fbpx
Réseaux Sociaux

Publication Facebook : Comment la rédiger pour booster votre page ?

La publication Facebook parfaite n'existe pas, mais on peut s'en approcher. Découvrez 6 astuces pour améliorer et optimiser vos publications Facebook pour votre page : comment rendre plus vivant et engageant vos posts Facebook ?

Rédiger une publication Facebook est plus difficile que ça en a l’air. Quand on y pense, de nombreux ingrédients interviennent dans la rédaction d’une publication :

  • Visuel (image, vidéo, gif, etc.)
  • Description
  • Titre (si vous partagez un lien)
  • Heure de publication

Il existe des dizaines de variations pour chacun de ces 4 ingrédients et c’est bien souvent au community manager de composer avec, pour produire la bonne publication Facebook à destination de sa communauté.

Vous pourriez choisir une image plutôt qu’une vidéo, une description plus longue ou poser une simple question, un titre qui joue sur la curiosité et moins sur les résultats, etc.

En clair, la publication Facebook parfaite n’existe pas. C’est à vous de la rendre parfaite pour votre audience à 120vous.

C’est ce que nous allons voir dans cet article :

  • Des tips pour écrire de meilleures descriptions.
  • Une technique de copywriting (écriture persuasive) connue pour rendre vos publications Facebook plus catchy.
  • Rédiger une publication Facebook qui respecte les règles de l’algorithme de Facebook (et augmenter votre reach organique).

 

1) Testez la longueur de votre publication Facebook

Quand il s’agit de rédiger une publication Facebook en community management, la question qui revient souvent est : Faut-il écrire une description courte ou longue ?

La bonne nouvelle c’est que la limite de caractères prévue pour des publications Facebook est de 63.206 ! Il n’y a donc pas vraiment de limite à la longueur d’une publication.

Vous pouvez écrire un article de blog entier comme description, mais personne ne risque de la lire. Une étude de Buffer a d’ailleurs montré que les publications ne dépassant pas les 80 caractères obtenaient un taux d’engagement 66% plus élevé.

Je vais vous dire ce que j’en pense. Tout dépend de votre objectif. Vous voulez de l’engagement ou booster votre trafic ?

Sur ma Page, j’ai constaté qu’une description courte sur une publication Facebook est nettement meilleure pour obtenir des clics sur le ou les liens que je publie. Je n’ai par ailleurs pas eu recours à la publicité Facebook pour ce post :

Infos sur les publications Facebook

 

Comme vous le voyez, sur ce post, la description de ma publication Facebook est très courte mais joue sur la curiosité du lecteur.

« Enfin révélées ! 5 astuces pour « ramener d’entre les morts » le reach de votre page Facebook « 

 

Il va falloir cliquer pour connaître les 5 astuces !

D’un autre côté, j’ai constaté que les descriptions des publications Facebook longues fonctionnent mieux pour obtenir de l’engagement.

En effet, rédiger une description plus longue pour votre publication Facebook vous permet de communiquer plus facilement des émotions et même d’y raconter une « histoire » (autrement dit faire du storytelling).

Comme Instagram, Facebook est un réseau social de Storytelling par excellence. Dit plus simplement, c’est le réseau où on raconte sa vie, aussi bien pour vous et moi que pour les entreprises.

Par exemple, ce post qui ne contient qu’un long texte (sans image) en mode « storytelling », a tout de même reçu un très bon taux d’engagement.

Infos sur les publications Facebook

 

Pourquoi ce très bon taux d’engagement sur ma publication Facebook ?

Simplement parce que je racontais une histoire et que j’ai impliqué les fans de ma Page Facebook dans cette histoire. Vous voyez donc qu’il n’y a pas de règle absolue en matière de longueur de la description.

En règle générale :

  • Si vous souhaitez qu’on clique sur vos liens, faites des descriptions courtes pour vos publications Facebook.
  • Si vous souhaitez obtenir des likes, commentaires et partages, racontez une histoire ou véhiculez des émotions (il faudra peut-être écrire un peu plus)

Pensez aussi que toutes les émotions n’auront pas le même potentiel de partage.

