Community Management

Droit de cuissage : stage community manager, rédacteur web


Titre volontiers agressif, mais il est bien question de cela. Le droit de cuissage a un nom bien plus civil dans les années 2013. On le nomme stage community manager, journalisme / rédacteur web. Ce post n’est en aucun cas corporatiste, il exprime juste la volonté d’exposer sur la toile un problème récurrent. L’usage d’un stagiaire en dehors de toute logique apparente. Nous nous en faisons l’écho dans notre secteur d’activité.

Stage community manager, et rédacteur web

Nous nous sommes posés la question, devons nous aborder les sujets qui fâchent les marques sur le Journal du community manager ?
Les questions posées sont les suivantes ?
Où commence le travail d’un collaborateur salarié d’une marque ?
Où finissent les missions d’un stagiaire ?
Et si nous essayions d’y répondre par l’exemple du jour.

Crise économique ou manque d’éthique ?

criseCertains vous diront que dans nombre d’entreprises, il est impossible d’embaucher de nouveaux salariés, faute de moyens.
D’autres ajouteront, il y a tant de misère sur le marché du travail, qu’un peu de compassion est toujours la bienvenue.
De fait, certaines marques s’arrogent le droit de confier des missions de salariés à des stagiaires.
A des prix de stagiaire, bien évidemment, avec des contenus qui ressemblent étrangement à des missions classiques de salariés.

De quoi parlons nous, d’un stage de journaliste web.

En l’espèce, il s’agit d’un stage de journaliste web, chargé d’être opérationnel dans différentes missions web.

Stage de Journaliste / Rédacteur Web H/F

Expérience exigée : 1 – 2 ans
Niveau d’étude : BAC +4/5
Contrat : Stage

Pour qui ?

Un grand comparateur d’assurances, à l’œil acéré, et la fourrure bien douce.

Contenu

  • Participation et force de proposition à la stratégie éditoriale du site
  • Participation à la rédaction de contenus
  • Participation à la création et la mise en place de contenus innovants (vidéos, infographies)
  • Veille concurrentielle et recherche des opportunités de développement
  • Au cas où vous auriez du temps, vous pourriez être amené à travailler sur d’autres facettes du journalisme web : community management, référencement naturel.

Rémunération : 850€ bruts.

Le lien en bas de page, si vous êtes intéressé.

Pour nous, ce n’est pas un problème de morale.

moraleSi la morale existait dans les entreprises, les relations sociales seraient guidées par l’altruisme ambiant des religions.
Dans une entreprise, pas de démocratie non plus.
Nous n’imaginons pas l’élection des dirigeants, l’organisation d’une entreprise n’est pas fondée sur ces valeurs.
Qu’un humanisme y règne nous semble opportun, à minima c’est une opération gagnant – gagnant.
Bonne ambiance, relations professionnelles courtoises, participation sont au menu.
Approche un peu cynique, mais débarrassée des outrances et conventions habituelles.

C’est plutôt, Tarzoon, le roi de la jungle

Tellement de sociétés se permettent ce genre d’abus.
Tant qu’on pourrait croire qu’elles sont majoritaires.
Ce n’est heureusement pas le cas.
« Je ne vois pas pourquoi, moi entreprise, je ne réglerai pas mes problèmes d’emploi de cette façon là. »
La loi de la jungle, imposée par des entreprises de toutes tailles, et de tout secteur se distille sur l’ensemble des fils d’annonces d’emplois.
J’ai un besoin, plus d’interim, pas de CDD, j’ai mieux, le stagiaire !
Et un stage community manager pour remplacer un éventuel CDD…

Pas de dénonciation, juste l’usage de contre pouvoirs.

La plume sert quelquefois à cela, surtout quand une communauté entière peut être touchée.
L’idée de chercher à savoir si ces basiques sont partagés est forcément une préoccupation pour les rédacteurs web que nous sommes.
L’idée de dire aux entreprises que des règles minimales doivent être respectées nous semble une base.
Peut être aussi, si le débat est mis en avant, une manière de figer les choses et avancer sur un sujet délicat.

