Community Manager

Comment le community manager peut-il atteindre sa cible en la contournant ?

Comment le community manager peut atteindre sa cible en la contournant

crédit photo : iStock by Getty Images


Voilà un titre qui pourrait paraitre paradoxal à sa lecture, mais il n’en est rien quand il s’agit d’atteindre sa cible en community management. De nombreuses personnes sont parfois intouchables sur les réseaux sociaux, quand d’autres demandent beaucoup d’énergie à déployer pour obtenir une bonne visibilité.

 

Contourner sa cible en community management

Explications :

Cas n° 1 : Si votre travail vous amène à toucher des directeurs de supermarché sur les réseaux sociaux par exemple, vous risquez d’avoir beaucoup de mal au vu des horaires qu’ils font déjà pour leur propre travail.

Ils n’y sont que très peu voir pas du tout, et n’ont pas de temps à y consacrer. Comment les atteindre, si vous avez pour mission de leur vendre vos services en usant des leviers digitaux ?

Cas n° 2 : Vous travaillez sur une cible spécifique et présente sur les réseaux sociaux, mais sous souhaiteriez tout de même l’élargir pour accroitre votre visibilité. Comment faire pour contourner sa cible et finalement l’élargir à l’arrivée.

Cas réel rencontré : Marque d’écouteurs haut-de-gamme.

 

C’est sur ces 2 cas que nous verrons comment il est possible d’atteindre sa cible en la contournant, pour finalement l’atteindre de manière indirecte. Cet exercice va nous montrer qu’il est parfois indispensable de bien réfléchir sur sa stratégie, notamment quand il s’agit de personnes très peu présentes sur les réseaux sociaux ou peu représentées dans certains cas.

Notre premier cas seront les directeurs d’enseignes agro-alimentaires et notre second une marque d’écouteurs haut-de-gamme.

 

Comment atteindre sa cible en community management ?

Les actions principales du community manager en matière de diffusion de contenu et/ou d’offres de services voir de produits, sont généralement visées en frontal pour atteindre sa cible.

C’est à dire que l’on s’adresse directement à sa cible en lui proposant du contenu et en la faisant participer à diverses actions. Ces actions ont pour but de créer de l’engagement au travers des interactions que le community manager aura avec sa communauté. Sa communauté étant ici sa cible directe.

Tout ce qui concerne l’animation de communauté et ses actions visant l’engagement, sont pour le community manager des aspects normalement maitrisés. On peut évoquer les différents types de contenu, les jeux-concours, les évènements, les sondages, les webinars etc…

On estime ici que la cible est relativement présente sur les réseaux sociaux, et qu’elle est atteignable au travers de ces actions.

 

Les Facebook Ads pour atteindre sa cible

Un des autres moyens pour atteindre sa cible, est d’avoir recours à la plateforme de publicité de Facebook. La publicité Facebook ou Facebook Ads permette à un community manager de créer et d’affiner une audience sur de nombreux critères (sexe, âge, lieu, centres d’intérêts…)

Contourner sa cibe en community management : Les Facebook Ads

Selon le budget investi le community manager pourra atteindre un public plus ou moins large, et mesurer ensuite à l’issue, l’impact de ses actions.

 

Contourner sa cible en community management

Voyons à présent sur les 2 exemples donnés en entête, comment atteindre sa cible en la contournant, c’est à dire sans l’atteindre en direct en faisant appel à des internautes liés à sa thématique.

 

  • Cas n°1 : Les directeurs de supermarché ou d’hypermarché

Ces personnes ne sont en général pas ou peu présentes sur les réseaux sociaux. Les directeurs de ces structures sont en général soumis à des horaires dont l’amplitude est large et les réseaux sociaux ne sont pas leur priorité à titre professionnel dans un premier temps. A titre personnel ils le sont très peu également.

Si vous avez besoin d’atteindre cette cible spécifique, il sera donc difficile via le web de l’atteindre. Comment faire ?

Il s’agit d’observer dans un premier temps le quotidien de ces personnes et voir à quel moment une connexion peut se créer pour les atteindre. Lors d’un cas d’école avec des étudiants, nous avions évoqué ce problème où il était question de vendre un service à cette cible, en lui proposant des économies substantielles sur sa consommation électrique.

C’est un des rares postes où il est possible d’économiser sur une surface de vente, et les directeurs y sont généralement sensibles. Cependant le client souhaitait utiliser les réseaux sociaux et les leviers du web pour les atteindre. Les étudiants étaient majoritairement coincés sur ce sujet !

En quelques minutes il fut assez simple (ma femme était directrice d’une surface de vente) de relever la connexion : Le magasine spécialisé LSA. La majorité des directeurs de magasins sont abonnés au magasine LSA et ils en prennent connaissance pour leur culture personnelle et professionnelle.