Les émotions comme le rire et l’étonnement provoquent plus de partages que des émotions comme la tristesse ou la colère, selon les résultats d’une étude conduite par Buzzsumo.

A vous tester et de mesurer l’engagement sur chacune de vos publications Facebook.

 

2) Utilisez la formule AIDA pour vos publications Facebook

AIDA est un acronyme pour :

A pour Attention : capter l’attention de la personne (évident, je sais !).

I pour Intérêt : susciter l’intérêt avec des faits, affirmations, etc.

D pour Désir : faire naître le désir en jouant sur ses émotions et ce qu’elle a besoin.

A pour Action : en lui donnant votre solution qui la pousse à passer à l’action.

La formule AIDA est une formule de copywriting utilisée un peu partout : sur Facebook, sur votre site web, dans des emails, dans des publicités à la télévision ou encore des publications sur les réseaux sociaux.

Par exemple, So Shape sait parfaitement comment capter votre attention, susciter votre intérêt et vous donner l’eau à la bouche pour acheter un de leurs repas.

Regardez leur page d’accueil.

Page d’accueil So Shape

 

L’image et le titre permettent d’attirer l’attention. On utilise ensuite le sous-titre pour susciter l’intérêt et provoquer le désir. On termine par un bouton d’appel à l’action pour pousser à l’action (logique, je sais).

Sur Facebook, vous pouvez faire la même chose au sein de votre publication.

Publications Facebook

 

Quand vous rédigez une publication Facebook (que ce soit un post organique ou une publicité), vous pouvez facilement utiliser la formule AIDA comme vous le voyez dans cet exemple :

  • Attention : Les premières secondes de la vidéo attirent votre attention avec le générique de « Marie TV »
  • Intérêt : La question « Saviez-vous que l’entreprise theSkimm est née ans un divan en 2018, quand 2 amis ont décidé de quitter leur job de rêve pour construire une entreprise de médias ? »
  • Désir : le titre « Conseils pour startupers de la part des fondatrices de theSkimm ».
  • Action : « Regardez pour retrouver des stratégies, de l’inspiration et du #realtalk« .

La prochaine fois que publierez sur Facebook, pensez à la formule AIDA pour être tout de suite plus persuasif à l’écrit 🙂

 

3) Utilisez des emojis et des espacements dans votre publication Facebook

Selon Hubspot, inclure des emojis dans sa publication Facebook permet de générer 57 % de likes en plus, d’augmenter le nombre de commentaires de 33 % et de provoquer 33 % de partages en plus que les posts qui n’en contiennent pas.

Ne pensez pas que parce que vous êtes une entreprise, vous devez adopter un ton sérieux. Sur LinkedIn, peut-être, mais pas sur Facebook.

Rappelez-vous, Facebook est un réseau social de storytelling et les emojis permettent de véhiculer facilement des émotions. Regardez cette publication :

Publications Facebook

 

J’y ai ajouté des emojis, des points pour augmenter l’espace entre les lignes et des numéros (pour donner un effet bullet point).

Tout cela permet de rendre ma publication Facebook plus « scannable » pour l’utilisateur toujours plus pressé. On utilise de plus en plus Facebook sur mobile.

Dans le fil d’actualités mobile, les utilisateurs regardent un élément de contenu pendant une durée moyenne de 1,7 seconde contre 2,5 secondes sur le bureau

Il faut donc que que votre publication Facebook se lise très facilement. En comparaison, voici la même publication sans emojis, sans espace et sans les numéros bleus.

Publications Facebook

 
C’est différent, n’est-ce pas ?

Moins de gens auraient pris la peine de lire, c’est certain.

Pensez toujours à laisser des espaces entre les lignes et ajouter quelques emojis si cela fait sens avec le ton que vous employez sur votre Page.

