Webdesign

Le Design Thinking et son utilité pour les entreprises

Découvrez tout sur le Design Thinking ! Un concept de travail auquel les entreprises ont recours pour innover et créer leurs produits et services :

 

Le Design Thinking vise l’innovation et la résolution des problèmes en utilisant des méthodes propres aux designers. De nombreuses entreprises de grande renommée utilisent ce concept de travail pour la création de leurs nouveaux produits ou services.

  • Mais en quoi consiste réellement le Design Thinking ?
  • D’où vient ce concept et quels sont ses avantages ?

 

Qu’est-ce que le Design Thinking ?

Le Design Thinking se traduit en français par « pensée design » ou « esprit design ». Depuis son apparition, sa définition a beaucoup évolué. Il est présenté comme une méthode d’innovation et une approche de conception globale centrée sur l’utilisateur final (l’humain) dont le but est de créer un produit novateur.

L’idée même de ce concept est donc de trouver des solutions à des problèmes existants ou à venir, de façon plus originale en utilisant des outils propres aux designers.

Qu'est-ce que le Design Thinking ?

Ce qui permet de créer des produits ou des services qui répondent à un besoin réel du consommateur et qui sont faisables techniquement et viables économiquement. L’empathie, la co-création, la créativité, le droit à l’erreur et l’itération constituent le socle de cette démarche d’innovation. Et ce, quel que soit le domaine auquel elle s’applique.

Cette approche de gestion de projet est utilisée par de grandes entreprises telles que Google, Airbnb, Facebook, etc. Elle se sert de l’intelligence collective pour faire travailler ensemble toutes les personnes qui interviennent sur un même projet.

 

Quelles sont les origines du Design Thinking ?

Apparu récemment en France, le Design Thinking n’est pourtant pas un concept nouvellement créé. En réalité, le concept de pensée design est né aux États-Unis dans les années 50 avec l’arrivée de la technique du Brainstorming développé par le publicitaire Alex Osborn.

En 1980, Rolf Faste, qui était à l’époque professeur de génie mécanique et directeur de la section Design Product de l’Université de Standfort, a donné une définition exacte du concept. Et il a également établi ses différentes étapes.

Quelles sont les origines du Design Thinking ?

Mais ce n’est que 7 ans après que le terme a été officialisé et a été utilisé pour la première fois par Peter G. Rowe dans son ouvrage intitulé « Design Thinking ». Dans les années 2000, on assiste à une diffusion à grande échelle de cette démarche innovante en Europe et aux États-Unis. De nombreuses publications ont été faites sur le sujet, des colloques ont été organisés et des cours sur le Design Thinking ont été donnés à des étudiants. Trois écoles de Design Thinking ont même été créées à Paris, Tokyo et Pékin en 2012.

Aujourd’hui, le concept continue d’avoir du succès auprès des entreprises. Le Design Thinking est enseigné dans les plus grandes universités du monde. En outre, de nombreuses formations et certifications sur le Design Thinking sont aujourd’hui proposées.

 

Quels sont les principes du Design Thinking ?

Pour innover, il faut nécessairement considérer des facteurs tels que le mode de vie des personnes, leurs habitudes de consommation, leurs désirs et leurs sujets de conversation. Le but de la « pensée design » étant de répondre à un besoin explicite ou non, il faut se fier à certaines techniques de recherche ethnographiques comme l’immersion, l’observation ou la co-construction avec les utilisateurs.

 

Quels sont les principes du Design Thinking ?

Le Design Thinking a pour objectif de faire travailler ensemble les différents professionnels de l’entreprise, à savoir les ingénieurs, les designers, les spécialistes du marketing, les développeurs, etc. Toutes ces compétences réunies, il est plus facile de repérer une problématique et d’avoir une meilleure compréhension de son contexte. Il est alors plus simple de trouver la solution qui permettra de résoudre le problème et de passer à sa conception.

Le Design Thinking est donc une méthodologie de projet collaborative qui permet d’utiliser le plein potentiel du travail d’équipe, montre les différents profils de la société et améliore le management de projet avec une approche plus créative.

Le Design Thinking permet de donner vie rapidement à des projets qui répondent à un besoin.

