Référencement | SEO

SEO en 2019 : Quelles seront les tendances à suivre et à optimiser ? – Partie 1

Le SEO deviendra en 2019 une discipline encore plus difficile à travailler pour acquérir des positions pérennes. Voici quels seront les axes à privilégier ?

 On ne le répétera jamais assez pour qui veut bien l’entendre : Le SEO est une science inexacte faisant intervenir de très nombreux paramètres. Il est en outre impossible de garantir des positions à une entreprise sous peine d’être pris pour un escroc ou un charlatan.

Néanmoins il est possible d’évaluer et d’émettre des hypothèses, mais pour cela il faut être un véritable expert du référencement naturel et avoir pratiqué depuis de nombreuses années. Ce n’est pas mon cas et je laisse volontiers la place à de vrais spécialistes du référencement pour vous accompagner sur des sujets pointus.

A mon niveau, je possède une expérience issue d’une pratique assidue depuis quelques années, ce qui m’a permis d’atteindre de nombreuses positions dans le le top 3 sur Google. Parmi elles plusieurs dans le Top 1 et c’est ce que chacun recherche aujourd’hui pour assurer sa pérennité.

Et cette pérennité c’est une visibilité pour laquelle il faut batailler en optimisant sans cesse son approche du référencement naturel. Je ne suis pas un expert SEO… loin de là ! Mais à force de rédiger et d’apprendre les ficelles on acquiert forcément de l’expérience et un savoir qui se démontre (aussi) par les positions acquises.

Il existe fort heureusement des fondamentaux du SEO pour s’en sortir honorablement. Le reste est souvent une question de temps et donc de patience à acquérir pour voir les fruits de son labeur. Les spécialistes du SEO l’ont éprouvé au fil des années à force de tests et de résultats avérés.

Nous verrons ici des conseils SEO fondés qui perdurent et des axes à privilégier et à travailler pour émerger et gagner des positions honorables sur Google. Si on peut évaluer, c’est fonction de la concurrence établie et d’un bon choix de mots-clés.

Article en 2 parties :

  1. SEO en 2019 : Quelles seront les tendances à suivre et à optimiser ? – Partie 1
  2. SEO en 2019 : Quelles seront les tendances à suivre et à optimiser ? – Partie 2

 

Les fondamentaux du SEO

Les fondamentaux du SEO sont en quelque sorte la pierre angulaire du référencement naturel. Ils relèvent d’une série de conseils à appliquer, pour bien démarrer dans la recherche de positionnement de ses articles. Il est en outre indispensable de bien connaitre son ABC avant d’attaquer l’algèbre !

Fondamentaux SEO

Pour se faire nous évoquerons le site en lui-même, la structure des articles, la rédaction web et les conseils d’optimisation de ses contenus pour émerger au milieu d’une infobésité sans cesse grandissante. Il y a du bon sens, des choses à savoir et surtout de la patience à acquérir pour obtenir des résultats qui peuvent tardés à arriver.

 

1. Les critères de base d’un site internet SEO friendly

Plutôt que de démarrer par tout ce qui concerne le contenu, voyons ce qu’il en doit en être de votre site à l’aube de 2019. S’il ne répond à chacun de ces critères, mettez rapidement à jour votre site internet afin qu’il soit Google friendly.

Votre site internet doit ou devra obligatoirement répondre à ces points :

  • Avoir un site Responsive Design. Ça fait des années qu’on en parle et il serait temps de s’y mettre pour ceux qui ne sont pas encore à la page. Cela signifie que votre site doit s’adapter automatiquement aux différents devices sur lesquels il s’affiche et plus précisément à leur résolution d’écran. De nombreux ordinateurs fonctionnent encore en 1024×768, parfois moins mais en dessous il devient difficile d’obtenir une bonne expérience utilisateur. C’est surtout les évolutions des mobiles qui ont poussé dans ce sens.
  • Mobile First. Nous y sommes depuis pas mal de mois à présent. Le mobile a dépassé le desktop en matière de connexions à internet. A ce titre Google a mis en place le protocole Mobile First, ce qui signifie que l’indice de chargement d’un site entre autre, se fera dorénavant sur la version mobile de votre site. Autant dire que le site internet devra être épuré au maximum et offrir une expérience utilisateur optimum. Plus un site sera lent à charger, plus il devrait être pénalisé sur son positionnement.
  • Avoir un site pensé pour les mobiles. Si la question du responsive design concerne la capacité à s’adapter à la résolution d’un écran, il n’en est pas de même pour un site pensé pour le mobile. Un site pensé pour le mobile est un site épuré où la mise en avant du contenu va primer sur le reste. Exit les bandeaux, sliders, pubs intempestives et autres gadgets qui viennent gâcher l’expérience utilisateur. Un internaute vient sur un site pour prendre connaissance d’un contenu et pour cela, il doit être rapidement et facilement accessible.
  • Pensez au plugin / module AMP.  Pour poursuivre sur le mobile, Google a développé il y a quelques temps le protocole AMP pour Accelerated Mobile Pages. Grâce à AMP vous permettrez à votre audience de se concentrer sur vos contenus sans fioritures. Sur mobile vous ne verrez que les articles sans pubs, sans gadgets niquoi que ce soit qui entraverait la lecture. C’est uniquement le texte de l’article qui s »affiche.
  • C’est un plugin que vous pouvez télécharger et configurer selon vos besoins.
  • Avoir un site en HTTPS. Le protocole qui assure à l’internaute une navigation sécurisée jusqu’au paiement en ligne. Si aujourd’hui vous n’avez pas un site en HTTPS, vous serez ou risquerez d’être pénalisé par Google. Pour en savoir plus il est nécessaire de se rapprocher de son hébergeur pour voir s’il propose une solution (c’est souvent le cas). Sinon tournez-vous vers un expert pour éviter de perdre la main sur votre site, si vous n’avez pas d’expérience en la matière.