 

4) Posez une question en entête de votre publication Facebook

Ce n’est pas un hasard si les titres d’articles de blog contenant une question fonctionnent si bien. C’est parce que les questions piquent notre curiosité. En effet, le fait même de voir un point d’interrogation stimule notre cerveau

Si vous étiez en train de faire défiler votre fil d’actualités, une question comme celle-ci aurait probablement attiré et retenu votre attention (en supposant que vous êtes intéressé par Instagram) !

Publications Facebook

Vous pouvez rédiger votre publication Facebook avec uniquement une question. Facebook est un réseau social, ce n’est pas parce que vous communiquez en tant qu’entreprise que vous ne devez plus vous comporter comme un membre à part entière du réseau social.

Posez des questions est justement l‘un des meilleurs moyens d’humaniser vos contenus et faire interagir vos fans.

Regardez ce post. Est-ce qu’on essaye de vous vendre quelque chose ?

Publications Facebook

 

Non, au contraire, Blue Apron ne demande que des commentaires ! Et vous devriez en faire de même.

Dès que vous le pouvez, posez une question pour demander à vos fans :

  • Un avis ou une réaction : « Qu’est-ce que vous pensez de … ? ou « Vous êtes d’accord avec … ? »
  • Partager une expérience : « Avez-vous déjà … ? »

 

5) Teasez le contenu sur votre publication Facebook

Parmi les objectifs d’une publication Facebook, il y aussi le « clic sur le lien ». Autrement dit, écrire une description suffisamment persuasive pour inciter la personne à cliquer sur votre lien et visiter votre site web.

(La portée organique est toujours en baisse mais je vous ai montré plus loin qu’il est toujours possible d’obtenir des clics en organique).

Voici quelques stratégies :

1) Ressortir une citation impactante de votre article

Vous connaissez sûrement ça si vous écrivez des articles. Dans un article de blog, on peut facilement y retrouver un passage impactant.

Vous l’avez ?

Il ne vous reste plus qu’à le réutiliser dans votre description et y ajouter des guillemets !

Regardez.

Publications Facebook

« Un jour, je n’ai plus trouvé le sens dans mon job. Je me demandais souvent ce que je faisais là … »

C’est profond !

Ca me donne envie de lire cet article, de laisser un commentaire et même un petit like !

 

2) Citer un ou plusieurs faits pour ajouter de l’intrigue

AdEspresso le fait très bien, regardez :

publications facebook

 

3) Ajouter une pointe de mystère dans une liste 

Les articles ou vidéos de type « liste » sont généralement très appréciés par les internautes.

En observant un peu les publications des anglophones, j’ai constaté qu’ils avaient la grande habitude de « teaser » une partie de la liste, en mettant en avant un élément de la liste.

Regardez :

« We can all get behind #3  »

publications facebook

C’est quoi le secret N°3 ?

J’ai envie de savoir !

 

6) Jouez selon les règles de l’algorithme Facebook (Edgerank)

Comme vous le savez, l’algorithme de Facebook limite naturellement la portée organique des Pages, et encore plus si vous ne respectez pas les règles.

Quand vous publiez un post sur Facebook, l’algorithme se met en marche et analyse votre contenu. Est-ce que c’est une image, du texte, une vidéo, un live ou un lien ?

Ensuite, l’algorithme va montrer votre contenu à seulement quelques fans de votre Page. C’est là que vous allez apprécier ce que je vais vous dire …
Si ces personnes réagissent positivement à votre contenu, l’algorithme va étendre votre contenu au reste de vos abonnés.
Afin d’obtenir cet engagement initial (et ne pas contrarier l’algorithme), il faut respecter quelques règles :

Eviter la promotion excessive au sein de votre publication Facebook

Approchez toujours votre stratégie de contenu avec l’état d’esprit suivant :

Pour qui vous publiez ? Pour vous ou vos fans ?

La plupart du temps, on constate que les entreprises publient pour elles et se promouvoir (en pensant qu’on le remarquera pas).

Ne faites pas cet erreur : offrez du contenu pertinent que vos fans veulent consommer.

Ils ne vous ont pas suivi pour recevoir des promotions tous les jours !

