fbpx
Community Management

Le précieux stage du Community Manager

Partenaire Vidéo Journal du CM

Mon précieux stage de Community Manager… va t’il m’offrir un poste en CDI ?

stage de formation professionnelle , texte surligné

On a beaucoup écrit sur les offres de stages des Community Managers, et on ne va pas refaire ici le procès des sociétés qui misent sur l’externalisation du métier. Cependant il est intéressant de comprendre pourquoi ça fonctionne ainsi, et comment au travers de ces nombreuses offres de stages, peut-on déboucher sur un CDI.

Une formation pour devenir Community Manager

Qui dit stage, dit formation au préalable. C’est généralement lors d’une formation en école spécialisée, ou en institut, que vous aurez à trouver un stage pour mettre en pratique la partie théorie qui vous aura été enseignée. Ces stages ont des durées qui peuvent s’étaler de 1 à 6 mois, mais ce sont régulièrement les longues périodes (4 à 6 mois) qui sont demandées par les sociétés. Pourquoi ?

1. Elles permettent de suivre l’évolution d’un projet
2. Elles offrent plus de chances de vous faire déboucher sur un poste en CDI
3. Elles s’inscrivent dans une logique « social media » où les retombées ne sont pas immédiates.
4. Elles permettent une meilleure immersion en société

Il y a de nombreuses raisons à privilégier les stages longues durées, qui seront fonction des écoles retenues dans vos recherches. Ne pas négligez cet aspect dans un premier temps. Pour ce qui est des stages de courtes durées, ils ne vous offriront pas une véritable vision du métier et des nombreuses orientations qu’ill propose. Les entreprises proposant des stages de courtes durées, n’ont généralement à vous confier, que des taches annexes et rattachées à un community manager existant ou à un service de communication. Il est rare de concrétiser des projets issus d’une stratégie social media, sur de courtes périodes, à moins que le travail touche à sa fin ou qu’une tache ponctuelle vienne s’y greffer. A mon sens il y a ici peu d’intérêts quand on cherche à apprendre un métier qui demande du temps et de l’investissement.

Privilégier les écoles proposant un stages longue durée

Pour information, l’institut Ifocop propose une formation longue pour devenir Community Manager, qui comprend un stage en entreprise d’une durée minimum de 4 mois. Pour voir le programme, suivez ce lien : formation community manager

Logo_ifocop

L’Ifocop est un institut qui date de plusieurs années et qui est relativement connu et reconnu de nombres d’entreprises. Le module de community management que propose l’Ifocop, est l’un des premiers existant en France. Il est étalé sur une durée de 8 mois dont un minimum de 4 mois en entreprise. Plusieurs écoles et centres de formations proposent maintenant des cursus pour les community managers, nous en ferons prochainement un recensement.

Les bénéfices d’un stage pour le Community Manager 

Ils sont nombreux et nous ne reprendrons pas les quelques points énumérés plus haut. Nous nous attarderons seulement sur le réel bénéfice aussi bien pour l’employeur que pour le stagiaire, à savoir qu‘un stage est une excellente période d’essai pour faire ses preuves. Il est possible qu’aucune perspective d’embauche ne soit possible, auquel cas ne baissez pas les bras, car beaucoup peuvent revenir sur une décision. Il ne faut pas non plus oublier les recommandations si vous effectuez du bon travail. Une période 4 mois c’est un timing idéal pour faire valoir ses atouts, et les mettre en avant au sein de la ou des missions confiées en entreprise. La capacité d’intégration à l’équipe dans laquelle vous serez immergé, montrera déjà une volonté à s’impliquer dans son rôle et à prendre position. Il ne faut pas hésiter à se montrer curieux et entreprenant, à donner des idées et à mettre en avant ses capacités à maitriser les outils et l’univers social media. Le stage est un réel tremplin si on se met dans la peau d’un salarié pleinement intégré à l’entreprise. Il ne faut donc pas passer à côté d’une opportunité d’embauche si elle existe.

Dans la mesure où le métier compte beaucoup d’indépendants, il n’est pas inconcevable de garder contact avec son responsable. Si il est de nature à externaliser son community management, il pourra devenir votre premier client si vous décidez de jouer la carte de l’indépendance.