 

2. Les critères SEO à privilégier

Quand on se lance dans le SEO il y a des critères à privilégier pour s’en sortir plus qu’honorablement. Si vous êtes sous WordPress, la première chose à faire sera d’installer le plugin Yoast SEO, s’il n’est pas déjà installé par défaut sur votre version.

SEO

Ce plugin n’est pas trop difficile à prendre en main, sinon regardez sur Google pour trouver un guide pas-à-pas afin de vous aider à le configurer.  Yoast vous aidera à optimiser votre contenu et à bien doser vos mots-clés, la lisibilité et différents points qui seront utiles dans votre positionnement. Ne cherchez pas néanmoins à mettre tous les indicateurs au vert ! Ce n’est pas toujours possible.

Parmi les critères SEO à considérer, voici une petite liste à suivre :

  • Le premier critère : Soyez patient car le SEO est un travail de fourmis et les résultats se font parfois attendre des mois. En second lieu soyez passionné par ce que vous faites… et vous le ferez bien !
  • Segmentez bien vos contenus à l’aide des balises H2, H3 et H4 s’il faut. La balise H1 étant par défaut votre titre. Insérez-y vos mots-clés (mots-clés génériques et variantes). Vous gagnerez en lisibilité et permettrez à Google de mieux crawler vos articles. Traitez en moyenne 5 sous-titres selon la longueur de vos contenus.
  • Pensez aux contenus longs (2000 mots ou plus) car Google privilégiera de plus en plus l’information dense… et pertinente ! Avec la concurrence qui se durcit c’est un principe qui demeure encore simple à aborder.
  • En aparté ne négligez pas les contenus courts car ils sont plus facile à lire et répondent à une audience mobile. De plus en alternant contenus longs et courts vous pourrez plus facilement produire des articles.
  • Travaillez sur la sémantique et le champ lexical des mots-clés car en rédigeant un contenu expert à positionner, vous permettrez à Google de mieux interpréter vos articles. Si votre-clé est par exemple SEO, ce qui est déjà très concurrentiel, pensez à référencement naturel, SEM, SEA, contenu, article et tout ce qui gravite autour de cet univers.
  • On ne le répétera jamais assez, taguez bien vos images en renseignant la balise alt. Pour l’image à la une cela se fait au niveau de la bibliothèque médias. Pour les images dans le corps de votre article, éditez-les à l’aide du petit crayon qui apparaît en cliquant sur l’image.
  • Faites du maillage interne, c’est-à-dire liez vos articles entre-eux lorsque vous traitez de points déjà abordés sur des précédents contenus.
  • Mettez à jour vos articles profonds. Vos anciens articles peuvent perdre énormément en trafic si vous ne les mettez pas à jour. Pensez au maillage interne avec des sujets traités récemment, aux chiffres à mettre à jour et aux informations qui évoluent. Après leur mise à jour, n’hésitez pas à les partager à nouveau sur les réseaux sociaux pour que vos pages soient visitées.
  • Ayez un titre SEO différent de votre Méta titre en conservant le mot-clé principal mais en changeant légèrement l’angle.
  • Optimisez votre balise meta description dans le but de rechercher du clic à sa lecture. Plus vous gagnerez en CTR (Taux de Clic / Clic Through Rate) meilleur sera votre positionnement. Quand une requête est saisie et que votre article apparaît dans les résultats, plus il recevra de clics, meilleur sera votre CTR.
  • Pensez lisibilité ! Aérez au maximum vos articles pour en facilité la lecture et habillez-les d’images pour représenter votre contenu. Créez des ruptures et mettez en gras ou en couleur (sans en abuser) les points forts. L’idée est de permettre à vos lecteurs de rester le plus longtemps possible sur votre page. Les liens à insérer au sein de votre article (liens internes et externes) permettront également de retenir vos lecteurs.
  • La fréquence de rédaction ! Difficile de juger de la capacité de chacun, mais plus vous rédigerez de contenus de qualité et meilleures seront vos chances d’améliorer votre positionnement. Ensuite si vous traitez d’un sujet de niche, pensez à des contenus longs et rédigez moins fréquemment.
  • Mettez en gras et/ou souligner vos phrases-clés importantes où figurent vos mots-clés. Montrez à Google où il faut mettre l’accent dans vos articles.
  • Utilisez les citations (quote) au sein de vos posts pour marquer des données importantes. Quand vous avez un article qui parle de chiffres, mettez les plus parlant en relief à l’aide des citations. Voir l’exemple ci-dessous :