Les conditions pour un stage

contratAssez simples sur les principes.
Une entreprise cherche une aide sur un secteur de son activité.
Elle offre un tutorat à un stagiaire.
C’est à dire une personne l’aidant à affirmer ses savoirs, et à les mettre en œuvre.
Il ne s’agit pas d’un encadrement, ceci supposerait une autonomie du stagiaire.
La contrepartie, après apprentissage, mise en situation et maitrise des outils et sujets, participer à l’activité de l’entreprise.

Quand les règles de fonds sont elles brisées ?

Quand en matière de tutorat, il s’agit plus simplement d’un encadrement lointain.
Quand la qualification du stagiaire est plus importante que les personnes qui sont censées être ses tuteurs.
Quand, manifestement, le niveau d’expérience demandé intègre, une qualification réelle à un poste similaire.

Et puis, il y a des règles subjectives ?

Journaliste web, rémunération web, font partie de ce que nous pouvons relever dans cette annonce.

Journaliste web

En l’espèce, c’est à grand renfort du terme de « journaliste web », qu’est vendu ce stage.
Nous savons que c’est un éternel débat, qui est journaliste, qui est rédacteur web séparent bon nombre d’avis.
Ce que nous pouvons peut être opposer, ce sont deux règles :

  • Un journaliste web travaille dans un organisme de presse, possède une carte de presse, où est en cours de validation de sa carte.
  • Un journaliste web travaille dans une entreprise, dont les missions sont d’informer une communauté.

Bien sûr, ces propositions ne font que survoler le statut du journalisme, dont les contours et les usages embrassent bien d’autres connections sociales (liberté d’expression, protection des sources p.e).
Aucune de ses règles ne s’appliquent en l’espèce, une société d’intermédiation d’assurances, ayant des objectifs bien lointain de cette fonction.

Rémunération

Quand les émoluments apportés en contrepartie des missions proposées semblent déséquilibrés, nous ne pouvons qu’imaginer une volonté de sous payer ledit « stagiaire ». Il est clair, que des règles en la matière devraient être durcies par le législateur, afin de ne pas traiter, les stagiaires en immersion (3ème), les stagiaires en recherche de diplôme, et les intérimaires sous rémunérés de la même façon.

Quelle conclusion ?

Beaucoup parmi nous ne sont pas dans l’obligation de recourir à des stages, pour s’assurer d’une qualification.
C’est le cas du rédacteur de cet article, cependant, si vous pensez que le statut des stagiaires devrait être mieux défini, merci de commenter, affiner et bien sûr partager abondamment.

La source de cet article provient du relais par webmarketing-com d’une annonce posée sur e-works.

Nous avions relevé quelques stages de community management de même nature.

Dans la mode
Dans le tourisme
Dans le Cinéma

Pour information (source wikipedia): « le droit de cuissage » n’a jamais existé en France. Il s’agissait d’une coutume voulant qu’un serf désirant marier sa fille hors du fief de son seigneur, se devait de payer un droit symbolique de 3 sous »

Le_droit_du_Seigneur_by_Vasiliy_Polenov

Photo : Le droit du Seigneur by Vasiliy Polenov

Note générale de nos lecteurs
Votre Note
[Total: 3 Average: 5]

Jacques Tang

Une riche expérience dans le marketing et la communication, validée dans l'e-marketing et la communication numérique. Stratégie digitale, mise en place d'actions de visibilité, utilisation des réseaux sociaux sont au menu des missions qui me sont confiées. Spécialisation dans l'etourisme et le secteur des services.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
LA NEWSLETTER DU JCM

Abonne-toi à notre superbe newsletter qui est faite avec une dose de créativité et beaucoup d'amour.

Ton E-mail:
Ton Prénom
Promis ! Nous ne céderons même pas devant le Pentagone pour filer tes données. Elles resteront notre propriété.
x

Send this to a friend

Hello,
Je pense que cet article pourrait t'intéresser : Droit de cuissage : stage community manager, rédacteur web! This is the link: https://www.journalducm.com/2013/11/26/stage-community-manager-redacteur-web-droit-cuissage-1781/