 

Ajouter des médias (gifs, images, vidéos)

Selon Buzzsumo, les publications qui recoivent le plus d’engagement sont les vidéos (sans surprise), suivi par les images.

Ajouter des médias (gifs, images, vidéos) à vos publications facebook

 

L’algorithme de Facebook regarde l’engagement sur vos publications, et encore plus les commentaires, pour déterminer si une publication est pertinente et mérite un boost organique.

Vous savez ce qu’il vous reste à faire, publier des images, vidéos ou encore des GIFs.

Pour les images et vidéos, vous pourriez tester le format carré qui prend plus de place sur le mobile.

Plus de place = plus d’attention.

A vous de tester.

 

Ajouter un CTA à votre publication Facebook

Une publication sans CTA (appel à l’action) n’est pas une bonne publication.

L’appel à l’action incite votre audience à réagir :

  • Cliquer sur un lien
  • Commenter
  • Donner un avis

Une publication sans appel à l’action aura moins d’impact.

A contrario, si vous placez trop d’appels à l’action, vous risquez de perturber votre audience, qui ne saura plus vraiment si elle doit cliquer, commenter ou mettre un like !

En règle générale, faites un appel à l’action par publication.

La plupart du temps, une simple question fait l’affaire.

 

Eviter de faire des publications trop longues

Je vous ai dit en début d’article de ne pas hésiter à faire des publications un peu plus longues, mais je n’ai pas dit non plus qu’il fallait écrire pour dire d’écrire.

Pensez au message principal que vous voulez faire passer, et demandez-vous si chaque mot que vous écrivez aide à faire passer ce message. Personne n’a le temps de lire ou regarder un contenu long qui ne va pas droit au but.

 

Conclusion sur les publications Facebook

Faisons juste une petite récap’ de cet article sur les publications Facebook :

La publication Facebook parfaite n’existe pas, mais on peut s’en approcher. Pour cela, je vous suggère de :

  1. Tester la longueur de vos publications Facebook : courtes ou longues, à vous de voir. Ne rajoutez juste pas des de mots pour dire d’en rajouter.
  2. Utiliser la formule de copywriting AIDA pour écrire des publications impactantes.
  3. Utiliser des emojis et des espacements pour rendre vos publications plus « scannables ».
  4. Poser des questions pour provoquer des interactions.
  5. Teaser vos contenus en partageant des citations impactantes ou des faits.
  6. Jouer selon les règles de l’algorithme de Facebook pour ne pas vous pénaliser tout seul !

Merci d’être arrivé jusqu’au bout ! Si vous souhaitez aller plus loin et en savoir plus sur l’art du marketing Facebook, je vous invite à télécharger et lire mon guide gratuit qui présente les nouvelles règles du marketing Facebook.

Je vous explique dans les détails le fonctionnement du « nouvel » algorithme de Facebook (depuis la récente mise à jour) et je vous donne les stratégies à adopter pour rester visible sur le réseau social en 2018.


Crédit image à la une : DepositPhotos

Note générale de nos lecteurs
Votre Note
[Total: 12 Average: 4.7]

Danilo Duchesnes

Danilo est consultant en marketing digital, spécialisé dans le marketing sur Facebook. Formé en autodidacte au métiers du numérique, il a géré avec succès des budgets publicitaires conséquents. Il aide à présent les entrepreneurs et marketeurs à se faire connaitre et trouver de nouveaux clients grâce à Facebook.

Related Articles

Close
LA NEWSLETTER DU JCM

Abonne-toi à notre superbe newsletter qui est faite avec une dose de créativité et beaucoup d'amour.

Ton E-mail:
Ton Prénom
Promis ! Nous ne céderons même pas devant le Pentagone pour filer tes données. Elles resteront notre propriété.
x

Send this to a friend

Hello,
Je pense que cet article pourrait t'intéresser : Publication Facebook : Comment la rédiger pour booster votre page ?! This is the link: https://www.journalducm.com/publication-facebook/