Pour arriver à l’achèvement et la mise sur le marché d’un produit ou d’un service de façon rapide et efficace, le Design Thinking s’inspire de la manière de travail des designers. Il se base donc sur le prototypage des idées. Pour être testée, améliorée et mieux visualisée, chacune des idées doit nécessairement prendre forme.

Design Thinking

De plus, ce mode de pensée permet de travailler selon une logique de co-création. Il crée un dialogue constant avec des personnes qui ne possèdent pas les mêmes expertises et dont les habitudes de travail et les manières de travailler diffèrent également. De ce fait, il favorise l’intelligence collective et permet d’évoluer ensemble et de manière opérationnelle.

 

Quelles sont les différentes étapes du Design Thinking ?

On distingue plusieurs variantes du process de conception créatives. Celles-ci se composent de 3, 5 ou 7 phases ou étapes distinctes. Malgré leurs différences, toutes les versions de cette approche ont le même objectif et elles incarnent toutes les mêmes principes.

Quelles sont les différentes étapes du Design Thinking ?

 

Les étapes énoncées par Rolf Faste sont au nombre de 7. Il s’agit de :

  • La définition : elle consiste à identifier le problème pour ensuite déterminer le projet qui est en mesure de résoudre ce souci et ce qui pourrait assurer son succès.
  • La recherche : cette étape consiste à regrouper tous les professionnels de l’entreprise qui interviennent sur le projet (designers, professionnels du marketing, ingénieurs, techniciens, etc.). Elle permet également de définir de façon exacte la problématique relative au besoin de consommation.
  • L’idéation : c’est la phase de brainstorming où on procède à la récolte des idées et on passe à la discussion. C’est un moment de grand débat au cours duquel chaque participant donne des idées. L’objectif de l’échange est de trouver les solutions pouvant répondre aux besoins des clients.
  • Le prototypage : c’est la phase de conception des premiers prototypes du produit. Durant cette étape, il est possible d’impliquer le client dans le processus peut être impliqué dans le processus ou non. Lorsque c’est le cas, on envoie une première version du produit aux clients pour prendre leur avis.
  • La sélection : au cours de cette étape, les différents participants se concertent pour dégager la meilleure idée parmi toutes celles émises.
  • L’implémentation : c’est la phase de concrétisation du projet. On rédige un plan d’action et on situe les responsabilités de chacun et on définit les ressources nécessaires à la mise en place du projet.
  • L’apprentissage : dernière étape du process, elle consiste à recevoir les feed-back des clients et à améliorer le produit ou le service en cas de besoin.

 

Quels sont les avantages du Design Thinking ?

Le Design Thinking est une méthodologie qui offre plusieurs avantages pour les entreprises qui la pratiquent.

Quels sont les avantages du Design Thinking ?

Ainsi, la conception créative :

  • Place l’utilisateur au centre de la démarche d’innovation. Les entreprises qui utilisent cette méthode d’innovation font preuve d’empathie dans leur travail. Elles se mettent à la place des utilisateurs et tentent de comprendre leur mode de vie, leurs habitudes et leurs envies.
  • Réunit et implique tous les acteurs du projet. En responsabilisant les équipes et en valorisant les différentes compétences, cela crée une forte cohésion entre les services et permet de gagner en productivité.
  • Développe une culture de travail positive basée sur la créativité, l’expérimentation et l’itération.
  • Aide à diminuer le coût financier et permet de déceler rapidement les erreurs grâce à l’utilisation de prototypes basse fidélité.
  • permet aux entreprises d’être créatives et innovantes et d’être en avance sur leurs concurrents.

Le Design Thinking est une méthode de gestion de l’innovation utilisée en France depuis quelques années. Ce qui caractérise cette approche, c’est qu’elle est axée sur l’humain. Elle favorise la créativité et permet de réfléchir à des solutions innovantes capables de répondre aux besoins des utilisateurs.

Josselin Leydier

Consultant SEO depuis 2014, j’interviens auprès des professionnels de tous les secteurs d’activité pour comprendre et améliorer les performances de leur présence en ligne. Je monétise également mes propres sites internet.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page