Community Management

Facebook : du reach pour les riches


« Des cauchemars, des migraines, des nervous breakdown comme on dit de nos jours », voilà ce que vous répondrait un community manager si vous lui évoquez son Reach Facebook.

Bon nombre de professionnels le clament haut et fort, et il y a de quoi, la portée organique de Facebook ne cesse de diminuer et de nous faire ses caprices. Un vrai casse-tête pour ces milliers d’entreprises et de marques qui investissent davantage chaque jour dans le digital.

Prime sur la qualité, haro sur la quantité

Les changements d’algorithme opérés dernièrement par Facebook, affichent en clair les intentions du réseau social : contraindre les entreprises et les organisations à investir dans la publicité ciblée.  Alors que certains évaluaient la perte à très court terme de l’ordre de plus de 60%, Facebook s’est défendu légitimement en invoquant la régulation des fils d’actualité surchargés, ou encore la mise en valeur du contenu de qualité.

Le mois dernier, le réseau social avait même annoncé une nouvelle mise à jour de son algorithme, censée apaiser notre rancœur. En effet, les mentions apparaitront désormais dans le fil d’actualité des fans pour les pages citées. Par le passé, la mention était simplement visible dans le fil de la page mentionnée.

Il n’en est pas moins que l’impact de cette adaptation dans nos statistiques, reste infime comparée à la chute fulgurante de notre portée organique. Notre visibilité sur ce réseau social se rapproche du zéro pointé, quelle que soit l’audience.

Avec ces statistiques en berne, quelques conseils ressortent pour rebondir et repartir à la chasse au reach élevé :

–       Analysez votre public et adaptez stratégiquement votre contenu

–       Tentez un ou des positionnements francs et surveillez l’actualité.

–       Fidélisez vos fans les plus réactifs et incitez-les à publier davantage.

–       Privilégiez la qualité et l’originalité plutôt que la quantité.

–       Ne comptez plus que sur l’organique, investissez dans la publicité.

–       Idée bonus : passez plus de temps sur Google+

Les premiers arguments vont vous sembler très familiers, mais pensez à ne jamais les négliger, Facebook étant de plus en plus intransigeant sur ces points. Il va falloir tout de même justifier votre adaptation à ce changement d’algorithme auprès de votre direction, pour espérer décrocher le sésame du budget publicité.  Une bien bonne idée me diriez-vous, une bien bonne idée…

La pub plutôt que des likes

Ne focalisez pas votre énergie et surtout pas vos finances à la recherche de nouveaux likes sur votre page. D’ailleurs, Derek Muller, dans une vidéo intitulée  Facebook Fraud  nous fait une analyse stratégique concernant l’achat de likes via des sites « spécialisés » ou bien via Facebook. Conclusion : l’achat de likes risque de faire davantage chuter votre portée organique et concentrer la plus grosse part de vos fans à des années-lumière de votre cible. Dans l’exemple même de la vidéo, la cible atteinte s’étend au Bengladesh ou en Inde pour un ciblage visant plutôt l’Amérique du Nord. Abstenez-vous de ces likes et investissez dans la publicité ciblée, qui est en progression constante.

Cette stratégie opérée par Facebook ternit de nouveau nos perspectives globales à plus ou moins long terme concernant nos positionnements sur les médias sociaux. Que ce soit l’augmentation fulgurante des tweets sponsorisés, les vidéos publicitaires obligatoires sur Youtube ou encore l’arrivée des « pins » sponsorisés sur Pinterest, le community manager se retrouve cerné et doit adapter l’ensemble de son organisation pour affronter ces nouveaux défis. Même s’il existe encore des alternatives de poids, certains citeront aisément Google+

Le temps de la gratuité dans la sphère des médias sociaux est bel et bien révolu.

Aujourd’hui, l’interaction est votre alliée et votre rapport coût-bénéfice ne cessera d’augmenter. Mais comme dirait le cousin, « le prix s’oublie, la qualité reste ».

Note générale de nos lecteurs
Votre Note
[Total: 2 Average: 5]

Pierre-Yves Allory

Globe-trotter et digital native, je m’émerveille de toutes les nouveautés. Jeune communicant actuellement responsable web et médias sociaux au Canada, je m’arrange à travailler sur des projets sympas entre mes périples internationaux.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
LA NEWSLETTER DU JCM

Abonne-toi à notre superbe newsletter qui est faite avec une dose de créativité et beaucoup d'amour.

Ton E-mail:
Ton Prénom
Promis ! Nous ne céderons même pas devant le Pentagone pour filer tes données. Elles resteront notre propriété.
x

Send this to a friend

Hello,
Je pense que cet article pourrait t'intéresser : Facebook : du reach pour les riches! This is the link: https://www.journalducm.com/2014/03/27/facebook-du-reach-pour-les-riches-2499/