Wordpress & Plugins

Les conseils d’une agence Wordpress pour un site réussi

Voici quelques étapes à suivre pour créer un site WordPress efficace :

 

Je suis Webmaster pour la société Full Development, voici quelques conseils clés de notre agence Wordpress pour un site internet réussi. Ajoutez-les à votre stratégie digitale.

 

Les prérequis

Pour pouvoir profiter pleinement de cet article, vous devez tout d’abord avoir un compte Wordpress, tout en sachant qu’il existe deux manières de l’utiliser.

1. Wordpress.org est un logiciel Open source qui permet d’avoir un libre accès au code du logiciel. Pour pouvoir utiliser Wordpress.org il vous faut un hébergement et un nom de domaine ou utiliser un serveur local (WampServer pour Windows, Mamp pour Mac) permettant d’imiter le fonctionnement d’un hébergeur.

2. Parlons maintenant de Wordpress.com, qui lui est un logiciel qui permet d’avoir une solution clé en main, permettant d’avoir un hébergement fournit par la plateforme. Wordpress.com est un logiciel qu’il faut payer chaque mois, les thèmes et les plugins proposés sont les même sur les deux logiciels.

 

Le thème

La première étape avant de pouvoir créer son site est de bien choisir son thème. Il existe près de 9453 thèmes à l’heure actuel. Cependant, les bons thèmes sont à triés, car sur ce nombre peu de thèmes sont mis à jour, il faut donc veiller aux notes du thème. Regarder ces installations actives, ainsi que la dernière mise à jour de ce dernier.

Le thème WordPress

Si vous trouvez un thème non mis à jour avec peu d’installations, il est fort probable qu’il est était abandonné. Un thème abandonné est sensible aux failles de sécurité. Il est également bon de savoir qu’il vaut mieux utiliser un child-theme (thème enfant) pour pouvoir faire ces modifications en toute sécurité.

Lorsqu’un thème est mis à jour, toutes les modifications effectuer sur les fichiers de ce dernier seront perdu. L’avantage de passer par un child-theme permet de ne perdre aucune modification effectuer sur les fichiers. Pour vous expliquer en toute simplicité ce qu’est un thème enfant, c’est un thème qui va hériter des fonctionnalités de son parent. Le thème enfant doit être le même que le thème parent.

 

Langages de programmation axés web

Les langages de programmations les plus utilisés pour créer un site est que Wordpress utilise sont : – Le HTML, permettant la structure de la page

  • Le CSS, permettant la mise en forme
  • Le JavaScript, permet l’interaction
  • Le PHP, est utilisé coter serveur

Le tout repose sur une base de données MySQL.

Le Front-end

Il s’agit de toute la partie visible pour l’utilisateur. Il correspond aux langages de programmations HTML, CSS, JavaScript. Le JavaScript permet d’interagir avec le site.

Le Back-end

Il s’agit de toutes la partie invisible pour l’utilisateur. Le Back-end à pour objectifs de faire fonctionner un site. C’est un langage coté serveur qui communique avec la base de données.

 

 

Plugin

Un plugin est une extension permettant de rajouter des fonctionnalités. Tout comme les thèmes, il faut donc trier. Le nombre d’extensions sur Wordpress est à ce jour de 59 782. Je vais vous donner un plugin indispensable pour Wordpress. Il s’agit à mon sens du meilleur plugin disponible qui est gratuit.

L'ajout de plugin

Extension Yoast SEO

Le plugin Yoast SEO, qui une fois installé, va créer des données structurées. Ces données seront lues par Google, et permettront de référencer votre site. L’extension vous permettra également d’avoir des informations lorsque vous ferez une rédaction sur votre site.

Yoast SEO vous donnera des informations comme une analyse de lisibilité, des mots de transition, la voix passive, la longueur de vos phrases, et bien d’autres encore.

Extension Yoast SEO

Méta Description et Title

Méta Description et Title

Je pars du principe que vous avez installé Yoast SEO sur votre site Wordpress. Yoast permet de créer une méta description et un Title. La méta et le Title doivent être unique sur votre site. Pour faire simple la méta et le Title de la page seront affichés dans les moteurs de recherche, lorsqu’un internaute effectuera une recherche.

 

Maillage interne

Le maillage interne correspond aux liens qui relient différentes pages de votre site entre elles. Le maillage interne d’un site internet, répond à deux fonctionnalités majeures :

 
  • La première est d’un point de vue référencement. Tout d’abord il faut savoir que Google est un algorithme très poussés, et qu’il est capable de comprendre le sens de vos phrases. Quand il explore un site aussi appeler (Crawl) il passe par les liens et ce balade de page en page. L’utilité d’un bon maillage et d’améliorer son positionnement dans les SERP (Search Engine Result Page). Il faut donc éviter les (cliquez ici).
  • La deuxième est d’un point de vue expérience utilisateur. Plus le maillage est de bonne qualité, plus l’internaute aura de chance de trouver la réponse qu’il recherche. Plus l’internaute aura de réponse à ses questions, et plus il restera sur votre site. Attention à bien diversifiés le texte de vos ancres. L’ancre est le texte sur lequel on insère le lien.

