Référencement | SEO

Quelles sont les différences entre SEO White Hat et SEO Black Hat ?

SEO White Hat et SEO Black Hat ! Sachez les différencier et comprendre dans quels cas on utilise l'un ou l'autre

Le SEO White Hat et le SEO Black Hat c’est un peu comme parler de la force et de son côté obscur. Il y a une nette différence entre ces deux techniques de référencement. La première est considérée comme le bon SEO, la méthode saine du fait qu’elle se calque sur les recommandations de Google.

Quant à la seconde elle est beaucoup plus risquée, vu qu’elle exploite les faiblesses des algorithmes de Google notamment. Voilà déjà deux grandes différences entre les deux types de référenceurs. Bien évidemment, ces deux techniques auront le même but qui est celui d’optimiser votre site.

Cependant, elles procèdent de deux manières différentes dans l’exécution de leur tâche. Il convient ainsi de voir une à une, pour voir à quoi chaque technique consiste réellement.

 

En quoi ces 2 techniques SEO consistent-elles ?

 Distinguons à présent le White Hat du Black Hat pour comprendre les différences. Si le White Hat vous est certainement familier car directement lié au référencement naturel, le Black Hat peut quant à lui vous être méconnu.

Le SEO White Hat

Quand on évoque le SEO, on parle bien entendu d’optimisation de contenu et de site. Ce qui caractérise le SEO White Hat est qu’il s’exerce d’une manière toute à fait naturelle, en suivant les règles de Google. Autrement dit, il n’y a aucune action issue d’artifice.

En effet, lorsqu’on effectue des recherches sur Google, le moteur de recherche exploite le contenu de chaque page correspondant à la requête. Il en extrait ainsi le résultat qu’il jugera le plus convenable aux attentes des internautes. Les pages seront ensuite classées du résultat le plus adapté au moins adapté selon l’algorithme de Google.

Avoir un bon contenu est donc indispensable, si on veut avoir une place au sein de la première page suite à un résultat de recherche. Au delà de la première page c’est en général le top 3 qui est visé par les acteurs du SEO. C’est donc en travaillant naturellement sur le contenu et en l’optimisant que la méthode SEO White Hat sera utilisée. Elle veille donc à prioriser le contenu, ce qui permettra au site d’être optimisé naturellement.

Les résultats arrivent dans un délai plus ou moins long, point qui affecte certaines personnes préférant de ce fait recourir au Black Hat. Cependant un contenu bien optimisé et pertinent pourra obtenir de nombreux liens et par conséquent, un bon positionnement.

C’est ainsi que la méthode SEO White Hat respecte entièrement les recommandations de Google. Son principal objectif est de pouvoir offrir aux internautes des résultats qui conviendront le plus à leurs attentes. Bien que la pratique paraisse être une stratégie à long terme, elle offre plusieurs avantages. Non seulement la réputation qu’elle va créer sera durable, mais elle ne présente également aucun risque de pénalisation. Et cela, même si Google peut modifier ses algorithmes. Il suffira juste de s’adapter aux changements qui pourront survenir.

 

Le SEO Black Hat

Cette technique est utilisée par les référenceurs qui cherchent à optimiser des pages plus rapidement. Entendez par là qu’il souhaitent obtenir un positionnement plus rapide qu’en passant par le White Hat. Les référenceurs Black Hat ne travaillent généralement pas cette technique à leur propre fin mais pour d’autres personnes.

Ils travaillent pour le compte de sociétés ou d’indépendants peu scrupuleux des règles imposées par Google. Certains le font pour des raisons évidentes afin de faire fleurir leur business sur des durées ponctuelles ou récurrentes.

Il s’agit donc par tous les moyens, de faire en sorte que le site ait un bon classement. Et ce, même si les stratégies employées ne sont pas conformes à l’algorithme de Google. Les référenceurs Black Hat profitent de la faiblesse de l’algorithme de Google pour parvenir à leurs objectifs.

Ils utilisent parfois des textes invisibles ou bien des scripts, ce qui est interdit par le moteur de recherche de Google. Ils ont recours à des serveurs qui envoient des requêtes en grande quantité et tout un tas d’artifices qui leur permettront d’atteindre des premières pages de Google sur les requêtes visées.

Certes, ces techniques peuvent booster l’optimisation d’un site en un minimum de temps, mais elles restent également très risquées. Si un site ayant eu recours au Black Hat se fait prendre, il se peut que sa sanction soit juste une rétrogradation de positionnement. Au pire, il risque d’être immédiatement supprimé par Google. Ce qui a été le cas des sociétés BMW et Ricoh. Si malgré les interdictions, le référenceur préfère quand même prendre le risque, il faut en assumer les conséquences.

Cependant de nombreuses personnes qui ont recours à ces techniques le savent très bien et sont près à mettre la main au porte-monnaie de façon récurrente. Mais dans quel cas peut-on recourir au SEO Black Hat de manière récurrente et pour son business.

 

Qui utilise le SEO Black Hat ?