Dans ce cas de figure le prestataire avait tout intérêt à passer par le magasine LSA, qui eux sont présent sur le web et les réseaux sociaux, pour diffuser un encart ou un communiqué de presse sur ses services. Libre au prestataire de construire ensuite son message pour sensibiliser sa cible et lui permettre de rencontrer ses interlocuteurs. A partir de là il sera possible de creuser sur la manière de communiquer via les réseaux sociaux ou pas et de construire des partenariats pour toucher d’autres entités.

Si le magasine LSA assure ensuite le partage du communiqué de presse ou d’un article dédié sur ses réseaux sociaux et/ou via son blog professionnel, il sera toujours possible de toucher indirectement la cible par le bouche à oreille si des intéressés ont parmi leurs relations des directeurs de supermarché ou d’hypermarché.

 

  • Cas n° 2 : Marque d’écouteurs haut-de-gamme

Dans ce cas de figure, nous sommes en lien avec une marque qui souhaite faire connaitre son produit. Jusque là un cas classique qui s’applique à la majorité des acteurs présents sur internet. Le levier logique auquel a pensé la marque, est le marketing d’influence pour travailler avec des blogueurs influenceurs.

Il s’agissait d’offrir un produit en échange d’un test à des blogueurs influents, mais directement liés à la thématique. Ce qui semble très logique de prime abord !

Dans ce cas réel, j’ai été contacté par la marque via mail et ensuite par téléphone, ce qui était pour moi un gage de personnalisation intéressant, malgré l’erreur de casting si on considère que je ne suis pas le mieux placé pour faire un test produit (écouteurs) en ayant un blog marketing.

Après quelques échanges en mentionnant que ma ligne éditoriale n’était pas ouverte à un test produit de ce genre de but en blanc, j’ai fini par échanger sur la position de la marque sur internet et notamment sur les réseaux sociaux.

C’est ici que j’ai proposé à Sudio de parler de leur positionnement sur internet, et de la manière dont il communiquait sur les réseaux sociaux. (retrouvez l’article en question : Sudio) En fin d’article, j’ai pu insérer le test produit sans le mettre en avant par rapport au contenu initial.

Contourner sa cible en ncommunity management : Sudio

En parlant des réseaux sociaux, j’intéresserais forcément ma cible et non celle de Sudio directement. Cependant grâce au partage de l’article et à la viralité rencontrée vu le sujet touchant les acteurs du digital, il est évident qu’il se trouverait parmi eux des utilisateurs potentiels du produit.

C’est donc ici un excellent moyen pour les marques de contourner sa cible en cherchant à l’atteindre sur un sujet collatéral.

Si on se réfère à des marques beaucoup plus connus comme Oasis Be Fruit par exemple, on peut aisément en ressortir que les web-séries que la marque met en avant, ne s’adresse pas aux consommateurs du produit en frontal.

Mais la viralisation créée par les contenus de la marque fait ainsi parler d’elle, et elle est relayée pour sa créativité et son positionnement en tant que média. Au final on entend parler d’Oasis Be Fruit et la marque occupe ainsi l’espace digital le plus large possible.

 

Conclusion sur comment atteindre sa cible en community management

De prime abord on pense toujours attaquer sa cible en frontal, ce qui est logique en communication. Par contre on ne pense pas forcément à l’élargir en la contournant ! Pour atteindre sa cible indirectement, il faut analyser son positionnement et trouver des connexions qui pourraient intéressés une cible connexe et ainsi l’exploiter comme levier de partage sur les réseaux sociaux.

Certaines marques peuvent avoir de la difficulté à parler ou à exposer leur produit, mais si elles ont une communication originale, c’est cette dimension qui peut aider à la faire connaitre et non le produit directement.

Pour le community manager, cela demande de l’ouverture d’esprit et de la créativité pour exploiter sa marque sur des leviers intéressants.

En conclusion, on peut toujours trouver des points d’entrées pour vendre sa marque, créer de la viralité et ainsi la faire connaitre. Les réseaux sociuax et la manière originale de communqiuer pour uen marque, peut être son point d’entrée pour se faire connaitre.

A vos stratégies !


Note Générale
Votre Note
[Total: 4 Average: 4.3]

Laurent Bour

Fondateur du Journal du Community Manager, je suis passionné par l'univers social media et particulièrement le community management et les nouveaux leviers marketing. J'arpente le net depuis ses débuts et les médias sociaux depuis 2005... J'ai fait mes débuts sur un Oric Atmos, et j'ai été un véritable fan de l'Amiga.. qui dit mieux ?
Close
LA NEWSLETTER DU JCM

Abonne-toi à notre superbe newsletter qui est faite avec une dose de créativité et beaucoup d'amour.

Ton E-mail:
Ton Prénom
Promis ! Nous ne céderons même pas devant le Pentagone pour filer tes données. Elles resteront notre propriété.
x

Send this to a friend

Hello,
Je pense que cet article pourrait t'intéresser : Comment le community manager peut-il atteindre sa cible en la contournant ?! This is the link: https://www.journalducm.com/2017/04/26/atteindre-sa-cible-community-management-15606/