Community Manager

Peut-on vraiment devenir community manager en quelques mois ?

Pensez-vou qu'il soit possible d'être un community manager parfaitement opérationnel en quelques mois ?

 

On demande de plus en plus de compétences au community manager, mais pourtant les formations pour devenir CM ne sont pas plus longues. La durée d’une formation community manager reste toujours la même, oscillant de plusieurs jours à plusieurs mois selon le niveau recherché le diplôme délivré.

De ce fait nombreux sont ceux et celles qui se posent la question légitime : « Peut-on devenir community manager en quelques mois ? »

 

Les formations pour devenir community manager en quelques jours !

Les formations dispensées en quelques jours pour devenir community manager ne sont hélas pas à considérer en tant que tel ! On ne devient pas community manager en quelques jours et à fortiori, ni même opérationnel. Le but de ces formations est d’acquérir une connaissance globale du métier pour répondre à des besoins spécifiques.

Cela peut être utile à un chef de projet, afin de comprendre le langage des différents intervenants au sein d’une mission, et notamment celui des community managers. Un cursus CM de quelques jours peut également profiter à des rôles comme les marketeurs et les communicants au sein de grosses entreprises. Le but étant de connaitre les contours du métier pour travailler en synergie avec un community manager ou éventuellement de travailler sur des pans du métier.

Les formations pour devenir community manager

A l’opposé, un module de quelques jours peut convenir à des profils issus de filière marketing ou communication, mais dans le but de travailler pleinement en tant que CM. Il s’agira ici d’une reconversion, partant du principe que ces profils ont en général de solides connaissances sur les réseaux sociaux notamment. Pour réellement devenir community manager au travers de ces formats, les postulants devront donc avoir soit un solide bagage ou avoir une passion avérée des réseaux sociaux et d’Internet en globalité.

Sans ces pré-requis, optez pour des formats plus longs qui néanmoins ne sont pas toujours adaptés à tous les profils.

En conclusion : On ne devient certainement pas community manager en quelques jours en partant de rien, et sans pré-requis.

 

Les formations pour devenir community manager en plusieurs mois

Les formations longues pour devenir CM, qui tournent approximativement autour de 3 à 4 mois sont plus denses mais brassent plus de matières. Ces formations CM sont également complétées par des stages de plusieurs semaines à plusieurs mois dans de nombreux cas. Un bon moyen pour mettre en pratiques les compétences acquises en cours de formation.

Que valent les cursus community manager de plusieurs mois ?

Un cursus long pour devenir CM permettra d’en apprendre plus, c’est un fait ! Mais est-ce pour autant que ce plus sera approfondie ? C’est là où il y a beaucoup à redire car l’équilibre à trouver n’est jamais évident. Ces formations denses sont aussi éprouvantes d’un point de vue planning et surtout travail personnel à délivrer. Proposer des formats plus longs, ce serait perdre un bon nombre de profils en route à mon humble avis.

Cursus community manager de plusieurs mois

Beaucoup d’apprenants se découragent du fait de ne pas sentir une meilleure assimilation des cours, des pratiques autour des réseaux sociaux et des outils.

Pas de panique ! c’est normal vu l’enchainement des cours et la densité des programmes. L’assimilation arrive à la fin… c’est la période de digestion finale et la pratique en stage qui débloque les réflexes.

 

Pour revenir sur les outils, ils sont un gros sujet (de panique) dans les formations CM. Il n’est pas rare d’aborder parfois une centaine d’outils, sans les pratiquer à fond bien entendu. Cependant chacun voudrait y trouver son intérêt, qu’on lui soulève le petit plus qui l’intéresse lui ! mais au dépend des autres qui sont parfois saturés ou largués. Là encore, c’est la pratique qui fera la différence et n’escompter pas retourner un outil ou un sujet dans tous les sens, car ça prendrait des jours, voir des semaines et selon le niveau de chacun.

D’ailleurs il est assez facile de tout ceci : Vous avez certainement tous eu des années de cours d’anglais, de musique, d’histoire, de français, de mathématique etc… pourtant vous n’êtes pas tous bilingue, vous n’êtes pas tous musicien, vous faites encore des fautes et vous n’êtes pas non plus mathématicien. Pourquoi ?

Pensez-vous alors qu’en 3/4 mois vous serez un bon community manager parfaitement opérationnel et capable de travailler sur tout type de projet ?

Soyons sérieux et répondons simplement que l’intérêt manifesté pour le métier, la passion et le temps que l’on y consacrera au travers de la pratique seront la cerise sur le gâteau pour atteindre une véritable expertise.

En conclusion : J’espère que le sujet et la question seront ainsi démystifiés ! Non on ne devient pas CM en quelque jours ou quelques mois ? On le devient en pratiquant, en y mettant du coeur, en étant créatif et en se donnant à fond ! Si chacun respecte ces principes, tout le monde peut y arriver. Les points communs resteront la passion et l’envie.

 

Quel est le secret des community managers passionnés !

Un bon community manager n’est pas né community manager, qu’on se rassure déjà sur ce point. Le secret n’est pas difficile à connaître car il s’agit tout simplement de pratiquer continuellement et d’être constamment en veille sur ce métier qui mute régulièrement. Si une formation délivre un socle plus ou moins solide selon la longueur des cursus, il s’agit dans tous les cas de pratiquer et d’exercer à titre personnel son futur métier.

L’usage des réseaux sociaux, la rédaction, la création de contenu, la recherche de créativité, les différentes veilles à mettre en place, le blogging etc… sont autant de sujets que l’on peut pratiquer à titre personnel. Là où nous avons des points faibles, là seront les axes à améliorer pour être pleinement opérationnel.

Community manager en formation

Un métier appris quelqu’il soit, ne fait pas d’une personne un expert du jour au lendemain sans pratique. La pratique est ce qui fait la différence et les erreurs commises nous perfectionnent pour parvenir à un meilleur niveau. En l’occurence il ne faut pas avoir peur de commettre des boulettes, de faire des coquilles dans ces textes et de se ramasser certaines fois dans ses prévision et/ou actions ! C’est comme ça qu’on apprend même si en France on n’a pas la culture de l’échec.

La pratique est donc le meilleur conseil que l’on peut donner à un community manager qui veut s’améliorer, et atteindre un meilleur niveau. Un autre point est d’avoir confiance en soi et en ses capacités… et ne pas sans cesse se plaindre de ne pas y arriver, car effectivement un état négatif entrainera un échec constant. A ce stade on n’apprend plus rien, sinon de cultiver le négatif.

 
Source
Source image à la une : DepositPhotos

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page