Créer une communauté : plus qu’une tendance, une véritable ressource
Community Management

Créer une communauté : plus qu’une tendance, une véritable ressource

Les communautés ont le vent en poupe depuis quelques mois notamment dans l’entrepreneuriat. Pourtant, si elles sont mal gérées, les communautés ont vite fait de devenir des coquilles vides

Les communautés ont le vent en poupe depuis quelques mois notamment dans l’entrepreneuriat. LiveMentor crée ses communautés d’élèves depuis presque un an sur Facebook, Findeur et the YoungPreneur s’y sont mis très récemment.

En dehors de Facebook, Meetup et LinkedIn proposent eux aussi de rejoindre des groupes d’individus partageant les mêmes centres d’intérêt. Pourtant, si elles sont mal gérées, les communautés ont vite fait de devenir des coquilles vides.

C’est pourquoi, une réflexion stratégique sur le développement d’une communauté est essentielle à sa survie.

 

Qu’est-ce qu’une communauté ?

Avant tout, définissons ce qu’est une communauté au travers des réseaux sociaux notamment. La communauté est généralement liée à un groupe d’internautes qui se rassemblent autour d’un intérêt commun, qui peut être lié à une cause, un produit, un projet, un artiste etc…

Il peut s’agir de professionnels en quête d’entraide comme des bêtas testeurs autour d’une application mobile.

On parle dés lors d’espace conversationnel où ont lieu des échanges et des partages entre ces internautes. Pour faire évoluer une communauté et la maintenir active, la personne en charge de son animation cherchera principalement à créer de l’engagement de la part de ses membres.

On peut ainsi soulever différent leviers qui aideront à rendre active cette communauté, comme le partage de contenu principalement et sous toutes ses formes; articles, vidéos, photos. On aura recours également aux jeux-concours, mais aussi à la création d’événements, qui permettra aux membres de se rencontrer et de créer un niveau d’engagement plus profond.

La mise en place d’un ensemble d’actions, relèvera d’une stratégie en vue d’atteindre des objectifs définis en amont.

Les raisons de fonder une communauté varieront ainsi en fonction des besoins de son créateur.

 

A quoi sert une communauté pour son créateur ?

Une communauté peut rassembler des citoyens partageant un même centre d’intérêt, des professionnels en quête d’entraide mais également des bêtas testeurs d’une application mobile.

Les raisons de fonder une communauté varient ainsi en fonction des besoins de son créateur.

communauté

 

Lorsque vous décidez de créer une communauté, posez-vous d’abord la question : pourquoi ? Pourquoi regrouper ces utilisateurs au sein d’un groupe Facebook ?

Pourquoi rassembler ces professionnels du digital dans un groupe Meetup ? D’abord parce qu’une communauté, ça sert à fédérer autour de quelque chose. L’idée, c’est de proposer à des internautes qui ne se connaissent pas d’interagir autour d’un sujet ou d’un objet qui les passionne.

Une communauté sert également à être sondée. Derrière un écran, des dizaines, des centaines voire des milliers de personnes peuvent vous donner leur feedback sur un produit ou un service. Dans le cas de la création d’une communauté par une entreprise, ce retour direct vous permettra de rapidement cerner les besoins de votre marché. Le Conversation Manager joue ici un rôle capital pour identifier les besoins de son persona.

Une communauté sert également à être identifié comme acteur de référence d’un domaine d’activité. Concernant les communautés d’entraides, les administrateurs de ces communautés deviennent des personnalités identifiables et influentes au sein d’un groupe Facebook.

A titre d’exemple, Céline Pod est devenue la star des Entrepreneuses qui déchiiiiirent, communauté de plus de 21 000 membres, soit l’équivalent de la ville de Beaune (Bourgogne)

communauté : Les entrepreneuses qui déchiiiiirent
Extrait d’une publication dans le groupe des “Entrepreneuses qui déchiiiiirent “

 

La gestion d’une communauté : un métier

Vous avez crée votre communauté ? Bravo. Maintenant il faut la faire vivre. Et ça ne va pas se faire tout seul ! Animer une communauté c’est un métier, ou plutôt des métiers.

Gérer sa communauté

 

Pour éviter l’effet coquille vide, vous devez absolument créer de l’engagement auprès de votre communauté, en la stimulant et en lui posant des questions ; vous devez obtenir des réactions de sa part.

