Non classéRédaction web

Rédaction web : 3 astuces pour éviter de faire des fautes et les corriger sur Google Docs

Comment éviter au maximum de faire des fautes d'orthographes et de grammaire dans ses rédactions ? Voici quelques conseils sur Google Docs :

Pour tous les rédacteurs web francophones et même les community managers, les fautes de français sont inévitables ! En effet, avec une langue aussi riche que celle-ci, même le meilleur des rédacteurs web fait des fautes d’orthographes.

Toutefois, il y a plusieurs moyens de les éviter, et depuis que la rédaction web s’est justement démocratisée avec des outils comme Google Docs, c’est une occasion en or pour vous proposer des astuces adaptées à cette solution.

Découvrez : les meilleurs outils pour corriger les fautes d’orthographe et de grammaire 

 

Le module complémentaire LanguageTool

Avec plusieurs millions de mots reconnus dans sa base de données, l’outil en ligne LanguageTool vous permettra de gagner un temps considérable dans la correction de vos fautes. En effet, via un simple module que vous devrez installer sur Google Docs et Google Chrome, vous pourrez reconnaître un nombre important de fautes d’orthographes, et les corriger en quelques clics.

 

Entièrement gratuit, il est à noter toutefois que certaines corrections ne sont accessibles que dans une version payante de l’outil. Toutefois, avec un prix à moins de 5 euros par mois, cet outil peut changer à lui seul le quotidien des rédacteurs web francophones.

En revanche, il faut noter que cette solution n’est pas parfaite : il arrive que LanguageTool propose parfois de mauvaises corrections. Dans ce cas, il vous sera possible de les ignorer, ou d’ajouter des exceptions (comme des noms propres, par exemple).

 

La vérification native de Google Docs accessible via un raccourci

En complément du module LanguageTool, Google Docs pourra détecter également un nombre d’erreurs important, vous auriez tort de ne pas activer cette fonctionnalité ! Pour en bénéficier, dans Google Docs, il vous suffit de vous rendre dans Outils > Grammaire et orthographe, et de cocher les différentes options disponibles.

fautes,rédaction web

Si cette astuce est bien connue par la plupart des rédacteurs web, en revanche, peu d’entre eux ignorent qu’il est possible de gagner un temps considérable pour passer en revue et corriger en quelques secondes des dizaines de fautes d’orthographe. En tapant sur Windows Ctrl + Alt + X (ou sur Mac : ⌘ + Option + X), vous pourrez ouvrir le correcteur pour voir toutes les fautes reconnues par Google.

De cette façon, vous n’aurez plus besoin de reconnaître chaque mot souligné, et vous limiterez les risques d’oublier une faute. Si cela peut paraître très anodin sur une centaine de mots, cette fonctionnalité vous fera gagner un temps fou pour des textes de plusieurs centaines de mots.

 

Les mots de substitution dans Google Docs

Enfin, cette dernière astuce demandera une attention particulière, car elle devra être adaptée en fonction de votre rédaction. Si vous rédigez depuis plusieurs mois ou depuis plusieurs années, vous devez constater que vous réalisez souvent les mêmes fautes d’orthographes ou les mêmes fautes de frappe.

Avec parfois des accents ou des apostrophes manquantes, la langue française a de nombreuses subtilités qu’il est parfois difficile d’appréhender.

 

fautes,rédaction web

Dans Google Docs, en vous rendant dans Outils > Préférences, vous aurez accès à un sous-menu intitulé « Substitutions ». Dans cette interface, vous pourrez intégrer des mots que vous souhaitez remplacer automatiquement dans tous vos documents.

Ainsi, vous pourrez remplacer toutes les fautes de frappe les plus fréquentes que vous avez identifiées dans votre écriture, mais également les fautes d’orthographes.

Laurent Bour

Fondateur du Journal du Community Manager et vrai Geek ! je suis passionné par l'univers social media et particulièrement par les nouveaux leviers marketing. J'arpente Internet et les médias sociaux depuis leurs débuts. J'ai assuré mes débuts en informatique sur un Oric Atmos, et j'ai été un vrai fan de l'Amiga. Expert ! Je ne le suis pas. Je continue d'apprendre.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page