Réseaux Sociaux

BeReal, le réseau social de l’authenticité !

Soyez authentique ! Utilisez le nouveau réseau social français BeReal et adoptez l'instantanéité sans filtres dans vos publications. Découvrez BeReal :

 

Difficile de ne pas entendre parler de BeReal dans notre secteur qu’est le community management. Depuis des mois, les grands médias parlent de ce réseau social tel que Madame Figaro notamment ; un petit nouveau français qui souhaite devenir le contre-Instagram.

Au lieu de publier des photos retouchées avec des mises en scène de rêve, BeReal veut mettre en avant notre quotidien tel qu’il est ! Le but n’est pas de montrer qui nous voulons être mais d’assumer notre vie crûment, sans magie et sans romantisme.

BeReal,Réseau social

 

Comment fonctionne BeReal ?

BeReal,Réseau socialUne fois que vous aurez téléchargé BeReal via AppStore, créez votre compte. Comme pour tous les réseaux sociaux, c’est très rapide. Ensuite, vous atterrissez sur le fil d’actualité de vos amis, c’est-à-dire, toutes les photos qu’ont posté vos contacts.

Il vous est possible de quitter ce fil avec l’onglet « Discovery » qui vous permet de consulter le fil d’actualité des autres internautes. Pour faire simple, c’est similaire à Tiktok avec le fil de vos abonnés et le fil « pour toi ». Sur ce second fil, vous avez le quotidien des utilisateurs situés dans les quatre coins du monde. C’est aspect est positif car, normalement, les autres réseaux sociaux vous orientent vers des internautes géographiquement proches de vous.

Eh bah là, non ! Il vous est possible de visionner la promenade dominicale d’un Américain du Kansas, le déjeuner d’un Polonais et l’écran d’ordinateur d’un Irlandais.

BeReal,Réseau social

Pour publier des contenus, c’est très simple, l’application vous envoie un message à n’importe quel moment de la journée pour vous inviter à poster deux images : une de ce que vous voyez et un selfie, sans mise en scène, sans cadrage particulier et sans pouvoir apporter des modifications.

En conséquent, vous apparaissez tel que vous être à un moment précis, et c’est ainsi que BeReal cartonne chez les jeunes.

BeReal,Réseau social

Alors il faut savoir que lorsque vous recevez le message, vous n’êtes pas obligé de prendre instantanément la photo. Vous pouvez attendre ! Si vous prenez la photo trois heures plus tard, ce n’est pas un souci ! Evidemment, certains internautes n’hésitent pas à attendre un peu pour prendre les photos « au bon moment ».

Nous sommes cependant loin des photos d’Instagram, même s’il est tout de même indiqué l’heure où vous faites vos prises de vues. C’est-à-dire que si vous prenez la photo trois heures après avoir reçu le message, ce sera mentionné sur votre publication.

 

Un retour aux sources des réseaux sociaux ?

Le fait de voir les photos de la vie quotidienne peut nous rappeler les premiers jours des réseaux sociaux, à l’époque où les codes n’étaient pas encore maitrisés. Cependant ce réseau dispose d’un « avantage », c’est que ces photos brutes n’encouragent pas spécialement l’interaction. On n’a pas vraiment envie de commenter des photos qui présentent un écran d’ordinateur, un bout de trottoir ou un carré d’herbe.

 

BeReal,Réseau social

Par conséquent, BeReal n’est pas addictif ! et c’est là le net avantage en comparaison de ses homologues. Car contrairement à TikTok, Instagram et Facebook, il n’y a pas de publications qui nous retiennent trop longtemps en nous encourageant à cliquer sur des liens. Quelques minutes suffisent pour nous divertir et c’est une réponse à une problématique dont les jeunes générations sont souvent victimes. En luttant contre l’addiction du réseau social et des écrans, BeReal peut se présenter comme une application soucieuse du bien-être de ses utilisateurs.

Donc pourquoi s’y inscrire ? Eh bien pour toutes les informations qui viennent d’être évoquées : l’authenticité, un réseau social non-addictif, la fin du « moi-idéalisé-sur-Instagram » et la prise en main très facile de l’application. Il faut aussi savoir que si les internautes se prennent au jeu en postant une photo chaque jour, ils peuvent délivrer beaucoup d’informations sur leur quotidien qui, à terme, pourra intéresser les entreprises !

Le succès que rencontre ce nouveau réseau social peut aussi être l’illustration d’une lassitude rencontrée par les internautes, face à des vies parfaites sur Instagram qui ne reflètent pas la réalité.

 

Comment les entreprises et les influenceurs peuvent utiliser BeReal ?

Dès le début, BeReal prévient les internautes : Ce réseau social ne fera pas de vous des influenceurs. Dans la mesure où le but est de prendre des photos instantanément, il n’y a donc pas tout le travail en amont que nous trouvons au travers des publications d’entreprises et d’influenceurs. La communication professionnelle ne semble pas vraiment avoir sa place sur BeReal… Sauf si on prend l’angle de l’authenticité !

L’idée que les entreprises et les influenceurs pourraient adopter, serait de jouer la carte de la transparence en exposant leur quotidien. Les entreprises peuvent ainsi présenter leur locaux, l’ambiance qui s’y dégage, les salariés au quotidien etc. Cette stratégie peut néanmoins rencontrer de nombreuses difficultés, surtout en ce qui concerne l’envie ou non des salariés d’être photographiés (et c’est très difficile) ainsi que les questions sur le secret professionnel.

BeReal,Réseau social

Mais elle peut être un levier de première importance pour optimiser la marque employeur, surtout pour les profils difficiles à recruter. Pour les influenceurs, la carte du quotidien sans filtre leur permettrait de cultiver une image plus intime et plus accessible auprès des abonnés.

BeReal a fait le pari de prendre le revers face aux autres réseaux sociaux, et la formule semble réussir. Avec ce début prometteur, la France met un pied dans une compétition qui fut jusqu’à présent l’apanage des Américains et des Chinois. Si ce réseau atteint des sommets, cela aurait une symbolique forte pour la France et l’Europe qui jusqu’à présent, observaient ce marché sans y prendre part.

 
4.7/5 - (3 votes)

Valentin Baudena

Je suis Community Manager pour une startup d'impression 3D. J'ai suivi un parcours dans les sciences humaines et je suis plutôt branché dans la création de contenu comme la rédaction web et la créativité visuel.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page