leviers marketing. J'arpente le net depuis ses débuts et les médias sociaux depuis 2005... J'ai assuré mes débuts en informatique sur un Oric Atmos, et j'ai été un vrai fan de l'Amiga... qui dit mieux ?

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
LA NEWSLETTER DU JCM

Abonne-toi à notre superbe newsletter qui est faite avec une dose de créativité et beaucoup d'amour.

Ton E-mail:
Ton Prénom
Promis ! Nous ne céderons même pas devant le Pentagone pour filer tes données. Elles resteront notre propriété.
x

Send this to a friend

Hello,
Je pense que cet article pourrait t'intéresser : La rédaction web : Fondamentaux et changements à venir! This is the link: https://www.journalducm.com/redaction-web/