Stratégies

Construire une stratégie pour les réseaux sociaux en 12 points

Construire et déployer une stratégie pour les réseaux sociaux demande de suivre un plan d'actions précis pour ne rien omettre en le rapprochant à des objectifs clairs. Voici 12 points à considérer dans la création de votre stratégie marketing pour les réseaux sociaux :

 

Les réseaux sociaux sont rapidement devenus indispensables pour toutes les entreprises qui ont une présence en ligne. A ce titre il est important de bien cadrer sa présence sur Internet et de travailler sa stratégie marketing pour les réseaux sociaux.

Voyons ainsi en 12 points, comment établir sa stratégie social media.

 

Définir sa stratégie réseaux sociaux

La stratégie social media consiste en un plan d’actions à déployer sur les réseaux sociaux, en vue d’atteindre des objectifs établis en amont. Elle implique de définir de nombreux points pour qu’elle soit efficace, comme les canaux sur lesquels communiquer, le contenu à produire et la ligne éditoriale à adapter aux différents réseaux sociaux, mais pas que !

Une stratégie adaptée aux réseaux sociaux nécessite de définir également des KPI ou indicateurs de performance afin de la suivre tout au long de son déploiement, et mesurer ainsi sa performance. Le but étant d’extraire le meilleur ROI possible et de l’ajuster si les indicateurs sont sur-évalués ou sous-évalués.

Dans la majeure partie des cas, une campagne social media à déployer aura pour socle ou fondement le site Internet de l’entreprise, là où le contenu est hébergé. Il faut également rappeler que l’offre produits/services étant elle-aussi hébergée sur le site web de l’entreprise, il est donc de rigueur d’y attirer les internautes. La stratégie marketing sera à adapter au cas par cas, mais celui-ci reste le plus courant.

La finalité devra conduire à un résultat selon les objectifs prédéfinis et faire l’objet d’un reporting social media global pour la défendre auprès de ses responsables notamment. Les reportings peuvent être créés à hauteur d’un par mois ou d’un par semaine, selon la durée du déploiement et des canaux à emprunter. La fréquence est également fonction de la quantité de contenu engagée au travers de la stratégie.

Voici un guide complémentaire pour parfaire votre stratégie : Guide stratégie réseaux sociaux

stratégie réseaux sociaux,stratégie marketing

 

Voyons à présent 10 points majeurs à considérer, dans l’élaboration de sa stratégie sur les réseaux sociaux :

1. Définir son plan de stratégie et ses objectifs

Le premier point à définir est l’objectif global de sa stratégie ou s’il y en plusieurs, les définir parfaitement et clairement. Pour faciliter la création de votre plan d’actions, n’hésitez pas à déployer des méthodologies comme le Q.Q.O.Q.C.C.P. (Qui, Quoi, Où, Quand, Comment, Combien et Pourquoi) qui est un peu plus précis que les 5 W (Who, What, Where, When et Why). Vous avez également le TOMSTER (Target, Objectives, Message, Strategy, Technologies, Evaluate, Resources).

Le but étant d’avoir une trame pour établir son plan de stratégie et ne rien oublier tout en ayant un visuel global. Chaque point permet de suivre et avoir une réflexion sur les étapes de votre stratégie.

Définir son plan de stratégie et ses objectifs

On pourra revenir sur un autre article plus en profondeur sur cette première méthode et la détailler point par point. C’est l’étape la plus importante pour avoir une vision globale.

 

Une stratégie réseaux sociaux globale, peut par ailleurs intégrer des stratégies spécifiques, afin de traiter plus profondément chaque aspect. On peut évoquer la stratégie de contenu, la stratégie communautaire, la stratégie SEO, la stratégie de social listening etc…

2. Définir les canaux où communiquer

Les canaux seront ici les réseaux sociaux et éventuellement d’autres parmi lesquels on peut soulever les forums et les blogs. Le blog peut par exemple être un canal visé dans le cadre d’actions en marketing d’influence. En vue de booster la portée de ses publications, on peut ainsi recourir à l’influence marketing et impliquer des influenceurs dans sa stratégie.

Cette étape est le développement du « Où » au travers du QQOQCCP.

Pour définir les bons canaux, il est indispensable de connaitre leurs contraintes, ou plus particulièrement leurs avantages et inconvénients. Parmi ceux-ci on évaluera la présence potentielle de sa cible, la nature des contenus que l’on peut partager, les meilleures heures de publication et la durée de vie des contenus. Il y en a beaucoup d’autres.