En ligne, faites appel à un Community Manager, ou Conversation Manager pour animer quotidiennement votre communauté. Pourquoi faire appel à un professionnel ? Parce que la gestion de votre communauté va devenir chronophage au fur et à mesure qu’elle grandira.

Publier de manière constante, répondre aux commentaires, modérer les publications inappropriées, analyser les métriques de votre groupe Facebook… des tâches qui semblent gérables au début, puis, quand on dépasse les 1000 membres, on se laisse vite déborder.

Avec un Community Manager, vos publications seront régulières et votre communauté trouvera les réponses à ses questions.

Pour organiser des événements dans la vie réelle, le Community Developer sera votre allié. Il organisera la rencontre entre les membres de la communauté et animera l’événement pour permettre aux membres d’interagir dans un contexte convivial.

Ces rencontres hors ligne sont essentielles à la consolidation de la communauté en ligne, car elles renforceront les liens humains que les réseaux sociaux ne peuvent pas permettre.

Communauté sur Facebook
Extrait de publication que je propose pour animer ma communauté Facebook

En bref, le Community Manager comme le Community Developer auront pour mission de susciter la confiance des membres de la communauté et créer des synergies entre eux.

 

La communauté : une véritable ressource pour ses membres

Si vous êtes sur Facebook, il y a beaucoup de chance que vous soyez membre d’un groupe. Peut-être parce que vous vous êtes dit qu’intégrer une communauté pourrait vous apporter. Et vous avez raison !

communauté d'échnages

 

Les communautés permettent de développer votre réseau et créer des synergies avec d’autres membres que vous n’auriez jamais connus autrement.

Dans la communauté de Freelances que je co-gère, nous avons mis en place un trombinoscope des membres afin que chacun puisse identifier et contacter les autres freelances avec qui des synergies seraient potentiellement possibles.

De fait, les freelances se rencontrent en dehors du groupe Facebook et échangent sur des sujets qui les affectionnent.

Trombinoscope de la communauté Facebook
Extrait du trombinoscope de ma communauté de freelances sur Facebook

 

La communauté a ainsi pour objectif l’entraide. En tant que membre de plusieurs communautés, je pose régulièrement des questions sur les groupes Facebook de mes communautés préférées (Le journal du CMEntraide Micro/Auto entrepreneurs) auxquelles je trouve des réponses dans l’heure !

La communauté a ainsi détrôné le forum en terme de réactivité et de transparence (puisque l’on sait qui répond). En tant qu’animatrice de communautés, je mets en place des actions de community management quotidiennes pour susciter la confiance, mais surtout permettre aux membres qui n’oseraient pas, d’exprimer leurs craintes, difficultés, émotions mais aussi succès !

Après quelques mois d’existence, ma communauté me renvoie des retours positifs sur la gestion du groupe, devient force de proposition et mieux encore, elle s’organise également en Région pour développer des rencontres locales entres ses membres. Un beau succès et une longue vie à cette communauté !

Gestion d'évent par la communauté Freedrink des Lyonnais
Organisation d’une rencontre locale entre membres par Juliette, membre active de ma communauté

 

Vous ne savez pas par quoi commencer pour animer votre communauté ? On y va crescendo et on en discute ! 🙂


Note générale de nos lecteurs
Votre Note
[Total: 82 Average: 4.7]

Yéza Lucas

Community et Content Manager dans le secteur Développement durable et entrepreneuriat social, j'accompagne les startups à valoriser leur présence digitale sur les réseaux sociaux. Mon background littéraire et mes études en sciences politique m'ont permis d'avoir une aisance rédactionnelle que je mets au service des sujets sur lesquels j'écris.

Related Articles

Close
LA NEWSLETTER DU JCM

Abonne-toi à notre superbe newsletter qui est faite avec une dose de créativité et beaucoup d'amour.

Ton E-mail:
Ton Prénom
Promis ! Nous ne céderons même pas devant le Pentagone pour filer tes données. Elles resteront notre propriété.
x

Send this to a friend

Hello,
Je pense que cet article pourrait t'intéresser : Créer une communauté : plus qu’une tendance, une véritable ressource! This is the link: https://www.journalducm.com/creer-communaute-veritable-ressource/