80% des internautes ne lisent pas les contenus qu’ils partagent. Pensez à améliorer le temps passé sur votre site et offrez de l’information à consommer rapidement.

Cette petite liste devrait déjà vous aider à mieux structurer vos posts et à leur permettre d’obtenir un meilleur positionnement. Soyez juste patient et opérez des réglages quand cela s’avère nécessaire. Si vous venez de créer votre site, ayez du bon sens sur le positionnement de sites plus légitime.

Pensez tout de même à analyser leurs contenus et voyez comment vous pourriez offrir plus et de meilleure qualité.

 

L’optimisation de ses contenus en SEO

L’optimisation des contenus ce sont les derniers réglages, l’apprentissage de la rédaction web ou encore les mises à jour éventuelles d’articles déjà rédigés. Pour optimiser ses contenus il faut de l’expérience en rédaction web et en SEO à la fois.

On peut aussi redonner de la vie à ses contenus déjà rédigés et travailler différemment les nouveaux posts à venir.

Pour se faire il faut comprendre comment Google interprète un contenu et comment on doit se conformer sur ce point. La rédaction web est un exercice qui doit devenir à terme une seconde nature, sous peine de travailler artificiellement ses articles. On doit conserver toute la pertinence d’un contenu à sa lecture et ne pas laisser entrevoir un contenu travaillé artificiellement ou sur-optimisé. Le référencement naturel doit rester naturel d’où le terme.

Sans dénaturer son contenu, comment est-il possible de lui donner une première ou une seconde chance de bien se positionner sur Google ?

Critère abordé dans la liste précédente, la mise à jour de contenu permet de lui redonner vie et de permettre à vos contenus profonds de se positionner à nouveau. Il est nécessaire de les rappeler par du maillage et de les retravailler s’ils ne gagnent plus de clics. Vous pouvez les recycler à la date du jour ou simplement les optimiser et les rediffuser à nouveau dans vos scénarios de partages via vos réseaux sociaux.

Pensez aux informations à mettre à jour pour améliorer votre SEO : chiffres, changements d’URL, apports d’informations etc… Ajoutez-y un chapitre et revoyez peut-être le champ lexical.

_________________

Dans cette première partie il s’agit d’une introduction aux fondamentaux et dans la seconde j’aborderai là où mettre l’accent en 2019. Je prendrai certains des critères évoqués ici-même pour les développer, notamment au niveau du contenu et des choix à faire quand on souhaite externaliser son SEO.

N’hésitez pas à ajouter vos commentaires ou critères à ne pas négliger en SEO en plus de ceux évoqués.

Note générale de nos lecteurs
Votre Note
[Total: 30 Average: 4.8]

Laurent Bour

Fondateur du Journal du Community Manager, je suis passionné par l'univers social media et particulièrement par les nouveaux leviers marketing. J'arpente le net depuis ses débuts et les médias sociaux depuis 2005... J'ai assuré mes débuts en informatique sur un Oric Atmos, et j'ai été un vrai fan de l'Amiga... qui dit mieux ?

Articles similaires

Fermer
LA NEWSLETTER DU JCM

Abonne-toi à notre superbe newsletter qui est faite avec une dose de créativité et beaucoup d'amour.

Ton E-mail:
Ton Prénom
Promis ! Nous ne céderons même pas devant le Pentagone pour filer tes données. Elles resteront notre propriété.
x

Send this to a friend

Hello,
Je pense que cet article pourrait t'intéresser : SEO en 2019 : Quelles seront les tendances à suivre et à optimiser ? - Partie 1! This is the link: https://www.journalducm.com/seo-2019-tendances/