N’hésitez pas à recourir à des études selon votre secteur d’activité pour obtenir des données spécifiques à certains réseaux sociaux.

3. Définir et configurer les outils à utiliser

Pour être plus productif dans le partage de vos contenus et dans l’analyse des différentes données, il vous faudra des outils. Premièrement il faudra penser à l’e-réputation tout au long du déploiement de votre stratégie, en vous appuyant sur un outil tel que Talwalker Alerts.

stratégie réseaux sociaux,stratégie marketing

 

Les outils de partage de contenu sont nombreux et sont à utiliser selon l’existant et/ou vos affinités. Qu’il s’agisse de Hootsuite, Swello, Buffer… tous sont efficaces. Ensuite il vous faudra des outils d’analyse, de monitoring etc… pour mesurer et extraire des données depuis vos interactions.

Pensez simplement à ce stade, si vous devez chiffrer du budget et des ressources humaines pour piloter tout ça, et extraire les éléments pour votre reporting social media global et les points intermédiaires.

 

4. Fixer son budget Social Media

Il est toujours difficile de fixer un budget social media quand on sait que l’on doit aussi chercher une rentabilité à ses actions, en l’occurrence du ROI. C’est pourquoi il faut être clair dans ses objectifs, qui ne sont pas censés être financiers en toute logique. Ils doivent parfois faire état d’une redirection vers le site qui héberge l’offre de l’entreprise, en évaluant les clics qui démontrent le trafic engendré si c’est un objectif.

Définir son budget social media

Ces points peuvent bien sûr différer selon les attentes et les besoins. Il ne faut donc pas chercher absolument une rentabilité immédiate et un chiffre d’affaires à la clé de votre stratégie, et ne pas interpréter des chiffres qui ne seront pas compris de votre direction (on verra ce point au niveau du reporting). Le reste est l’affaire du marketing et du commercial si vous devez par exemple amener du trafic.

Lisez cet article pour mieux comprendre : Le ROI en Social Media

Le social media n’implique pas la vente directe ou la réalisation d’un chiffre d’affaires, mais le moyen d’y parvenir.

Le budget doit donc intégrer les actions à mettre en place, le contenu à produire, la publicité, les actions avec d’éventuels influenceurs et toutes les ressources nécessaires, qu’elles soient humaines ou matérielles. Pensez aux rôles à impliquer comme le community manager.

N’oubliez pas qu’un budget validé et vendu auprès de votre direction signifie « ne pas y revenir ». Il est préférable de le surévaluer en vue de le revoir à la baisse, c’est toujours plus appréciable dans ce sens. Faites un plan point par point, et soyez le plus précis possible pour savoir par la suite où se situe le manque éventuel de budget.

5. Etablir une ligne éditoriale pour les réseaux sociaux

Chaque réseau social implique un type de contenu et une audience qui diffèreront de l’un à l’autre. A ce titre, il est recommandé d’établir une ligne éditoriale pour chaque réseau social en intégrant si vous le souhaitez et si vous le pouvez, un axe divertissement tout en intégrant le storytelling dans la création de votre contenu.

A vous de voir ce que vous allez partager sur les différents canaux. YouTube peut faire l’objet d’un contenu vidéo en vue de former, de conseiller, alors qu’Instagram peut tout-à-fait permettre de partager sa vie en entreprise en photos. Des mini-vidéos de 60s peuvent faire l’objet de flash infos, comme les rôles des salariés en interne, ce qui contribuera à travailler votre employabilité en plus.

Définissez le rôle de chaque canal et rapprochez-le d’un contenu spécifique à produire.

6. Créer les contenus pour chaque réseau social

La partie « contenu » vous est propre selon votre activité et les réseaux sociaux retenus. Soit vous les produisez en interne, soit vous sous-traitez leur création par une ou plusieurs agences et/ou prestataires.

Créer les contenus pour chaque réseau social

Considérez le temps nécessaire à leur production en intégrant votre planning si vous devez les calquer simultanément à vos partages. Prévoyez de l’avance sur voter capital contenu.

7. Fixer un planning éditorial pour chaque canal

Pour chaque réseau social et/ou canal impliqué dans votre stratégie, il faudra fixer un planning éditorial visant la diffusion de tel ou tel contenu, tel jour et à telle heure selon le réseau social. De plus il faudra définir qui assure ces partages et avoir des suppléants le cas échéant.

