Référencement

Comment optimiser son référencement pour la recherche vocale sur Google ?

La recherche vocale ou SEO vocal, prend de plus en plus d'ampleur avec les assistants vocaux. Comment bien l'optimiser pour son référencement ?

Connaissant un véritable engouement dans de nombreux pays, la recherche vocale sur Google ou SEO vocal, change les habitudes des utilisateurs mais aussi celles des éditeurs de médias en ligne.

Alors, ces acteurs de l’économie numérique en viennent à se demander quel sera l’impact de ce nouvel usage et comment améliorer le référencement pour en tirer profit, plutôt que d’en subir les conséquences. Voici donc quelques explications et conseils pour optimiser son site web à la recherche vocale.

 

Qu’est-ce que la recherche vocale sur Google ?

Présents dans plus de 1,7 million de foyers français, les enceintes à commande vocale font la part belle à ce nouveau mode de recherche. Chez Google, c’est l’assistant Google Home qui permet aux utilisateurs d’exploiter la technologie Google Voice Search.

Celle-ci vise à reconnaître la voix de son utilisateur et répondre à ses questions qu’il formule en parlant naturellement. Mais ce système existait déjà depuis de nombreuses années : « Dis Siri, peux-tu me donner la météo du jour ? ». En effet, Apple utilisait déjà cette technologie sur ses smartphones !

 
Recherche vocale et assistants vocaux
Source : DepositPhotos

Sur Android, c’est « OK Google » qu’il faudra prononcer pour activer les fonctionnalités de la recherche vocale. L’utilisateur pourra alors obtenir des réponses à ses requêtes à l’aide des moteurs de recherche. Mais il pourra également l’utiliser pour lancer des applications, saisir un numéro de téléphone ou demander une information spécifique comme la météo du jour.

 

Les changements de la recherche vocale pour le référencement naturel

Nous ne parlons pas comme nous écrivons ! De ce fait, nous ne demandons pas à l’assistant vocal de Google des informations de la même manière que si nous les saisissions directement dans la barre de recherche. Cela amène donc des changements majeurs dans la façon de traiter le référencement naturel des sites web.

C’est pourquoi une agence SEO va commencer par identifier les intentions des utilisateurs d’un site sur ce type de recherche. Après cette étude, elle proposera une liste personnalisée d’optimisations SEO.

Par ailleurs, la recherche vocale ne donne qu’une seule et unique réponse à l’utilisateur. L’extrait de la recherche vocale provient généralement de la Featured Snippet, aussi appelée position 0. Ce résultat est celui ce que l’on retrouve en premier lorsqu’on lance une recherche sur Google. L’objectif est donc d’être cette première réponse pour faire partie des résultats de la recherche vocale.

 

Comment optimiser son SEO pour la recherche vocale

Maintenant que vous avez compris que la recherche vocale prend de l’ampleur et qu’elle amène des changements, il est temps de passer à l’action et d’optimiser le référencement de votre contenu pour ce nouveau type de demande. Pour cela, plusieurs éléments peuvent vous aider à vous positionner :

Utiliser des questions-réponses

Formuler son contenu en question-réponse, est la première étape pour optimiser son contenu aux contraintes SEO de la recherche vocale. Cependant, la longueur de la réponse devra être comprise entre 50 et 60 mots.

Pour rendre naturel ce type de contenu, vous pouvez par exemple créer une Foire Aux Questions avec toutes les principales interrogations et tous les mots-clés reliés à votre activité.

La recherche vocale pour son référencement Google
Source : DepositPhotos

Privilégier les mots-clés de longue traîne

Ces recherches, composées de plusieurs mots, permettent de vous positionner sur des mots-clés qui seront moins compétitifs et avec un fort potentiel de conversion. En effet, elles correspondent à des recherches plus précises et donc plus rares. Si un site web propose la meilleure réponse dans les SERP, alors son taux de clic sera très élevé.

 

Être court et précis

Favorisez les réponses claires et concises à des problèmes fréquents. Ces phrases courtes seront plus facilement utilisées par les assistants vocaux pour donner une réponse simple à la question de l’utilisateur.

En effet, quelqu’un cherchant par exemple « Qui chante dans la pub Valentino ? » souhaite juste connaitre le nom de l’artiste et non pas toute sa biographie.

Prioriser les requêtes géolocalisées

Ces requêtes locales connaissent les taux de conversion les plus élevés alors il est indispensable d’optimiser aussi son référencement local quand on cherche à améliorer son référencement pour la recherche vocale sur Google.

Par exemple, ciblez des requêtes comme « Où trouver une laverie à Lyon ? » ou « Quelle est la meilleure laverie de Lyon ? ». Ces requêtes de longue-traîne et géolocalisées vous propulseront en tête des résultats !

Ne pas délaisser le référencement naturel classique

Continuez de travailler votre référencement plus classique, comme le balisage du site web, sa sécurisation, le maillage interne, l’adaptabilité aux supports mobiles, la vitesse de chargement du site ou encore l’autorité du domaine.

Tous ces facteurs d’optimisation SEO on-page et off-page sont eux aussi pris en compte par Google dans ses critères de classement des résultats de recherche locale. Il est donc indispensable d’appliquer les bonnes pratiques.

 

Conclusion sur la recherche vocale

En conclusion, la recherche vocale prend de plus en plus d’ampleur, les assistants vocaux s’emparant de nombreux foyers, cette tendance va se poursuivre dans les années à vernir. Cette technologie apporte une réponse à une requête formulée oralement, en se servant notamment du moteur de recherche Google.

Il est donc important de se positionner en haut de sa première page de résultats, dans la position zéro. Pour y parvenir, les contenus doivent être brefs, sous forme de questions-réponses, utilisant des mots-clés de longue traîne et ils doivent aussi prendre en compte les demandes géolocalisées.

Suivez ces quelques conseils et bientôt les enceintes de commande vocale n’auront plus que votre nom à la bouche.

 
Source
Source image à la une : DepositPhotos

Laurent Bour

Fondateur du Journal du Community Manager et vrai Geek ! je suis passionné par l'univers social media et particulièrement par les nouveaux leviers marketing. J'arpente Internet et les médias sociaux depuis leurs débuts. J'ai assuré mes débuts en informatique sur un Oric Atmos, et j'ai été un vrai fan de l'Amiga. Expert ! Je ne le suis pas. Je continue d'apprendre.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page