Les bénéfices ne paraissent pas nombreux, mais miser sur le principal, faites-bien votre job comme si c’était un poste en CDI. Ne conservez pas à l’esprit que c’est un stage et qu’il a une fin… regardez au loin.

Etre un Community Manager indépendant.

Etre indépendant dans ce métier demande beaucoup d’investissement de sa personne. Construire et gérer sa e-réputation est de rigueur si l’on souhaite être remarqué, d’autant plus quand on démarre et si l’expérience est mince. Il faudra inévitablement écrire et exposer son expertise, tout en ayant pris soin de sélectionner des plateformes (blogs) pour y faire ses armes. N’hésitez pas à y postuler si vous avez de l’aisance à l’écrit, c’est un énorme point positif. Si vous possédez un blog, c’est le moment de l’exploiter s’il s’inscrit dans votre domaine et que sa ligne éditoriale reste centrée sur votre coeur de métier.

Un des meilleurs moyens également est de pousser sa curiosité pour apprendre, ne pas hésiter à utiliser notre ami Goggle pour trouver vos réponses et par la suite au sein de forums ou groupes spécialisés sur Facebook. Il y aura toujours quelqu’un pour vous répondre et vous orienter. Quant aux outils à utiliser, faites de même, posez des questions auprès des community managers indépendants et apprenez d’eux s’ils ont les bons réflexes. Chacun à son approche des outils et de leurs méthodes d’utilisation. Les outils de veille et de curation sont une base avec vos profils sur les réseaux sociaux.

Pour démarrer, il peut être judicieux de viser les petits contrats pour se faire la main tout en restant très professionnel bien entendu. Ainsi on apprend mieux en situation réelle comme ça a pu l’être en stage. Si vous êtes de nature très confiante et avec une expérience antérieure solide, n’hésitez pas à viser plus haut, ça embellira votre CV de manière positive.

Apprenez que le métier, c’est aussi beaucoup d’apprentissage personnel, de curiosité, de veille, d’analyse et de réseautage. Il faut être actif, à l’écoute de l’actualité et ne pas hésiter à créer du contact pour échanger et partager avec ses pairs.

Etre un Community Manager en poste.

Etre en poste, c’est déjà un soucis en moins sur la recherche des missions. Vous allez être sous la responsabilité d’un directeur communication, marketing… et vous aurez à suivre des directives pour animer, analyser, fidéliser et tout un éventail de taches qui on l’espère seront enrichissantes pour vous. Les structures accueillant des community managers sont aujourd’hui très nombreuses, que ce soit des agences, des PME, des grandes institutions ou encore des personnalités, il n’y a pas de restriction. La seule problématique semble être un salaire pas très gratifiant, et ce compte-tenu de l’investissement et d’une présence sur le net, bien souvent au-delà des heures de bureau. Il faudra donc jouer sur le côté passionnel et penser à des évolutions vers des postes plus stratégiques ou spécialisés. C’est une fois au sein de l’entreprise que vous verrez les possibilités d’évolution, sans oublier l’expérience acquise qui vous permettra aussi d’aller voir ce qui se passe ailleurs.

La conclusion pour le community Manager

Il faudra donc apprendre et comprendre que les stages en community management sont très nombreux au regard des postes en CDI. Cependant il ne faut pas les regarder comme des freins, ou des problèmes issus d’un manque de budget dans tous les cas. Si parfois c’est une réalité, ce n’est pas toujours le cas, et il sera de rigueur au moment du choix d’un stage, de bien veiller à comprendre qu’on vise un emploi et non un stage en tant que tel ! Il faut se mettre dans la peau d’une personne qui recherche un poste et qui a de quoi faire valoir son investissement en entreprise. Le principal avantage comme on a pu le voir, est que le stage s’assimile a une période d’essai non négligeable pour l’entreprise. A vous de la mettre à profit en étant professionnel, et le CDI pourra être une récompense de votre effort.

Note générale de nos lecteurs
Votre Note
[Total: 1 Average: 5]

Laurent Bour

Fondateur du Journal du Community Manager, je suis passionné par l'univers social media et particulièrement par les nouveaux leviers marketing. J'arpente le net depuis ses débuts et les médias sociaux depuis 2005... J'ai assuré mes débuts en informatique sur un Oric Atmos, et j'ai été un vrai fan de l'Amiga... qui dit mieux ?

Articles similaires