Les contenus doivent ainsi être partagés selon une trame précise, pour « envahir l’espace digital » et acquérir une forte visisbilité

8. Mettre en place les KPI pour les réseaux sociaux

Quand vous êtes clair sur les points précédents et notamment les contenus selon les réseaux sociaux, il faudra établir des KPI précis pour chacun d’eux. Les KPI seront les indicateurs de performance, ou les points à surveiller pour vous guider dans le bon déroulement de votre stratégie.

Mettre en place les KPI pour les réseaux sociaux

Ce sont des objectifs intermédiaires qui sont à rapporter aux interactions sur les réseaux sociaux notamment ou ce qui en découle. On peut soulever les interactions classiques ; like, commentaire, clic et partage, mais également la portée, les temps de réponse apportés etc…

N’oubliez pas que si vous visez des visites sur votre site Internet, il faudra considérer les principaux indicateurs Google Analytics. Les VU, le taux de rebond, les durées de sessions etc…

9. Suivre ses résultats et rechercher la performance

Quand tout est en place et que les contenus commencent à être partagés, il faudra suivre tout ça en intégrant votre objectif global et vos KPI. Le suivi de vos actions sera fonction des canaux choisis et des outils à votre disposition.

Observez les métriques, assurer le suivi des hashtags sur les réseaux sociaux et engagez la conversation lors des interactions. C’est ici que se positionnera le rôle du community manager.

stratégie réseaux sociaux,stratégie marketing

 

10. Booster son contenu avec les Social Ads et le marketing d’influence

La publicité via les social ads, comme le marketing d’influence peuvent être introduit au sein de votre stratégie pour booster vos contenus. Vous pouvez intégrer ces leviers plus tard pour donner du boost si vous en avez besoin, ou les introduire dès le départ pour maximiser vos chances d’atteindre vos résultats.

Si ces « boost » vont partie intégrante de votre stratégie, vous devrez alors évaluer leurs impacts et définir des objectifs pour chacun d’eux à part. Pensez ainsi à évaluer la partie organique et payante pour voir les bénéfices de ces leviers. La partie budget vue précédemment, devra également considérer ces points indépendamment des autres.

11. Etablir un reporting social media et des points intermédiaires

Le reporting est un document social media qui fait état du rappel de votre stratégie et de ses objectifs, ainsi que 5 blocs distincts à traiter :

  • La présentation des résultats par canal
  • L’analyse et l’interprétation des résultats
  • La mesure de l’e-reputation
  • La conclusion
  • Les recommandations

Au cours du déploiement de la stratégie, vous pouvez également émettre des rapports intermédiaires ou mini-reporting calqué sur le même principe. Il faut conserver en tête que le reporting ou les rapports doivent être compris rapidement, par ceux qui sont amenés à en prendre connaissance.

Etablir un reporting social media

Il faut donc frapper les points saillants, les rapprocher de vos objectifs, et surtout présenter des éléments visuels qui parleront concrètement à tous. Inutile de trop en mettre sous peine de devoir argumenter sur des points qui ne sont pas important ou impactant dans la recherche de vos résultats.

12. L’heure du bilan

Directement rattaché au dernier point du reporting global, il s’agit de pouvoir conclure et d’évaluer l’ensemble de votre stratégie sur les réseaux sociaux. Quels ont été les points forts, les points faibles et quelles sont vos recommandations pour les mois à venir. Faut-il reconduire, réévaluer, faire différemment ? etc…

C’est ici qu’il faudra prendre la parole face à vos responsables et présentez vos résultats pour les défendre. Soyez concis clair et allez à l’essentiel. Mettez en avant les points forts et laissez des ouvertures sur des points faibles que vous pourrez défendre si besoin. Une stratégie n’est jamais parfaite à 100% et l’être humain cherche toujours mieux et toujours plus.

Notez ce post


 

AILLEURS SUR LE WEB

Laurent Bour

Fondateur du Journal du Community Manager et vrai Geek ! je suis passionné par l'univers social media et particulièrement par les nouveaux leviers marketing. J'arpente Internet et les médias sociaux depuis leurs débuts. J'ai assuré mes débuts en informatique sur un Oric Atmos, et j'ai été un vrai fan de l'Amiga. Expert ! Je ne le suis pas. Je continue d'apprendre.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page