 

Comment chercher ses mots-clés ?

Pour rechercher ses mots-clés, vous pouvez utiliser l’outil de Google qui est gratuit. Il suffit d’accéder à Google ADS et d’avoir un compte Google pour l’utiliser. Pour trouver ses mots-clés, il faut réfléchir aux requêtes que saisiraient les internautes pour vous trouver.

N’hésiter à mettre 15 à 20 mots de côté pour votre recherche. Un mot-clé peut contenir plusieurs mots, que l’on appelle phrase clé ou longue traîne. La différence est qu’un mot-clé simple sera plus concurrentiel et donc plus compliquer à se positionner dessus. Forcément un mot clé simple comme (site internet) aura énormément de recherche par mois.

Prenons un exemple (site internet Bordeaux) sera moins recherchés mais plus accessible au référencement.

 

Nombre de mots par page

Le strict minimum de mots par page est de 300 mots. Cela ne veut pas dire qu’il en faut juste 300. Je recommande 600 à 900 mots pour la page d’accueil et 900 mots minimum pour les autres pages de votre site. Google estime que plus le contenu est long, plus il est pertinent, et donc mieux il valorisera votre page.

Cela ne veut pas dire non plus qu’il faut écrire pour écrire ! Il est préférable d’avoir un contenu de 500 mots optimisé sur le champ lexical de son mot-clé, plutôt qu’un contenu de 900 mots orienté sur la quantité.

 

Optimiser son contenu et ces images

Qu’appelle-t-on l’optimisation du contenu et des images ?

Le contenu

Comme dit ci-dessus, il faut miser sur le champ lexical de son mot-clé. Ce que l’on appelle le champ lexical sont les mots qui sont en rapport direct avec son mot-clé ou phrase-clé. L’idée est de mettre son mot-clé dans quelque titres et paragraphes.

Recourrez ensuite à votre champ lexical pour le reste de vos textes. Comme cité plus haut, il vaut mieux miser sur la pertinence et la qualité de vos mots-clés, plutôt que sur la quantité.

Les images

Toutes les images que vous insérez sur votre site web doivent avoir une balise alternative (balise alt).

Voici comment se présente une balise pour intégrer une image. Le texte compris dans la balise alt, servira à remplacer l’image si elle ne s’affiche pas. Veillez donc à insérer votre mot-clé dans certaines images de votre page.

La balise alternative

 

Les titres

Lors d’une création de site internet, les titres ont un rôle important. Il faut savoir qu’il y à six niveaux de titre. Du titre h1 au h6 qui sont appelés balises Hn. Il devrait y avoir uniquement un titre h1 par page (mais il est possible d’en ajouter plusieurs), le titre h2 et le deuxième niveau de titre le plus important, et le h6 le moins important.

 

Les doublons

Il y a différents types de doublons. Les contenus dupliqués en interne et ceux en externe. Les contenus dupliqués sont aussi connus sous le nom de duplicate content.

Duplicate content interne

Le duplicate content interne est le contenu dupliqué d’une des pages de votre site. Ce problème peut survenir avec une rédaction, une url… Il faut aussi faire la différence avec le duplicate partiel et le duplicate content total.

  • Duplicate partiel : Ce sont des mots d’une page qui reviennent à une autre.
  • Duplicate total : C’est un contenu dupliqué, à savoir un copié/collé.

Duplicate content externe

Le contenu dupliqué en externe est généralement lié à quelqu’un qui vous vole du contenu. Malheureusement il faudra voir avec le propriétaire pour solutionner ce problème, car Google ne tranchera pas sur la primeur du contenu.

Les pénalités

Google recherche du contenu pertinent et unique, c’est alors pour cela qu’il peut pénaliser le duplicate content. Une pénalité peut coûter très cher pour un site internet. Il peut faire baisser de plus de 50%, voir plus, le trafic d’un site.

Les balises canoniques

Les balises canoniques servent à informer les moteurs de recherche qu’une page est dupliquée. En informant les moteurs de recherche avec une balise HTML canonical, cela permet de ne pas être pénalisé contre le duplicate content.

Suivant votre site, vous avez peut-être du contenu dupliqué. Google se sert de la balise pour savoir quelle page est l’originale. Si vous n’avez pas de duplicate content, assurez-vous que chaque page soit canonique à elle-même. Grâce au plugin YOAST que vous aurez installé sur votre site, vous pourrez gérer vos balises canoniques.

Les balises canoniques

 

L’indexation

Vous avez enfin terminé votre site ? et vous souhaitez le mettre en ligne ?

Pour ce faire, connectez-vous à la Search Console pour lui fournir un sitemap, il s’agit d’un plan de votre site. Pour créer ce sitemap, il vous suffit d’aller dans les réglages de Yoast SEO, il vous proposera un sitemap XML, vous n’avez plus qu’à mettre le lien dans la Google Search Console et attendre le passage de Google.

Notez ce post

JCM Tribune

Tribune invité ! Un(e) expert(e) vous délivre son expertise sur un sujet d'actualité ou un thème choisi pour le Journal du Community Manager.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page