Ce sont généralement des sites voués à disparaître qui sont utilisés et plus généralement des landing-page hébergeant un formulaire pour générer du lead. A l’occasion de nouvelles lois qui sortent ou d’un besoin d’adresses  mail en grande quantité (pour ensuite les revendre à des sociétés qui les exploiteront), le Black Hat est souvent la solution idéale pour aller positionner ses landing-page en top 3 d’une requête Google. A terme le site disparaîtra ou sera rétrogradé, mais le client aura suffisamment récolté de leads pour ensuite les revendre.

D’autres utilisent le SEO Black Hat de manière mesurée pour conserver une top position et éviter des commentaires négatifs à leur encontre qui se retrouveront de ce fait relégués en seconde ou troisième page. La majorité des internautes faisant focus sur les premiers résultats de recherche, ils n’auront pas ou peu connaissance des agissements d’une tierce personne ou d’une entreprise malhonnête.

Ces cas de figure présente une dépendance au Black Hat et les budgets dépensés sont parfois bien supérieurs à ceux proposés dans le SEO White Hat.

 

Les effets contradictoires des techniques de référencement

 

Le SEO White-Hat non maîtrisé peut virer au Black-Hat

Bien qu’il s’agisse de deux pratiques tout à fait opposées, on a souvent tendance à les confondre. Le travail à la main en fait partie. Dans la mesure ou l’on effectue les tâches soi-même, on pense que le référencement se fait d’une manière tout à fait naturelle.

 

Ce qui n’est pas du tout le cas. En effet, cette pratique peut nous mener au SEO Black Hat si on n’y prête pas attention. On pense avoir suivi les règles de Google car on y consacre beaucoup de temps, mais cela ne peut pas être toujours vrai. Si on opte pour le travail fait à la main, on doit parfaitement maîtriser les guidelines de Google avant de se lancer. C’est pourquoi il est toujours nécessaire de connaitre les fondamentaux du SEO et/ou de faire appel à un expert du référencement pour développer une stratégie efficace.

Le netlinking est également un principe que l’on ne met pas en place du jour au lendemain, qui plus est lors de la création d’un site web.  Si ce n’est pas fait dans les règles, des pénalités imposées par Google peuvent rapidement survenir.

 

L’automatisation n’est pas toujours liée au Black Hat

Quand on parle d’automatisation, on a tendance à penser machinalement qu’il s’agit de SEO Black Hat. Cependant, cette pratique peut très bien rester dans le cadre du SEO White Hat. Si on pense que l’automatisation est forcément une mauvaise chose, du fait qu’elle elle pilotée par un logiciel, c’est une erreur.

Il existe de nombreuses solutions et outils qui permettent d’optimiser des tâches comme des redirections automatiques ou du maillage interne. On ne peut donc pas juger qu’il s’agit forcément d’un SEO black Hat car ça reste dans les règles mais c’est piloté par un outil qui pourrait éventuellement sur-optimisé.

 

Et le SEO Grey Hat dans tout ça ?

Le SEO Grey Hat est en quelque sorte une technique qui adopte des pratiques entre le SEO Black Hat et le SEO White Hat. Cette stratégie cherche à optimiser les sites en utilisant diverses techniques, tout en respectant les algorithmes de Google. Il veille ainsi à respecter certaines éthiques et qualités. Il évite d’utiliser la duplication dans le contenu, mais également les ancres exactes dans ses liens retour.

Selon l’algorithme de Google, seules l’optimisation technique de son site et la création de contenu original seraient légitimes. Toute autre technique de référencement sera alors vue comme du SEO Black Hat, car elles influeraient sur l’algorithme. Cela inclut la moindre fiche d’annuaire ou article sponsorisé.

La bonne nouvelle est que les règles du filtre pingouin de Google ne sont pas aussi strictes sur ce sujet. Par contre, les employés qui analysent les sites manuellement le sont. Vous devez donc faire très attention et être vigilant dans le choix du SEO que vous souhaitiez adopter.

Note générale de nos lecteurs
Votre Note
[Total: 16 Average: 4.4]

Laurent Bour

Fondateur du Journal du Community Manager, je suis passionné par l'univers social media et particulièrement par les nouveaux leviers marketing. J'arpente le net depuis ses débuts et les médias sociaux depuis 2005... J'ai assuré mes débuts en informatique sur un Oric Atmos, et j'ai été un vrai fan de l'Amiga... qui dit mieux ?

Articles similaires

Fermer
LA NEWSLETTER DU JCM

Abonne-toi à notre superbe newsletter qui est faite avec une dose de créativité et beaucoup d'amour.

Ton E-mail:
Ton Prénom
Promis ! Nous ne céderons même pas devant le Pentagone pour filer tes données. Elles resteront notre propriété.
x

Send this to a friend

Hello,
Je pense que cet article pourrait t'intéresser : Quelles sont les différences entre SEO White Hat et SEO Black Hat ?! This is the link: https://www.journalducm.com/differences-entre-seo-black-hat-et-seo-white-hat/